Maladie de Cushing chez le chien : Comprendre et traiter efficacement

Article rédigé par le 14 juin 2023

Dans le corps du chien, le cortisol, une hormone produite par les glandes surrénales, est naturellement libéré dans le sang pour aider à faire face au stress. Bien qu’il soit indispensable, un excès de cette hormone peut entraîner une maladie grave appelée syndrome de Cushing.

Les chiens atteints de cette maladie peuvent présenter divers symptômes, illustrant ainsi la complexité de cette pathologie.

La détection précoce et le traitement approprié de la maladie de Cushing sont essentiels pour assurer le bien-être et la qualité de vie de nos amis à quatre pattes. On en parle davantage dans cet article.

Qu’est-ce que la maladie de Cushing chez le chien

La maladie de Cushing chez le chien est un syndrome hormonal  hyperadrénocorticisme, autrement dit c’est une maladie hormonale qui se caractérise par une production importante et prolongée de cortisol dans l’organisme.

Cette hormone est sécrétée par les glandes surrénales, localisées au-dessus des reins, et est analogue à la cortisone qui se produit lorsque les glandes surrénales produisent trop de cortisol. Ce déséquilibre hormonal peut être causé par un dysfonctionnement de l’hypophyse, des glandes surrénales, ou même une tumeur.

Bon à savoir : Il ne faut pas confondre syndrome de Cushing et maladie de Cushing. Cette nomenclature est souvent une source de confusion : retenons, très simplement, que la « maladie de Cushing » est une l’une des causes possibles du « syndrome de Cushing ».

Causes

Les principales causes de la maladie de Cushing chez les chiens sont :

1-Tumeur de l’hypophyse (Syndrome de Cushing secondaire): Une tumeur bénigne de l’hypophyse peut être responsable de l’excès de cortisol. Pour les tumeurs hypophysaires, les petites races qui prédisposées : Caniche, Yorkshire terrier,Teckel, Lhassa Apso, Jack Russell…

2-Tumeur des glandes surrénales ( Syndrome de Cushing primaire) : Une tumeur maligne ou bénigne des glandes surrénales peut également être à l’origine de la maladie de Cushing. Dans ce cas, la production de cortisol est directement affectée par la tumeur. Pour les tumeurs surrénaliennes, ce sont les chiens de grande race qui sont plus touchés, notamment le Boxer.

3-Médicaments : L’utilisation prolongée de médicaments à base de corticostéroïdes peut également provoquer un déséquilibre hormonal chez le chien, entraînant le syndrome de Cushing iatrogène.

Symptômes

Voici quelques symptômes courants de la maladie de Cushing chez les chiens :

  1. Perte de poils et problèmes de peau
  2. Augmentation de la soif et de la miction
  3. Augmentation de l’appétit
  4. Fatigue et léthargie
  5. Excès de poids et abdomen distendu

Il est important de noter que ces symptômes peuvent varier d’un chien à l’autre et qu’ils peuvent également être attribués à d’autres problèmes de santé. Il est donc essentiel de consulter un vétérinaire pour un diagnostic précis.

Diagnostic

Pour diagnostiquer la maladie de Cushing chez un chien, le vétérinaire effectuera d’abord un examen clinique et prendra note des symptômes présentés. En cas de suspicion de la maladie, des tests sanguins et urinaires seront effectués pour vérifier les niveaux de cortisol.

RECOMMANDÉ :  Mon chat ne rentre que pour manger: causes possibles (conseils vétérinaires)

Si les résultats de ces tests sont anormaux, d’autres tests plus spécifiques, tels que la stimulation de l’ACTH ou le freinage à faible dose de , peuvent être réalisés  afin de confirmer ou d’exclure une maladie de Cushing.

Ces derniers consistent à mesurer la concentration plasmatique en cortisol avant et après injection d’ACTH ou de dexaméthasone.

Dans le cas d’une maladie de Cushing, la cortisolémie est élevée avant et après stimulation ou freinage.

Enfin, des examens d’imagerie (échographie abdominale, scanner abdominal et crânien) sont nécessaires pour différencier une cause hypophysaire d’une cause surrénaliennes.

Options de traitement

Une fois le diagnostic du syndrome de Cushing établi, il faut instituer un traitement adéquat selon le type d’hyperadrénocorticisme présent. Voici les deux options de traitement pour la maladie de Cushing chez les chiens:

1/-Médicaments

Le traitement médicamenteux est couramment utilisé pour gérer les symptômes de la maladie de Cushing chez les chiens. Un médicament couramment utilisé est le trilostane , qui aide à réduire la production de cortisol par les glandes surrénales.

Ce traitement nécessite une administration quotidienne et peut grandement améliorer la qualité de vie du chien.

Il est important de rappeler que ces médicaments ne sont pas un remède définitif à la maladie de Cushing, mais plutôt un moyen de la gérer efficacement. Le vétérinaire doit surveiller régulièrement l’animal afin d’ajuster le dosage et de s’assurer de la bonne réponse au traitement.

2/-Chirurgie

Lors d’origine surrénalienne, le traitement sera avant tout chirurgical et consistera à retirer la tumeur surrénalienne. Une guérison complète est possible en cas de prise en charge précoce.

Néanmoins, la chirurgie comporte des risques et la décision de procéder à l’intervention doit être soigneusement évaluée par le vétérinaire et le propriétaire de l’animal. Une récupération post-opératoire et un suivi médical adéquats sont essentiels pour assurer la réussite de cette approche thérapeutique.

En cas d’hypercorticisme iatrogène, un arrêt du traitement à base de corticoïdes permettra un retour progressif à la normale.

En résumé, les options de traitement pour la maladie de Cushing chez le chien incluent les médicaments et la chirurgie. Chaque animal est unique et il est primordial de consulter un vétérinaire pour choisir la meilleure approche de traitement pour votre chien.

Gestion de la maladie de Cushing

Afin de gérer cette maladie et améliorer la qualité de vie de votre chien, il est important de considérer trois aspects principaux : l’alimentation, l’exercice et le suivi vétérinaire.

1/-Alimentation

Un chien souffrant de la maladie de Cushing doit bénéficier d’une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins spécifiques. Il est important de miser sur une nourriture de qualité, pauvre en matières grasses et riche en fibres, pour aider à réguler la glycémie et éviter la prise de poids.

  • Protéines : privilégiez les sources de protéines maigres, comme la volaille ou le poisson.
  • Légumes : intégrez des légumes verts non amylacés à l’alimentation de votre chien, tels que les épinards ou les haricots verts.
  • Fruits : offrez des fruits frais et pauvres en sucre comme les baies ou la pomme.
RECOMMANDÉ :  Démangeaison chez le chat : causes et traitements (tout savoir)

Évitez les aliments riches en sucre et en sel, ainsi que les friandises industrielles pouvant aggraver la maladie. Assurez-vous également de bien respecter les quantités recommandées par votre vétérinaire pour chaque repas.

2/-Exercice

Un chien atteint de la maladie de Cushing a besoin de faire de l’exercice régulièrement pour maintenir un poids santé et aider le corps à gérer l’excès de cortisol. L’intensité et la durée de l’exercice vont dépendre de l’état de santé général et de la condition physique de votre chien. De manière générale, il est recommandé de :

  • Assurer des promenades quotidiennes d’une durée adaptée à la capacité de votre chien.
  • Encourager des jeux et des activités douces qui permettent de solliciter les capacités physiques et cognitives de votre animal.

Il est important de surveiller attentivement votre chien pendant l’exercice et d’éviter les efforts trop intenses qui pourraient aggraver son état de santé.

3/-Suivi Vétérinaire

Des visites régulières chez le vétérinaire permettront de surveiller l’état de santé de votre animal, d’ajuster le traitement si nécessaire, et de s’assurer que la maladie est bien contrôlée. N’hésitez pas à communiquer avec votre vétérinaire si vous observez des changements dans l’état de santé ou le comportement de votre chien.

En suivant ces recommandations en matière d’alimentation, d’exercice et de suivi vétérinaire, vous contribuerez de manière significative à la gestion de la maladie de Cushing chez votre chien et améliorerez sa qualité de vie.

Prévention et prise en charge des complications

La prévention de la maladie de Cushing chez les chiens n’est malheureusement pas possible. Cependant, pour les races prédisposées à cette maladie, il est important de surveiller attentivement l’état de santé de votre chien et d’être vigilant aux symptômes propres à cette affection.

Voici quelques conseils pour la prise en charge des complications de la maladie de Cushing chez les chiens :

  • Surveillez régulièrement l’état de santé de votre chien, en particulier si vous possédez une race prédisposée à la maladie.
  • Consultez votre vétérinaire dès que vous suspectez quelque chose d’anormal dans le comportement ou les symptômes de votre animal.
  • Suivez scrupuleusement le traitement prescrit par le vétérinaire pour contrôler la maladie de Cushing.

En suivant ces conseils et en travaillant en étroite collaboration avec votre vétérinaire, vous pouvez contribuer à assurer une meilleure qualité de vie pour votre chien atteint de la maladie de Cushing et atténuer les complications potentielles de cette affection.

Références

  1. Wamiz – Maladie de Cushing chez le chien
  2. AniCura – Maladie de Cushing chez le chien
  3. Goodbro – Maladie de Cushing chez le chien : détection et prise en charge
  4. Robert Moraillon, Yves Legeay,Didier Boussarie,Odile Sènècat 7e édition .Dictionnaire Pratique De Thérapeutique Chien, Chat et Nac

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut