Prostatectomie : tout savoir sur la chirurgie de la prostate

Article rédigé par le 4 avril 2024

La prostatectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever tout ou en partie la prostate, une glande de l’appareil génital de l’homme qui joue un rôle dans la miction et participe à l’élaboration du sperme.

Il existe des affections graves qui exigent le retrait de l’organe telles que l’hypertrophie bénigne de la prostate (HPB) et certains cancers.

L’intervention permet d’espérer une meilleure qualité de vie, et c’est une option efficace pour traiter diverses pathologies mais l’opération est délicate.

Dans cet article, rédigé par un professionnel de santé, nous allons explorer ensemble les raisons de l’intervention, le déroulement de la procédure ainsi que les risques éventuels de la chirurgie.

Les 5 points essentiels à retenir

1.   La prostatectomie est une opération qui consiste à enlever la prostate

2.   L’intervention permet de soulager les symptômes liés aux affections prostatiques particulièrement l’obstruction urinaire

3.   L’indication principale de la chirurgie est le cancer de la prostate

4.   Les effets secondaires ne sont pas graves mais peuvent être gênants

5.   La récupération après une prostatectomie prend quelques semaines, et dépend surtout de la pathologie en cause

Types de prostatectomie

La prostatectomie est recommandée en cas d’échec des traitements conservateurs. Il existe différents moyens pour retirer de la prostate selon votre pathologie.

L’ablation de la prostate peut être radicale (cancers), partielle (si d’autres structures telles que les vésicules séminales peuvent être conservées), ou robotisée (utilisation de robot pour réaliser l’intervention).

Prostatectomie : indications chirurgicales

La prostatectomie est souvent indiquée dans les cas de cancers de la glande. Il existe également d’autres affections médicales qui pourraient aussi nécessiter le retrait prostatique.

Ces affections regroupent les anomalies sévères de la miction et les inflammations récurrentes de la prostate. La chirurgie est proposée quand les signes sont persistants malgré les médicaments habituels.

Cancers 

Les cancers prostatiques se traitent par chirurgie, mais l’intervention dépend de la sévérité de la lésion et de la situation du patient. Si le cancer est localisé, sans envahissement des autres structures, la prostatectomie est indiquée.

L’ablation de l’organe dépend de l’âge du patient et est généralement réservée aux personnes ayant une espérance de vie d’au moins 10 ans. En effet, chez les personnes âgées, l’opération est plus compliquée vu les risques liés à l’âge.

Bon à savoir : dans le cas où votre médecin suspecte un cancer, il faut toujours consulter un oncologue au préalable et réaliser des examens de confirmation tels qu’une biopsie et anticiper les traitements qui seront associés à la prostatectomie comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

Vous l’avez souvent entendu, il s’agit d’un élargissement de la prostate associée à une augmentation de son volume. Au stade avancé, cette anomalie est responsable d’un rétrécissement de l’urètre qui provoque des rétentions urinaires.

Prostatite chronique et calculs prostatiques

La prostate peut être siège d’inflammation en cas de migration des calculs de la vessie. Cela entraîne une obstruction de la lumière de l’urètre.

Ces affections sont récidivantes et provoquent des symptômes persistants tels que

  •  Des infections urinaires chroniques : difficulté à uriner, douleur à la miction, urines fréquentes voire anurie (absence des urines)
  •  De fortes douleurs pelviennes
  •  Une fièvre ou des frissons
RECOMMANDÉ :  Fracture de l’os zygomatique : Tout savoir

Les avantages de l’intervention

La prostatectomie peut améliorer tous les symptômes gênants liés aux affections de la glande. Dans le cas d’un cancer, l’intervention pourrait également limiter la propagation de la tumeur vers les autres organes.

Il est donc possible d’espérer une chance de guérison du cancer de la prostate en réduisant les complications éventuellement mortelles.

Important : chaque individu est unique selon sa condition et son état de santé. Pour chaque cas, il est indispensable d’avoir un avis médical pertinent avant toute intervention. 

Préparations à la chirurgie

La prostatectomie est une chirurgie programmée. Il est essentiel de suivre quelques préparations pour garantir le succès de l’intervention.

Consultation médicale et préanesthésique

Vous serez référé au chirurgien en charge, qui vous expliquera tous les détails de la chirurgie. Notamment de son importance, de ses avantages à l’amélioration de votre qualité de vie, ainsi que les effets secondaires éventuels.

L’anesthésiste en charge va compléter votre dossier en se focalisant sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux, vos allergies, ainsi que l’existence de pathologies associées. Les examens pour évaluer votre état de santé seront regroupés en bilan préanesthésique.

Analyses sanguines

Le plus souvent, les tests sanguins sont réalisés pour apprécier la capacité de coagulation du sang (TP et TCA). Ces analyses seront complétées avec des bilans de fonctionnement rénal et hépatique qui pourraient contre indiquer la chirurgie.

Examens d’imagerie

Avant de planifier l’intervention, des examens plus détaillés vous seront demandés pour apprécier l’état de votre prostate.

Échographie transrectale

L’examen a pour but de visualiser une tumeur de la prostate en introduisant une fine sonde échographique via le rectum. Elle permet également de mettre en évidence d’autres anomalies autour de la glande (obstruction ou rétrécissement)

Scanner abdomino-pelvien

C’est un examen performant qui va analyser toutes les structures qui constituent l’appareil génital masculin, afin de dépister la propagation tumorale et l’étendue de la lésion.

IRM de la prostate

L’imagerie par résonance magnétique offre des informations détaillées sur la structure complète de la prostate, c’est un examen important avant de procéder à une prostatectomie.

Déroulement de la chirurgie

La chirurgie se fait sous anesthésie générale, en réalisant une incision horizontale entre l’ombilic et le pubis. La procédure pourrait durer environ 3 heures, et la prostate retirée doit toujours être analysée au microscope.

Après le retrait de la prostate, la vessie est directement suturée avec l’urètre. Une sonde sera mise en place jusqu’à la reprise normale des fonctions urinaires pendant une dizaine de jours environ.

Il est possible d’avoir des difficultés à uriner après l’ablation de la sonde, la récupération se fait de façon progressive.

Important : afin de réduire l’incontinence urinaire après la prostatectomie, une rééducation périnéale peut être recommandée avant même de retirer la sonde.

Convalescence

Vous pouvez vous alimenter dans les heures qui suivent l’opération. Favorisez les aliments légers et non irritants jusqu’à la guérison complète. Vous devez reprendre des forces et bien vous hydrater.

En 2 ou 3 jours, vous serez capable de vous lever et essayer progressivement de reprendre la marche, mais la sonde ne sera retirée qu’après une semaine au moins. La reprise du sport est envisagée après quelques semaines, vous devez écouter votre corps.

RECOMMANDÉ :  Chirurgie des glandes salivaires : tout savoir

Le recouvrement complet varie du type et de l’indication de la prostatectomie, en tout cas ça peut durer quelques semaines.

Complications et effets secondaires

Les complications ne sont pas considérées comme graves, cependant elles peuvent être une source d’inconfort et de gêne.

L’incontinence urinaire

Le trouble se manifeste par une perte involontaire de l’urine est la plus fréquente des complications. Elle survient dans les jours qui suivent l’opération après retrait de la sonde. Vous pouvez bénéficier d’une rééducation pour retrouver un contrôle normal.

Dysfonction sexuelle

La prostatectomie peut affecter les nerfs et les vaisseaux sanguins nécessaires à l’érection entraînant une difficulté de maintenir une érection. Le volume de l’éjaculat peut également être réduit.

Troubles urinaires

Vous pouvez ressentir d’autres troubles urinaires tels que des difficultés à vider complètement la vessie, une faible force du jet urinaire ou des mictions fréquentes.

Infections postopératoires

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe un risque d’infection postopératoire, qui pourrait vous motiver à consulter votre médecin.

Une étude réalisée par Mauro Gacci est ses collègues sur les complications postopératoires à la suite d’une prostatectomie souligne que la gestion de l’IU après une chirurgie de la prostate nécessite une évaluation approfondie des facteurs biologiques et chirurgicaux.

Avis du professionnel

Il existe des moyens pour prévenir la survenue des affections prostatiques. Limitez la consommation d’alcool et essayez de gérer le stress

Adoptez un mode de vie sain : alimentation équilibrée, bonne hydratation, activité physique régulière. Il est recommandé aux hommes âgés de plus de 50 ans de faire des dépistages réguliers des affections prostatiques.

Vivre après une prostatectomie implique des ajustements et des soins particuliers pour favoriser une récupération optimale et maintenir une bonne qualité de vie. Il serait approprié de suivre les recommandations de votre chirurgien.

Quand consulter ?

Toute préoccupation concernant la santé de la prostate ou tout symptôme inhabituel nécessite une consultation médicale. Il est recommandé de consulter un urologue ou un médecin spécialiste

  • Si vous avez la confirmation du diagnostic d’un cancer
  • Si vous présentez des symptômes urinaires ou sexuels persistants
  • Si vous avez une prostatectomie programmée
  • Ou si vous avez subi l’opération, vous devez faire un suivi médical adéquat
  • Si vous présentez de nouveaux symptômes après la chirurgie tels qu’une fièvre persistante, une douleur ou d’autres plaintes éventuelles.

Ne négligez pas votre santé. Si vous cherchez un médecin dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut