Opération d’un hygroma du coude : Indication et procédure

Article rédigé par le 11 septembre 2022

Un hygroma est une cavité remplie de liquide qui se forme sous la peau. Il se produit le plus souvent au niveau du coude, mais peut également se produire dans d’autres articulations.

Cette affection peut être très douloureuse et limiter les mouvements. Dans cet article, nous aborderons les indications d’une intervention chirurgicale visant à retirer un hygroma du coude, ainsi que la procédure chirurgicale elle-même.

Hygroma du coude : Définition

L’hygroma du coude est une affection caractérisée par une inflammation d’une bourse synoviale particulière au niveau de l’articulation du coude. Cette affection est également connue sous le nom de bursite du coude ou bursite olécranienne.

Pour rappel, l’articulation du coude est une articulation charnière qui permet au bras de se déplacer dans trois plans de mouvement :

  • La flexion et l’extension (de haut en bas) ;
  • La pronation et la supination (rotation de l’avant-bras) ;
  • Et la déviation radiale et ulnaire (déplacement de l’avant-bras d’un côté à l’autre).

L’articulation du coude est formée par l’articulation de l’humérus (os du bras) avec l’ulna et le radius (os de l’avant-bras). L’articulation du coude est entourée d’une capsule fibreuse et résistante, tapissée de membrane synoviale.

Cette membrane produit du liquide synovial, qui lubrifie l’articulation et permet des mouvements fluides.

Dans des circonstances normales, la bourse olécranienne a un aspect aplati. Mais lorsqu’elle est enflammée et irritée, elle gonfle, parfois assez visiblement, en raison d’une accumulation de liquide à l’intérieur.

Hygroma du coude : Causes

Parmi les causes d’un Hygroma du coude, on trouve :

  • Traumatisme important à la pointe du coude. La pointe du coude est la saillie osseuse sensible au toucher entre le bras et l’avant-bras ; en fait, elle fait partie de l’olécrane du l’ulna.
  • Pression prolongée à l’extrémité du coude. Une telle pression se produit lorsqu’une personne appuie son coude sur une table, un bureau, une surface dure, etc. pendant une période prolongée et de manière répétée. Les boursouflures du coude, qui résultent d’une pression prolongée sur l’extrémité du coude, se forment très lentement, même sur plusieurs mois.
  • Les infections causées par des coupures, des blessures et des piqûres d’insectes sur le coude. Dans ces circonstances, il est possible que des germes et des bactéries pénètrent dans la bourse synoviale de l’olécrane de l’ulna et l’infectent, ce qui provoque une inflammation.
  • Certaines formes d’arthrite, comme la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte. En médecine, le terme arthrite désigne l’inflammation d’une ou de plusieurs articulations.
RECOMMANDÉ :  Fracture du coude sans plâtre : est-ce possible ?

Hygroma du coude : Symptômes et complications

Le signe clinique le plus caractéristique de l’Hygroma du coude est un gonflement, clairement visible dans la région du coude. L’ampleur du gonflement varie d’un patient à l’autre et dépend de la gravité de l’inflammation de la bourse séreuse.

En général, plus le gonflement est perceptible, plus l’état inflammatoire est grave.

Le gonflement est souvent accompagné de douleurs : La douleur est le symptôme le plus courant de l’Hygroma du coude et a tendance à s’aggraver lorsque le patient plie le coude ou lorsque lui-même ou quelqu’un d’autre appuie sur la zone enflée.

Dans les cas graves, le gonflement et la douleur entravent considérablement les mouvements du coude, limitant ainsi les activités quotidiennes et professionnelles.

No post found!

Opération d’un hygroma du coude : Indication

La plupart des hygromas du coude ne nécessitent pas de traitement chirurgical et disparaissent d’eux-mêmes grâce à des mesures conservatrices (non chirurgicales) telles que le repos, la glace, la compression et l’élévation (RICE).

Des remèdes de grand-mère sont parfois utilisés pour limiter la prise de médicaments, et traiter la condition de manière naturelle.

Cependant, dans certains cas, l’hygroma du coude peut s’infecter ou provoquer une douleur importante et une gêne fonctionnelle. Dans ces cas, si vous avez besoin d’un traitement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer la bourse.

La décision d’opérer est basée sur plusieurs facteurs, notamment :

  • La taille de l’hygroma ;
  • La durée des symptômes ;
  • La présence d’une infection ;
  • La présence d’une douleur qui limite la fonction ;
  • L’échec des tentatives précédentes de traitement conservateur.

Opération d’un hygroma du coude : procédure

Le traitement chirurgical prévu en cas de bursite du coude consiste en l’ablation de la bourse enflammée.

Si la bursite avait une origine infectieuse, un traitement antibiotique postopératoire et au moins un jour d’hospitalisation sont prévus.

En revanche, si la bursite avait une cause non infectieuse, le patient n’a rien à faire et peut rentrer chez lui le jour de l’opération, en général quelques heures après la fin de l’intervention.

Préparation de l’opération

Le patient doit subir les examens nécessaires :

  • Un examen sanguin général ;
  • Un test de coagulation ;
  • Si le patient prend des anticoagulants ou des anti-inflammatoires, il doit les arrêter quelques jours avant l’opération ;
  • Un électrocardiogramme (ECG) si le patient a plus de 40 ans ou à des problèmes cardiaques.

L’opération est généralement réalisée sous anesthésie générale, bien que dans certains cas elle puisse être réalisée sous anesthésie locale.

RECOMMANDÉ :  Prothèse de coude : Indication et procédure (explications)

Le choix de l’anesthésie sera fait par l’anesthésiste en fonction des conditions cliniques du patient et tiendra également compte du type d’opération à réaliser.

Avant de commencer l’opération, l’anesthésiste insère un cathéter intraveineux dans une veine du bras du patient pour administrer les médicaments nécessaires pendant la procédure.

L’opération se déroule comme suit :

  • Le chirurgien pratique une incision au-dessus du coude, en suivant le pli naturel de la peau ;
  • Il identifie et dissèque ensuite la bourse ;
  • La bourse est retirée et la plaie est suturée ;
  • Un drain est placé sous la peau pour empêcher l’accumulation de liquide et la plaie est recouverte d’un pansement.

Hygroma du coude : Suites post-opératoires

Après l’opération, le patient est emmené en salle de réveil où il est constamment surveillé par le personnel infirmier.

Lorsque le patient se réveille de sous anesthésie, il est emmené dans le service où il restera jusqu’à sa sortie.

Le drain est généralement retiré le premier ou le deuxième jour après l’opération.

Les points de suture sont retirés environ 10 à 15 jours après l’opération.

Après l’opération, le patient doit se reposer avec le bras appuyé sur un oreiller pendant au moins 48 heures.

Il peut alors commencer à bouger le coude et reprendre progressivement ses activités normales.

Toutefois, il est important d’éviter les mouvements brusques et violents ainsi que le soulèvement de charges lourdes pendant au moins un mois.

Dans la plupart des cas, le patient peut quitter l’hôpital 24 à 48 heures après l’intervention.

Références 

https://www.oc-sante.fr/app/uploads/2017/12/Fiche-patient_Hygroma-du-coude.pdf

https://chirurgie-main-epaule.eu/wp-content/uploads/2021/06/Hygroma-du-coude.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut