Poumon : signification émotionnelle 

Article rédigé par le 17 juin 2024

Les poumons sont essentiels à notre respiration et à notre survie. Mais au-delà de leur rôle physiologique, les poumons portent en eux une dimension émotionnelle profonde, souvent méconnue. Ils reflètent nos états intérieurs et nos émotions, comme la tristesse et le chagrin

En cultivant votre bien-être émotionnel, vous contribuez également à votre santé respiratoire et vous offrez la liberté de respirer pleinement.

Cet article, rédigé par un professionnel de santé, explore les liens profonds entre les poumons et nos émotions, révélant une dimension holistique de la santé et du bien-être.

Rappel sur les poumons et leurs fonctions 

Les poumons, situés dans la cage thoracique, sont des organes vitaux responsables des échanges gazeux essentiels à la respiration. 

Ils se divisent en deux lobes à droite et trois à gauche, séparés par le médiastin, une zone de la cage thoracique qui abrite le cœur, l’œsophage, la trachée et les bronches principales. La surface interne des poumons est recouverte d’alvéoles, de minuscules sacs où l’oxygène est transféré au sang et où le dioxyde de carbone est expulsé.

Fonctionnellement, les poumons jouent un rôle crucial dans le système respiratoire. L’air que vous inhalez passe par la trachée, se divise dans les bronches, puis atteint les alvéoles. Ce processus permet l’oxygénation du sang et l’élimination des déchets gazeux, une étape fondamentale pour maintenir l’équilibre physiologique de votre corps.

En plus de leur rôle vital dans le système respiratoire, les poumons sont également associés à des aspects émotionnels et spirituels. Ils symbolisent la vie et le désir de vivre et de liberté, que ce soit de manière consciente ou inconsciente.

Que révèle une affection au niveau du poumon sur le plan émotionnel ?

Selon la médecine traditionnelle chinoise, vos organes n’assurent pas seulement une fonction physiologique, ils sont aussi directement liés à vos émotions. Par exemple, pour le cœur, c’est la joie, pour les reins, c’est la peur, et pour les poumons, c’est la tristesse et le chagrin.

Un symptôme ou une maladie affectant les poumons peut être relié à 5 émotions principales, telles que :

  • Un profond mal de vivre : désespoir, découragement, tristesse ;
  • Une peur de la mort : la vôtre ou celle d’un proche ;
  • Une sensation d’être coincé, d’étouffer, de vivre à l’encontre de vos aspirations profondes : besoin désespéré de se libérer de situations oppressantes ou de relations étouffantes ;
  • Une blessure d’abandon ou de rejet : difficulté à vivre les séparations ;
  • Une incapacité à se libérer du passé : refus d’oublier ou de pardonner les rancœurs antérieures, ressasser le passé et les souvenirs douloureux.

Point important : lorsque ces émotions ne sont pas exprimées ou gérées, elles peuvent se manifester par des troubles respiratoires, reflétant ainsi la connexion profonde entre votre état émotionnel et votre santé pulmonaire.

Que symbolise l’asthme émotionnellement ? (6 symboliques pertinentes)

L’asthme est une maladie respiratoire chronique qui provoque des difficultés à respirer, des sifflements et une sensation d’oppression thoracique. Au-delà de ses aspects physiologiques, l’asthme possède également des dimensions émotionnelles profondes, souvent explorées dans la médecine traditionnelle chinoise et d’autres approches holistiques.

Voici quelques-unes des symboliques émotionnelles associées à cette condition :

  • Sentiment de perte et de deuil non exprimé : Votre corps peut chercher à expulser des émotions refoulées de la même manière qu’il expulse l’air vicié ;
  • Grosse angoisse de mourir : Vous pouvez ressentir une angoisse et une insécurité conscientes, tandis que la peur de mourir demeure souvent inconsciente ;
  • Peur d’être abandonné, de manquer d’amour : Une crise d’asthme peut être un moyen d’attirer l’attention, l’affection et l’amour des autres ;
  • Déséquilibre entre ce que vous recevez et ce que vous donnez : Vous pouvez percevoir et prendre des choses de l’extérieur assez aisément, mais éprouver des difficultés à exprimer vos émotions, idées et façons d’être ;
  • Vivre en fonction des autres : Vous pouvez avoir du mal à être autonome et à affirmer votre propre indépendance ;
  • Étouffer dans la situation actuelle : Vous pouvez vous sentir piégé ou incapable d’exercer pleinement votre liberté.
RECOMMANDÉ :  Endométriose : le test salivaire pourrait être remboursé d'ici 2025

Point essentiel : en prenant conscience de ces symboliques, vous pouvez mieux comprendre les aspects émotionnels de l’asthme et travailler à les exprimer et à les gérer pour améliorer votre bien-être général. En identifiant et en traitant les déclencheurs émotionnels sous-jacents, il est possible de réduire la fréquence et la gravité des crises. 

Quel est le lien entre la dépression, l’isolement, l’anxiété et le poumon ?

Consciemment ou non, vos émotions et sentiments influencent votre respiration. Votre façon de respirer exprime la façon dont vous vous sentez émotionnellement.

Lorsque la tristesse n’est pas reconnue, acceptée, ou exprimée, elle reste captive et peut évoluer en : 

  • chagrin
  • mélancolie,
  • découragement,
  • abattement, 
  • victimisation,
  • ou même en dépression.

Selon une étude d’Anne Peron, publiée dans Plantes & Santé magazine, en 2020, un décès ou une rupture amoureuse peuvent affaiblir les poumons. Il y est également souligné qu’environ la moitié des cas de cancer du poumon affectent des individus qui sont souvent tristes et anxieux.

De plus, une énergie bloquée ou affaiblie dans les poumons peut engendrer un sentiment d’isolement et de désir de retrait, et peut même mener à la perte de l’envie de vivre.

Par ailleurs, l’anxiété associée aux poumons découle de la peur des émotions, de la douleur émotionnelle, et même de la peur de l’imperfection ou du chaos. Si vous êtes durs envers vous-mêmes, cette peur peut vous pousser à contrôler vos émotions, au lieu de les ressentir pleinement. 

Comment libérer les causes émotionnelles des affections pulmonaires ? (4 solutions possibles)

En prenant soin de votre bien-être émotionnel, vous favorisez également votre santé respiratoire et retrouvez une plus grande liberté de respirer, tant physiquement qu’émotionnellement.

Voici quelques étapes clés pour libérer les causes émotionnelles des problèmes pulmonaires :

La respiration consciente

La pratique de la respiration consciente, souvent employée en thérapie, peut vous aider à libérer des émotions refoulées et à promouvoir un état de bien-être général. De plus, prendre des respirations profondes et purificatrices est un excellent moyen de maintenir la santé de vos poumons

Pour ce faire : 

  • Placez votre main sur votre abdomen et sentez-la se soulever lorsque vous respirez profondément, en faisant davantage travailler votre tronc que votre poitrine ;
  • Inspirez profondément, retenez quelques secondes, puis expirez lentement ;
  • Répétez cette séquence plusieurs fois

Bon à savoir : le chant est également bénéfique pour les poumons, alors prenez le temps d’écouter vos chansons préférées.

Accueillir et extérioriser vos émotions

Pour accueillir et exprimer vos émotions, commencez par reconnaître et accepter toutes vos émotions, y compris les plus difficiles telles que la tristesse. Ensuite, trouvez des moyens sains de les exprimer, que ce soit en parlant avec quelqu’un, en écrivant, en faisant de l’art ou en utilisant d’autres moyens créatifs.

Pacifier votre rapport à la vie

Pour pacifier votre relation avec la vie, commencez par adopter une perspective plus positive et optimiste. Ensuite, cultivez la gratitude envers les bonnes choses de votre vie et pratiquez le pardon, aussi bien envers vous-même qu’envers les autres.

Explorer des techniques et thérapies adaptées

Toutes les méthodes et thérapies visant à ces objectifs peuvent être utiles et bénéfiques. Il revient à chacun de choisir ce qui lui convient le mieux :

  • Hypnose : Accéder à l’inconscient pour identifier et modifier les schémas émotionnels négatifs ;
  • Soins énergétiques : Libérer les blocages énergétiques et favoriser la circulation de l’énergie vitale ;
  • Psychothérapie : Explorer les causes profondes de vos émotions et développer des mécanismes d’adaptation ;
  • Kinésiologie : Équilibrer les tensions physiques et émotionnelles pour favoriser le bien-être général.

Point à souligner : n’oubliez pas que chaque individu est unique. Trouvez les approches qui résonnent le plus avec vous et qui vous permettent de vous sentir à l’aise et soutenu. Et le plus important, soyez patient et persévérant dans votre démarche de guérison émotionnelle.

Avis du professionnel de santé (9 maladies pulmonaires à connaître)

Si vous souffrez de troubles respiratoires, il est important de garder à l’esprit que les émotions ne sont pas la seule explication possible. Bien qu’elles puissent effectivement jouer un rôle, il est crucial de ne pas négliger la possibilité de maladies pulmonaires plus graves

RECOMMANDÉ :  Dépression saisonnière : Symptômes, Causes et Solutions

Voici 9 types de maladies pulmonaires importantes à identifier :

  • Asthme : inflammation chronique des voies respiratoires qui provoque des crises de toux, d’essoufflement et de respiration sifflante ;
  • MPOC (Maladie Pulmonaire Obstructive Chronique) : groupe de maladies, incluant l’emphysème (destruction progressive des alvéoles pulmonaires) et la bronchite chronique (inflammation et irritation chronique des bronches), qui obstruent le flux d’air et rendent la respiration difficile ;
  • Cancer du poumon : apparaît dans les poumons, souvent lié au tabagisme, mais peut également toucher les non-fumeurs ;
  • Mucoviscidose : maladie génétique provoquant une production excessive de mucus, affectant les poumons et d’autres organes ;
  • Apnée du sommeil : trouble du sommeil caractérisé par des arrêts et des reprises répétés de la respiration pendant le sommeil ;
  • Maladies pulmonaires professionnelles : maladies causées ou aggravées par les conditions de travail, comme l’asbestose ou la silicose ;
  • Bronchectasie : dilatation et endommagement des voies respiratoires, entraînant une accumulation de mucus et des infections fréquentes ;
  • Fibrose pulmonaire : affection où le tissu pulmonaire se détériore et se cicatrise, rendant la respiration et l’échange d’oxygène difficiles ;
  • HTAP (Hypertension Artérielle Pulmonaire) : pression artérielle élevée dans les artères pulmonaires, pouvant endommager le côté droit du cœur.

Ces maladies peuvent se manifester par divers symptômes respiratoires et nécessitent une attention médicale immédiate et appropriée.

Problème pulmonaire : quand consulter ?

Il est important de consulter un médecin rapidement si vous présentez des symptômes pulmonaires tels que :

  • Essoufflement soudain ou qui s’aggrave,
  • Douleur thoracique,
  • Toux persistante ou qui produit des mucosités sanglantes,
  • Respiration sifflante,
  • Fièvre,
  • Fatigue importante,
  • Perte de poids inexpliquée.

Même si certains de ces symptômes peuvent être causés par des problèmes bénins, il est important de ne pas les ignorer et de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié

Si vous présentez des problèmes au niveau du poumon et que vous souhaitez trouver rapidement un professionnel de santé dans votre région, vous pouvez consulter notre répertoire en ligne. 

Les 5 points importants à retenir 

  1. Les poumons sont essentiels à la respiration, responsables des échanges gazeux vitaux dans le corps, et sont associés à des aspects émotionnels et spirituels de la vie.
  2. Selon la médecine traditionnelle chinoise, les poumons sont liés à la tristesse et au chagrin, et les troubles respiratoires peuvent être liés à des émotions refoulées ou mal gérées.
  3. L’asthme, en plus de ses aspects physiologiques, est également lié à des sentiments de perte, de peur de mourir, de besoin d’attention et d’un déséquilibre émotionnel entre donner et recevoir.
  4. La respiration consciente et l’expression émotionnelle sont des outils importants pour libérer les causes émotionnelles des affections pulmonaires, en favorisant le bien-être général et la santé respiratoire.
  5. Il est crucial de consulter un professionnel de santé en cas de symptômes pulmonaires persistants ou graves, car ils pourraient indiquer des conditions médicales sérieuses nécessitant un traitement approprié.

Témoignages

Bonjour à tous,
Je m’appelle Aurore, j’ai 21 ans, et je ressens constamment une sensation de mal à respirer. Je dois toujours me forcer à bâiller pour respirer correctement ou prendre de grandes inspirations, et cela tous les jours sans arrêt.
Les examens que j’ai effectués n’ont rien révélé : radiographie des poumons, bilan sanguin, etc.
Merci de me donner vos réponses, je suis très inquiète de ne pas savoir pourquoi j’ai cela.

Lire la suite de la conversation sur le Journal des femmes – Santé.

Références

Les ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut