Malaria (paludisme) : À savoir avant de voyager !

Article rédigé par le 4 décembre 2023

On n’en parle pas assez, mais c’est une des maladies graves qui peut entraîner la mort en absence de prise en charge, on parle bien sûr du  paludisme.

Eh oui, le paludisme ou la malaria est encore loin d’être éradiqué, surtout dans les régions tropicales. Alors, si vous envisagez un voyage dans les pays chauds et humides comme l’Amérique tropicale, l’Asie du Sud-Est ou encore l’Afrique orientale, il est crucial  de prendre des précautions contre cette infection.

En France, plus de 3,5 millions de personnes voyagent chaque année vers ces zones d’endémie palustre. Ça mérite qu’on en parle !  

Alors, prêt à en savoir plus et à vous préparer pour votre prochain voyage ? C’est parti ! 

Qu’est-ce que le paludisme ou la malaria ? 

Le paludisme est une infection causée par un parasite du genre plasmodium. Cette maladie reste un problème sérieux de santé publique dans le monde, surtout dans les pays tropicaux. Effectivement, d’après l’OMS, le paludisme occuperait plus de 40 % du territoire mondial. Ce qui est alarmant ! 

A malarial sporozoite in an infected epithelial cell.SourceImage Credit: Image by Ute Frevert; false color by Margaret Shear

Par conséquent, le paludisme reste une maladie fréquente et grave, si bien qu’en absence de traitement, il peut entraîner la mort. 

Comment se transmet le paludisme ? 

Il faut savoir qu’il existe cinq espèces de plasmodium. Mais l’espèce la plus dangereuse et la plus répandue reste le plasmodium falciparum

Ces parasites sont transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique appelé anophèle femelle. Durant son repas sanguin, l’anophèle va injecter les parasites dans votre sang. 

Moustique femelle Anopheles gambiae (Source)

Les anophèles femelles piquent surtout le soir et la nuit, et les piqûres sont pratiquement indolores. Mais une seule piqûre infestante suffit pour acquérir le paludisme, ce qui rend cette maladie redoutable.

Comment se déroule le cycle du parasite une fois entré dans l’organisme ?

Une fois qu’ils ont été injectés dans votre sang, les parasites plasmodium se dirigent rapidement vers votre foie où ils se multiplient.

Source

En l’espace d’une à deux semaines, l’agrégat de parasite va éclater en plusieurs colonies et va se diffuser dans votre sang. 

Par la suite, chacune des colonies, qu’on appelle le mérozoïte

va pénétrer dans un globule rouge. Il va se multiplier et libérer 8 à 32 nouveaux mérozoïtes dans votre sang. 

Chacun de ces mérozoïtes colonisera ensuite un autre globule rouge, et le cycle se répète. 

Quels sont les symptômes du paludisme ? 

Après une incubation silencieuse de 10 à 20 jours, les premiers signes d’infection de la malaria commencent à apparaître.

fièvre
Source

Parmi ces symptômes, on retrouve : 

  • une fièvre pouvant s’élever jusqu’à 39 à 40°C
  • une sensation de froid, avec frissons
  • des sueurs abondantes qui peuvent même tremper le drap
  • un malaise général, des courbatures et des douleurs diffuses dans tout le corps 
  • Un mal de tête, qui peut être intense
  • et des troubles digestifs comme des nausées, des diarrhées et des vomissements 

Bonne nouvelle, le paludisme peut très bien être pris en charge.  Son diagnostic repose sur la détection du parasite dans votre sang, réalisée à travers deux examens biologiques : le frottis sanguin et la goutte épaisse.

Mais en absence de prise en charge, le paludisme peut évoluer vers une forme grave et entraîner la mort. Parmi les critères de gravité, on compte : 

  • une chute de la pression artérielle
  • une hypoglycémie 
  • des convulsions
  • des urines ensanglantées et des signes d’insuffisance rénale aiguë
  • des signes d’anémie
  • et même un coma
source

Quelles sont alors les mesures à prendre pour éviter le paludisme ?  

Pour éviter de contracter le paludisme durant vos voyages, vous pouvez prendre des mesures prophylactiques comme : 

  • Porter des vêtements couvrants le soir. 
  • Dormir avec une moustiquaire imprégnée d’insecticides 
  • Se munir de bombe ou de flacons insecticides 
  • et surtout utiliser des répulsifs sur les parties découvertes de votre corps dès le coucher du soleil. 
Source

Références

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Paludisme

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/paludisme

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/malaria

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

A propos de l'auteur

Retour en haut