Mort de mon animal de compagnie : Que faire ? (conseils vétérinaire)

Article rédigé par le 26 juin 2024

Chaque propriétaire d’animaux connaît un jour le moment douloureux où son compagnon s’éteint. Ce moment, souvent bouleversant, nécessite de connaître les étapes à suivre pour gérer la situation avec respect et en conformité avec les réglementations en vigueur.

Pour vous accompagner à travers ce processus, un guide élaboré par une vétérinaire vous offre des conseils pratiques et des informations essentielles.

Il vous aidera à prendre des décisions éclairées concernant le traitement du corps de votre compagnon, que ce soit par l’inhumation dans votre jardin selon les règles locales, le recours à un équarrisseur pour les animaux de plus de 40 kg, ou encore l’option de la crémation.

Les 05 Points clés de cet article

  1. Si votre animal de compagnie décède, contactez d’abord votre vétérinaire; s’il ne peut pas prendre en charge le corps de votre chien selon vos souhaits, il pourra vous recommander quelqu’un qui le peut.
  2. Il est possible d’enterrer un animal de compagnie de petite taille dans votre jardin.
  3. Il est illégal de déposer la dépouille de son animal dans la nature ; il est obligatoire de la confier à un établissement agréé qui se chargera de son incinération.
  4. L’incinération collective est l’option la plus économique en fonction du poids de l’animal.
  5. La perte de son animal est toujours difficile. Si possible, cherchez le soutien de vos amis ou de votre famille pour traverser cette épreuve.

Que faire si votre chien meurt naturellement à la maison ?

Si votre animal décède à la maison, il est important de rester calme et de suivre ces étapes :

  • Assurez-vous que l’animal est bien décédé en vérifiant son pouls ou en écoutant sa respiration, car les animaux peuvent parfois sembler endormis.
  • Contactez immédiatement votre vétérinaire pour discuter des options, y compris l’incinération.
  • Placez une serviette sous la queue et la bouche de votre animal pour protéger les surfaces, et si ses pattes sont étendues, repliez-les doucement vers son corps pour faciliter le déplacement ultérieur.
  • Et enfin, permettez à vos autres animaux de sentir l’odeur de l’animal décédé, ce qui peut les aider à comprendre la situation et à commencer leur processus de deuil.

Quelles sont les options pour la dépouille de mon animal après son décès ?

Après le décès de votre animal, vous vous demandez peut-être quelles sont les différentes options pour gérer sa dépouille de manière respectueuse et appropriée :

Enterrer son animal de compagnie mort dans son jardin

Enterrer son animal de compagnie dans son jardin est courant et permet de nourrir le souvenir, mais cela doit respecter certaines règles légales et sanitaires :

  1. L’animal doit peser moins de 40 kilos.
  2. Le propriétaire doit être le propriétaire du terrain.
  3. Aucun matériau non biodégradable ne doit être utilisé pour envelopper le corps.
  4. Le corps doit être enterré à au moins 1,20 mètre de profondeur.
  5. La tombe doit être située à au moins 35 mètres de toute habitation ou point d’eau telles que les puits pour éviter toute contamination des nappes phréatiques.
  6. Contacter la mairie pour connaître les réglementations locales est conseillé.

Crématoire animalier

Lors de la mort de votre animal de compagnie, tous les propriétaires ne peuvent pas l’enterrer sur leur terrain privé. Dans ce cas, le crématoire animalier est une alternative.

Les animaux de compagnie peuvent être incinérés dans des crématoires spécialisés. Le propriétaire peut apporter le corps, demander au vétérinaire de s’en charger, ou utiliser un service d’enlèvement du crématoire. Parfois, le propriétaire peut assister au début de l’incinération sur demande.

Le propriétaire peut choisir entre une incinération collective, où plusieurs animaux sont incinérés ensemble, ou une incinération individuelle, qui permet de récupérer les cendres.

Certains crématoires proposent aussi d'enterrer les cendres sur leur terrain. Les frais d'incinération varient selon le poids de l'animal, le type d'incinération, et le choix de l'urne.

Centre de collecte de déchets carnés

Si votre animal de compagnie pèse plus de 40 kg, vous devez faire appel à un équarrisseur dans les 48 heures suivant son décès, conformément à l’article L. 226-6 du Code rural et à la réglementation sur l’équarrissage, qui sont spécifiques à la législation française.

La mairie fournira les coordonnées des entreprises autorisées, et le coût de l’intervention varie entre 80 et 180 €.

Le centre de collecte de déchets carnés de la commune accepte gratuitement les cadavres d'animaux de compagnie, traités comme ceux des abattoirs.

À noter : Il est formellement interdit de jeter la dépouille de votre animal de compagnie dans une poubelle ou une décharge, sous peine d’une amende de 150€.

Dirigés vers une usine d’extraction, les corps sont préparés et stérilisés pour produire de la farine animale et de la graisse animale.

Bon à savoir: Ces produits trouvent diverses applications industrielles : la farine animale comme combustible écologique dans les usines de ciment, la graisse pour biodiesel ou comme substitut au mazout. De plus, une partie des déchets carnés participe à la production de biogaz par fermentation.

Quand consulter un vétérinaire ?

Le vétérinaire peut confirmer de manière professionnelle le décès de votre animal, facilitant ainsi les décisions concernant la gestion du corps.

En cas de décès de votre chien durant les heures normales de travail, votre vétérinaire peut vous guider et vous mettre en relation avec des services comme un crématorium ou un service vétérinaire mobile pour récupérer la dépouille.

Dans certains cas, le cabinet vétérinaire peut garder le corps pendant un jour ou deux pour vous permettre de décider des arrangements finaux, comme l’incinération ou l’enterrement. Les vétérinaires ont généralement des contacts avec des entreprises locales qui offrent ces services.

Si votre chien décède la nuit ou pendant les vacances, contactez un service d’urgence vétérinaire local pour obtenir de l’aide ou des recommandations.

RECOMMANDÉ :  Mon chat me fait pipi dessus : causes possibles (que faire ?)

Enfin, dans certains cas, des considérations légales ou éthiques peuvent également nécessiter l’avis d’un vétérinaire, surtout si l’euthanasie a été pratiquée ou si vous avez des questions sur vos droits et responsabilités.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Réagir face à la mort de son animal de compagnie ?

Après la perte d’un animal de compagnie qui jouait un rôle central dans notre quotidien, il est naturel de ressentir un profond vide émotionnel.

Cette proximité physique et affective est souvent brisée abruptement par leur décès, laissant un sentiment de désorientation intense.

L'avis du vétérinaire: Si votre chien présente des problèmes de santé ou vieillit, il est important de discuter avec votre vétérinaire des éventuels changements à venir. Cette préparation vous permettra d'être mieux préparé pour faire face aux défis qui pourraient survenir.

Pour surmonter cette période difficile, il est important de se réadapter à la vie sans son compagnon à quatre pattes et de prendre du temps pour soi.

Engager de nouvelles activités comme le sport, les promenades, l’art ou voyager peut aider à changer les idées et à retrouver un équilibre émotionnel.

Il est également essentiel de ne pas négliger les autres animaux de la famille, qui peuvent eux aussi vivre un deuil et avoir besoin de soutien.

  • Il est important d’accepter et de traverser le processus de deuil. Chaque personne réagit différemment et à son propre rythme, mais il est normal de passer par plusieurs étapes : choc, déni, colère ou culpabilité, chagrin, et enfin acceptation. Ces phases sont naturelles.

Témoignages

Bonjour,

J’ai dû aider mon chien de 15 ans à partir le 14 avril dernier. Je suis encore sous le choc. Son départ nous laisse un grand vide et une tristesse quotidienne, comme si la vie était devenue terne. J’aimerais partager avec des personnes qui ont traversé ce genre d’épreuve et qui peuvent comprendre sans minimiser ce que l’on ressent lors de la perte d’un compagnon à quatre pattes. Des personnes qui peuvent partager comment elles ont fait pour accepter le départ de leur animal et comment elles ont surmonté ce moment difficile. Je n’ai pas Facebook et je ne sais pas s’il existe d’autres groupes de partage à ce sujet. Merci pour votre aide. Profitez de chaque instant passé avec votre compagnon à quatre pattes, car la vie sans eux n’est pas marrante du tout.

Voir la suite de la conversation sur chien.com

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://emergencyvet.ch/la-mort-de-mon-animal-de-compagnie

https://www.humanesociety.org/resources/how-cope-death-your-pet

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33426#:~:text=Chat%2C%20chien%2C%20furet,48%20heures%20suivant%20le%20d%C3%A9c%C3%A8s.

https://www.mercipourlinfo.fr/droits-et-demarches/mort-dun-animal-que-faire-de-sa-depouille-342114

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut