Maladies dentaires chez le chat : comprendre et prévenir

Article rédigé par le 7 octobre 2023

Bienvenue dans le monde fascinant de la santé dentaire féline ! les chats, avec leur grâce féline et leurs ronronnements apaisants, sont sujets à des problèmes dentaires qui peuvent influencer considérablement leur bien-être général.

Dans cet article, nous explorerons les maladies dentaires courantes qui peuvent affecter nos amis à fourrure, plongeant dans les racines du problème et éclairant la voie de la prévention. Après tout, des dents saines signifient un chat heureux.

Les 06 points à retenir de cet article

  1. Les soucis dentaires sont une préoccupation fréquente chez nos amis félins, qu’ils soient mineurs ou plus sérieux. Ils peuvent affecter les chats de tous âges et de toutes races.
  2. Les problèmes dentaires les plus courants chez les chats sont la gingivite, la maladie parodontale et la résorption dentaire.
  3. Les maladies dentaires chez les chats commencent souvent par une accumulation de plaque qui durcit et se transforme en tartre.
  4. Les signes de maladies dentaires chez les chats incluent une mauvaise haleine, une salivation excessive, des difficultés à manger, des saignements des gencives et un comportement agressif lorsqu’on touche leur bouche.
  5. Il est fortement déconseillé de tenter d’éliminer le tartre des dents de votre chat vous-même à l’aide d’un instrument métallique, quel qu’il soit.
  6. Il est préconisé de consulter régulièrement un vétérinaire pour minimiser les risques de problèmes dentaires animal.

Symptômes des maladies dentaires chez le chat

Les maladies dentaires chez les chats peuvent présenter plusieurs symptômes. Voici 07 signes courants à surveiller :

  1. Mauvaise haleine : une haleine nauséabonde peut indiquer des problèmes dentaires tels que la gingivite ou la présence de tartre.
  2. Gencives rouges ou enflées : des gencives enflammées peuvent être le signe de gingivite ou de maladies des gencives.
  3. Perte d’appétit : si votre chat refuse de manger ou semble avoir des difficultés à mâcher, cela peut être lié à des problèmes dentaires douloureux.
  4. Bave excessive : une production excessive de salive peut indiquer une irritation ou une douleur dans la bouche.
  5. Changement dans les habitudes alimentaires : si votre chat préfère des aliments plus mous ou montre un changement soudain dans ses habitudes alimentaires, cela peut être lié à des problèmes dentaires. Votre chat présente une dysphagie (difficulté à l’ingestion des aliments et/ou régurgitations associées).
  6. Changement comportemental : la douleur dentaire peut influencer le comportement du chat. Il pourrait devenir irritable, agité ou démontrer un comportement agressif.
  7. Perte de poids : Les problèmes dentaires peuvent entraîner une perte d’appétit, ce qui peut ultimement conduire à une perte de poids. Il peut être abattu, amaigri, avoir un aspect négligé (ne parvient plus à faire correctement sa toilette).

Maladies dentaires courantes chez le chat

Le chat se classe parmi les mammifères domestiques ayant le nombre de dents le plus modeste, atteignant 30 au total. Sa bouche ne se limite pas uniquement à la dégustation ; elle revêt également une importance capitale dans ses pratiques de chasse et d’hygiène corporelle.

Chez les chats, les problèmes dentaires sont assez courants. Selon le Cornell University Feline Health Center, entre 50 et 90 % des chats de plus de 4 ans présentent une forme de maladie dentaire. Voici quelques-unes des affections dentaires les plus fréquentes :

RECOMMANDÉ :  Mon chien vomit jaune : Explication et que faire ? ( conseils vétérinaires)

La gingivite

La gingivite est une affection qui se caractérise par une inflammation (rouge, gonflée et douloureuse) des gencives entourant les dents. Cette inflammation est généralement le résultat d’un processus qui commence par l’accumulation de plaque dentaire.

La gingivite peut également être provoquée par un certain nombre de maladies infectieuses ou systémiques, notamment le virus de la leucémie féline, le virus de l’immunodéficience féline, le calicivirus félin, les maladies rénales graves, le diabète sucré et les maladies auto-immunes.

Selon la gravité de la gingivite, les chats peuvent hésiter à manger, tourner la tête de manière inhabituelle pendant qu’ils mangent, arrêter de manger, baver ou avoir mauvaise haleine (halitose). Dans certains cas, les chats atteints de gingivite préfèrent les aliments mous.

Bon à savoir : une forme de gingivite juvénile est observée chez certains chats âgés de 6 à 8 mois. Les chats atteints de cette affection ont souvent les gencives enflées et une mauvaise haleine.

La parodontite

Dans le cas de la parodontite, les lésions tissulaires sont plus graves et concernent les gencives, les ligaments et l’os. Elle apparaît généralement après le développement de la plaque, du tartre et de la gingivite. Elle est irréversible et entraîne la perte définitive du soutien des dents. Chez certains chats, cette maladie peut être observée dès l’âge d’un an.

La parodontite est presque toujours le résultat d’une gingivite non traitée, il est donc crucial de contrôler ce processus incitatif.

Bon à savoir : la plaque dentaire est une fine couche qui se développe sur les dents, abritant des milliers de bactéries. Bien que les chats éliminent naturellement une partie de la plaque en mangeant ou grâce à leur langue rugueuse, une minéralisation se produit en l’absence d’un brossage dentaire quotidien. Lorsque la plaque se solidifie en absorbant les minéraux de la salive et de la gencive, elle prend le nom de tartre.

Stomatite

Certains chats peuvent être sujets à une inflammation buccale sévère connue sous le nom de stomatite ou gingivostomatite chronique féline (GCF). Cette condition complexe demeure énigmatique quant à sa cause sous-jacente.

Selon une hypothèse, la stomatite pourrait résulter d’une réaction indésirable des chats à leurs propres bactéries buccales et à la plaque dentaire. Cette affection, douloureuse en nature, peut significativement altérer la qualité de vie du chat.

Résorption dentaire

Les chats ne développent pas de caries comme chez l’homme. Cependant, ils peuvent développer des lésions de résorption. La résorption dentaire est la cause la plus fréquente de perte de dents chez les chats, et entre 30 et 70 % des chats présentent des signes de ce processus destructeur.

La cause est souvent inconnue, mais certaines lésions de résorption semblent être stimulées par une inflammation. L’affection se traduit par la dégradation et la perte du matériau dentaire et est souvent associée à des gencives rouge vif et enflammées. La couronne de la dent peut être complètement perdue, la racine restante étant recouverte par la gencive.

Les signes associés aux lésions de la ligne cervicale comprennent la douleur au contact, la perte d’appétit, la bave et le fait de ne pas se sentir bien en général. Comme les chats cachent bien la douleur, il se peut que vous ne remarquiez aucun signe.

RECOMMANDÉ :  Plantes toxiques pour les lapins (explication vétérinaire)

L’ulcère dentaire

Les ulcères se manifestent sous forme de lésions cutanées, de plaies muqueuses, et peuvent même affecter les yeux. Les ulcères buccaux, générés par des tumeurs et des inflammations, sont fréquents chez le chat et sont souvent associés à une mauvaise haleine.

Bon à savoir : on peut aussi retrouver des abcès de la carnassière supérieure, le chat a la joue enflée du côté atteint, et refuse de manger. Le traitement consiste en l’extraction de la dent concernée, et en un traitement antibiotique.

Traitement des problèmes dentaires chez le chat

Si vous pensez que votre chat souffre d’une maladie dentaire ou qu’il présente des signes de douleur ou d’inconfort buccal, faites-le examiner par son vétérinaire dès que possible.

En fonction du degré de la maladie dentaire, les options de traitement sont très variables et peuvent inclure :

  • Brossage des dents à la maison

La meilleure façon de prévenir la gingivite chez les chats est d’éliminer régulièrement la plaque dentaire en se brossant les dents.

Il est important d’utiliser uniquement un gel dentaire ou un dentifrice conçu spécifiquement pour les chats, car les produits humains peuvent être toxiques pour les chats.

  • Des antibiotiques sous forme de comprimés ou de rinçage oral : la clindamycine ou le clavamox sont des médicaments oraux courants. Rinçage dentaire Vetoquinol.
  • Des analgésiques et des anti-inflammatoires

Parfois le traitement antibiotique est associé à un traitement anti-inflammatoire simple (AINS) si l’état des reins de l’animal le permet. Si l’inflammation ne diminue pas, on peut éventuellement envisager les corticoïdes.

Votre vétérinaire vous recommandera d’éliminer la plaque et l’accumulation de minéraux en détartrant et en polissant les dents, tout en essayant de les sauver dans la mesure du possible, qui nécessite une anesthésie générale .

  • Chirurgie dentaire

Dans les cas extrêmes, l’extraction des dents, parfois de plusieurs dents, peut être nécessaire.

Quel que soit le traitement, il est important d’assurer un suivi et une surveillance attentifs.

Que puis-je faire pour aider à prévenir les maladies dentaires chez mon chat ?

Pour éviter les maladies dentaires félines, tu peux envisager ces conseils:

  • Choisis une alimentation de qualité pour ton chat qui favorise la santé dentaire. Il existe même des croquettes conçues pour aider à réduire la formation de plaque.
  • Fournis à ton chat des jouets spécialement conçus pour favoriser la santé dentaire, comme des jouets à mâcher en caoutchouc. Cela peut l’aider à nettoyer ses dents naturellement en jouant.
  • Il est possible de brosser les dents de ton chat ! utilise une brosse à dents pour animaux de compagnie et un dentifrice spécialement formulé pour eux. Commence lentement et récompense-le après chaque séance pour rendre l’expérience positive.
  • Il existe des friandises spéciales conçues pour favoriser la santé dentaire chez les chats. Cherche celles qui sont approuvées par les vétérinaires.
  • Assure-toi que ton chat bénéficie de contrôles dentaires réguliers chez le vétérinaire. Ils peuvent détecter les problèmes dentaires à un stade précoce et recommander des soins appropriés.

La prévention est la clé pour garder ces petites dents en bonne santé !

Références

https://www.msdvetmanual.com/cat-owners/digestive-disorders-of-cats/dental-disorders-of-cats

https://www.petmd.com/cat/conditions/mouth/dental-issues-cats

https://sutter.dr-veterinaire.com/fr/article/affections-bucco-dentaires-courantes-chez-le-chat

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut