Maladie de Dupuytren : Traitement non chirurgical (quelles options ?)

Article rédigé par le 21 août 2022

Si vous avez reçu un diagnostic de maladie de Dupuytren, vous vous interrogez peut-être sur vos options de traitement. La maladie de Dupuytren est une affection qui affecte les tissus conjonctifs de la main, entraînant leur épaississement et leur raccourcissement. Il peut alors être difficile de bouger les doigts et de saisir des objets.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger le problème. Cependant, il existe également des traitements non chirurgicaux qui peuvent être utiles.

Dans cet article, nous nous penchons sur les différentes options de traitement non chirurgical disponibles pour la maladie de Dupuytren.

Anatomie de la main

La main humaine est un outil étonnant. Elle est composée de 27 os, 29 articulations et plus de 100 tendons, muscles et ligaments. Les os de la main sont disposés en trois sections principales : Le carpe (poignet), le métacarpe (paume) et les phalanges (doigts). Le carpe est composé de huit petits os qui forment un pont entre l’avant-bras et la main.

Le métacarpe est composé de cinq os longs qui s’étendent du carpe jusqu’aux phalanges. Les phalanges sont les os qui composent les doigts et le pouce.

Les os de la main sont maintenus ensemble par un réseau de ligaments et de tendons. Les muscles qui contrôlent la main se trouvent dans l’avant-bras. Les tendons relient ces muscles aux os de la main. Les ligaments relient les os entre eux.

La main humaine est un outil incroyablement complexe et polyvalent. Elle est capable d’effectuer une multitude de tâches, allant de travaux délicats comme enfiler une aiguille à des travaux plus puissants comme enfoncer un clou. L’anatomie de la main est parfaitement adaptée à son usage.

Maladie de Dupuytren : Définition

La maladie de Dupuytren est l’une des maladies les plus fréquentes qui entraînent des déformations de la main. Elle se manifeste d’abord par un épaississement anormal de la paume de la main qui, dans les cas avancés, s’étend comme un cordon sous-cutané jusqu’aux doigts (généralement les deux derniers, l’annulaire et l’auriculaire).

De sorte qu’il devient de plus en plus difficile de les étirer complètement, et finit par entraîner une fermeture forcée des doigts.

Cet état de main fermée, lorsque le syndrome s’aggrave, entraîne l’incapacité d’effectuer des activités quotidiennes et professionnelles normales, comme tenir des objets.

La structure de la main touchée par la maladie de Dupuytren est le fascia palmaire, appelé dans le jargon médical aponévrose palmaire.

Il s’agit d’une membrane fine mais solide, composée de tissu conjonctif et de collagène, située directement sous la peau et recouvrant les muscles et les tendons sous-jacents.

La maladie de Dupuytren se traduit par quelques symptômes assez évidents qui doivent immédiatement attirer l’attention et conduire à une consultation chez un spécialiste de la main. Les manifestations les plus évidentes sont :

  • Nodules sur la paume de la main : d’abord peu douloureux, ils deviennent ensuite totalement indolores ;
  • Cordon superficiel (épaississement) : Relie la paume de la main aux doigts et provoque une flexion involontaire des doigts ;
  • Aggravation et inhibition partielle des aptitudes manuelles.

Les causes de l’apparition de l’épaississement nodulaire de la paume de la main à l’origine de la maladie de Dupuytren ne sont pas encore connues, mais plusieurs facteurs prédisposants sont mis en jeu :

  • Prédisposition génétique ;
  • Présence de facteurs de risque liés à d’autres maladies ;
  • Les traumatismes ;

La prédisposition génétique ou familiarité est l’un des premiers éléments que le spécialiste de la main examine en présence de signes et de symptômes de la maladie de Dupuytren. Il est même fréquent que les personnes concernées aient des parents proches souffrant du même problème.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour rhizarthrose: types et procédure

No post found!

Traitement chirurgical de la maladie de Dupuytren

Le traitement chirurgical de la maladie de Dupuytren fait appel à différentes techniques et intervient lorsque le patient ne peut pas redresser ses doigts de manière autonome et que cela entraîne une gêne importante.

Les types d’opération les plus courants pour la fibromatose palmaire sont l’aponévrectomie et la dermofasciectomie. Il s’agit toutefois d’une approche plus invasive nécessitant une convalescence prolongée, et certains patients et docteurs préfèrent une approche moins invasive.

Quel traitement non chirurgical pour la maladie de Dupuytren ?

Si la maladie est encore à un stade précoce, lorsque l’épaississement de l’aponévrose palmaire n’est pas encore très important et n’empêche pas l’utilisation normale de la main, des traitements non chirurgicaux peuvent être envisagés.

Ceux-ci sont souvent utilisés en première intention car ils ne comportent pas de risques ni d’effets secondaires et permettent parfois de retarder ou même éviter la chirurgie.

Guérir (ou ralentir) la maladie de Dupuytren : Comment ?

Les principaux traitements non chirurgicaux de la maladie de Dupuytren sont les suivants :

La vitamine E, les ultrasons et l’iontophorèse 

Ce sont des méthodes de traitement non chirurgicales de la maladie de Dupuytren. Bien que leur efficacité ne soit pas scientifiquement prouvée, certaines personnes souffrant de la maladie de Dupuytren ont été soulagées par ces thérapies.

La vitamine E est une vitamine liposoluble que l’on trouve dans les aliments et les suppléments. C’est un antioxydant qui aide à protéger les cellules contre les dommages. Les ultrasons sont un type d’ondes sonores dont la fréquence est supérieure à ce que l’oreille humaine peut entendre.

L’ionophorèse est un procédé qui utilise le courant électrique pour faire pénétrer des ions dans le corps. Elle a été utilisée pour traiter diverses affections, dont la maladie de Dupuytren.

Traitements naturels

Il existe un certain nombre de traitements naturels différents qui se sont avérés efficaces pour traiter la maladie de Dupuytren. Un traitement populaire est l’acupuncture, dont il a été démontré qu’elle améliore la flexion des doigts et réduit les symptômes de la maladie.

Un autre traitement efficace est la massothérapie, qui peut contribuer à réduire l’inflammation et à améliorer la circulation. Il existe également un certain nombre de remèdes à base de plantes traditionnellement utilisés pour traiter la maladie de Dupuytren, comme le gingembre, le curcuma et le boswellia.

Ces plantes peuvent contribuer à réduire l’inflammation et à améliorer la circulation. Utilisés conjointement, ces traitements naturels peuvent apporter un soulagement significatif des symptômes de la maladie de Dupuytren.

Exercices

L’exercice s’est révélé être un traitement non chirurgical efficace de la maladie de Dupuytren. Les exercices d’étirement et d’amplitude de mouvement peuvent contribuer à réduire la douleur et à améliorer la fonction de la main.

Une étude publiée a montré que les patients qui faisaient des exercices pendant 20 minutes trois fois par semaine pendant 12 semaines présentaient des améliorations significatives de la douleur, de la force de préhension et de l’amplitude des mouvements.

L’exercice est un traitement non chirurgical sûr et efficace de la maladie de Dupuytren. Si vous envisagez de faire de l’exercice pour traiter la maladie de Dupuytren, demandez à votre médecin ou à votre kinésithérapeute de vous proposer un programme d’exercices adapté à votre cas.

Agents cytolytiques

Les agents cytolytiques sont des médicaments qui dissolvent ou décomposent les cellules. Ils ont été utilisés dans le traitement non chirurgical de la maladie de Dupuytren, mais ne sont pas recommandés en raison du risque d’effets secondaires graves.

L’effet secondaire le plus courant est l’ischémie digitale, qui peut entraîner une nécrose des tissus et une perte de fonction. Les injections peuvent également provoquer une douleur, un gonflement et un érythème au site d’injection.

Il existe également un risque de toxicité systémique avec ces agents, qui doivent donc être utilisés avec précaution chez les patients souffrant d’une maladie hépatique ou rénale. Globalement, les agents cytolytiques ne sont pas considérés comme sûrs ou efficaces pour le traitement de la maladie de Dupuytren et doivent être évités.

RECOMMANDÉ :  Maladie de Madelung : Définition et prise en charge (tout savoir)

Colchicine

La colchicine est un traitement non chirurgical de la maladie de Dupuytren qui consiste à injecter le médicament dans la zone affectée. L’objectif du traitement est de décomposer le tissu anormal et d’empêcher la progression de la maladie.

Il existe un certain nombre d’effets secondaires potentiels de la colchicine, tels que des troubles gastro-intestinaux, des diarrhées et des douleurs musculaires. Cependant, ces effets secondaires sont généralement légers et disparaissent avec la poursuite du traitement.

Aponévrotomie percutanée

Dans cette procédure, le cordon qui tire le fascia palmaire est retiré par une petite incision dans la paume. Il s’agit d’une alternative moins invasive que la chirurgie, mais elle peut entraîner une récidive de la maladie.

Les avantages de la fasciotomie percutanée par rapport à la chirurgie comprennent un temps de récupération plus court et un risque moindre de complications. Cependant, les inconvénients incluent le potentiel de récidive et la nécessité de répéter les procédures. Si vous envisagez ce traitement, veuillez en discuter avec votre médecin pour voir s’il vous convient.

Collagénase

La collagénase est une enzyme qui décompose le collagène. Des injections de collagénase sont effectuées dans la paume de la main pour décomposer le cordon de collagène à l’origine de la déformation. L’enzyme agit en décomposant le collagène dans le cordon, ce qui permet de redresser les doigts.

Bien que ce traitement puisse être efficace, il peut également entraîner des effets secondaires tels que des douleurs, des gonflements et des hématomes au niveau du site d’injection. Dans certains cas, l’enzyme peut également entraîner une faiblesse musculaire. Si vous envisagez ce traitement, il est important de peser les risques et les avantages avec votre médecin.

Alimentation

Bien que l’alimentation ne puisse pas guérir la source de la maladie de Dupuytren, une alimentation saine peut potentiellement jouer un rôle dans la gestion des symptômes, et la promotion de la guérison.

En effet, on sait qu’une alimentation équilibrée et nutritive peut aider à renforcer le système immunitaire, favoriser la cicatrisation et réduire l’inflammation. Il est recommandé de consommer des aliments riches en antioxydants tels que les fruits et légumes colorés, les baies, les agrumes, les légumes crucifères et les légumes-feuilles, car ils peuvent aider à combattre les dommages cellulaires et à réduire l’inflammation.

Les aliments riches en vitamine C, comme les oranges, les poivrons rouges et les fraises, peuvent aider à la production de collagène, qui est essentiel pour la santé des tissus conjonctifs. Les aliments riches en vitamine E, comme les noix, les graines et les avocats, peuvent également soutenir la santé des tissus et favoriser la guérison.

Il est également important de consommer des protéines de haute qualité, car elles sont essentielles à la régénération des tissus. Les sources de protéines maigres comprennent les viandes maigres, la volaille, le poisson, les légumineuses, les produits laitiers faibles en gras et les œufs.

À l’inverse, il convient de limiter les aliments transformés, les sucres ajoutés, les graisses saturées et les gras trans, car ils peuvent favoriser l’inflammation et compromettre la santé générale.

Encore une fois, soulignons que l’alimentation seule ne peut pas guérir la maladie de Dupuytren, mais elle peut contribuer à une meilleure récupération et à une gestion des symptômes plus efficace.

Ressources

Maladie de Dupuytren et cancer : Quel lien ?

Maladie de Dupuytren et polyarthrite rhumatoide : facteur protecteur ?

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut