Ponction péricardique : Guide complet

Article rédigé par le 2 mars 2024

Saviez-vous que chaque année, des milliers de personnes subissent une ponction péricardique, une intervention salvatrice en cas d’urgence cardiaque ?

Si vous êtes sur le point de subir cette procédure, ou si un de vos proches est concerné, ou même si votre curiosité vous amène ici, cet article est fait pour vous !

La ponction péricardique, également connue sous le nom de péricardiocentèse, est une procédure médicale qui consiste à prélever du liquide de l’espace péricardique, la fine enveloppe entourant votre cœur.

En continuant votre lecture, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir sur la ponction péricardique, cette procédure qui, bien que délicate, peut sauver des vies et améliorer la qualité de vie de millions de patients !

les 5 points importants à retenir

  • 1- La ponction péricardique, ou péricardiocentèse, est une procédure médicale qui consiste à retirer un excès de liquide accumulé autour du cœur, généralement pour soulager la pression sur le cœur ou pour des raisons diagnostiques.
  • 2- Cette intervention est particulièrement indiquée en cas de tamponnade cardiaque, d’épanchement péricardique symptomatique, d’infections, pour des analyses diagnostiques, ou après une chirurgie cardiaque.
  • 3- Elle implique l’utilisation d’une échographie pour guider avec précision l’insertion de l’aiguille dans le péricarde, permettant l’aspiration du liquide accumulé.
  • 4- Bien que généralement sûre, la procédure comporte des risques de complications, comme des lésions cardiaques, des infections, ou des réactions à l’anesthésie.
  • 5- La récupération après la ponction péricardique est souvent rapide, avec une surveillance post-procédure pour détecter d’éventuelles complications ou ré-accumulations de liquide.

Bref rappel anatomique sur le cœur et ses enveloppes

Pour bien comprendre ce qu’est la ponction péricardique et saisir son importance, il est essentiel de connaître quelques notions de base sur la structure du cœur.

Le cœur, moteur vital de notre corps, est plus qu’un simple muscle. Situé au centre de notre poitrine, il bat inlassablement, pompant le sang pour alimenter chaque cellule de notre organisme.

Mais saviez-vous qu’il est aussi protégé par une enveloppe spéciale nommée le péricarde ?

Le péricarde, c’est comme une double poche robuste et délicate à la fois, qui entoure le cœur. Il se compose de deux couches :

  • Une couche péricardique externe, appelée le péricarde fibreux,
  • Une couche péricardique interne, appelée le péricarde séreux. Ce dernier est lui-même divisé en deux feuillets : un attaché au cœur (le feuillet viscéral) et l’autre plus éloigné (le feuillet pariétal).

Entre les deux feuillets du péricarde séreux, un espace minuscule, le « sac péricardique », contient une très petite quantité de liquide qui permet au cœur de battre sans frottement, comme un lubrifiant (un liquide qui lubrifie et facilite le glissement entre les feuillets du péricarde).

Dans certaines conditions médicales, ce sac péricardique peut se remplir excessivement de liquide. Cette accumulation, appelée épanchement péricardique, peut comprimer le cœur et entraver son bon fonctionnement.

C’est là qu’intervient la ponction péricardique : une procédure délicate visant à retirer ce liquide superflu, soulageant ainsi la pression sur le cœur.

Qu’est-ce que la ponction péricardique ?

La ponction péricardique, aussi appelée péricardiocentèse, est une procédure médicale utilisée pour retirer l’excès de liquide de l’espace péricardique, qui est l’enveloppe entourant le cœur.

Ce liquide peut s’accumuler pour diverses raisons, comme une infection, une inflammation, ou après une blessure au cœur.

L’accumulation excessive de liquide (que ce soit du sang ou des sérosités) peut mettre en danger le fonctionnement du cœur, car elle exerce une pression qui empêche le cœur de battre normalement.

La procédure se déroule généralement sous anesthésie locale. Le médecin utilise une aiguille et parfois une petite incision pour accéder à l’espace péricardique.

Guidé par une échographie ou d’autres techniques d’imagerie pour assurer la précision, il insère l’aiguille et retire le liquide excédentaire. Cette action réduit la pression sur le cœur et améliore sa fonction.

Indications médicales : quand est-ce qu’une ponction péricardique est nécessaire ?

Une ponction péricardique est nécessaire dans plusieurs situations médicales, principalement quand il y a une accumulation anormale de liquide dans le péricarde, l’enveloppe autour du cœur.

Voici les principales indications de cette procédure :

Tamponnade cardiaque

La tamponnade cardiaque est une urgence médicale où le liquide s’accumule rapidement dans le péricarde. Cette accumulation exerce une pression sur le cœur, l’empêchant de se remplir et de pomper le sang efficacement.

La tamponnade peut être causée par des blessures thoraciques, des infections, des crises cardiaques, des complications chirurgicales, ou des maladies comme le cancer.

Ses symptômes incluent une douleur thoracique aiguë, de l’essoufflement, une faiblesse, une confusion, et une augmentation rapide du rythme cardiaque.

RECOMMANDÉ :  Biopsie Mammaire : Guide complet

Elle est souvent diagnostiquée par échocardiographie (échographie cardiaque transthoracique ou encore transoesophagienne), qui peut visualiser l’accumulation de liquide et son effet sur le cœur.

La ponction péricardique est le traitement principal de la tamponnade cardiaque. Elle vise à retirer en urgence le liquide du péricarde pour soulager la pression sur le cœur et sauver le patient !

Bon à savoir !
Dans des situations d’urgence médicale extrême, notamment en cas de tamponnade cardiaque, où la vie du patient est en danger immédiat, une ponction péricardique peut être réalisée sans anesthésie !
Toutefois, même dans ces cas, on utilise, si possible, une forme d’anesthésie locale rapide à administrer pour minimiser la douleur et l’inconfort au site de ponction.

Epanchement péricardique symptomatique

L’épanchement péricardique symptomatique est une condition médicale où un liquide s’accumule dans l’espace péricardique, et commence à causer des symptômes comme douleurs thoraciques, une dyspnée (essoufflement), une toux et parfois de la fièvre et une fatigue.

L’épanchement péricardique peut être causé par divers causes, notamment des infections, des maladies auto-immunes, des traumatismes thoraciques, des cancers…

Comme pour la tamponnade, qui n’est rien d’autre qu’un épanchement péricardique constitué de sang, le diagnostic se fait par une simple échographie transthoracique (échocardiographie ou échographie cardiaque) qui permet de visualiser clairement le liquide accumulé autour du cœur.

Lorsqu’un épanchement péricardique est symptomatique, c’est-à-dire assez abondant pour comprimer le cœur et causer des symptômes, une ponction péricardique est indiquée pour soulager le patient et prévenir les complications.

La ponction péricardique est également indiquée lors de certains épanchements pour aider à diagnostiquer leur cause sous-jacente (et ainsi orienter la prise en charge thérapeutique).

Infection péricardique

Une infection péricardique, aussi appelée péricardite infectieuse, est une condition où le péricarde, est le siège d’une infection (virale, bactérienne, mycosique…).

Cette condition peut entraîner une accumulation de liquide infecté dans l’espace péricardique, ce qui peut affecter le fonctionnement du cœur.

Le diagnostic est souvent établi par des examens cliniques (symptômes comme la fièvre, les douleurs à la poitrine, l’essoufflement…), des analyses de sang (présence de bactéries, d’anticorps ou autre signe d’infection), des échocardiographies, et parfois par des tests d’imagerie comme la radiographie thoracique.

La ponction péricardique est une procédure clé dans le traitement de la péricardite infectieuse.

Elle permet non seulement de soulager la pression sur le cœur et d’améliorer les symptômes, mais elle joue aussi un rôle vital dans le diagnostic (analyse du liquide prélevé en laboratoire) et la prévention des complications (comme la tamponnade cardiaque).

Post-chirurgie cardiaque

Après une chirurgie cardiaque, il est courant que du liquide s’accumule dans l’espace péricardique. Cela peut être dû à l’inflammation post-opératoire ou à une réaction du corps à la chirurgie.

Les patients sont étroitement surveillés après une chirurgie cardiaque pour détecter tout signe d’épanchement péricardique. Cela comprend l’écoute des symptômes et l’utilisation d’échocardiographie.

Si un épanchement se forme, et qu’il devient symptomatique (douleur thoracique, essoufflement, fatigue…), une ponction péricardique peut être nécessaire.

Dans certains cas, même en l’absence de symptômes graves, la ponction peut être pratiquée pour prévenir le risque de tamponnade cardiaque.

Ponction à visée diagnostique

La ponction péricardique n’est pas seulement indiquée pour soulager les patients souffrant d’épanchement péricardique symptomatique, elle peut également aider à diagnostiquer diverses maladies ou situations médicales. Voici les principales :

  • Péricardite infectieuse : une infection du péricarde peut être causée par des bactéries, des virus, des champignons ou des parasites. L’analyse du liquide prélevé grâce à la ponction péricardique peut identifier l’agent infectieux spécifique.
  • Cancer : la ponction peut détecter la présence de cellules cancéreuses, indiquant une péricardite cancéreuse ou une métastase d’un autre cancer dans le péricarde.
  • Troubles auto-immuns : des conditions comme le lupus érythémateux systémique ou la polyarthrite rhumatoïde (des maladies auto-immunes) peuvent provoquer une accumulation de liquide dans le péricarde. Les analyses peuvent montrer des marqueurs inflammatoires ou des anticorps spécifiques.
  • Uremia : chez les patients souffrant d’insuffisance rénale, l’urémie peut causer une inflammation du péricarde.
  • Traumatisme thoracique : un traumatisme peut entraîner un épanchement péricardique, et la ponction peut aider à évaluer l’ampleur des dommages.
  • Insuffisance cardiaque : l’insuffisance cardiaque peut entraîner une accumulation de liquide dans le péricarde. La composition du liquide peut donner des indications sur la nature et la gravité de l’insuffisance.
  • Après une chirurgie cardiaque : des épanchements peuvent survenir après des interventions chirurgicales sur le cœur, et la ponction permet d’évaluer si le liquide est dû à une infection, une inflammation ou d’autres complications.
  • Médiastinite : une inflammation du médiastin (la région du thorax entre les poumons) peut parfois s’étendre au péricarde.
  • Tuberculose : bien que moins fréquente dans les pays industrialisés, la tuberculose peut affecter le péricarde et être diagnostiquée par l’analyse du liquide péricardique.
  • Hémopéricarde : présence de sang dans le péricarde, souvent due à un traumatisme ou à une rupture d’un vaisseau sanguin, qui peut être détectée par ponction.

La ponction péricardique fournit donc des informations précieuses qui peuvent aider à diagnostiquer une large gamme de conditions médicales, contribuant ainsi à l’orientation du traitement et à la prise en charge des patients.

Contre-indications : quand est-ce qu’il est contre-indiqué de réaliser une ponction péricardique ?

Certaines situations contre-indiquent la réalisation d’une ponction péricardique, notamment :

  • Trouble de la coagulation sanguine non traité ou mal contrôlé, augmentant le risque de saignement durant la procédure.
  • Utilisation de médicaments anticoagulants qui ne peuvent être temporairement suspendus ou ajustés (risque de saignement durant la procédure aussi).
  • Présence d’une infection de la peau là où l’aiguille devrait être insérée, car cela pourrait introduire des bactéries dans le péricarde.
  • Déformations ou anomalies structurelles du thorax qui rendent l’accès au péricarde difficile ou risqué.
RECOMMANDÉ :  Biopsie ostéo-médullaire : Guide complet

Dans certains cas, la condition instable du patient peut nécessiter une stabilisation avant la procédure (on ne réalise pas une ponction péricardique sur un patient instable, sauf, évidemment, si l’instabilité est causée par un épanchement péricardique !).

Ces quelques contre-indications sont relatives et doivent être évaluées au cas par cas par l’équipe médicale.

Dans certaines situations d’urgence, les bénéfices de la ponction péricardique peuvent surpasser les risques, même en présence de contre-indications !

Procédure : comment se déroule une ponction péricardique ?

La ponction péricardique se déroule en plusieurs étapes clés :

1- Préparation du patient : le patient est généralement allongé sur le dos. On lui administre une anesthésie locale pour engourdir la zone de ponction, ce qui réduit l’inconfort pendant la procédure.

2- Imagerie et localisation : le médecin utilise une échographie ou une autre technique d’imagerie pour localiser avec précision l’accumulation de liquide dans le péricarde et guider l’insertion de l’aiguille.

3- Insertion de l’aiguille : une fois le site de ponction identifié et désinfecté minutieusement, le médecin insère une aiguille fine dans l’espace péricardique. Cette étape est réalisée avec soin pour éviter de blesser le cœur ou d’autres structures.

4- Aspiration du liquide : lorsque l’aiguille est correctement positionnée, le liquide est aspiré à travers l’aiguille. Le médecin surveille en continu l’échographie et les signes vitaux du patient pour s’assurer que la procédure se déroule sans problème.

5- Retrait de l’aiguille : après avoir aspiré suffisamment de liquide, l’aiguille est retirée délicatement. Un pansement est appliqué sur le site de ponction.

6- Surveillance post-procédure : le patient est surveillé pendant un certain temps après la procédure pour s’assurer qu’il n’y a pas de complications comme un saignement ou une baisse de la pression artérielle.

7- Analyse du liquide : si nécessaire, le liquide prélevé est envoyé en laboratoire pour analyse afin de déterminer la cause de l’épanchement péricardique.

Cette procédure est réalisée par un médecin expérimenté, souvent un cardiologue ou chirurgien cardio-thoracique, et nécessite une surveillance et des soins minutieux pour minimiser les risques de complications.

Complications potentielles : de quoi peut se compliquer une ponction péricardique ?

Bien que la ponction péricardique soit une procédure commune et sûre en médecine d’urgence et en cardiologie, elle peut présenter certaines complications, notamment :

  • Lésion cardiaque : perforation accidentelle du cœur ou des gros vaisseaux sanguins, pouvant entraîner un saignement interne.
  • Arythmies : irrégularités du rythme cardiaque pendant ou après la procédure.
  • Infection : risque d’infection au site de ponction ou dans le péricarde.
  • Pneumothorax : introduction accidentelle d’air dans l’espace pleural autour des poumons, pouvant causer un effondrement pulmonaire partiel.
  • Pneumopéricarde : entrée d’aire entre les feuillets du péricarde lors de la ponction. Il s’agit d’une complication rare de la ponction péricardique, mais elle existe, comme le montre cette étude de cas publiée en 2023 dans le Canadian Medical Association Journal à propos d’un homme de 48 ans dont la ponction péricardique s’est compliquée d’un pneumopéricarde (visualisé à la radiographie thoracique de face 24 heures après la ponction péricardique).
  • Saignement : surtout chez les patients avec des troubles de coagulation ou sous anticoagulants.
  • Réaction à l’anesthésie : complications liées à l’anesthésie locale utilisée pendant la procédure.

Ces complications sont rares et la procédure est toujours effectuée avec une grande prudence pour les minimiser.

Foire aux questions (FAQ)

Où puis-je bénéficier d’une ponction péricardique près de chez moi ?

La ponction péricardique est généralement réalisée dans des hôpitaux équipés d’un service de cardiologie ou chirurgie cardiothoracique (aussi en médecine d’urgence).

Consultez votre médecin traitant ou un cardiologue pour une orientation vers un établissement approprié près de chez vous.

Combien de temps dure une ponction péricardique ?

La durée de la procédure varie, mais une ponction péricardique prend généralement entre 20 et 60 minutes.

Dans le cadre de l’urgence (tamponnade cardiaque), le geste peut être effectué en quelques secondes pour sauver le patient.

La ponction péricardique est-elle douloureuse ?

La procédure se fait sous anesthésie locale pour minimiser la douleur, mais vous pourriez ressentir une pression ou un inconfort léger.

Il peut arriver d’une ponction péricardique soit réalisée sans aucune anesthésie dans le cadre d’une urgence vitale (il n’y a pas le temps de réaliser une anesthésie, et le patient n’en sera que soulagé !).

Combien de temps faut-il pour récupérer d’une ponction péricardique ?

La récupération après une ponction péricardique est relativement rapide ; la plupart des patients peuvent reprendre leurs activités normales en quelques jours.

Tout dépendra de la condition médicale sous-jacente.

Peut-on marcher immédiatement après une ponction péricardique ?

Il est souvent conseillé de se reposer brièvement après la procédure, mais la plupart des patients peuvent marcher et reprendre des activités légères le même jour.

La ponction péricardique peut-elle être répétée si nécessaire ?

Oui, la ponction péricardique peut être répétée si l’accumulation de liquide se reproduit ou pour d’autres raisons médicales.

Y a-t-il des alternatives à la ponction péricardique ?

Selon la cause et la gravité de l’épanchement, les traitements alternatifs peuvent inclure des médicaments (comme des anti-inflammatoires), mais dans les cas de tamponnade cardiaque ou d’épanchements importants, la ponction est souvent inévitable.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut