Maladie parodontale : Comprendre et prévenir cette affection buccale

Article rédigé par le 1 septembre 2023

La maladie parodontale est une affection inflammatoire qui affecte les tissus de soutien des dents, y compris les gencives, l’os alvéolaire, le ligament parodontal et le cément dentaire. Cette maladie peut varier en gravité, allant d’une gingivite légère à une parodontite sévère

La maladie parodontale est principalement causée par la plaque dentaire,  une fine couche composée de bactéries, de débris alimentaires et de salive qui se forme en permanence sur les dents. La plaque dentaire peut s’accumuler et provoquer une inflammation des gencives en cas de mauvaise hygiène des dents, d’où la maladie parodontale. 

Au fil du temps, cette inflammation peut entraîner la destruction des tissus parodontaux et, dans les cas les plus graves, la perte des dents. Découvrez dans ce présent article les facteurs de risque, les traitements possibles et les moyens de prévention de la maladie parodontale après le survol sur ses principaux symptômes et types.  

Avant propos: les rappels nécessaires à la compréhension de la maladie parodontale

Avant de donner les informations sur la maladie parodontale, commençons d’abord sur ce qu’est le parodonte. En fait, le parodonte est l’ensemble de tissus qui entourent et soutiennent vos dents. Il est composé de quatre éléments : 

  • La gencive : C’est  le tissu mou et  rose qui recouvre les os maxillaires et mandibulaires et qui entourent en partie les dents.
  • L’os Alvéolaire: L’os alvéolaire est la partie de l’os maxillaire ou de la mandibule qui entoure et maintient les dents en place. Il est recouvert par la gencive et est en contact direct avec les ligaments parodontaux. 
  • Le ligament Parodontal: Le ligament parodontal est la structure fibreuse qui relie l’os alvéolaire à la racine de la dent. Il joue un rôle crucial dans la santé des dents et du parodonte. 
  • Le cément :  C’est  la substance dure et minéralisée qui recouvre la surface des racines des dents. Il est plus mou que l’émail dentaire qui recouvre la couronne des dents.

Définition et types de maladie parodontale 

La maladie parodontale est une affection bucco-dentaire qui touche le parodonte. Elle est généralement causée par la plaque dentaire et les bactéries qu’elle contient. 

On en distingue deux principaux types : la gingivite et la parodontite. 

La gingivite

La gingivite est la forme la plus légère et la plus répandue de maladie parodontale. Elle se caractérise surtout par l’inflammation et le saignement des gencives provoqués par l’accumulation de plaque dentaire. 

gencive gonflée
Rougeur et inflammation des gencives
source

Voici quelques-uns de ses symptômes :

  • Rougeur et gonflement des gencives
  • Saignement des gencives lors du brossage ou de l’utilisation de fil dentaire
  • Mauvaise haleine persistante

La parodontite

La parodontite représente un stade plus avancé de la maladie parodontale et peut conduire à la perte des dents si elles ne sont pas traitées à temps. Elle se caractérise par la destruction des tissus parodontaux profonds, entraînant la formation de poches parodontales qui favorisent ensuite la croissance bactérienne. 

On distingue principalement trois types de parodontites :

  • Parodontite agressive : Elle se développe rapidement et peut affecter des personnes ayant une hygiène bucco-dentaire satisfaisante.
  • Parodontite chronique : La forme la plus courante, elle évolue lentement et est souvent associée au vieillissement.
  • Parodontite liée à une affection systémique : Elle est directement influencée par des maladies ou des conditions médicales particulières, telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires.
source

Quelles sont les causes de maladie parodontale? 

Comme on l’a souvent répété précédemment, l’accumulation de plaque dentaire reste la principale cause de maladie parodontale. Mais il existe également des facteurs de risques extérieurs qui peuvent conduire au développement de la maladie parodontale. 

Bactéries et plaque dentaire

Une plaque dentaire est formée de bactéries et d’autres constituants ( débris alimentaires, salive, etc) . Si cette plaque dentaire  n’est pas éliminée régulièrement, elle va se transformer en tartre, favorisant par la suite le développement de l’inflammation et des infections parodontales( principalement par les mêmes bactéries présentent dans la plaque dentaire) 

Accumulation de plaque dentaire
source

Tabagisme

Le tabagisme est un autre facteur de risque important pour le développement de la maladie parodontale. La fumée de tabac diminue l’apport en oxygène et en nutriments aux tissus parodontaux, ce qui peut entraîner une détérioration de l’état de santé des gencives et favorise son inflammation.  

RECOMMANDÉ :  Blanchiment dentaire : Quel prix en 2024 ? 

Diabète

Les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de développer des maladies parodontales en raison de leur système immunitaire affaibli et de leur tendance à avoir une inflammation plus prononcée(exagérée).

 Il est important pour les personnes diabétiques de contrôler leur glycémie et de suivre scrupuleusement les recommandations de leur médecin pour minimiser le risque de maladie parodontale.

Grossesse

La grossesse peut augmenter le risque de développer des maladies parodontales en raison des changements hormonaux qui se produisent pendant cette période. Ces changements peuvent rendre les gencives plus sensibles aux bactéries et à la plaque dentaire.

Ménopause

La ménopause peut également augmenter le risque de développer des maladies parodontales en raison de la diminution des niveaux d’œstrogènes, ce qui peut rendre les os et les gencives plus vulnérables aux infections. 

En effet, les œstrogènes ont un impact significatif sur la santé des os chez les femmes car ils jouent un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme osseux.

Maladies Chroniques

Certaines maladies chroniques, telles que la maladie de Crohn ( affection de l’intestin) ou le SIDA, peuvent affaiblir le système immunitaire et favoriser le développement des bactéries, et par la suite, la maladie parodontale. 

Les symptômes de la maladie parodontale: comment la reconnaître? 

La maladie parodontale peut présenter divers symptômes, qui peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie. Voici les principaux symptômes à surveiller pour reconnaître la maladie parodontale :

Inflammation des gencives 

L’inflammation des gencives est un signe précoce de la maladie parodontale. Elle se caractérise par des gencives rouges, gonflées et parfois douloureuses au toucher. Cela est dû à la présence de bactéries et de plaque dentaire qui provoquent une réaction inflammatoire.

Une mauvaise Haleine

La mauvaise haleine, également appelée halitose, peut être un symptôme de la maladie parodontale. Les bactéries présentes dans la plaque dentaire produisent des substances malodorantes qui provoquent une odeur désagréable dans la bouche.

Une sensibilité dentaire 

La sensibilité dentaire peut être un signe de maladie parodontale, notamment lorsque la récession gingivale expose les racines des dents. Les dents deviennent alors plus sensibles au froid, à la chaleur, aux aliments sucrés et à la pression lors de la mastication.

Sensibilité dentaire
source

Des saignements

Les saignements des gencives lors du brossage ou de la mastication sont un symptôme courant de la maladie parodontale. Ils sont la conséquence de l’inflammation et de l’irritation des gencives. 

Abcès parodontal 

Un abcès parodontal est une accumulation de pus dans les tissus parodontaux, provoquée par une infection bactérienne. Il peut causer une douleur intense, un gonflement et une rougeur des gencives, ainsi qu’une sensation de chaleur et de malaise généralisé.

Déchaussement Dentaire

Le déchaussement dentaire est la conséquence d’une maladie parodontale avancée. Il se traduit par un recul des gencives et une diminution de l’os alvéolaire soutenant les dents. Cela peut entraîner des espaces entre les dents et des dents qui semblent plus longues, voire même la mobilité des dents et leur perte.

Comment se fait le diagnostic de la maladie parodontale? 

Le diagnostic de la maladie parodontale est généralement effectué par un professionnel de la santé bucco-dentaire, tel qu’un dentiste ou un parodontiste.

Le processus de diagnostic implique plusieurs étapes pour évaluer l’état de vos gencives et de vos tissus parodontaux. Voici comment se fait le diagnostic de la maladie parodontale :

Examen clinique

L’examen clinique implique une inspection visuelle et l’utilisation d’outils comme une sonde fine pour détecter les problèmes parodontaux.

Examen clinique
source

Voici les principales étapes à suivre lors de l’examen clinique :

  1. Inspection visuelle : Le dentiste examine vos gencives et vos dents pour déceler des signes de maladie parodontale, comme des gencives rouges, gonflées ou qui saignent.
  2. Utilisation d’une sonde fine : Le dentiste utilise un instrument pointu pour mesurer la profondeur des poches parodontales autour de chaque dent. Des poches profondes peuvent indiquer une parodontite.
  3. Évaluation des facteurs aggravants : Le dentiste prend en compte votre historique médical et vos habitudes de vie, comme le tabagisme et la nutrition, qui peuvent influencer la maladie parodontale.
  4. Évaluation de la mobilité dentaire : Votre dentiste peut vérifier la mobilité dentaire en utilisant une légère pression sur chaque dent pour voir si elles bougent de manière anormale.

Examen radiologique

L’examen radiologique est également crucial pour détecter la présence de maladies parodontales et comprend généralement les étapes suivantes :

  • Radiographies : Les radiographies permettent d’obtenir une vue détaillée de vos dents et de vos gencives. Elles révèlent des changements osseux, des infections et d’autres problèmes non visibles à l’œil nu.
RECOMMANDÉ :  L’alcool et les dents : Quel effet ? 
rage de dent
Radiographie dentaire
source
  • Interprétation des images : Le dentiste examine les radiographies pour détecter la perte d’os, les infections ou la présence de tartre sous-gingival.
  • Évaluation de la progression de la maladie : Les images radiographiques aident à suivre l’évolution de la maladie parodontale et à déterminer l’efficacité des traitements.

Grâce à ces examens cliniques et radiologiques, le dentiste peut proposer un plan de traitement adapté pour lutter contre les maladies parodontales et préserver la santé de votre bouche.

Comment traiter la maladie parodontale? 

Le traitement de la maladie parodontale dépend de la gravité de la maladie. Il peut varier de procédures non invasives pour les cas plus légers à des interventions chirurgicales pour les cas plus avancés. 

Détartrage et polissage

Le détartrage et polissage sont des soins professionnels effectués par votre dentiste pour éliminer le tartre et lisser les surfaces dentaires.

Ces traitements permettent de réduire la plaque dentaire et d’empêcher la progression de la maladie parodontale.

Détartrage
source

Curetage

Le curetage est un traitement qui consiste à nettoyer en profondeur les poches parodontales en éliminant le tartre et le biofilm présents sous la gencive. Cette méthode favorise la guérison des tissus et la réduction des poches parodontales.

Surfaçage radiculaire

Le surfaçage radiculaire est un traitement complémentaire au curetage. Il vise à lisser les surfaces radiculaires pour empêcher la ré-accumulation de plaque et favoriser la réparation et le ré-attachement des tissus parodontaux.

Antibiothérapie et chirurgie dentaire

Dans certains cas, l’utilisation d’antibiotiques peut s’avérer nécessaire pour lutter contre l’infection et en complément des traitements précédents. La chirurgie dentaire est parfois envisagée lorsqu’il est nécessaire de réparer ou de régénérer les tissus endommagés par la maladie parodontale.

Comblement osseux

Le comblement osseux est une technique chirurgicale consistant à combler les déficits osseux provoqués par la maladie parodontale.

Elle peut être réalisée avec des matériaux synthétiques ou des greffes osseuses, permettant la régénération de l’os et la stabilisation des dents touchées par la maladie parodontale.

Maladies parodontales: conseils et préventions 

Hygiène bucco-dentaire

L’hygiène bucco-dentaire est la première étape pour traiter la maladie parodontale. Il est important de se brosser les dents deux fois par jour et d’utiliser du fil dentaire quotidiennement pour éliminer le biofilm et les débris alimentaires.

  • Utilisez une brosse à dents à poils souples
  • Brossez-vous les dents pendant deux minutes
  • Utilisez du fil dentaire pour nettoyer entre les dents

Brosse à dents électrique

L’utilisation d’une brosse à dents électrique peut améliorer considérablement votre hygiène bucco-dentaire en comparaison à une brosse à dents manuelle.

Avec des mouvements plus efficaces et une meilleure distribution de la pression, elle permet d’éliminer davantage de plaque dentaire et de bactéries, réduisant ainsi le risque de maladies parodontales. 

Veillez à choisir une brosse à dents électrique de bonne qualité et à la nettoyer régulièrement pour optimiser ses effets.

Dentifrice

Le choix du bon dentifrice est essentiel pour prévenir les maladies parodontales. Optez pour un dentifrice contenant du fluorure, qui renforce l’émail et prévient la formation de caries

De plus, certains dentifrices sont spécialement formulés pour lutter contre la plaque dentaire et les bactéries responsables des maladies parodontales. Lisez attentivement les étiquettes et assurez-vous de choisir un dentifrice adapté à vos besoins spécifiques.

Prévention

Pour prévenir les maladies parodontales, il est important de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire et de consulter régulièrement votre dentiste, mais pas que.  Voici quelques conseils supplémentaires à suivre :

  • Évitez le tabac, qui augmente le risque de maladies parodontales
  • Limitez la consommation de sucre et d’aliments collants, qui favorisent la plaque dentaire
source
  • Consommez des aliments riches en vitamines et en minéraux pour renforcer les gencives et les dents
  • Le stress peut aggraver la maladie parodontale. La relaxation et la gestion du stress peuvent contribuer à réduire l’inflammation et à favoriser la guérison.
  • Parlez à votre professionnel de la santé de la possibilité de prendre des suppléments de vitamines et de minéraux, en particulier si vous avez des carences.

Traiter naturellement la maladie parodontale? 

Il convient de souligner que le traitement naturel n’est pas basé sur des preuves scientifiques établies. Cependant, il est intéressant de noter que certaines personnes ont signalé des résultats positifs en l’utilisant.

Ail

L’ail est un remède naturel efficace pour lutter contre les maladies parodontales. Ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires aident à réduire l’inflammation des gencives et à combattre les bactéries responsables de la maladie parodontale. 

Pour l’utiliser: 

  • écrasez une gousse d’ail 
  • Appliquez le mélange sur la zone touchée pendant quelques minutes 
  • rincez à l’eau tiède
  • Répétez ce processus quotidiennement jusqu’à ce que l’inflammation diminue.

L’huile de coco 

L’huile de coco peut être utilisée pour le « tirage à l’huile », une pratique où vous rincez votre bouche avec de l’huile de coco pour éliminer les bactéries. 

Le thé vert 

Le thé vert possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, et sa consommation peut soutenir la santé des gencives.

Références :

Sensibilité dentaire : solutions rapides et efficaces

http://www.cda-adc.ca/JADC/vol-74/issue-8/695.pdf

https://www.editionscdp.fr/revues/jpio/article/n-21-1/les-elements-de-disgnoctic-des-maladies-parodontales.html

http://www.cda-adc.ca/jadc/vol-68/issue-3/165.pdf

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03806089

http://www.cda-adc.ca/jadc/vol-68/issue-3/165.pdf

http://www.cda-adc.ca/JADC/vol-74/issue-8/695.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut