Doigt en maillet (Mallet finger) : rééducation (comment récupérer ?)

Article rédigé par le 26 août 2022

Le mallet finger est une blessure gênante qui déforme les doigts. Les traitements sont orthopédiques et parfois chirurgicaux. Mais, ce n’est pas suffisant. Pour garantir la remobilisation du doigt, le traitement se poursuit généralement par des séances de rééducation. On fait le point dans cet article.

Qu’est-ce que le mallet-finger ?

Par définition, le « mallet finger» ou « doigt en maillet», appelé aussi baseball finger, est une blessure qui se caractérise par la retombée de la phalange distale (la dernière phalange du doigt, celle de la partie du bout du doigt). Elle se retrouve fléchie.

La pathologie s’explique par la rupture du tendon extenseur. Rappelons que ce dernier est le prolongement du muscle. Il assure donc le mouvement de cette dernière phalange.

La rupture de ce tendon est due à son étirement ou sa flexion de façon trop brusque ou trop forcée.

Le mallet-finger se manifeste principalement par la déformation du doigt (en col de cygne) et un déficit d’extension. En d’autres termes, il devient difficile de remonter ce bout du doigt fléchi. Le doigt en maillet est pratiquement indolore et ne s’accompagne pas de bleus.

No post found!

Mallet-finger et rééducation

Pour rétablir le doigt en maillet, le professionnel de santé administre principalement des traitements orthopédiques (port d’orthèses, d’attelles). Dans les cas où le tendon s’est arraché avec un fragment osseux, il pourrait être judicieux d’avoir recours à une intervention chirurgicale.

Ces mesures curatives doivent consolider le tendon et restaurer sa longueur exacte. Pour permettre la cicatrisation, qui garantit l’efficacité du traitement, une période d’immobilisation du doigt en question est nécessaire.

Pour le traitement orthopédique, elle dure plus de 6-8 semaines pendant lesquelles il faut porter l’attelle ou l’orthèse 24 h sur 24. Après, on peut la retirer progressivement et ne la porter que pendant la nuit. Pour le cas du traitement chirurgical, elle dure aussi le temps de la cicatrisation. Or, nous savons bien qu’une immobilisation pendant une assez longue durée n’est pas sans conséquence. Cependant, on remarque souvent une évolution positive, même sans rééducation.

En revanche, pour ce qui est de la rééducation, elle peut consister à essayer de bouger doucement le doigt et d’attraper la paume de la main par le doigt en maillet traité. Il est à noter qu’il ne faut surtout pas forcer.

Par ailleurs, les exercices de rééducations sont certes recommandés, mais il faut faire très attention à ne pas mettre en péril et abîmer la cicatrisation. La récupération des amplitudes de mouvement doit se faire de manière progressive. Il est préférable de se faire suivre par un professionnel de santé (comme un kinésithérapeute) pour optimiser la guérison.

RECOMMANDÉ :  Kyste synovial : Chaud ou froid ? (quoi choisir ?)

En outre, des séances de rééducation sont spécialement indiquées chez les personnes qui ont tendance à surprotéger leur doigt, après traitements.

N’hésitez pas à demander les avis d’un professionnel de santé si vous ne retrouvez pas les fonctions normales de vos doigts après 12 semaines.

Références

https://blogue.physioextra.ca/fr/mallet-finger

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.sfrm-gemmsor.fr/file/medtool/webmedtool/gemmtool01/botm0053/pdf00027.pdf&ved=2ahUKEwiqnYKf3975AhWGbsAKHdzaCPAQFnoECA0QAQ&usg=AOvVaw0ETjSc1DqYmuL3QREKZ4-a

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut