Oreilles sensibles en vol : tout savoir sur l’otite de l’avion

Article rédigé par le 18 avril 2024

Les voyages en avion sont une expérience passionnante pour de nombreuses personnes, mais pour certaines, ils peuvent être dérangés par un problème commun : l’otite de l’avion.

Également connue sous le nom d’otite barotraumatique. Cette affection peut causer un inconfort et parfois même de douleur pendant et après le vol. Cependant, c’est une condition auriculaire généralement bénigne, et il existe des moyens pour gérer les symptômes.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de la santé, nous explorerons en détail ce qu’est l’otite de l’avion, ses causes, ses symptômes, et les meilleures stratégies pour la prévenir.

Les 5 points essentiels à retenir

  1. L’otite barotraumatique est causée par la différence de pression entre l’oreille moyenne et l’extérieur due à l’altitude en avion.
  2. Les symptômes incluent la douleur, la sensation de sifflements dans l’oreille et une diminution de l’audition.
  3. Chez les enfants, l’otite de l’avion peut provoquer de douleurs plus intenses du fait que leur anatomie soit différente de celle des adultes.
  4. C’est une affection bénigne qui peut facilement être guérie si elle est bien prise en charge. Notamment en cas d’affection auriculaire sous-jacente, l’otite de l’avion est réversible.
  5. Il existe des techniques pour mieux gérer les douleurs provoquées par l’otite de l’avion, comme les astuces qui permettent d’ouvrir la trompe d’Eustache pour obtenir une équipression adéquate.

Otite de l’avion, qu’est-ce que c’est ?

Les otites peuvent se manifester de différentes manières, notamment par une sensation de pression ou de blocage dans l’oreille, une douleur lancinante, voire des troubles de l’audition. Elles sont souvent liées à une infection virale ou bactérienne, mais les changements de pression peuvent également jouer un rôle dans leur apparition.

L’otite barotraumatique, comme son nom l’indique, est une affection de l’oreille moyenne causée par une différence de pression de part et d’autre du tympan.

Rappel anatomique

La partie de l’oreille qui nous intéresse particulièrement dans cet article est l’oreille moyenne. C’est une partie importante du système auditif qui se situe entre l’oreille externe et l’oreille interne.

Elle comprend trois osselets appelés : le marteau, l’enclume et l’étrier, ainsi que la caisse du tympan. Cette dernière est une cavité remplie d’air située derrière le tympan, et elle est reliée à la gorge par un conduit qu’on appelle trompe d’Eustache.

La trompe d’Eustache s’ouvre régulièrement afin de favoriser un équilibre constant entre la pression à l’intérieur de l’oreille moyenne et à l’extérieur, voilà pourquoi elle joue un rôle crucial dans le développement de l’otite barotraumatique.

Mécanisme de l’otite de l’avion

Lorsque la pression atmosphérique change rapidement, comme lors d’un vol en avion ou lors d’une plongée sous-marine, la trompe d’Eustache s’ouvre et se ferme pour permettre à l’air de circuler entre l’oreille moyenne et l’extérieur. Cela évite les variations brusques de pression qui pourraient endommager les tissus de l’oreille.

En cas d’inflammation, de blocage ou d’autres facteurs, la trompe d’Eustache ne s’ouvre plus correctement. Il n’y aura plus d’équipression entre l’oreille moyenne et le milieu extérieur.

En effet, dès que vous montez en altitude, cette différence de pression sera très marquée ; d’où la survenue du déséquilibre auriculaire : l’otite barotraumatique.

Une étude réalisée par le Dr Fouad El Fata et Issam Saliba sur les otites dysbariques a démontré que ces affections concernent toute personne exposée à des variations de pression, notamment les plongeurs sous-marins, les personnes voyageant en avion et les parachutistes.

Les facteurs de risque

Les enfants en bas âge, et les personnes ayant des antécédents d’otites fréquentes sont plus vulnérables à l’otite barotraumatique.

RECOMMANDÉ :  Faire baisser sa tension artérielle naturellement (Explications)

Les personnes ayant subi une chirurgie récente de l’oreille peuvent être plus sensibles à cette condition que les autres. D’autres facteurs peuvent également augmenter le risque de développer une otite de l’avion tels que :

  • Les infections des voies respiratoires : le rhume, les rhinites et les allergies
  • Les maladies de l’oreille : l’otite externe ou l’otite interne
  • Les conditions qui affectent la trompe d’Eustache comme l’otite moyenne

Les symptômes de l’otite barotraumatique

Les symptômes d’une otite de l’avion peuvent varier en intensité d’une personne à l’autre et peuvent survenir pendant le vol ou peu de temps après l’atterrissage. Les signes fréquents comprennent :

  • Une douleur intense au niveau de l’oreille affectée
  • Une hypoacousie passagère (diminution temporaire de l’audition)
  • Des bourdonnements avec une sensation de plénitude dans l’oreille
  • Parfois des vertiges légers

Bon à savoir : dans certains cas, les symptômes de l’otite de l’avion peuvent être persistants et doivent nécessiter une attention particulière.

Otite de l’avion : moyens de prévention

Il existe plusieurs moyens de prévenir l’otite de l’avion. En général, ce sont des techniques qui vont favoriser l’ouverture de la trompe d’Eustache et équilibrer la pression interne et externe.

Si vous avez déjà voyagé en avion et que vous avez eu un épisode d’otite barotraumatique, pour votre prochain vol, vous pouvez essayer ces astuces :

  • Vous pouvez bâiller lors de la montée et la descente de l’avion
  • Vous pouvez également pratiquer ce qu’on appelle la manœuvre de Valsalva : ce qui consiste à souffler tout en se bouchant le nez et en fermant la bouche
  • Vous pouvez mâcher de la gomme ou sucer un bonbon pour ouvrir la trompe d’Eustache

En cas de rhume, une désobstruction nasale est recommandée pour réduire la congestion et libérer le canal reliant l’oreille moyenne aux voies respiratoires.

Si vous présentez des épisodes récurrents d’otite, il serait préférable de consulter votre médecin avant le vol.

Otite et avion : quel lien ?

Il est généralement déconseillé aux personnes souffrant d’une otite de voyager en avion, surtout si l’infection est active et que des symptômes tels que la douleur, la fièvre ou les pertes auditives sont présents.

Voyager en avion avec une otite active peut aggraver les symptômes ressentis, en particulier lors des changements d’altitude vis-à-vis de l’équilibre de pression dans l’oreille moyenne.

Ces variations rapides de pression atmosphérique pendant le vol peuvent augmenter le risque de complications telles que la perforation du tympan, le barotraumatisme, ou l’aggravation de l’infection.

Avant de prendre un vol, il est recommandé que vous consultiez votre médecin pour évaluer la gravité de votre otite, il pourrait prescrire un traitement approprié et donner des conseils sur la possibilité de voyager en avion en fonction de votre état de santé.

Important : il est préférable, si vous souffrez d’une otite de ne pas voyager en avion tant que l’infection n’est pas guérie et que les symptômes ne se sont pas résolus.

Comment traiter l’otite de l’avion ?

En cas de développement d’une otite de l’avion malgré les mesures préventives, il est important de savoir comment la traiter efficacement. Le traitement a pour but de perméabiliser la trompe d’Eustache, de prévenir les infections et d’éviter les complications.

 Les symptômes de l’otite barotraumatique peuvent être soulagés par :

  • Un repos au préalable
  • L’utilisation d’analgésiques en vente libres ou conseillés par votre médecin

Au cas où les signes sont persistants, il est recommandé de consulter un professionnel de santé, qui va vous examiner et évaluer votre état de santé.

Il se pourrait qu’un traitement par des antibiotiques ou par des anti-inflammatoires soit nécessaire dans les formes plus graves d’otite de l’avion.

Les complications des otites de l’avion

Après le vol, la douleur dans l’oreille peut persister pendant un certain temps, en particulier si la pression dans l’oreille moyenne n’a pas été correctement équilibrée à l’atterrissage. Si la pression non équilibrée persiste ou si des germes sont introduits dans l’oreille moyenne, cela peut entraîner une otite moyenne. Dans certains cas, l’otite de l’avion peut également provoquer une perforation tympanique.

RECOMMANDÉ :  Hypertension artérielle : Quand s’inquiéter ? (Signes de gravité)

Bien que plus rare, une otite mal traitée ou compliquée par l’otite de l’avion peut parfois conduire à une infection de la mastoïde, une structure osseuse située derrière l’oreille. Dans ce cas, il y a un risque de développer une perte auditive et une consultation en urgence s’impose.

Otite barotraumatique chez les enfants

Chez les enfants, la trompe d’Eustache est plus courte, plus horizontale et moins oblique que chez les adultes. Cette différence anatomique rend la trompe d’Eustache moins efficace pour équilibrer la pression entre l’oreille moyenne et l’extérieur. De ce fait, l’otite de l’avion est plus fréquente chez les enfants.

La fonction de la trompe d’Eustache chez les enfants est également moins mature que chez les adultes. Chez les nourrissons et les petits enfants, le conduit est souvent plus étroit et moins capable de s’ouvrir et de se fermer efficacement pour permettre l’équilibrage de la pression et la ventilation de l’oreille moyenne.

En raison de ces différences anatomiques et de la moindre maturité fonctionnelle de la trompe d’Eustache, les enfants sont plus sensibles aux variations de pression. La douleur est plus marquée et ils peuvent ressentir plus d’inconfort.

Avis du professionnel

Prendre l’avion ne devrait plus vous effrayer si vous êtes bien informé sur votre pathologie, vous pouvez essayer les moyens de prévention pour profiter au mieux de votre voyage.

Attention, l’otite barotraumatique peut se compliquer d’une atteinte de l’oreille interne, dans ce cas, une hospitalisation pourrait être nécessaire. Si l’affection atteint l’oreille interne, le risque de perte auditive (surdité) est très élevé.

Les bouchons d’équipression, également appelés bouchons d’oreille anti-pression ou bouchons d’oreille spéciaux pour avion, peuvent être utilisés durant le vol pour aider à équilibrer la pression dans l’oreille moyenne et réduire les risques de barotraumatisme. Ce sont des dispositifs que vous pouvez placer dans le conduit auditif avant le décollage et à l’atterrissage.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

PROTECTOHR – Bouchons d’oreille de Voyage, Paquet de 2 Bouchons d’oreille, en Silicone Extra Souple, pour la Compensation de la Pression en vol, Bleu
  • 👂🏻 BOUCHONS D’OREILLES DE VOYAGE : En avion, de petites ouvertures permettent aux bouchons Travel de réguler la pression à l’aterrissage et au décollage. Le bruit ambiant n’est pas complètement étouffé. Un confort parfait.
  • 👂🏻 REUTILISABLES : Les bouchons d’oreilles sont faciles à nettoyer et sont donc réutilisables de nombreuses fois. Il suffit de les laver à l’aide d’un savon doux et de bien les sécher.
  • 👂🏻 APPLICATION FACILE : Les protections auditives sont très simples à mettre. Tirer d’abord l’oreille vers le haut avant d’insérer délicatement le bout arrondi dans le conduit auditif. Une légère rotation du bouchon rend la pose encore plus facile.
  • 👂🏻 HYGIENIQUE :Une petite boite pratique et hygiénique en plastique transparent (fournie) permet de ranger proprement les bouchons qui peuvent être ainsi emmenés partout.
  • 👂🏻 CONTENU : 1 paquet de 1 paire/2 pièces de bouchons d’oreilles TRAVEL, non adaptés aux enfants de moins de 3 ans.

Quand consulter ?

Vous devez consulter si vous avez un rhume quelques jours avant votre vol, cela pourrait provoquer une otite barotraumatique. Notifiez également votre médecin au cas où vous avez manifesté une éventuelle allergie pendant la préparation de votre voyage.

Si les symptômes surviennent durant le vol, vous devez voir un médecin à l’atterrissage pour soulager vos douleurs et gérer les autres manifestations.

Si les signes deviennent très gênants et persistants, vous devez immédiatement consulter, car il pourrait s’agir d’une complication, qui constitue une urgence médicale.

Si vous cherchez un médecin dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut