Mal aux jambes : signification psychologique 

Article rédigé par le 26 mai 2024

La douleur aux jambes peut être légère, gênante ou grave. Elle affecte notre capacité à marcher correctement. La cause du malaise peuvent être pathologique, physique suite à un traumatisme ou liée à des problèmes vasculaires. Mais, le mal aux jambes peut-il avoir une signification psychologique ? Vous allez en apprendre plus dans cet article rédigé par un professionnel de santé.

Rappel : notion d’anatomie de la jambe

La jambe est définie comme la région du membre inférieur sous le genou. Elle est constituée de deux os qui sont le tibia et le péroné ou fibula. Ils se relient entre eux grâce à une membrane osseuse.

La jambe se compose de 3 compartiments de muscles, organisés comme suit.

  • Le groupe antérieur qui se compose du tibial antérieur, du muscle long extenseur des orteils, du troisième fibulaire et du muscle long extenseur de l’hallux.
  • Le groupe postérieur qui présente une couche superficielle composée des muscles gastrocnémien plantaire et soléaire, d’une couche profonde composée des muscles tibiaux postérieurs, du long fléchisseur de l’hallux, poplité et du long fléchisseur des orteils.
  • Le groupe latéral composé du long fibulaire et du court fibulaire.

Les muscles de la jambe produisent différents mouvements de la cheville et du pied qui sont importants pour de nombreuses activités telles que la marche, la course et la danse. Il est important de considérer les groupes musculaires comme des unités fonctionnelles.

Quand parle-t-on de douleurs aux jambes ?

Les symptômes du mal de jambe

Un individu dit avoir mal aux jambes lorsqu’il ressent ou vit les signes suivants :

  • des fourmillements ;
  • des picotements ;
  • une douleur dans les mollets ;
  • des raideurs des jambes ;
  • une sensation de brûlure ;
  • un changement dans la façon de marcher ;
  • des crampes musculaires ;
  • une sensation de faiblesse.

Quelles sont les causes physiques d’un mal de jambes ?

La douleur chronique ou sévère aux jambes peut être causée par :

  • des pathologies musculaires qui englobent les courbatures, les crampes, les contractures, l’élongation, la déchirure, etc. ;
  • des pathologies osseuses comme une tumeur osseuse, une inflammation du périoste, une infection de l’os et une fracture suite à un traumatisme.

Une phlébite ou une thrombose causent la formation de caillots sanguins et favorisent également le mal de jambe. Ces deux conditions sont considérées comme des urgences médicales et nécessitent une consultation au plus vite.

Il existe aussi plusieurs pathologies mécaniques, vasculaires et nerveuses responsables d’un mal de jambe. Ce sont :

  • la discopathie dégénérative ;
  • la hernie discale ;
  • le spondylolisthésis ;
  • la neuropathie ;
  • le canal lombaire étroit ;
  • le syndrome du muscle piriforme ;
  • le syndrome de la queue de cheval.
RECOMMANDÉ :  Douleur au talon : signification émotionnelle 

Les causes psychologiques d’un mal de jambe

La douleur psychosomatique est une condition psychologique qui entraîne des symptômes physiques, souvent sans aucune explication médicale. Elle peut affecter presque toutes les parties du corps.

La douleur aux jambes et l’anxiété

Le stress est la façon dont nous réagissons lorsque nous nous sentons sous pression ou menacés. Cela se produit généralement lorsque nous sommes dans une situation que nous ne pensons pas pouvoir gérer ou contrôler. Le système nerveux autonome du corps contrôle la fréquence cardiaque, la respiration, les changements de vision et plus encore. La réponse au stress aide le corps à faire face aux situations difficiles.

Lorsqu’une personne souffre de stress chronique, l’activation continue de la réponse au stress provoque une usure du corps. Des symptômes physiques, émotionnels et comportementaux se développent. Les symptômes physiques du stress incluent des maux et des douleurs. L’anxiété, une réponse au stress, peut provoquer des symptômes qui semblent parfois inexplicables. La douleur aux jambes est un exemple.

Les causes sous-jacentes de la douleur à la jambe et les types de douleur peuvent différer d’une personne à l’autre. On peut citer :

  • Une crampe d’hyperventilation : qui est la cause la plus fréquente de douleur aux jambes chez les personnes anxieuses. Bien qu’il puisse survenir à tout moment, il est particulièrement probable lors d’attaques de panique. Les muscles se vident du bon équilibre de dioxyde de carbone, ce qui provoque des crampes.
  • La tension musculaire: se traduit par une contraction répétée qui rend les mollets douloureux. La tension musculaire est également une cause assez fréquente de douleur aux jambes suite à une crise d’anxiété. Lorsqu’une personne ressent un niveau de stress élevé, les muscles ont tendance à se tendre. Une tension sur de longues périodes peut entraîner de la douleur aux jambes.

Que faire ?

Le mieux est de consulter un médecin afin qu’il effectue un diagnostic et détecte d’où vient la douleur. Une fois le diagnostic établi, il est préférable de traiter la douleur à la jambe avec des médicaments et des ajustements alimentaires pour soulager les symptômes.

La prochaine étape est de traiter le problème psychologique s’il a lieu. Avec un thérapeute, essayez de déterminer la cause mentale sous-jacente et prenez des mesures pour la traiter. Selon le problème psychologique sous-jacent, certains patients peuvent trouver un soulagement assez rapidement, tandis que d’autres peuvent prendre plus de temps.

Références

https://facmed-univ-oran.dz/ressources/fichiers_produits/fichier_produit_2361.pdf

https://imed.fr/canal-lombaire-etroit-avec-instabilite/

Retour en haut