Ponction d’ascite : L’essentiel sur cette procédure clé

Article rédigé par le 26 décembre 2023

Vous (ou l’un de vos proches) êtes sur le point de subir une ponction d’ascite ? Ou simplement curieux d’en apprendre davantage sur cette procédure médicale ? Dans les deux cas, cet article est conçu pour vous !

La ponction d’ascite, en termes simples, est une procédure médicale où l’on prélève du liquide accumulé dans l’abdomen. Cette accumulation, appelée ascite, peut être inconfortable et nécessite souvent une intervention pour soulager le patient.

Dans le présent article, nous vous faisons découvrir chaque aspect de la ponction d’ascite.

De sa préparation à son déroulement, en passant par les soins postopératoires et la gestion des risques, vous trouverez ici l’essentiel pour comprendre et aborder sereinement cette procédure.

Les 6 points importants à retenir

  • 1- La ponction d’ascite est une procédure médicale effectuée pour évacuer un excès de liquide de la cavité abdominale, soulageant ainsi les symptômes tels que la distension abdominale, la gêne, et la difficulté respiratoire.
  • 2- Elle est également utilisée pour diagnostiquer la cause de l’accumulation de liquide (infection, inflammation, cancer…).
  • 3- Bien que généralement sûre, la ponction d’ascite comporte des risques de complications telles que le saignement, l’infection, et, rarement, la perforation d’organe.
  • 4- La ponction d’ascite se fait sous anesthésie locale et peut être guidée par échographie pour plus de précision (ponction échoguidée).
  • 5- La récupération après une ponction d’ascite est généralement rapide. La plupart des patients peuvent reprendre leurs activités normales peu de temps après la procédure, en suivant les conseils du médecin.
  • 6- Pour les patients nécessitant des ponctions répétées, des stratégies de gestion à long terme, y compris des médicaments diurétiques et des modifications du régime alimentaire, peuvent être nécessaires pour gérer l’ascite sous-jacente.

Qu’est-ce que l’ascite ?

L’ascite, c’est un peu comme si votre abdomen décidait de se lancer dans la collection de liquides… Imaginez une piscine, mais à l’intérieur de votre ventre. Ce n’est pas vraiment le genre de collection qu’on souhaite avoir, n’est-ce pas ?

En termes plus médicaux, l’ascite est une accumulation de liquide dans l’espace entre les organes de votre abdomen et sa paroi. Cette situation peut survenir pour diverses raisons, comme un problème au foie (la cirrhose est un grand fan de ce phénomène), un souci cardiaque, ou d’autres conditions médicales.

Voici quelques situations ou maladies qui peuvent inviter l’ascite à faire une apparition peu désirée :

  • Cirrhose du foie : cette pathologie hépatique, souvent causée par l’alcool ou l’hépatite (infection), est souvent accompagnée d’ascite.
  • Cancer : certains cancers, comme ceux de l’ovaire, du pancréas, ou du foie, s’accompagnent aussi souvent d’ascite.
  • Insuffisance cardiaque : quand votre cœur a du mal à pomper correctement, le liquide peut s’accumuler. Et devinez où il aime aller ? Dans l’abdomen (entre autres) !
  • Infection : parfois, des infections, notamment dans l’abdomen, peuvent entraîner l’ascite. Votre corps réagit en mode « alerte », et l’ascite est l’un des signaux !
  • Déséquilibre hormonal : parfois, c’est un petit souci avec les hormones qui déclenche une ascite.
  • Maladies rénales : les reins qui ne font pas bien leur travail peuvent aussi mener à l’ascite. Ils sont censés gérer les fluides, après tout !

Grosso modo, l’ascite peut être un signe que votre corps gère quelque chose d’assez sérieux. Mais ne vous inquiétez pas, les médecins sont là pour ça.

Ils ont tout un arsenal de solutions pour vous aider à régler ce souci, notamment la ponction d’ascite !

Qu’est-ce que la ponction d’ascite ?

La ponction d’ascite est une procédure médicale utilisée pour retirer l’excès de liquide qui s’est accumulé dans la cavité abdominale (péritoine). C’est un peu comme si on purgeait votre abdomen !

C’est rapide, généralement pas trop compliqué, et ça se fait souvent sous anesthésie locale pour que vous ne ressentiez qu’un minimum d’inconfort.

Indications médicales : quand est-ce qu’une ponction d’ascite est nécessaire ?

La ponction d’ascite est indiquée dans plusieurs situations médicales. En voici ici les principales :

Dans un but diagnostique

Lorsqu’il y a une nouvelle apparition d’ascite ou si la cause de l’ascite est inconnue, analyser le liquide peut aider à déterminer la cause sous-jacente.

Par exemple, la ponction d’ascite est souvent effectuée pour diagnostiquer la péritonite bactérienne spontanée (PBS), une infection grave du liquide ascitique, chez les patients atteints de cirrhose – nous vous rappelons que la cirrhose s’accompagne souvent d’ascite, et cette dernière peut parfois se compliquer d’infection.

RECOMMANDÉ :  Ponction lombaire : indications et risques (explications)

Dans un but thérapeutique

Chez les patients présentant une gêne importante, une distension abdominale, ou des difficultés respiratoires dues à la pression exercée par l’ascite sur le diaphragme, la ponction peut soulager ces symptômes.

Par ailleurs, il est parfois nécessaire de drainer l’ascite avant certaines interventions chirurgicales ou procédures médicales pour réduire le risque de complications.

Pour évaluer la réponse à un traitement

Pour les patients sous traitement diurétique ou autres thérapies pour l’ascite, une ponction peut être réalisée pour évaluer l’efficacité du traitement.

En situation d’urgence

En cas d’ascite tendue (très volumineuse et tendue) pouvant causer une détresse respiratoire ou d’autres complications graves, une ponction d’urgence peut être nécessaire pour un soulagement rapide.

La décision d’effectuer une ponction d’ascite est toujours prise par un professionnel de santé qualifié, en fonction de l’état clinique du patient, des résultats des examens diagnostiques, et des risques et bénéfices potentiels de la procédure.

La ponction d’ascite n’est pas systématique et dépend de chaque cas individuel ! Autrement dit, vous pouvez très bien avoir de l’ascite sans que votre médecin ne préconise une ponction (par exemple si présence d’une contre-indication, risque de complication, réalisation d’autres gestes plus urgents…).

Contre-indications : quand est-ce qu’il est contre-indiqué de réaliser une ponction d’ascite ?

Il existe certaines situations où il est contre-indiqué de réaliser une ponction d’ascite. Ces contre-indications peuvent être absolues ou relatives, en fonction du risque qu’elles représentent pour le patient.

Voici les principales contre-indications à la réalisation d’une ponction d’ascite :

  • Troubles de la coagulation : si vous avez un trouble de la coagulation significatif, comme un faible taux de plaquettes (thrombocytopénie) ou un trouble de la coagulation sanguine, la ponction d’ascite peut augmenter le risque de saignement.
  • Infection cutanée : si vous avez une infection active au niveau du site de ponction (la région où l’aiguille serait insérée), comme une cellulite ou un abcès, il est généralement conseillé d’éviter cette procédure pour prévenir la propagation de l’infection à la cavité abdominale.
  • Distension intestinale sévère : si vous souffrez d’une distension intestinale importante (abdomen très gonflé et distendu), cela peut augmenter le risque de perforation intestinale pendant la procédure.
  • Grossesse : chez les femmes enceintes, la ponction d’ascite nécessite une évaluation soignée pour éviter tout risque pour le fœtus.
  • Ascite minime : si l’ascite est très peu abondante, la procédure peut être difficile à réaliser et le risque associé pourrait ne pas justifier la ponction.
  • Instabilité hémodynamique : si vous êtes dans un état instable sur le plan hémodynamique (par exemple, en choc), la ponction d’ascite peut nécessiter une approche plus prudente et une surveillance étroite.

La décision de procéder à une ponction d’ascite est toujours personnalisée et basée sur une évaluation minutieuse de votre état de santé général et des circonstances spécifiques.

Procédure : comment se déroule une ponction d’ascite ?

Si vous devez subir une ponction d’ascite, voici à quoi vous pouvez vous attendre avant, pendant, et après la procédure :

Avant une ponction d’ascite

Après avoir posé l’indication d’une ponction d’ascite, votre médecin vous donnera rendez-vous, avec lui ou un membre de l’équipe médicale, pour une consultation médicale pré-ponction.

Durant cette consultation pré-ponction, on vous expliquera comment vous préparer à la procédure, son déroulement, les risques potentiels, et vous aurez l’occasion de poser toutes vos questions. On revérifiera aussi vos antécédents médicaux et les médicaments que vous prenez.

Des tests sanguins peuvent également être nécessaires pour évaluer votre état de santé général, notamment votre capacité de coagulation. Cela aide à minimiser les risques de complications pendant la ponction.

Il est probable qu’on vous demande de ne pas manger ni boire pendant plusieurs heures avant la procédure. Le jeûne est important pour réduire certains risques pendant la procédure.

N’hésitez pas à communiquer vos préoccupations ou vos besoins à l’équipe soignante tout au long de ce processus.Haut du formulaire

Le jour de la ponction d’ascite

  • Préparation

Vous serez conduit dans une salle spécialement équipée pour la ponction. L’environnement est conçu pour assurer la stérilité et la sécurité.

Vous serez positionné de manière optimale, souvent assis avec le dos légèrement incliné ou allongé sur le dos. Cela facilite l’accès à la zone où l’ascite est la plus abondante.

  • Anesthésie locale

La zone de l’abdomen où l’aiguille sera insérée est nettoyée et désinfectée soigneusement pour réduire le risque d’infection.

Un anesthésique local sera injecté dans la peau et les tissus superficiels de l’abdomen pour engourdir la zone. Vous pouvez ressentir une petite piqûre ou une brûlure lorsque l’anesthésique est administré.

  • Insertion de l’aiguille

Le praticien réalise un repérage précis du site de ponction. Généralement, le point de ponction se situe à mi-chemin entre l’ombilic et l’épine iliaque antérosupérieure gauche (on choisit le côté gauche pour éviter de léser le foie lors de la procédure).

Bon à savoir !
Dans certains cas, une échographie peut être utilisée pour guider l’insertion de l’aiguille, surtout si l’ascite est difficile à localiser par palpation. C’est ce qu’on appelle une ponction d’ascite échoguidée.

RECOMMANDÉ :  Ponction lavage de calcification de l’épaule : Tout savoir

Une fois la zone de ponction repérée et anesthésiée, une aiguille fine, souvent attachée à un tube de drainage, est insérée à travers la peau dans la cavité abdominale.

Vous pourriez ressentir une pression, mais l’anesthésie locale minimise la douleur.

  • Drainage du liquide

Le liquide ascitique commence à s’écouler à travers l’aiguille. Cela peut prendre quelques minutes à une heure, en fonction de la quantité de liquide à drainer.

Pendant le drainage, l’équipe médicale surveillera attentivement vos signes vitaux (pression artérielle, fréquence cardiaque, etc.) et votre niveau de confort.

Vous pouvez ressentir un soulagement lorsque l’excès de liquide est retiré.

  • Fin de la procédure

Après avoir retiré la quantité de liquide nécessaire, l’aiguille est soigneusement retirée. Un pansement stérile est appliqué sur le site de ponction.

Vous resterez ensuite en observation pendant un court moment pour vous assurer qu’il n’y a pas de complications immédiates.

Après une ponction d’ascite

Après avoir bénéficié d’une ponction d’ascite, vous serez surveillé pendant un certain temps pour détecter d’éventuelles complications, comme une baisse de la tension artérielle ou des signes d’infection.

Vous pourrez généralement reprendre vos activités normales peu de temps après, selon les instructions de votre médecin.

Si le liquide a été envoyé pour analyse, les résultats pourront aider à diagnostiquer la cause de l’ascite et à orienter le traitement.

Il est important de suivre toutes les instructions post-procédure données par votre équipe soignante et de signaler tout symptôme inhabituel !

Complications potentielles : de quoi peut se compliquer une ponction d’ascite ?

La ponction d’ascite est une procédure sûre en général. C’est ce que rapporte les auteurs de cette étude prospective réalisée chez 125 patients souffrant d’ascite : sur 229 ponctions d’ascite pratiquées, seules 4 se sont compliquées (soit 0,9%).

Voici les principales complications possibles de la ponction d’ascite :

  • Saignement : surtout chez les patients ayant des troubles de la coagulation ou prenant des médicaments anticoagulants. Un saignement peut survenir au site de ponction ou, plus rarement, à l’intérieur de l’abdomen.
  • Infection : bien que rare, une infection peut se développer au site de ponction ou dans la cavité abdominale, entraînant une péritonite (inflammation du péritoine), et ce, malgré un respect minutieux des mesures d’aseptise.
  • Perforation d’organe : il existe un risque très faible de blessure accidentelle à un organe interne, comme l’intestin ou la vessie, lors de l’insertion de l’aiguille.
  • Fuite de liquide ascitique : parfois, le liquide ascitique peut s’infiltrer dans les tissus environnants, entraînant un suintement au site de ponction.
  • Hypotension : la suppression rapide d’une grande quantité de liquide ascitique peut entraîner une baisse de la pression artérielle, une hypotension.
  • Déséquilibre électrolytique : la ponction d’ascite peut parfois perturber l’équilibre des électrolytes dans le corps, en particulier si une grande quantité de liquide est retirée.
  • Dysfonctionnement rénal : dans de rares cas, en particulier chez les patients atteints de certaines conditions médicales sous-jacentes, la ponction d’ascite peut affecter la fonction rénale.

Il est important de discuter avec votre médecin des risques spécifiques liés à votre situation personnelle et de suivre toutes les instructions post-procédure pour minimiser le risque de complications.

Si vous ressentez des symptômes inhabituels après la procédure, tels que de la fièvre, une rougeur ou un gonflement au site de ponction, ou des douleurs abdominales, il est crucial de contacter immédiatement votre professionnel de santé pour bénéficier d’une prise en charge adéquate et précoce.

Foire aux questions (FAQ)

Où puis-je bénéficier d’une ponction d’ascite près de chez moi ?

Vous pouvez bénéficier d’une ponction d’ascite dans la plupart des hôpitaux, des cliniques spécialisées, ou chez certains spécialistes en gastroentérologie ou hépatologie.

Consultez votre médecin traitant pour une orientation spécifique à votre région.

Combien de temps dure une ponction d’ascite ?

La durée de la procédure peut varier, mais elle dure généralement entre 30 minutes et une heure.

La ponction d’ascite est-elle douloureuse ?

La ponction d’ascite peut être inconfortable, mais elle est généralement peu douloureuse grâce à l’anesthésie locale.

Vous pourriez ressentir une pression ou une légère douleur lors de l’insertion de l’aiguille.

Combien de temps faut-il pour récupérer d’une ponction d’ascite ?

La plupart des patients se remettent rapidement.

La reprise complète peut prendre quelques heures à un jour, selon votre état général, votre condition initiale et la quantité de liquide retirée.

Peut-on marcher immédiatement après une ponction d’ascite ?

Oui, dans la plupart des cas, vous pouvez marcher immédiatement après la procédure, à condition de ne pas ressentir de vertiges ou d’autres symptômes inquiétants.

La ponction d’ascite peut-elle être répétée si nécessaire ?

Oui, la ponction d’ascite peut être répétée si nécessaire, en particulier pour les patients qui développent régulièrement une ascite en raison de leur condition sous-jacente (l’ascite récidivera tant que la maladie sous-jacente n’est pas correctement traitée).

Y a-t-il des alternatives à la ponction d’ascite ?

Les alternatives dépendent de la cause de l’ascite.

Elles peuvent inclure des traitements médicamenteux (comme des diurétiques), des modifications du régime alimentaire et du mode de vie, et parfois des procédures chirurgicales ou d’autres interventions, selon la cause sous-jacente de l’ascite.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut