Patte cassée chez le chat : conseils pour soigner efficacement votre animal

Article rédigé par le 24 juillet 2023

Les chats sont des animaux agiles et intrépides qui aiment explorer leur environnement. Cependant, leur curiosité et leur témérité les exposent parfois à des accidents, notamment les fractures de pattes. Une patte cassée chez un chat peut résulter de plusieurs causes, comme les traumatismes causés par les véhicules ou les chutes depuis des hauteurs, et peut engendrer divers degrés de gravité selon la nature de la fracture.

Il est important de savoir reconnaître les symptômes d’une patte cassée chez le chat afin d’intervenir rapidement et de lui prodiguer les soins appropriés. Parmi les signes à surveiller, on retrouve la boiterie, qui se manifeste souvent par le fait que le chat ne pose plus la patte au sol, une forme anormale de la patte, la douleur et un éventuel gonflement autour de la zone fracturée .

En cas de patte cassée, il convient de se rapprocher d’un vétérinaire qui saura évaluer la situation et prescrire le traitement le plus adapté. Les soins peuvent varier en fonction de la gravité de la fracture et inclure l’immobilisation de la patte, la pose d’une attelle ou bien, dans des cas plus complexes, une intervention chirurgicale.

Comprendre la patte cassée chez les chats

Les chats sont des animaux agiles et résistants, mais ils peuvent parfois se retrouver avec une patte cassée suite à un accident ou à un traumatisme. Il est important de connaître les causes, les signes et les types de fractures pour pouvoir réagir rapidement et apporter les soins nécessaires.

Causes de la fracture

Une fracture de patte chez le chat peut être causée par différents facteurs. Parmi les causes les plus fréquentes: le traumatisme, on retrouve, les collisions avec des véhicules, les bagarres avec d’autres animaux ou encore les accidents domestiques. Les chutes de hauteur ( syndrome des gratte-ciel ) peuvent souvent (mais pas toujours) entraîner des fractures des membres.

Bon à savoir: des études menées sur des chats tombés d’un gratte-ciel ont montré que le taux de blessures augmente en proportion directe de la hauteur de la chute… jusqu’au 7e étage. source

 Il existe de nombreuses raisons non traumatisantes pour lesquelles un chat peut se fracturer un membre :

  • Carences nutritionnelles : un chat qui souffre de carences nutritionnelles qui affaiblissent ses os peut être plus susceptible de se fracturer les membres. La carence en vitamine D peut causer une déminéralisation du squelette et une augmentation du risque de fractures osseuses. C’est ce que l’on appelle le rachitisme.
  • Infections : certaines infections peuvent affecter l’intégrité des articulations ou la force des membres, ce qui rend les fractures plus probables.
  • Maladies métaboliques : des problèmes comme le diabète et l’excès de poids sont des facteurs de risque de fractures.
  • Troubles parathyroïdiens : l’hormone qui régule les minéraux d’un chat tels que le calcium, le phosphore et la vitamine D (qui jouent tous un rôle dans la formation osseuse d’un chat) s’appelle l’hormone parathyroïdienne. Lorsque ces minéraux sont diminués, ils peuvent entraîner des anomalies des os, ce qui peut entraîner un risque accru de fracture.
  • Cancer : Même le cancer peut jouer un rôle, car les os cancéreux sont susceptibles de se briser. 

Symptômes et signes de patte cassée

Une patte cassée chez un chat peut être détectée par certains signes et symptômes. Les principaux symptômes incluent:

  • Boiterie ou refus de poser la patte au sol
  • Gonflement de la patte
  • Mobilité anormale ou présence de craquements
  • Douleur au toucher

Si vous observez l’un de ces symptômes chez votre chat, consultez rapidement un vétérinaire pour un diagnostic approprié et un traitement adapté à la gravité de la fracture.

Types de fractures

Il existe plusieurs types de fractures chez les chats, qui peuvent varier en fonction de la gravité et de la partie touchée :

  • Fracture ouverte : la plaie est visible et présente des risques d’infection. C’est un cas d’urgence qui nécessite une prise en charge immédiate.
  • Fracture fermée : la peau n’est pas rompue et la plaie n’est pas visible. Cependant, le chat présente des symptômes de douleur et de boiterie.
  • Fracture comminutive : l’os est brisé en plusieurs morceaux, ce qui rend la guérison plus complexe.
  • Fracture longitudinale : l’os est fissuré sur toute sa longueur.
  • Fracture spirale : l’os est brisé en une spirale continue, souvent causée par un mouvement de torsion.
RECOMMANDÉ :  Rage chez le chien : maladie mortelle et dangereuse pour la santé publique 

Chaque type de fracture nécessite un traitement spécifique. Il est donc crucial de consulter un vétérinaire pour déterminer le type de fracture dont souffre votre chat et pour mettre en place un traitement adapté qui favorisera sa guérison et son rétablissement.

Diagnostic

Examen clinique

Lorsque vous amenez votre chat chez le vétérinaire à cause d’une patte cassée, la première étape sera l’examen clinique. Il va vérifier la présence de douleur, de gonflement et de mobilité anormale de la patte. Il se peut également qu’il détecte des craquements si la patte « craque » lors de la manipulation 1.

Il est important de noter que le niveau de douleur peut varier d’un chat à l’autre, car certains peuvent mieux tolérer la douleur que d’autres. Cependant, il est essentiel d’agir rapidement pour réduire le risque de complications liées à la fracture.

Radiographies

Après l’examen clinique, la prochaine étape consiste généralement à réaliser des radiographies pour déterminer la gravité de la fracture et la position des os2. Les radiographies permettent d’établir un diagnostic précis de la fracture et de décider du meilleur plan de traitement pour votre chat3.

Ce type d’examen radiologique est crucial pour identifier le type de fracture dont souffre votre chat, la localisation de la fracture, ainsi que pour évaluer si la fracture est épiphysaire, c’est-à-dire proche de l’articulation. Il est également essentiel d’identifier si les morceaux d’os brisés sont réunis ou non 4.

En conclusion, le processus de diagnostic pour une patte cassée chez un chat comprend un examen clinique suivi de radiographies. Ces examens permettent au vétérinaire de déterminer la gravité de la fracture, de localiser la zone affectée et d’établir un plan de traitement approprié pour accélérer la guérison de votre animal de compagnie.

Traitement et interventions chirurgicales

Attelle et plâtre

Lorsqu’un chat souffre d’une patte cassée, le traitement initial comprend généralement la pose d’une attelle ou d’un plâtre pour immobiliser la fracture et faciliter l’union des os.

L‘attelle permet de réduire le gonflement et aide le chat à se rétablir plus rapidement en évitant que les morceaux d’os ne bougent. Dans certains cas, le vétérinaire peut également prescrire des médicaments pour soulager la douleur.

Chirurgie et ostéosynthèse

Si la fracture est plus grave ou si l’immobilisation à l’aide d’une attelle ou d’un plâtre n’est pas suffisante, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. La chirurgie peut impliquer l’utilisation de plaques, de vis, de broches ou d’autres dispositifs d’ostéosynthèse ( une technique qui permet, au moyen d’objets métalliques,  la réunion des fragments d’un os ayant subi une fracture) pour fixer et stabiliser les os fracturés.

Hospitalisation et soins post-opératoires

Après la chirurgie, le chat peut nécessiter une hospitalisation pour assurer un suivi correct et surveiller l’évolution de la guérison. Les soins post-opératoires incluent la gestion de la douleur, l’administration d’antibiotiques en cas de fracture ouverte, et des séances de rééducation pour aider le chat à retrouver sa mobilité.

Le temps de convalescence varie en fonction de la gravité de la fracture et de l’âge du chat, mais il est essentiel de suivre les instructions du vétérinaire pour assurer un rétablissement complet. Il est important de transporter le chat avec précaution jusqu’à la clinique vétérinaire en cas d’urgence et de souscrire à une assurance maladie pour chats afin de couvrir les frais liés aux interventions chirurgicales et aux soins post-opératoires.

Gestion de la douleur

La gestion de la douleur est essentielle pour un chat souffrant d’une patte cassée. Cette section expliquera comment gérer la douleur de votre chat, en examinant les médicaments antidouleur disponibles et en décrivant les soins à domicile appropriés.

Médicaments antidouleur

Les analgésiques sont souvent prescrits par un vétérinaire pour aider à contrôler la douleur de votre chat. Certains médicaments courants incluent les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les opioïdes et les corticostéroïdes.

  • AINS: Les AINS, tels que le méloxicam, sont couramment utilisés pour les chats souffrant de problèmes liés aux os ou aux articulations. Il est important de suivre les conseils du vétérinaire pour connaître le dosage approprié et surveiller les éventuels effets secondaires.
  • Opioïdes: Les médicaments opioïdes, tels que la buprénorphine, peuvent être prescrits en cas de forte douleur. Ces analgésiques peuvent provoquer des effets secondaires tels que la somnolence, la léthargie ou des problèmes gastro-intestinaux.
  • Corticostéroïdes: tels que la prednisone, peuvent également être prescrits pour réduire l’inflammation et la douleur. Il est important de discuter avec votre vétérinaire des avantages et des risques de ces médicaments.
RECOMMANDÉ :  Maladie de Lyme chez le chien : Guide complet

Soins à domicile

Outre les médicaments, il est essentiel de fournir des soins appropriés à votre chat à la maison pour minimiser la douleur. Voici quelques conseils :

  • Veuillez à créer un environnement sécurisé et confortable pour votre chat. Placez une litière, de la nourriture et de l’eau à proximité pour limiter ses déplacements.
  • Encouragez votre chat à se reposer en limitant son activité physique. Évitez les sauts ou les courses pour ne pas aggraver ou ralentir la guérison de la fracture.
  • Surveillez de près l’évolution de la douleur de votre chat et communiquez régulièrement avec votre vétérinaire en cas de préoccupation.

En résumé, la gestion de la douleur pour un chat avec une patte cassée implique des médicaments antalgiques et des soins appropriés à domicile. Il est important de travailler en étroite collaboration avec votre vétérinaire pour assurer une guérison rapide et minimiser la douleur pour votre chat.

Convalescence et suivi

Mobilité et exercice limités

Pendant la période de convalescence, il est crucial de limiter la mobilité et l’exercice de votre chat afin de favoriser la guérison de la patte cassée.Utilisez une collerette ou un bandage, si nécessaire, pour empêcher votre chat de lécher ou mordre la zone blessée.

Surveillance des blessures et gonflements

Il est important de surveiller régulièrement la blessure et les gonflements de la patte cassée de votre chat pour vérifier si la guérison se déroule correctement. La patte au sol doit être observée pour déceler tout signe d’infection, de rougeur ou de gonflement croissant.

En cas de changement inquiétant, contactez immédiatement votre vétérinaire. Le gonflement devrait diminuer progressivement avec le temps, et votre chat commencera à poser sa patte au sol et à marcher avec moins de boiterie.

Suivi médical et radiographies de contrôle

La convalescence pour une patte cassée de chat peut durer entre 2 et 10 semaines, en fonction de la gravité de la fracture et du type de traitement utilisé (plâtre ou intervention chirurgicale).

Il est crucial d’assurer un suivi médical régulier avec votre vétérinaire pour vérifier l’état de la patte et s’assurer que la guérison se déroule bien. Des radiographies de contrôle peuvent être nécessaires pour évaluer l’évolution de la fracture et s’assurer que les os se consolident correctement.

En suivant ces conseils et en maintenant une communication étroite avec votre vétérinaire, vous aiderez votre chat à se rétablir de sa patte cassée et à retrouver une vie saine et active.

Prévention des fractures de patte

Protéger son environnement

Pour prévenir les fractures de patte chez les chats, il est important de sécuriser leur environnement. Éviter de laisser traîner des objets susceptibles de blesser votre animal ou de causer des chutes. Les félins sont connus pour leur amour des hauteurs, essayez donc de limiter leur accès aux zones très hautes pour réduire les risques d’accidents.

De plus, protégez les balcons et les fenêtres avec des filets de sécurité afin d’éviter les chutes. Il est également essentiel d’empêcher les bagarres entre animaux qui pourraient causer des blessures et des fractures.

Transport sécurisé dans une caisse de transport

Lors du transport de votre chat, il est crucial de garantir sa sécurité, surtout en voiture. Utilisez une caisse de transport adaptée à sa taille pour éviter les accidents de voiture pouvant entraîner des fractures ou d’autres blessures. La caisse doit être solide, bien ventilée, et suffisamment grande pour que votre chat puisse s’y tenir debout et se retourner sans difficulté.

Assurez-vous que la caisse de transport est bien fixée dans la voiture pour éviter qu’elle ne bouge pendant le trajet.

En suivant ces conseils de prévention, vous pouvez contribuer à réduire les risques de fractures de patte chez votre chat et assurer sa sécurité, que ce soit à la maison ou en déplacement.

Références 

  1. https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/fracture-chez-le-chat/

  2. https://anipassion.com/chats/conseils/3983-mon-chat-a-une-patte-cassee-comment-soigner-la-fracture

  3. https://www.aniimoo.com/chats/comment-reconnaitre-une-patte-cassee-chez-un-chat/

  4. https://www.advance-affinity.com/fr/chat/conseils/mon-chat-a-la-patte-cassee-que-faire 2

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut