Mammographie : Guide complet

Article rédigé par le 23 novembre 2023

La mammographie est une technique d’imagerie médicale visant à examiner le tissu mammaire et ses structures adjacentes afin de détecter d’éventuelles anomalies.

C’est un outil crucial dans le dépistage et le diagnostic des affections du sein mais aussi dans la surveillance de l’évolution d’une pathologie déjà existante.

Dans cet article, nous examinerons en détail le principe d’une mammographie, les cas dans lesquels il est indiqué, le déroulement de l’examen, ainsi que ses limites.

Mammographie : 5 points forts

  • 1 – La mammographie est une technique d’imagerie utilisant des rayons X à faible dose pour obtenir des images détaillées de l’intérieur du sein. Cela permet d’examiner la structure interne du sein afin de détecter d’éventuelles anomalies.
  • 2 – Il existe deux principales indications de la mammographie : Mammographie de dépistage et Mammographie de diagnostic.
  • 3 – La mammographie n’est pas indiquée en cas de grossesse, d’allaitement, de chirurgie récente au niveau des seins ou du sternum. Cependant, la présence d’implants mammaires n’est pas une contre-indication, mais doit être signalée au personnel médical.
  • 4 – Avant l’examen, il est conseillé d’éviter l’application de produits sur la poitrine, de porter des vêtements amples en haut et d’enlever les bijoux et objets métalliques.
  • 5 – En cas de perception de changement anormal ou de douleur persistant au niveau du sein, n’hésitez surtout pas à aller consulter rapidement votre médecin.

Rappel anatomique du sein

La fonction biologique du sein est de produire et de secréter du lait pour nourrir le nouveau-né. Chaque sein est composé de glandes mammaires qui sont constituées de lobules et de canaux galactophores.

Les lobules ont pour rôle de produire le lait durant l’allaitement et les canaux permettent d’acheminer le lait vers le mamelon. Aussi, chaque sein est parcouru par un réseau de vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Enfin, les glandes mammaires se développent et réagissent sous l’influence d’hormones : l’œstrogène et la progestérone.

Mammographie : définition et principe

La mammographie est une procédure d’imagerie qui utilisent des rayons X à faibles doses pour donner des images détaillées de l’intérieur du sein.

L’appareil utilisé pour la mammographie s’appelle mammographe. C’est un appareil composé d’une source de rayons X et d’un dispositif de compression du sein formé de deux plaques (une plaque supérieure en plastique et une plaque inférieure dédié au film radiographique).

Il peut être doté d’un système numérique, permettant le traitement informatisé des images obtenues (ou clichés mammaires).

Généralement, deux clichés (ou incidences) seront réalisés par sein : un cliché de face et un cliché oblique.

La mammographie apporte une vue générale de la structure interne du sein notamment la glande mammaire, la graisse péri glandulaire, les lobes et lobules, les canaux galactophores mais aussi les différentes structures de soutien dans le but de déceler toute anomalie voire minime.

Quelles sont les indications d’une mammographie ?

Il existe deux types de mammographies, chacune étant indiquée pour des raisons différentes.

La mammographie de dépistage

La mammographie de dépistage est un test de dépistage utilisé pour les femmes ne présentant encore aucun symptôme de cancer du sein ou des affections du sein. C’est l’examen de référence pour le dépistage d’un cancer du sein.

Elle nous permet de détecter des masses de petites tailles ou anomalies dans certaines régions du tissu mammaire qui passent inaperçues à la palpation, bien avant l’apparition des premiers symptômes. 

La mammographie de dépistage est alors indiquée :

  • Chez les femmes à partir de 40 ans, qui doit être systématique tous les 2 ans. Ce délai peut être réduit si le médecin juge que le risque de développer un cancer du sein est trop élevé et nécessite une surveillance plus étroite.
  • Chez les femmes présentant des facteurs de risques de développer un cancer du sein notamment :
  1. Antécédent familial de cancer du sein 
  2. Age à partir de 40-50 ans 
  3. Antécédents gynéco-obstétriques : survenue des premières règles avant 11 ans, âge tardif de survenue de la ménopause (≥ 55ans), âge tardif de la première grossesse (> 35 ans) 
  4. Mode de vie : régime alimentaire trop riche, obésité ou surpoids surtout chez les femmes ménopausées, consommation d’alcool et tabac.
  5. Traitement hormonal surtout oestro-progestatif à long terme et à forte dose 
  6. Une forte densité mammaire.

Selon les résultats de la mammographie de dépistage et l’interrogatoire mené par le médecin, celui-ci pourrait vous référer à une consultation oncogénétique.

Bon à savoir !
L’autopalpation des seins est une méthode de dépistage facile et efficace qui permet de détecter précocement toute anomalie ou changement au niveau des seins afin de le signaler rapidement à un médecin.

La mammographie de diagnostic

La mammographie de diagnostic est prescrite chez les femmes présentant des symptômes pouvant faire suspecter une affection du sein (une affection bénigne ou un cancer) entre autres :

  • Perception d’une « boule » ou masse dans le sein à la palpation ou à l’autopalpation.
  • Un sein douloureux associé à plusieurs symptômes dont l’ensemble est appelé syndrome paranéoplasique comme une fièvre persistante, des sueurs nocturnes, une perte de l’appétit, une perte de poids inexpliquée, etc.
  • Un écoulement anormal du mamelon.
  • Une rougeur de la peau ou une peau d’orange au niveau du sein
RECOMMANDÉ :  Radiographie du rachis cervical : Guide complet

En fonction des résultats, la mammographie de diagnostic peut être compléter par d’autres examens d’imageries pour plus de précision sur les éventuelles anomalies déceler.

Cet examen est également demandé pour faire un suivi de la maladie et ainsi évaluer l’efficacité ou non du traitement instauré.

La mammographie : quelles sont les contre-indications ?

La mammographie n’est pas indiquée dans plusieurs situations :

  • Risques de grossesse ou une grossesse avérée. Par contre, si l’examen s’avère vraiment indispensable, des dispositions particulières peuvent être entreprises pour protéger le fœtus des rayonnements. 
  • En cas d’allaitement.
  • Une chirurgie récente aux niveaux des seins (reconstruction, réduction, biopsie mammaire…) ou au niveau du sternum (chirurgie cardiaque)

Toutefois, si vous êtes porteuse d’un implant mammaire, ce dernier ne constitue pas une contre-indication à la mammographie.

Par contre, il sera essentiel que vous le mentionniez au médecin radiologue ou au technicien pour éviter tout risque de rupture de l’implant durant l’examen.

D’une manière générale, n’hésitez pas à fournir tous les renseignements que vous estimez importants et à informer votre interlocuteur de toute maladie existante.

Comment se préparer à une mammographie ?

Lors de la prise de rendez-vous pour une mammographie, la secrétaire médicale du centre d’imagerie vous donnera toutes les recommandations nécessaires. Néanmoins, voici quelques informations qui vous seront utiles pour le bon déroulement de l’examen.

Avant l’examen

  • Si vous n’êtes pas encore ménopausée, il est préférable de fixer le rendez-vous pour la mammographie dans la première moitié du cycle menstruel, soit 15 jours après le début de vos règles. En effet, les seins sont moins sensibles durant cette période du cycle.
  • Evitez l’application de crème hydratante, poudre, parfum ou tout autre produit sur la poitrine le jour de l’examen au risque de perturber la réalisation et les résultats de l’examen.
  • Pensez à porter un haut ample facile à ôter au moment de l’examen.
  • Tous les bijoux (colliers, les boucles d’oreilles, les montres, les bagues, les piercings, les lunettes) et tous autres objets métalliques qui pourraient interférer avec les rayons, doivent être retirés avant l’examen.
  • Si vous prenez des médicaments, il n’est pas nécessaire de les interrompre, mais il serait préférable de les signaler au radiologue ou au technicien.
  • C’est un examen qui n’exige aucun état de jeun.

Que dois-je ramener ?

Avant de vous rendre au centre d’imagerie médicale, il est important d’apporter quelques documents afin que l’examen se déroule sans encombre.

  • Votre ordonnance originale ou lettre de recommandation de votre médecin
  • Tout les clichés, résultats et comptes-rendus d’examens déjà effectués sur vos seins (mammographie antérieure, échographie mammaire, IRM, résultats d’une biopsie…) pour permettre une comparaison des images.
  • Les résultats récents de vos analyses sanguines (marqueurs tumoraux)
  • Votre carte VITALE de sécurité sociale et son attestation afin de bénéficier des remboursements et permettre le suivi 
  • Votre carte de mutuelle ou autre assurance privée

Comment se déroule une mammographie ?

A votre arrivée au centre d’imagerie médicale, vous serez convenu à une consultation avec le radiologue durant laquelle celui-ci vous posera plusieurs questions sur votre état de santé.

Cette étape vise à identifier d’éventuelles contre-indications mais aussi à éviter les complications pendant et après l’examen.

Cette démarche garantit une prise en charge adaptée et sécurisée en fonction de votre situation médicale.

En salle d’examen

  • Le technicien vous invitera à vous dévêtir intégralement jusqu’à votre taille et vous positionnera correctement face à l’appareil.
  • L’examen se fera généralement en position debout rarement en position assise.
  • L’un de vos seins est posé sur la plaque inférieure de l’appareil. Une seconde plaque vient ensuite se placer sur ce sein pour le comprimer de haut en bas.

Cette étape est légèrement désagréable mais elle n’est pas douloureuse et sans danger car l’appareil dispose d’un dispositif de sécurité qui limite l’intensité de la pression exercée sur le sein. Elle ne dure que quelques secondes.

  • Le technicien se place derrière un écran protecteur et vous demandera de rester immobile et de ne pas respirer pendant la prise du cliché pour avoir des images bien nets.  
  • Puis, il enclenche le mammographe à distance pour réaliser un premier cliché de face. Dès que l’image est enregistrée, la compression se relâche automatiquement.
  • Pour obtenir un second cliché oblique, l’appareil effectue une rotation de 45° de façon à ce que votre sein soit placé de côté entre les deux plaques.
  • Le technicien répète les mêmes procédures pour l’autre sein. La mammographie peut être complétée par une incidence de profil ou focalisé sur une région spécifique du sein selon les circonstances.
RECOMMANDÉ :  Échographie transœsophagienne : guide complet

La mammographie dure en moyenne 15 minutes.

Après s’être assurer de la crédibilité des clichés mammaires obtenus, le technicien vous demandera de vous rhabillez et de patienter ensuite dans la salle d’attente pour attendre les résultats.

Mammographie : compte-rendu et résultats

Résultats d’une mammographie

Après une analyse méticuleuse des clichés, le radiologue rédigera un premier commentaire écrit des images observés.

S’il s’agit d’une mammographie de dépistage, les clichés feront obligatoirement l’objet d’une deuxième interprétation par un autre radiologue pour s’assurer de la crédibilité des résultats.

Après un certain temps d’attente, Il vous remettra ensuite les clichés accompagnés d’un compte-rendu détaillé dans une enveloppe.

Ces documents seront aussi transmis au médecin prescripteur par courrier suivi des clichés mammaires imprimés pour qu’il en prenne connaissance.

Compte-rendu d’une mammographie

Le compte-rendu d’une mammographie mentionne comprend une conclusion contenant une classification des images mammographiques qui seront classées du moins agressif au plus agressif.

Cette classification comprend 6 items, selon le système BIRADS de l’American College of radiology (ACR) :

  • ACR 0 : correspond à une mammographie de mise en attente, qui nécessite des explorations complémentions.
  • ACR 1 : une mammographie normale ;
  • ACR 2 : une mammographie comportant des anomalies bénignes ou sans risques qui nécessite une surveillance classique.
  • ACR 3 : une mammographie comportant une anomalie probablement bénigne pour laquelle une surveillance plus rapprochée (entre 3 et 6 mois) est conseillée.
  • ACR 4 : une mammographie ayant une anomalie indéterminée ou suspecte.
  • ACR 5 : il existe une anomalie évocatrice d’un cancer du sein à la mammographie.

En cas d’anomalie repérée dans les clichés mammaires, il sera nécessaire d’effectuer un bilan d’extension pour appuyer le diagnostic mais aussi pour rechercher une éventuelle localisation secondaire du cancer (métastase) :

  • Une échographie mammaire
  • Une IRM ou imagerie par résonnance magnétique mammaire
  • Un PET-scan ou PET-CT selon le type de tumeur retrouvé à l’examen histopathologique.

D’ailleurs une étude menée par Ludivine Mercier-Vogel et al. démontre « l’apport de l’IRM mammaire et du PET-CT dans le bilan initial du cancer du sein ».

  • En cas d’images ACR 4 ou ACR 5, des prélèvements par une biopsie mammaire dites percutanée sont nécessaire en vue d’une analyse anatomopathologique des échantillons.

Quels sont les limites de la mammographie ?

Même si la mammographie est l’examen de référence pour le dépistage du cancer du sein, elle connaît tout de même quelques des limites incitant le médecin à avoir recours à d’autres techniques d’imageries médicales tels que l’échographie ou l’IRM mammaire.

Ces derniers offrent plus de précision sur les caractéristiques et la localisation de la tumeur.

  • Un résultat faux négatif autrement les résultats de la mammographie sont normaux alors que la femme est porteuse d’un cancer.
  • Les fausses alertes ou faux positifs qui imposent des examens complémentaires à la mammographie. Elles surviennent souvent lors de la 1ère mammographie de dépistage.
  • Un surdiagnostic par la mise en évidence de tumeurs ou cancer qui n’auraient jamais eu de signification clinique dans la vie des patientes.
  • Les rayons X utilisés lors d’une mammographie, même à faible dose, peuvent potentiellement endommager les cellules du sein. Mais cette situation reste tout de même exceptionnelle, d’autant plus que les avantages remportent largement sur les risques.
  • La mammographie ne permet pas l’exploration des seins qui sont trop volumineux. Dans ce cas-là, on a recours à l’échographie mammaire.

Où réaliser une mammographie près de chez moi ?

Pour trouver un centre où réaliser une mammographie près de chez vous, la première étape consiste à contacter le centre d’imagerie médicale le plus proche.

Cet examen est généralement proposé dans de nombreux hôpitaux et cliniques de santé.

Voici un site qui pourra vous aider dans votre quête, Cliquez ici pour y accéder.

Foire aux questions

Quel est le coût d’une mammographie ?

Le prix d’une mammographie n’est pas figé et varie en fonction des centres d’imagerie mais selon le tarif de convention, il est de l’ordre de 66,42 €.

Est-ce qu’une mammographie est douloureuse ?

Une mammographie peut être désagréable à la limite de la douleur sous la pression des plaques. Mais cette sensation est passagère et disparait en quelques secondes.

A quel âge doit-on faire un premier contrôle des seins ou une mammographie de dépistage ?

Dès 30 ans, une femme peut effectuer sa première mammographie de dépistage.

Mais selon la HAS, il est recommandé de faire un dépistage tous les 2 ans pour les femmes âgées entre 50 et 70 ans.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. Cancer du sein | La Revue du Praticien
  2. Quel est le prix d’une mammographie et comment se faire rembourser? – Quel remboursement pour une consultation chez un gynécologue ? – Meilleurtaux.com
  3. EMC Imagerie 2020, Elsevier Masson, édition SBA médecine, 2020
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut