Palpitations cardiaques : Causes et explications

Article rédigé par le 16 mars 2024

Avez-vous déjà ressenti votre cœur battre à tout rompre, comme s’il tentait de s’échapper de votre poitrine, sans raison apparente ?

Ces sensations, connues sous le nom de palpitations cardiaques, peuvent survenir à tout moment, vous laissant perplexe et parfois inquiet quant à leur signification.

Dans cet article, nous allons explorer ensemble les multiples facettes des palpitations cardiaques, des causes les plus banales aux explications les plus sérieuses qui nécessitent une attention médicale.

Nous vous fournirons également des informations précieuses pour comprendre ces palpitations cardiaques et savoir quand consulter, ainsi que des conseils pratiques pour les gérer sereinement, transformant ainsi une expérience potentiellement alarmante en une opportunité de prendre soin de votre cœur !

Les 5 points importants à retenir

  • 1- Les palpitations cardiaques sont des sensations où l’on ressent son propre cœur battre anormalement, que ce soit par sa rapidité, son irrégularité, ou sa force.
  • 2- Elles peuvent être causées par le stress, la consommation de stimulants, des déséquilibres hormonaux, le manque de sommeil, ou des conditions cardiaques sous-jacentes.
  • 3- Si les palpitations sont accompagnées de douleurs thoraciques, d’essoufflement, d’étourdissements, ou de syncope, elles requièrent une attention médicale immédiate.
  • 4- Une consultation s’impose particulièrement si les palpitations deviennent fréquentes, s’intensifient, ou si vous avez des antécédents de maladies cardiaques.
  • 5- Identifier et modifier les facteurs de style de vie contribuant aux palpitations peut souvent aider à les gérer efficacement et à prévenir leur récurrence.

Qu’est-ce que les palpitations cardiaques ?

Avez-vous déjà ressenti comme une course folle ou un flutter inhabituel au creux de votre poitrine ? Ces sensations, que vous percevez comme des battements de cœur irréguliers, rapides, ou même comme des pauses momentanées, sont ce que l’on appelle les palpitations cardiaques.

Ce phénomène, aussi surprenant soit-il, est un épisode où vous prenez soudainement conscience des battements de votre propre cœur.

Les palpitations cardiaques peuvent se manifester de différentes manières : certains les décrivent comme un battement fort dans la poitrine, tandis que d’autres les comparent à un papillon agitant ses ailes contre leur cage thoracique…

Mais que signifient réellement ces palpitations ? La plupart du temps, elles sont inoffensives, le résultat de réactions physiologiques temporaires à des stimuli tels que le stress, l’exercice, ou même la consommation de caféine.

Cependant, elles peuvent aussi être le symptôme d’une condition médicale sous-jacente nécessitant une attention particulière, surtout si elles sont accompagnées d’autres signes, comme des vertiges, un essoufflement, ou une douleur thoracique.

Comment reconnaître les palpitations cardiaques ?

Vous vous demandez probablement comment distinguer les palpitations cardiaques des simples battements de cœur que vous ressentez au quotidien. On vous explique !

Les palpitations ont cette particularité de vous faire prendre conscience de votre cœur battant, parfois de manière alarmante. Elles ne se contentent pas de suivre le rythme régulier et rassurant auquel vous êtes habitué ; elles attirent votre attention par leur intensité, leur vitesse ou leur irrégularité.

Voici quelques indices qui peuvent vous aider à reconnaître les palpitations cardiaques :

  • Rythme irrégulier : vous pourriez sentir votre cœur faire une pause, puis repartir avec un ou plusieurs battements forts. Ce sentiment d’arrêt momentané suivi d’une « course » peut être déconcertant !
  • Battements rapides : votre cœur semble battre plus vite que la normale, même si vous n’avez pas fait d’exercice physique ou n’êtes pas en situation de stress.
  • Fluttering: une sensation de battements légers et rapides, comme si un papillon battait des ailes dans votre poitrine.
  • Pounding : le cœur bat non seulement rapidement mais aussi avec une force inhabituelle, vous pouvez même l’entendre dans vos oreilles.
  • Sensation dans la gorge ou le cou : certaines personnes ressentent les palpitations non pas dans leur poitrine, mais comme une sensation étrange dans leur gorge ou leur cou.
  • Les palpitations cardiaques peuvent survenir à des moments de repos, d’activité, ou même pendant le sommeil, vous réveillant par leur intensité.

Bien qu’elles puissent être effrayantes, la plupart du temps, les palpitations cardiaques sont inoffensives et passagères.

Cependant, si vous expérimentez ces sensations fréquemment, ou si elles sont accompagnées d’autres symptômes tels que des étourdissements, une douleur thoracique, une difficulté à respirer, ou une fatigue inhabituelle, il est crucial de consulter un professionnel de santé.

Quelles sont les causes des palpitations cardiaques ?

Les palpitations cardiaques peuvent être déclenchées par une variété de facteurs, allant de ceux liés à votre mode de vie à des conditions médicales plus sérieuses.

RECOMMANDÉ :  Dysplasie arythmogène du ventricule droit : Guide complet

Comprendre les causes sous-jacentes est crucial pour identifier la meilleure façon de les gérer ou de les traiter.

Voici les principaux coupables :

Stress et anxiété

Le stress et l’anxiété sont parmi les causes les plus courantes des palpitations cardiaques.

Imaginez-vous dans une situation de stress intense, peut-être avant une présentation importante ou en période de forte pression au travail. Votre cœur se met à battre la chamade, réagissant au flot d’adrénaline provoqué par votre anxiété.

Ces palpitations sont la réponse de votre corps au « combat » ou à la « fuite », un mécanisme de survie ancestral.

Techniques de relaxation, méditation ou activité physique peuvent vous aider à gérer efficacement ces moments de tension et à réduire la fréquence des palpitations liées au stress.

Consommation de stimulants

Un simple café pour commencer la journée ou une cigarette lors d’une pause peut sembler anodin, mais ces stimulants ont un impact direct sur votre rythme cardiaque !

Si vous remarquez une augmentation des palpitations après ces habitudes, envisagez de réduire votre consommation.

Tester votre sensibilité à ces substances peut vous aider à ajuster votre consommation et à diminuer les épisodes de palpitations.

Manque de sommeil

Après plusieurs nuits de sommeil perturbé, vous vous sentez non seulement fatigué mais peut-être aussi plus sujet aux palpitations.

Le manque de repos affecte le fonctionnement de votre cœur, le rendant plus susceptible aux irrégularités.

S’engager dans une routine de sommeil régulière et favoriser un environnement propice au repos peut être bénéfique pour votre cœur et votre bien-être général.

Déséquilibres hormonaux

Les déséquilibres hormonaux peuvent jouer un rôle significatif dans l’apparition des palpitations cardiaques. Voici les principaux déséquilibres hormonaux susceptibles d’entraîner ce symptôme :

  • Hyperthyroïdie : lorsque la glande thyroïde est hyperactive, elle produit une quantité excessive d’hormones thyroïdiennes, accélérant le métabolisme et pouvant entraîner des palpitations.
  • Grossesse : durant la grossesse, les changements hormonaux peuvent augmenter le volume sanguin et le travail du cœur, entraînant des palpitations.
  • Ménopause : les fluctuations hormonales autour de la ménopause peuvent provoquer des bouffées de chaleur et une sécheresse vaginale, mais également des palpitations !
  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : le SOPK est associé à des déséquilibres hormonaux qui peuvent affecter le cœur et entraîner des palpitations.
  • Insuffisance surrénalienne : une production insuffisante d’hormones par les glandes surrénales, comme le cortisol, peut affecter le cœur et causer des palpitations.
  • Phéochromocytome : c’est une petite masse au niveau du rein qui sécrète un excès d’adrénaline conduisant à des palpitations importantes.

Chacun de ces déséquilibres peut affecter le cœur de manière différente, entraînant des palpitations parmi d’autres symptômes.

Si vous suspectez que vos palpitations cardiaques pourraient être liées à un déséquilibre hormonal, il est important de consulter un professionnel de la santé pour une évaluation et une prise en charge appropriées.

Bon à savoir !

C’est connu, l’hyperthyroïdie (thyroïde hyperactive) est souvent associée à des palpitations. Mais paradoxalement, une thyroïde sous-active peut aussi causer des palpitations, notamment en contribuant à l’augmentation du cholestérol et à d’autres facteurs de risque de maladies cardiaques.

Maladies cardiaques

Les palpitations cardiaques peuvent être le symptôme de diverses maladies cardiaques, parmi lesquelles :

  • Arythmies : troubles du rythme cardiaque où le cœur bat trop vite (tachycardie), trop lentement (bradycardie), ou de manière irrégulière.
  • Cardiopathie ischémique : réduction du flux sanguin vers le muscle cardiaque due à l’obstruction des artères coronaires, pouvant entraîner des palpitations.
  • Maladies des valves cardiaques : anomalies des valves cardiaques, telles que la sténose ou la régurgitation, affectant le flux sanguin à travers le cœur.
  • Cardiomyopathies : affections du muscle cardiaque, qui peuvent modifier la capacité de pompage du cœur et provoquer des palpitations.
  • Insuffisance cardiaque : condition dans laquelle le cœur ne pompe pas le sang aussi efficacement qu’il le devrait, pouvant causer des palpitations, surtout lors d’efforts ou dans certaines positions.
  • Syndrome du QT long : trouble héréditaire du rythme cardiaque qui peut provoquer des battements cardiaques rapides et chaotiques, menant à des palpitations, des évanouissements, et même à des arrêts cardiaques dans les cas graves.
  • Fibrillation auriculaire : un type d’arythmie caractérisé par un rythme cardiaque rapide et irrégulier, où les oreillettes (les chambres supérieures du cœur) battent de manière désordonnée.

Ces maladies cardiaques nécessitent naturellement une évaluation et un traitement médicaux pour gérer les symptômes et réduire le risque de complications plus graves.

Si vous expérimentez des palpitations cardiaques fréquentes ou sévères, il est important de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic et une prise en charge appropriés.

RECOMMANDÉ :  Syndrome du QT long : menace méconnue pour votre santé cardiaque

Bon à savoir !

Bien que la fibrillation auriculaire soit associée à un risque accru d’événements cardiovasculaires majeurs, de nombreux patients ne ressentent pas de symptômes, notamment des palpitations, comme le montre cette étude publiée en 2018 dans le Journal of the American Heart Association.

Cela souligne l’importance du dépistage et de la surveillance régulière de la fibrillation auriculaire, même en l’absence de symptômes évidents, pour prévenir les complications comme les accidents vasculaires cérébraux.

Autres facteurs

L’alcool, certains médicaments, les changements de posture, ou même la déshydratation peuvent également être à l’origine de vos palpitations cardiaques.

Prendre conscience de ces déclencheurs potentiels et observer comment votre corps y réagit peut vous aider à identifier les ajustements nécessaires dans votre style de vie pour réduire les palpitations.

Quand consulter ?

Il est important de consulter un professionnel de la santé si vous expérimentez des palpitations cardiaques dans les situations suivantes :

  • Si les palpitations sont nouvelles ou s’intensifient : un changement dans la fréquence, la durée, ou l’intensité des palpitations mérite une évaluation.
  • Si elles s’accompagnent d’autres symptômes : consultez immédiatement si les palpitations sont accompagnées de douleur thoracique, d’essoufflement, d’étourdissements, de sensations de faiblesse, ou de syncope (perte de conscience).
  • Si vous avez des antécédents de maladies cardiaques : les individus avec des antécédents personnels ou familiaux de maladies cardiaques devraient prendre très au sérieux toute palpitation cardiaque.
  • Si elles surviennent fréquemment : des palpitations qui se produisent régulièrement ou qui perturbent votre quotidien nécessitent une consultation pour en déterminer la cause.
  • Si vous ressentez une irrégularité du rythme cardiaque : un cœur qui bat de manière irrégulière ou qui semble « sauter » des battements de manière fréquente ou prolongée doit être évalué.
  • Si vous avez des facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires : y compris l’hypertension, le diabète, le cholestérol élevé, l’obésité, ou si vous fumez.

Consulter un professionnel de la santé permet non seulement de déterminer la cause des palpitations mais aussi de recevoir des conseils adaptés pour les gérer ou les traiter.

En cas de doute, il vaut toujours mieux errer du côté de la prudence et demander une évaluation médicale !

Avis du professionnel de santé

Les palpitations cardiaques, bien que souvent bénignes, ne doivent jamais être prises à la légère. L’expérience des palpitations peut varier grandement d’une personne à l’autre, et dans certains cas, elles peuvent signaler une condition médicale sous-jacente nécessitant une attention médicale.

Voici quelques points clés à retenir :

  • Évaluation initiale

Si vous ressentez des palpitations, une évaluation médicale initiale est recommandée. Un historique médical complet, un examen physique, et parfois des tests diagnostiques, comme un électrocardiogramme (ECG) ou un moniteur Holter, peuvent aider à déterminer la cause.

  • Importance du contexte

Les palpitations survenant dans des contextes spécifiques, comme après la consommation de caféine ou pendant des périodes de stress intense, peuvent être moins préoccupantes que celles qui se manifestent sans raison apparente ou s’accompagnent d’autres symptômes.

  • Symptômes associés

La présence de symptômes supplémentaires tels que douleur thoracique, difficulté à respirer, étourdissements, ou perte de conscience nécessite une consultation urgente. Ces symptômes peuvent indiquer une condition plus grave nécessitant un traitement immédiat.

  • Gestion et prévention

Pour les palpitations liées à des facteurs de style de vie, des ajustements comme la réduction de la consommation de stimulants, l’amélioration de la qualité du sommeil, et la gestion du stress peuvent être efficaces pour réduire leur fréquence et leur intensité.

  • Suivi médical

Un suivi régulier avec un professionnel de la santé est important, surtout si des médicaments ou des traitements ont été prescrits pour gérer les palpitations.

Ce suivi permet d’ajuster le traitement si nécessaire et de s’assurer que les palpitations sont correctement contrôlées.

N’hésitez jamais à consulter un professionnel de la santé face à des palpitations, surtout, comme mentionné plus haut, si elles sont nouvelles, s’intensifient, ou s’accompagnent d’autres symptômes.

Votre cœur mérite une attention et des soins prudents pour maintenir votre santé et votre bien-être !

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe LASANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut