Métastase osseuse : symptômes, traitements et pronostic

Article rédigé par le 13 juillet 2024

Un cancer est une prolifération anormale de cellules. Il comprend différents stades, dont l’apparition de métastases qui est l’un des critères de gravité. Quand les cellules anormales se multiplient au niveau des os, on parle de métastase osseuse.

Vous voulez en savoir davantage sur la métastase osseuse ? Découvrez dans cet article la définition de cette affection, les facteurs qui la favorisent et ses symptômes. Découvrez aussi les moyens courant pour établir le diagnostic d’une métastase osseuse, les traitements disponibles actuellement et l’espérance de vie à ce stade avancé du cancer.

Définition d’une métastase osseuse

La métastase est un stade avancé d’un cancer. Elle se caractérise par la propagation du cancer sur un autre site que son origine. Bien entendu, la localisation de ce site varie selon le type de cancer concerné. Dans le cas de la métastase osseuse, le site de prolifération se trouve au niveau des os.

Il convient de bien différencier un cancer primitif des os et une métastase osseuse. Un cancer primitif est le cancer qui est à l’origine de la métastase. La métastase osseuse est plus courante qu’un cancer osseux primitif.

Quelles sont les causes d’une métastase osseuse ?

Toute tumeur maligne peut se métastaser jusqu’aux os. Ceci s’explique par sa richesse en vaisseaux sanguins. Les os sont plus enclins à filtrer et retenir les cellules tumorales.

Néanmoins, certains cancers ont plus d’affinité aux os. On parle aussi de tumeur ostéophile. Par ordre de fréquence, ce sont surtout :

  • le cancer du sein ;
  • le cancer de la prostate ;
  • le cancer du poumon ;
  • le cancer du rein ;
  • le cancer de la thyroïde ;
  • le cancer de l’utérus ;
  • le cancer du côlon.

Chaque type de cancer présente une localisation privilégiée pour une métastase osseuse. Les sites les plus fréquents sont :

  • les vertèbres ;
  • les côtes ;
  • le bassin ;
  • le sternum ;
  • le crâne.

Parfois, la métastase osseuse se localise sur différentes régions.

Pour mieux comprendre le mécanisme d’une métastase osseuse, vous devez savoir que l’os reste en bonne santé grâce à deux éléments : les ostéoblastes qui favorisent le développement de l’os et les ostéoclastes qui résorbent l’os.

La métastase osseuse affecte notamment ce mécanisme d’où les deux types de métastases osseux : les métastases ostéoblastiques et les métastases ostéolytiques.

Les métastases ostéoblastiques accentuent la formation des cellules cancéreuses, notamment en cas de cancer de la prostate. Quant aux métastases ostéolytiques, ils accélèrent le processus de résorption des os. C’est souvent ce qui se produit au cours d’un cancer avancé du sein.

Selon le sujet, ces deux types de métastases osseuses peuvent être présentes séparément ou coexister sur un même site. De ce type de métastases va principalement dépendre les symptômes de la métastase osseuse.

RECOMMANDÉ :  Un nouveau test sanguin pour le dépistage du cancer colorectal

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes des métastases osseuses dépendent généralement de nombreux paramètres tels le type de métastases qui se développent chez le patient, l’os atteint et leur nombre, l’existence ou non d’autres pathologies…

Néanmoins, le maître symptôme d’une métastase osseuse est la douleur localisée au niveau de l’os concerné. Elle peut être constante même au repos. Elle peut également être intermittente. Dans ce cas, le mal se ressent surtout la nuit.

Dans certains cas, la douleur peut se répandre dans tout le corps. Elle peut s’accompagner d’une enflure ainsi que de diverses fractures pathologiques. Ces derniers résultent de l’affaiblissement de l’os à cause des cellules tumorales et non d’une cause extérieure. Les plus fréquentes sont les fractures des côtes et des vertèbres. Les os de la jambe se retrouvent en troisième position sur les os atteints.

Il peut aussi y avoir des symptômes liés à une hypercalcémie, dont :

  • une constipation ;
  • une nausée ;
  • une perte d’appétit ;
  • une envie fréquente d’uriner ;
  • une soif excessive ;
  • une confusion.

Les métastases osseuses peuvent également comprimer la moelle épinière. Dans cette situation, on peut voir :

  • une perte d’équilibre ;
  • une faiblesse des membres (supérieurs ou inférieurs) ;
  • un engourdissement des membres ;
  • une incontinence vésicale (le patient ne contrôle plus sa vessie) ;
  • une incontinence fécale (incapacité à contrôler les contenus des intestins).

Comment poser le diagnostic ?

Pour rechercher une métastase osseuse, le médecin réalise habituellement des examens d’imagerie. Ceci est surtout valable quand on sait que le patient a une tumeur maligne primitive.

La première imagerie indiquée est la radiographie. On se concentrera notamment sur l’os susceptible d’être atteint par la propagation des cellules cancéreuses.

Pour mieux localiser les métastases, on a également recours à une scintigraphie osseuse. Par un seul examen, ce procédé permet de tracer toutes les cellules cancéreuses avec des traceurs radioactifs.

Un scanner et une IRM peuvent aussi être effectués pour diagnostiquer une métastase osseuse dans une région précise.

Quand le cancer est découvert à la suite d’une douleur osseuse, les médecins demandent une biopsie. Il s’agit d’un prélèvement réalisé au niveau de l’os suspect. Une fois l’échantillon analysé au microscope, on pourra identifier le cancer qui en est l’origine.

Par la suite, d’autres examens seront entamés pour mettre en place une prise en charge adaptée. S’il s’agit d’un cancer du sein, on peut, par exemple, demander une mammographie.

Un dosage de marqueurs tumoraux peut aussi se faire, selon le cancer retrouvé. Pour un cancer de la prostate, on dose le taux de PSA (Prostate Specific Antigen).

Pronostic vital et espérance de vie à ce stade du cancer

Il est normal de se poser des questions sur l’espérance de vie et le pronostic devant un cancer. Pour une métastase osseuse, la durée de vie dépendra de nombreux facteurs.

  • L’âge : une personne âgée de moins de 40 ans possède un meilleur pronostic.
  • Les antécédents : présence ou non d’autres maladies chroniques, etc.
  • Les habitudes : fumeur ou non, etc.
  • La propagation du cancer : son stade lors du diagnostic.
  • L’os touché par les cellules malignes : la partie distale possède un meilleur pronostic que la partie proximale.
  • La taille de la tumeur cancéreuse : une tumeur inférieure à 8 cm est un meilleur pronostic.
  • Les effets du traitement.
RECOMMANDÉ :  Cancer du poumon : guide complet

Généralement, on estime une durée de vie inférieure à 5 ans pour les personnes qui souffrent d’un cancer avec une métastase osseuse.

Traitement : comment stopper les métastases osseuses ?

Le traitement d’une métastase osseuse varie selon le cancer primitif. Cependant, le protocole de prise en charge repose toujours sur des traitements symptomatiques associés des traitements plus ciblés. Les antalgiques se trouvent en première place pour soulager les symptômes, dont les douleurs osseuses.

Ensuite vient la radiothérapie qui regroupe deux formes de traitement.

  • La radiothérapie externe: elle permet de soulager les douleurs et les éventuelles compressions nerveuses engendrées. Elle est aussi utile dans la prévention des fractures pathologiques. Pour sa réalisation on utilise un appareil pour diffuser des rayonnements sur une ou plusieurs zones de l’organisme.
  • La radiothérapie interne: elle est surtout indiquée dans le cas d’une métastase ostéoblastique. Pour ce faire, on injecte des médicaments radioactifs dans les veines du patient.

En cas d’hypercalcémie, on vous prescrira des biphosphonates. Ils vont réduire la vitesse de destruction de l’os métastasé. En alternative, le dénusomab possède les mêmes propriétés. C’est une sorte d’anticorps qui va bloquer la multiplication des métastases osseuses. Ces deux médicaments sont à injecter par voie veineuse.

Il est également possible de recourir à la chimiothérapie devant une métastase osseuse. Elle est recommandée en cas de multiples atteintes d’os.

L’hormonothérapie est aussi envisageable pour les métastases osseuses si le cancer primitif se trouve au niveau du sein ou de la prostate. En cas de fractures, on procède à une chirurgie dite de stabilisation.

Il faut tout de même noter que tous ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires. De la même manière, le sujet peut y répondre positivement ou non.

Références

Les ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut