Myxomatose chez le lapin : prévention et traitement efficaces

Article rédigé par le 18 août 2023

La myxomatose est l’une des maladies majeures du lapin et l’une des plus connues du grand public. C’est une maladie virale grave qui touche principalement les lapins, dont le taux de mortalité chez les lapins infectés se situe entre 95 et 99 %.

Cette affection est déclenchée par le virus myxomateux, appartenant à la famille des poxviridae. Le virus s’attaque à la peau, aux yeux, aux poumons, au foie et aux organes génitaux du lapin. Il s’agit d’une maladie désagréable qui peut rendre votre lapin plus vulnérable à d’autres infections.

Quelle est cette maladie qui continue à faire des morts ? Comment peut-on en protéger nos lapins ? Nous vous avons résumé les connaissances sur le sujet.

La myxomatose, qu’est-ce que c’est ?

La myxomatose est une maladie virale grave, généralement mortelle, causée par un poxvirus appelé Myxoma virus (MV) qui provoque un fibrome cutané bénin. Dans certains pays, elle a été utilisée pour réduire le nombre de lapins de garenne. Elle a atteint le Royaume-Uni pour la première fois dans les années 1950 et a décimé la population de lapins sauvages de l’époque. La maladie reste un risque aujourd’hui, tant pour les lapins sauvages que pour les lapins de compagnie.

Comment la myxomatose se transmet-t-elle ?

La myxomatose est très contagieuse et sa transmission s’effectue par contacts directs et indirects notamment par les arthropodes piqueurs (puces, moustiques). La transmission sexuelle de la maladie est également bien établie. Elle se propage rapidement parmi les populations de lapins sauvages et peut facilement être transmise aux lapins domestiques vivant à proximité par les parasites. Le virus n’affecte que les lapins et ne présente aucun risque pour la santé publique.

Bon à savoir : l’agent étiologique «Myxoma virus» (MV) est un virus très résistant dans le milieu extérieur et résiste bien à la chaleur. Il est sensible à partir de 60°C.

Symptômes et formes de la myxomatose

Signes cliniques

Les symptômes de la myxomatose chez le lapin varient en fonction de la forme de la maladie et apparaissent généralement après la piqûre d’un insecte infecté. Votre lapin peut présenter différents signes s’il est infecté par la myxomatose:

  • Gonflement des paupières, du nez, des oreilles et des organes génitaux.
  • Écoulement purulent au niveau des yeux et du nez.
  • Nodules ou myxomes (tumeurs cutanées) sur le visage, les oreilles et les membres.
  • Des plaques de gale.
  • Fièvre et perte d’appétit.
  • Conjonctivite et inflammation des muqueuses.

Forme aiguë

La forme aiguë de la myxomatose se caractérise par une évolution rapide des symptômes et une dégradation de l’état général du lapin. Les signes cliniques peuvent inclure :

  • Œdème important, parfois rouge ou violacé, au niveau des paupières, empêchant le lapin d’ouvrir les yeux
  • Difficultés respiratoires dues à l’inflammation des voies respiratoires
  • Lésions cutanées se développant rapidement sur le visage et les membres
RECOMMANDÉ :  Chien hyperactif : conseils pour le calmer (tout savoir)

Souvent, la forme aiguë de la myxomatose est fatale pour le lapin, avec un délai de quelques jours à quelques semaines entre l’apparition des premiers symptômes et la mort.

Forme chronique

La forme chronique de la myxomatose progresse plus lentement et donne au système immunitaire du lapin une chance de combattre l’infection. Les signes cliniques peuvent inclure :

  • Nodules plus petits et moins nombreux que dans la forme aiguë, présents sur le visage, les oreilles et les membres
  • Température légèrement élevée
  • Hydratation des muqueuses et production de sécrétions

Les lapins atteints de cette forme de la maladie peuvent survivre avec des soins appropriés et le temps nécessaire pour que leur système immunitaire s’adapte.

Forme nodulaire

La forme nodulaire de la myxomatose se manifeste principalement par l‘apparition de nodules cutanés ou de myxomes, sans grands œdèmes. Ces nodules (ou tumeurs) peuvent se développer sur le visage, les oreilles, les lèvres et les pattes du lapin et peuvent être associés à des signes cliniques plus légers tels que :

  • Conjonctivite légère ou absence d’écoulement oculaire et nasal
  • Inflammation et rougeur des zones touchées

La forme nodulaire est généralement moins grave que les autres formes de myxomatose, et les lapins infectés ont de meilleures chances de survie avec un traitement adapté.

Diagnostic et traitement

Consultation vétérinaire

Le diagnostic de la myxomatose chez le lapin se base principalement sur les symptômes cliniques observables (voir dans la partie ci-dessus). Il est important de consulter un vétérinaire dès la suspicion de myxomatose pour confirmer le diagnostic et déterminer la meilleure approche de traitement. Le vétérinaire pourra éventuellement effectuer des examens sérologiques ou isoler le virus pour confirmer le diagnostic.

L‘isolement du virus est généralement réalisé en cultivant le virus dans des lignées cellulaires appropriées. Les tests sérologiques permettent de détecter les anticorps contre le virus à l’aide de méthodes immunologiques décrites dans le WOAH. source

Traitements médicamenteux

Il n’existe pas de traitement spécifique pour guérir la myxomatose. Cependant, le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques pour lutter contre d’éventuelles infections bactériennes secondaires qui pourraient aggraver l’état de santé du lapin. En outre, des anti-inflammatoires et des analgésiques peuvent être administrés pour soulager la douleur et l’inconfort liés à la maladie.

Autres soins

En dehors des traitements médicamenteux, des soins de support sont essentiels pour aider le lapin à surmonter la myxomatose :

  • Hydratation: veillez à ce que le lapin ait toujours accès à de l‘eau fraîche pour prévenir la déshydratation.
  • Alimentation: encouragez le lapin à manger en lui proposant des légumes frais, du foin et de la nourriture spécialement adaptée pour les lapins.
  • Propreté de l’environnement: assurez-vous que l’environnement du lapin est propre et exempt de poussières, en nettoyant régulièrement ses accessoires et sa cage.

Important : dans certains cas de myxomatose très agressive, les chances de survie du lapin sont minimes et il peut être recommandé d’envisager l’euthanasie pour éviter une souffrance prolongée.

Pronostic : la maladie est souvent létale : la mort de l’animal survenant en 10 jours, voire en 48 h si la santé du lapin était déjà défaillante ou si le virus est particulièrement agressif. Un lapin qui survit au premier stade de la maladie garde souvent des séquelles, comme une conjonctivite aiguë menant parfois une cécité. L’affaiblissement du système immunitaire peut également générer des infections secondaires telles que des pneumonies.

Prévention de la myxomatose

Vaccination des lapins

La prévention de la myxomatose chez le lapin repose principalement sur la vaccination. Il est recommandé pour les propriétaires de lapins de procéder à la vaccination de leurs animaux afin de les protéger contre cette maladie virale. Le vaccin contre la myxomatose est administré par un vétérinaire. Il est important de suivre le calendrier de vaccination pour assurer l’efficacité de la prévention.

RECOMMANDÉ :  Diarrhée chez le cheval : solutions à portée de main

La vaccination doit être effectuée :

  • Avant l’âge de 2-3 mois pour les lapereaux.
  • Une fois par an pour les lapins adultes.

Il est à noter que la vaccination ne garantit pas une protection totale contre la myxomatose, mais elle permet de réduire les effets de la maladie et d’améliorer le pronostic en cas d’infection.

Protection contre les insectes

La myxomatose étant véhiculée par les insectes piqueurs tels que les puces et les moustiques, il est essentiel de mettre en place des mesures de protection contre ces insectes pour minimiser les risques d’infection. Voici quelques conseils pour protéger les lapins contre les insectes piqueurs :

  • Utiliser des répulsifs et insecticides spécifiques pour les lapins, en suivant les recommandations du fabricant ou du vétérinaire.
  • Installer des moustiquaires aux fenêtres et portes des enclos ou des zones où vivent les lapins.
  • Éliminer les sites de reproduction des insectes, comme les eaux stagnantes et les déchets organiques.
  • Entretenir régulièrement l’habitat du lapin, en nettoyant et désinfectant les cages.

En mettant en œuvre ces mesures préventives, il est possible de réduire les risques d’infection par la myxomatose chez les lapins et d’assurer leur bien-être.

Les lapins vaccinés peuvent-ils contracter la myxomatose ?

Si un animal non vacciné contracte la maladie, il est peu probable qu’il s’en remette, même avec un traitement intensif.

Si un lapin vacciné contracte la myxomatose, les symptômes sont beaucoup plus légers et il peut présenter des bosses ou des croûtes sur la face. Si vous pensez que votre lapin vacciné est atteint de myxomatose, consultez votre vétérinaire dès que possible.

Références

https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers14-07/43731.pdf

https://www.medivet.co.uk/pet-care/pet-advice/rabbits-and-myxomatosis/

https://www.woah.org/fr/maladie/myxomatose/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut