Otite chez le chien: symptômes et traitements efficaces(tout savoir)

Article rédigé par le 11 septembre 2023

Les otites, inflammations courantes du conduit auditif chez les carnivores domestiques, peuvent causer des douleurs.

Les causes, telles que parasites, bactéries, allergies, corps étrangers, ou champignons, varient. Il existe des otites internes, moyennes et externes, cette dernière étant la plus fréquente.

Certaines origines peuvent entraîner des otites récidivantes. Consultez un vétérinaire pour déterminer la cause sous-jacente et obtenir un traitement adéquat. Découvrez davantage sur cette affection impactant la santé de votre animal.

Zoom sur l’oreille du chien

L’oreille du chien se compose de 3 parties : 

  • l’oreille externe est l’organe de perception des ondes sonores (le pavillon auriculaire s’ouvre sur le conduit auditif externe jusqu’au tympan, qui est coudée chez le chien).

Chez les carnivores domestiques, ce conduit a la forme d’un L.

  • l’oreille moyenne est l’organe de transmission des ondes sonores (bulle tympanique avec les trois qui transmet les ondes sonores).
  • l’oreille interne (labyrinthe, cochlée et appareil vestibulaire) qui transforme les ondes sonores en signaux nerveux et a un rôle dans la régulation de l’équilibre (elle joue un rôle dans la perception de la position du corps dans l’espace et assure ainsi l’équilibre de l’ensemble du corps).

Le saviez-vous?

Le conduit externe de l’oreille abrite des glandes cérumineuses produisant du cérumen, qui protège le conduit et maintient l’élasticité de la membrane tympanique.

En cas d’inflammation auriculaire, cette sécrétion augmente, résultant en une oreille présentant un liquide visqueux de couleur variable, du brun au blanc crème, selon le type d’otite.

Qu’est-ce que l’otite chez le chien ?

Les oreilles, zone délicate chez les chiens, peuvent être sujettes à des otites, une inflammation souvent liée à une infection, provoquant une douleur intense.

Les otites canines sont multifactorielles, impliquant des facteurs primaires, secondaires et prédisposants. La plupart concernent l’oreille externe, représentant 10% des consultations vétérinaires.

Une étude britannique de 2016, portant sur 22 333 chiens, indique que 7,3% ont été diagnostiqués avec une otite externe, les races et la forme des oreilles étant des facteurs de risque prédominants.

À noter : Les chiens de races telles que les Cockers, Labradors, Golden Retrievers, ou ceux à oreilles tombantes et à pelage abondant comme les Caniches, Bichons, Yorkshire Terriers, ainsi que ceux ayant une peau tendance grasse ou des allergies, sont souvent sujets aux otites.

Différentes otites

On distingue différentes otites :

L’otite externe affecte le conduit auditif externe, étant la forme la plus courante et heureusement la moins grave.

L’otite moyenne touche l’oreille moyenne, sans écoulement visible si elle n’est pas associée à une otite externe.

L’otite interne, plus rare et sévère, atteint le conduit auditif interne, pouvant provoquer des symptômes tels que désorientation et posture anormale.

D’autres types d’otites incluent l’otite séreuse, virale, bactérienne, parasitaire (comme la gale des oreilles), mycosique (due au champignon Malassezia Pachydermatis), allergique, simple (une oreille touchée) et double (les deux oreilles affectées).

Quels sont les signes révélateurs d’une otite ?

Les symptômes les plus facilement identifiables pour un propriétaire sont : 

  • Une altération visuelle telle qu’inflammation, rougeur, ou épaississement.
  • Douleur ou sensibilité au niveau de l’oreille.
  • Décharge auriculaire, souvent associée à une mauvaise odeur.
  • Surdité.
  • Éternuements ou écoulements nasaux, tête penchée avec possible écoulement de pus (cas d’une otite moyenne).
  • Parfois, perte d’équilibre et signes neurologiques selon la forme de l’otite.
RECOMMANDÉ :  Panleucopénie féline : tout savoir (explication vétérinaire)

Attention ! Une prise en charge rapide de l’otite augmente significativement les chances d’une guérison rapide et sans séquelles. Une simple otite externe peut rapidement évoluer vers une otite moyenne, voire interne, entraînant des troubles neurologiques.

Quelles sont les complications d’une otite externe chez le chien ?

Les bactéries et levures, normales dans le conduit auditif, peuvent proliférer en cas de corps étranger ou dermatite, compliquant l’otite.

Dans les cas graves, une otite externe peut évoluer en otite moyenne, responsable des otites moyennes chez les chiens.

Les complications, comme des plaies par grattage, ou un othématome (hématome auriculaire), peuvent survenir.

En cas de suspicion d’otite, une consultation rapide chez le vétérinaire est essentielle pour un diagnostic précoce et un traitement approprié.

Diagnostic de l’otite chez le chien

Les otites ont diverses causes, d’où l’importance de consulter un vétérinaire pour identifier la cause principale.

À l’aide d’un otoscope, le vétérinaire examine minutieusement le conduit auditif, recherchant corps étranger, masse ou anomalies, tout en évaluant l’intégrité du tympan.

Un prélèvement des sécrétions est examiné au microscope pour déterminer l’origine, que ce soit une infection bactérienne, des mycoses, ou une infestation d’acariens.

En cas de soupçon d’allergie, un bilan allergologique peut également être réalisé.

Quelles sont les options pour traiter efficacement une otite chez le chien ?

Le traitement d’une otite consiste à :

  • Éliminer bactéries et levures lorsqu’elles sont présentes dans le conduit auditif
  • Lutter contre l’inflammation.

Le vétérinaire commence par nettoyer et masser délicatement l’oreille du chien avec des produits spécifiques, éliminant l’excès de cérumen, les germes et les parasites éventuels.

En cas de complications, il peut également prescrire des anti-inflammatoires, des antibiotiques (après un antibiogramme), des antifongiques, ou des antiparasitaires, selon la cause.

À noter : Les otites peuvent se manifester de manière aiguë et disparaître en 7 jours. Cependant, si elles persistent au-delà d’une semaine, cela indique une inflammation chronique. Dans le cas d’une otite chronique, un traitement prolongé (souvent de plusieurs semaines) est crucial pour la protection du tympan.

Pronostic: quelles sont les chances de guérison?

Le pronostic d’une otite chez le chien dépend de divers facteurs, tels que la cause sous-jacente, la rapidité du diagnostic et du traitement, ainsi que la prédisposition aux otites récurrentes.

L’otite externe, bien que souvent douloureuse, répond généralement bien aux traitements locaux. Pour une otite due à un corps étranger, la guérison dépend du retrait de celui-ci.

Un suivi strict des recommandations du vétérinaire, avec des contrôles réguliers des oreilles, est essentiel pour une guérison durable et pour prévenir toute complication, notamment une inflammation du conduit auditif moyen ou interne.

En l’absence de traitement ou en cas d’otite chronique, des complications telles que des lésions de l’oreille, une perte d’audition permanente ou une propagation de l’infection à d’autres parties du corps peuvent survenir, altérant le pronostic de manière moins favorable.

Conseils pour prévenir une otite chez le chien

Maintenez les oreilles de votre chien propres et sèches.

Les oreilles humides ne sont pas seulement inconfortables pour votre chien, mais elles peuvent aussi être préjudiciables à sa santé. L’humidité résiduelle peut entraîner une inflammation propice au développement des bactéries.

En nettoyant régulièrement les oreilles, vous prévenez les proliférations bactériennes. Après le bain ou par temps pluvieux, assurez-vous de bien sécher les oreilles.


Accordez une attention particulière aux oreilles en cas d’allergie chez votre chien.

Lorsqu’il est confronté à une allergie cutanée, il est recommandé de vérifier plus fréquemment ses oreilles. En plus des médicaments antiallergiques adaptés, l’utilisation de compléments alimentaires limitant les réactions allergiques peut réduire le risque d’otite allergique pour votre chien.

RECOMMANDÉ :  Souffle au cœur chez le chat : causes, symptômes et traitements

Optez pour les produits appropriés.

Tout comme vous prenez soin des dents et des yeux de votre chien, maintenir la propreté de ses oreilles est essentiel à l’hygiène de base.

En cas d’accumulation de saletés, utilisez un produit nettoyant adapté. Pour en savoir plus sur la méthode de nettoyage et les produits recommandés, continuez votre lecture.

Comment Nettoyer les oreilles de votre chien ?

Le nettoyage peut être préventif pour maintenir un conduit auditif propre et non obstrué, ou curatif en cas d’otite.

Dans ce dernier cas, l’objectif est d’éliminer les sécrétions cérumineuses, inflammatoires et infectieuses qui encombrent le conduit, perturbant ainsi l’efficacité des produits de traitement.

En effet, le nettoyage d’une oreille se fait par étape, en ordre  :

  • Lors du remplissage, tenez le pavillon de l’oreille verticalement d’une main pour bien repérer l’entrée du conduit auditif externe (trou noir). Versez une quantité généreuse de liquide de nettoyage, comme si vous remplissiez un verre, jusqu’à ce que cela déborde si nécessaire.
À noter : Bien qu'une solution saline puisse être une première option de dépannage, il est recommandé d'utiliser des solutions de lavage vétérinaires dont la composition est spécifiquement adaptée à l'état du conduit auditif ou à l'affection auriculaire identifiée.

  • Masser la base du conduit en pressant entre le pouce et l’index le cartilage, effectuant un mouvement de massage pour bien répartir le liquide dans tout le conduit et déloger les sécrétions de sa paroi.
  • Permettre au chien de se secouer, favorisant ainsi la remontée des sécrétions les plus profondes dans le conduit. Il est recommandé de réaliser cette opération à l’extérieur pour éviter les projections sur le mobilier ou les murs.
  • Pour le séchage du conduit, introduisez l’index recouvert d’un papier absorbant doux jusqu’à ce que vous ne puissiez plus avancer votre doigt.

Réalisez des mouvements circulaires pour récupérer les saletés mises en suspension par le liquide de nettoyage. Répétez ces gestes plusieurs fois jusqu’à ce que le papier ou le coton ressorte propre.

Dans le cas ou vous ne parviendriez pas à réaliser ce soin, consultez un vétérinaire pour vous aider et trouver la solution la plus adaptée afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Bonus: gestes à éviter lors de nettoyage des oreilles de votre chien

Il est essentiel d’éviter les gestes à risques comme :

  • Nettoyer excessivement une oreille saine : La fréquence des nettoyages dépend de chaque animal, mais en général, une fois tous les quinze jours est suffisante.
  • Éviter l’utilisation de cotons-tiges : Enfoncer un coton-tige dans l’oreille n’est pas recommandé. Cette manœuvre agressive pour la muqueuse peut créer un bouchon au fond du conduit de votre chien.
  • Éviter l’utilisation de produits tels que l’éther, l’alcool iodé, l’eau oxygénée, car ils sont très irritants.
  • Éviter l’auto-médication : L’application de pommades traitantes à base d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires, d’antifongiques sans prescription ni suivi médical peut entraîner un échec thérapeutique voire une aggravation de l’otite, conduisant à la chronicité.
  • Éviter l’instillation de produits dans une oreille sans savoir si le tympan est intact : Le vétérinaire vérifie cette intégrité en consultation à l’aide de son ophtalmoscope. Tout traitement en cas d’atteinte de la membrane du tympan peut induire une grave inflammation de l’oreille moyenne, manifestée par un syndrome vestibulaire (tête penchée, troubles de l’équilibre), contre-indiquant la poursuite de ce type de traitement.

Points importants sur l’otite chez le chien

  • L’otite est une inflammation de la peau du conduit auditif peut être très douloureuse. 
  • Les principales causes d’otite chez le chien incluent la présence d’acariens, de champignons, de bactéries, une allergie, ou un corps étranger dans l’oreille.
  • Si votre chien montre des signes de souffrance, se gratte ou secoue la tête, il est essentiel de consulter votre vétérinaire pour un diagnostic et un traitement approprié.
  • L’otite externe est diagnostiquée en examinant le conduit auditif à l’aide d’un otoscope.
  • En cas d’otite, les effets du traitement sont généralement rapides, avec souvent une disparition des signes de douleur et de démangeaisons en quelques jours seulement.

Références

https://www.vetopedia.fr/otites-chien chat/#:~:text=L’otite%20externe&text=Elle%20est%20extr%C3%AAmement%20fr%C3%A9quente%20chez,qu’on%20examine%20son%20oreille.

https://frontline.fr/chien/quotidien/otite-du-chien#:~:text=Dans%20le%20cas%20d’une%20otite%20interne%20%3A%20le%20chien%20semble,le%20syst%C3%A8me%20interne%20est%20touch%C3%A9.

https://www.zooplus.be/magazine/chien/sante-et-bien-etre-du-chien/otite

https://www.msdvetmanual.com/dog-owners/ear-disorders-of-dogs/ear-infections-and-otitis-externa-in-dogs

https://www.lepointveterinaire.fr/actualites/actualites-professionnelles/une-etude-epidemio-clinique-sur-les-otites-externes-canines.html

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut