Pollution de l’air : 5 informations dangereuses que vous ne saviez pas ! 

Article rédigé par le 2 mars 2024

Saviez-vous que même en étant non-fumeur, vous pourriez très bien souffrir de problèmes respiratoires, de maladies cardiaques et même de cancer de poumons rien qu’avec la pollution de l’air 

Et oui, on sait tous que l’air pollué que nous respirons est néfaste pour notre santé. Mais ce qu’on ne sait pas, c’est à quel point ! 

Dans cet article, on va vous donner 5 informations dangereuses que vous ne connaissiez peut-être pas sur la pollution, mais qui sont néfastes pour votre santé ! On va non seulement vous informer des effets dangereux de la pollution, mais aussi des solutions que vous pouvez appliquer pour minimiser les risques sur votre santé. 

Les 5 points à retenir

  • 1. La pollution de l’air est responsable de plus de 7 millions de décès chaque année, comparable à la population de la Suisse entière, selon l’OMS.
  • 2. Neuf personnes sur dix respirent de l’air pollué dans le monde, avec des polluants tels que les particules fines, l’ozone, le dioxyde d’azote et le dioxyde de soufre.
  • 3. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux effets de la pollution, avec des risques accrus de problèmes respiratoires, de maladies cardiaques et de troubles cognitifs.
  • 4. L’exposition à la pollution de l’air pendant la grossesse peut influencer le développement cérébral du fœtus, augmentant les risques de fausse couche et de décès prématurés.
  • 5. Des précautions peuvent être prises pour minimiser les risques, comme être attentif aux signes précurseurs de pollution, éviter les routes fréquentées, protéger les enfants des émanations de gaz d’échappement et choisir des endroits moins pollués pour les activités en plein air.

Première information: La pollution de l’air cause plus 7 millions de décès chaque année

La fumée de cigarette, les émissions d’échappements de voitures et le smog altèrent de plus en plus la qualité de l’air que nous respirons.

Ce qui est encore plus alarmant, selon un rapport de l’OMS, c’est que la pollution de l’air est responsable de plus de 7 millions de décès chaque année ! C’est comparable à la population de la Suisse toute entière ! 

RECOMMANDÉ :  Marcher pieds nus : bienfaits et risques

En effet, la pollution de l’air se hisse au même niveau que le tabagisme parmi les principales causes de mortalité. Elle surpasse même le taux de mortalité causé par une alimentation riche en sel, et qui, on le sait, entraîne de graves maladies cardio-vasculaires.

Deuxième information : Presque tout le monde, soit neuf personnes sur dix, respire de l’air pollué dans le monde

Toujours selon l’OMS, neuf personnes sur dix respirent de l’air pollué dans le monde. C’est presque la totalité de la population mondiale. 

Les polluants tels que les particules fines, l’ozone, le dioxyde d’azote et le dioxyde de soufre sont présents dans l’air que nous inhalons. 

Ces agents nocifs sont surtout concentrés dans les zones extrêmement polluées, comme les villes et les zones industrielles. 

Saviez-vous que les particules fines sont si petites qu’il faut empiler 60 d’entre elles pour égaler l’épaisseur d’un cheveu? Et ce n’est pas une bonne nouvelle pour notre santé, car en raison de leur petite taille, elles peuvent facilement traverser vos poumons, et vous causer des troubles pulmonaires, des maladies graves du cœur et même le cancer.

Troisième information : L’ozone, qui est comme un symbole de vie, est en effet un polluant ! 

L’ozone, normalement présent dans l’atmosphère pour soutenir la vie, peut faire partie des polluants atmosphériques. 

Pour faire simple, la pollution à l’ozone est engendrée par la réaction du soleil au gaz d’échappement des véhicules à moteur.  Ainsi, il peut devenir néfaste s’il est présent en tant que particule polluante dans notre environnement.

Cette substance est connue pour déclencher et aggraver l’asthme, notamment chez les enfants, représentant environ 15 % des cas d’asthme chez les enfants de 5 à 15 ans.

Quatrième information : La pollution entraîne autant de problème pulmonaire que le tabac

Autres que les particules fines et l’ozone, le dioxyde de soufre et le dioxyde d’azote sont également des polluants atmosphériques toxiques. 

Ils proviennent du trafic routier, de l’utilisation de gaz et de combustibles fossiles. Ces substances peuvent vous causer de l’asthme, des infections bronchiques, une inflammation pulmonaire et une réduction de la fonction pulmonaire.

Cinquième information : La pollution affecte surtout les enfants 

Les enfants subissent des conséquences graves de la pollution, avec des risques accrus de problèmes respiratoires, de maladies cardiaques et de troubles cognitifs.

Des études indiquent même que l’exposition d’une femme enceinte à la pollution de l’air peut influencer le développement cérébral du fœtus, avec des risques de fausse couche et de décès prématurés.

RECOMMANDÉ :  Douleur au nombril : Causes possibles ? Que faire ?

Alors, que faire pour minimiser les risques liés à la pollution ? 

À chaque problème, sa solution. Si vous vous demandez comment échapper à tous les effets néfastes de la pollution sur la santé, suivez bien nos quelques conseils : 

Lors de vos déplacements en zone urbaine, soyez attentifs aux signes précurseurs d’une pollution extrême tels que les irritations oculaires ou la difficulté à respirer.

Prenez des précautions en évitant les routes très fréquentées et les carrefours pendant les heures de pointe. 

Si vous marchez avec votre enfant, portez-le dans vos bras pour le protéger des émanations au niveau des gaz d’échappement. 

Choisissez des endroits moins pollués pour vos activités en plein air et évitez de brûler des combustibles ou des déchets si vous êtes dans des espaces clos.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
La pollution de l’air : définition, causes, et conséquences

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/pollution-et-sante/air/articles/qu-est-ce-que-la-pollution-de-l-air

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut