Otite chez le bébé : guide complet

Article rédigé par le 23 mai 2024

L’otite est une affection auriculaire fréquente qui peut survenir à tout âge, les bébés n’en font pas exception. L’otite chez l’enfant est par contre sous-diagnostiquée et méconnue. L’otite moyenne aiguë est la forme d’otite la plus fréquente chez les enfants et les nourrissons.

La pathologie se manifeste de façon spontanée par l’apparition d’une douleur à l’oreille associée d’une fièvre, mais le diagnostic semble compliqué du fait que l’enfant n’arrive pas à exprimer son mal.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de santé, nous allons détailler tout ce que devez savoir à propos des otites particulier chez le bébé.

Les points 5 essentiels à retenir

  1. L’otite chez le bébé est une affection courante avant qu’il n’atteigne l’âge de 3 ans, le pic de survenue de la pathologie est estimé entre 6 et 13 mois.
  2. L’otite survient particulièrement après une infection virale, notamment après un épisode de rhume ou de rhinopharyngite.
  3. Les symptômes de l’otite ne sont pas spécifiques et parfois méconnus chez les nourrissons, il pourrait s’agir d’une simple fièvre, associée à un refus d’alimentation et des pleurs inexpliqués.
  4. Le diagnostic de l’otite chez l’enfant n’est pas évident au premier abord, et vous devez emmener votre bébé en consultation dès que vous constatez le moindre changement vis-à-vis de son comportement.
  5. Si l’affection est bien traitée, l’otite chez le bébé se guérit sans séquelles au bout de quelques jours, par contre, des complications graves pourraient survenir si elle est négligée.

Mécanisme de l’otite du bébé

L’otite chez le bébé est une affection de la muqueuse de l’oreille moyenne, elle survient dans un contexte aigu, qui évolue en moins de 15 jours. Cette affection est classée parmi les maladies d’adaptation de l’enfant, ce qui explique sa fréquence chez les moins de 3 ans. En effet, à cet âge, votre enfant commence à explorer le milieu extérieur, bien que son système immunitaire soit encore vulnérable pour s’y habituer.

L’otite moyenne aiguë chez l’enfant peut être virale ou bactérienne. La trompe auditive (au niveau de l’oreille moyenne) est plus horizontale chez l’enfant, de ce fait, le rhinopharynx se trouve au même niveau que cette trompe, cela dit, toutes les affections du rhinopharynx telles que les rhinites et les rhinopharyngites peuvent atteindre l’oreille moyenne et provoquer une otite.

Ce que vous devez savoir

Pour bien comprendre les affections qui touchent les voies aériennes supérieures, il est essentiel de faire la différence entre la rhinite et la rhinopharyngite. Certes, ces deux pathologies ont des similarités, mais notez qu’elles sont quand même des pathologies bien distinctes.

Une rhinite : c’est l’inflammation de la muqueuse des fosses nasales. Elle se manifeste par des symptômes comme le nez qui coule, des éternuements fréquents, une congestion nasale, et parfois des démangeaisons au niveau du nez. Elle peut être causée par des allergies (rhinite allergique) ou des infections virales (comme le rhume).

Une rhinopharyngite : aussi appelée rhume ou pharyngite virale, c’est une inflammation qui affecte à la fois le nez (rhinite) et le pharynx (le fond de la gorge). Les symptômes incluent ceux de la rhinite, mais avec en plus des maux de gorge, une difficulté à avaler, et parfois une légère fièvre. C’est souvent causé par des infections virales.

Vous pouvez également consulter un article similaire pour mieux comprendre l’anatomie de structure de l’oreille et les généralités sur les otites externes.

Comment reconnaître l’otite chez le bébé ?

Vous ne pouvez pas reconnaître tout de suite que votre bébé a une otite, seul un examen d’oreille fait par le spécialiste ou le médecin en charge peut confirmer le diagnostic. Mais, ne passez pas à côté des symptômes, votre bébé pourrait présenter une otite si dans les derniers jours il a eu un épisode de rhume ou de rhinite.

Vous pouvez également suspecter une otite si votre bébé présente une fièvre, ou s’il pleure beaucoup surtout la nuit en touchant ses oreilles. En effet, le maître symptôme de l’otite c’est cette douleur de l’oreille (un seul côté le plus souvent). L’enfant devient irritable et refuse toute alimentation, que ce soit son biberon ou le lait maternel. D’un autre côté, votre bébé pourrait présenter des signes digestifs tels que des vomissements ou des diarrhées.

RECOMMANDÉ :  Hypertension artérielle : Guide complet

Important : En consultation, le médecin va procéder par un examen visuel des oreilles pour visualiser les tympans (voir s’il est perforé ou non) et confirmer l’existence de l’affection. Chez le bébé, un examen complet est toujours systématique pour bien orienter le diagnostic et le traitement à proposer.

Otite du bébé : causes possibles

Le point de départ infectieux de l’otite se trouve toujours au niveau de la muqueuse du rhinopharynx, qui va remonter par la trompe auditive et coloniser l’oreille moyenne. Les causes sont multiples telles que les facteurs allergiques, et les germes du système respiratoire (bactéries et virus).

Il existe également des facteurs favorisant la survenue de l’otite chez le bébé tels que la malnutrition, le sevrage précoce de l’allaitement maternel, la vie en promiscuité (crèche), les malformations du palais, le tabagisme passif. Le climat pendant la saison hivernale et l’asthme sont également des facteurs de risque.  

Otite séromuqueuse : otite chronique de l’enfant

Une otite moyenne aiguë négligée devient récidivante pour former l’otite séromuqueuse ou otite moyenne chronique (évolution au long terme de l’otite moyenne aigue). Dans cette forme d’otite, il y aura une inflammation chronique de l’oreille moyenne, qui va ensuite causer un trouble d’évacuation du mucus, normalement drainé vers le rhinopharynx. Il en résulte donc une stagnation liquidienne qui va enflammer la muqueuse tympanique.

L’otite séromuqueuse se manifeste chez l’enfant par des signes indirects de baisse de l’audition (de surdité) tels qu’un retard scolaire, ou un retard de langage. Il y aura également une douleur au niveau de l’oreille (otalgie), mais elle sera soulagée après les pleurs, en effet, les cris vont favoriser une ouverture de la trompe auditive qui va évacuer la collection qui a stagné derrière le tympan.  

Bon à savoir : au cours d’une otite séromuqueuse, il n’y a pas de perforation tympanique, donc pas d’écoulement d’oreille.

Traitement de l’otite du bébé

Les mesures thérapeutiques de l’otite chez le bébé auront pour but de soulager la douleur, de traiter l’infection et d’éviter la récidive et l’évolution fatale. Après un avis médical, le traitement pourrait inclure des options médicales et chirurgicales selon le stade de la maladie.

Selon une étude réalisée par Nicole le Saux et ses collègues, il a été démontré qu’un traitement par un antibiotique cinq jours à l’amoxicilline par voie orale est tout aussi efficace qu’un traitement de dix jours chez la plupart des enfants de deux ans ou plus qui sont atteints d’une otite d’origine bactérienne sans complication.

Médicaments

Des antalgiques (contre la douleur) et des antipyrétiques (pour gérer la fièvre) sont prescrits de façon systématique par le pédiatre ou le médecin traitant. Les anti-inflammatoires, et les antibiotiques ne sont pas généralement indiqués, il faudrait demander un avis médical adapté au cas de votre enfant.

Le médecin va d’abord évaluer le tympan, et en cas de perforation ou d’écoulement auriculaire, un antibiotique pourrait bien être indiqué. Une réhydratation par voie intraveineuse pourrait être recommandée, au cas où l’état général de votre bébé est très altéré.

Une éducation thérapeutique vous sera proposée, concernant surtout l’éviction des facteurs favorisants de l’otite chez le bébé. Vous pouvez aussi pratiquer une désobstruction nasale chez vous pour libérer les voies aériennes de votre bébé à défaut de son incapacité pour se moucher.

  • Utilisez une solution saline adaptée aux bébés, disponible en pharmacie, ou préparez une solution saline avec 9 grammes de sel dans 1 litre d’eau tiède et stérile.
  • Prenez une seringue sans aiguille ou un flacon de sérum physiologique à embout souple, spécifiquement conçu pour les bébés.
  • Allongez le bébé sur le dos, en inclinant légèrement sa tête sur le côté pour que la solution puisse bien circuler.
  • Insérez délicatement l’embout de la seringue ou du flacon dans la narine supérieure et injectez doucement une petite quantité de solution saline. La solution doit ressortir par l’autre narine ou par la bouche.
  • Répétez le processus pour l’autre narine en changeant l’inclinaison de la tête du bébé.
  • Utilisez un mouche-bébé ou un aspirateur nasal pour retirer les sécrétions et le surplus de solution.

Moyens chirurgicaux

Les interventions chirurgicales ne sont indiquées qu’au stade de complication, ou en cas d’échec du traitement médicamenteux. Ce sont des moyens invasifs seulement pratiqués après un avis médical pertinent et en dernière intention.

RECOMMANDÉ :  Otites externes : tout savoir sur les affections des oreilles

La paracentèse est un moyen permettant d’aérer le conduit tympanique à travers un tube, afin de drainer la collection liquidienne, elle se pratique sous anesthésie générale chez l’enfant. Il y a également la chirurgie de drainage qui est une intervention spécifique de neurochirurgie en cas d’abcès cérébral.

Complications de l’otite chez le bébé

L’otite moyenne aiguë chez le bébé se complique si elle est maltraitée, et attention, ces complications sont graves. La fièvre pourrait se compliquer par des crises convulsives généralisées, et les vomissements et les diarrhées pourraient également entrainer une déshydratation.

Les autres complications qui pourraient engager le pronostic vital du bébé incluent les éventuelles extensions de l’infection vers les autres structures telles que le cerveau et l’oreille interne comme

  • La labyrinthite en cas d’atteinte de l’oreille interne,
  • La méningite, si l’infection touche les méninges,
  • L’abcès cérébral, si le cerveau est colonisé par les germes,

Avis du professionnel

Vous devez suivre le calendrier de vaccination recommandé pour protéger votre bébé contre certaines infections pouvant entraîner une otite. Évitez également l’exposition du bébé à la fumée de tabac, et aux autres facteurs de risques, cela peut réduire la survenue de l’otite.

Maintenez une bonne hygiène, y compris le lavage fréquent des mains, pour aider à prévenir la propagation des infections. Et poursuivez l’allaitement, le lait maternel contient des anticorps qui peuvent renforcer le système immunitaire du bébé.

Quand consulter ?

L’otite chez le bébé peut présenter divers symptômes, certains étant plus évidents que d’autres. Il est important que vous soyez attentifs à ces signes afin de consulter le plus vite possible. Consultez votre médecin ou un pédiatre si votre bébé présente les signes suivants :

  • Le bébé peut être plus irritable que d’habitude, pleurer fréquemment et avoir des sautes d’humeur. Il peut montrer des signes d’agitation en se frottant ou en touchant son oreille affectée.
  • Le bébé peut être somnolent ou endormi en raison de la douleur et de l‘inconfort. Paradoxalement, il peut avoir un sommeil agité avec des réveils fréquents ou des pleurs pendant la nuit.
  • L’otite peut entraîner une perte d’appétit chez le bébé. Il peut montrer moins d’intérêt pour l’alimentation ou refuser de téter ou de prendre le biberon.

Dans certains cas, une otite sévère peut entraîner un écoulement de l’oreille affectée. Cela peut être un signe de perforation du tympan. Si vous cherchez un spécialiste dans votre région, consultez notre répertoire.

Témoignages

Bonjour les mamans, j’ai besoin de vos avis.

Mon fils de 2 ans et demi a une otite séreuse à chaque oreille, avec une perte d’audition de 50 % sur les deux oreilles (on l’a décelé comme cela). On a vu un ORL, il est sous traitement pour 15 jours : Solupred, antibiotiques (Bactrim) et Pivalone à mettre dans le nez. Un nouveau bilan ORL est prévu dans un mois.

Je voulais savoir combien de temps les médicaments mettent à faire effet et donc sous combien de temps mon loulou va retrouver un peu de son audition. Car là, c’est très compliqué, on voit qu’il ne comprend rien, il nous fait souvent répéter, il est très turbulent et il parle très très fort.

Autre question : existe-t-il d’autres méthodes pour accélérer la guérison de ces otites séreuses ? On l’a emmené chez un ostéo, mais je pensais peut-être à de l’homéopathie ou autre ?

Merci par avance pour vos témoignages et conseils.

Voir la suite de la conversation sur Doctissimo.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut