Prothèse d’épaule inversée et vie quotidienne : tout savoir

Article rédigé par le 15 février 2023

Les principaux objectifs d’une prothèse d’épaule inversée sont de retrouver au plus vite la mobilité de l’épaule et de soulager la douleur. Il s’agit du traitement chirurgical de choix pour les arthropathies avec rupture de la coiffe des rotateurs.

Après l’intervention, la reprise d’une vie quotidienne doit passer par une période de convalescence plus ou moins longue. Durant cette période, le patient entame des séances de rééducation et apprend à ménager et entretenir l’épaule opérée.

La reprise des activités quotidiennes telles que le sport, la conduite, le travail se fait d’une façon modérée et progressive. Il faut impérativement respecter les consignes données par son médecin et son kinésithérapeute (Physiothérapeute) et toujours demander conseils en cas de doute.

Prothèse d’épaule inversée et vie quotidienne : tout savoir à l’aide de cet article.

Prothèse d’épaule inversée : rappels

Avant d’entamer les détails sur la prothèse d’épaule inversée et vie quotidienne, il est utile de faire quelques rappels importants sur la prothèse d’épaule inversée.

Définition

La prothèse d’épaule inversée est un ensemble de pièces articulaires artificielles destinées à remplacer l’articulation de l’épaule usée, mais de façon inversée.

L’anatomie normale de l’articulation de l’épaule est formée par une tête humérale arrondie qui s’articule dans une cavité glénoïde concave. Dans le cas d’une prothèse d’épaule inversée, la prothèse glénoïdienne prend une forme sphérique et la prothèse humérale présente une cupule concave.

Indications 

Du fait de cette configuration particulière, la prothèse d’épaule inversée est indiquée en cas d’épaule douloureuse et non fonctionnelle suite à une rupture de la coiffe des rotateurs. En effet, la prothèse inversée est en mesure de suppléer à une coiffe non fonctionnelle.

De ce fait, l’indication la plus fréquente de la prothèse d’épaule inversée est l’arthrose d’épaule excentrée (ou secondaire à une rupture de la coiffe). Elle est également indiquée en cas de rupture de la coiffe avec pseudo paralysie, même sans l’atteinte de l’articulation gléno-humérale.

Avantages

Dans l’ensemble, les résultats qu’apporte la pose de prothèse d’épaule inversée sont satisfaisants, et ce, pour les personnes de tout âge.

La prothèse d’épaule inversée permet principalement de retrouver une épaule fonctionnelle et indolore au bout de quelques semaines après l’intervention.

Prothèse d’épaule inversée et vie quotidienne : Tout savoir

La période de convalescence

Après l’intervention pour la mise en place de prothèse d’épaule inversée, le patient entre dans la période de convalescence. La durée moyenne de la convalescence est de six à huit mois environ, cela varie en fonction du rythme de chaque personne.

La période de convalescence fait partie intégrante des détails importante à savoir sur la prothèse d’épaule inversée et vie quotidienne.

  • La rééducation

Durant la convalescence, le patient entame une session de rééducation pour l’épaule opérée. Cette session se fait sous le guide et l’assistance d’un kinésithérapeute (Physiothérapeute). La rééducation débute très tôt, parfois dès le lendemain de l’intervention.

RECOMMANDÉ :  Rupture de la coiffe des rotateurs (épaule) : Définition et prise en charge

En bref, les exercices de rééducation après la pose de prothèse d’épaule inversée sont d’abord passifs, puis actifs et finissent par des exercices de renforcement des muscles environnant la prothèse inversée. Mis à part les exercices, le kinésithérapeute (Physiothérapeute) use également de nombreux moyens afin de faciliter et d’accélérer la récupération du patient.

  • Les autres composants de la convalescence

À part la rééducation, le patient doit également respecter quelques règles afin de bien mener sa convalescence. Durant cette période, il doit :

  • Porter une attelle juste après l’intervention. Elle permet non seulement de soutenir le bras, mais également d’assurer sa protection. Elle permet également d’éviter les mouvements interdits.
  • Entretenir le bras opéré en évitant d’effectuer des exercices, de porter de lourdes charges, de reprendre une activité sportive intense, mais également en aseptisant la peau cicatrisée.
  • Ménager le bras opéré autant que possible, surtout durant les semaines qui suivent l’opération (ne pas dormir du côté opéré, effectuer les tâches quotidiennes avec le bras non-opéré).
  • Faire une visite médicale régulière pour que le médecin puisse évaluer l’état de santé et évaluer tous signes de complications après prothèse d’épaule.
  • Effectuer également des séances d’auto-rééducations à la maison, en suivant bien les indications données par son thérapeute. Procéder régulièrement à des mouvements pendulaires du bras en évitant de contracter la musculature.

En cas de douleur à l’épaule, la technique de la glace reste de rigueur. Le repos ainsi que la prise d’antalgiques (prescrit par le médecin) sont également conseillés lors d’une poussée de douleur aiguë.

La reprise d’une vie normale

Après la période de convalescence, la personne devrait retrouver toutes les fonctions de son épaule. Il est parfaitement en mesure de reprendre une vie quotidienne normale et autonome, mais sans la douleur et les invalidités.

  • Conduire après prothèse d’épaule inversée

La reprise de la conduite devrait être possible aux alentours de la 7-8ème semaines dans le cas d’une conduite assistée. Dans le cas contraire, c’est-à-dire sans conduite assistée, il faut reprendre la conduite seulement après la 12e semaine.

Au début de la reprise de la conduite, il faut se limiter à des courts trajets en voiture puis augmenter au fur et à mesure.

Mais bien sûr, ce ne sont que des statistiques. En cas de doute, il faut toujours consulter l’avis de son chirurgien et de son kinésithérapeute (Physiothérapeute).

  • La reprise des activités quotidiennes

Comme mentionnée précédemment, la pose de prothèse d’épaule inversée permet de retrouver une épaule tout à fait fonctionnelle, après l’étape de la rééducation.

Ainsi, la personne est parfaitement en mesure d’effectuer les diverses activités quotidiennes, même avec une prothèse d’épaule inversée. À trois mois, elle peut reprendre le jardinage, les bricolages exactement comme avant, mais toujours de façon progressive et modérée.

RECOMMANDÉ :  Combien de temps d’arrêt pour une tendinite d’épaule ? (explication)

Cependant, le patient devrait éviter de pratiquer les activités intenses pouvant malmener l’épaule opérée (travaux de force, travaux de répétition), et ce, durant les quelques mois qui suivent l’intervention.

Le fait d’être très actifs peut conduire à une instabilité de l’articulation ou même à une luxation de l’épaule. Pour plus de précision, il faut demander l’avis de son chirurgien.

  • La reprise du sport

La reprise d’une activité sportive peut être envisagée dès le sixième mois après l’intervention. À cette période, la rééducation a déjà permis de renforcer les muscles environnants. À condition de ne pas oublier les règles de base : éviter de surmener l’articulation, reprendre le sport de manière progressive et ne jamais forcer quand il y a une douleur.

Les sportifs nécessitent une rééducation spécifique du geste pour laisser à l’épaule le temps de s’accommoder.

Le patient peut déjà commencer par des activités sportives douces telles que le jogging, le vélo, la natation (qui en plus, facilite la rééducation et la rémission).

Si le patient dispose déjà d’un bon niveau technique, alors il peut reprendre le golf, le tir, le ski ou le patin à glace.

Les sports qui ne sont pas recommandés avec une prothèse d’épaule inversée sont l’escalade, la gymnastique ainsi que les sports de contact tels que le hockey ou le football.

  • La reprise du travail

La reprise du travail se fait également de manière progressive, surtout pour les professions qui nécessitent le port de charge (- de 20 kilos). Cependant, pour les travailleurs qui doivent porter de lourdes charges (supérieur à 20 kilos), une reconversion professionnelle devra être envisagée.

Le délai de reprise du travail dépend du type de travail que le patient entreprend ainsi que du membre opéré (dominante ou non).

Si la personne se déplace beaucoup durant son travail ou porte régulièrement de lourdes charges, alors la durée d’arrêt maladie sera plus longue (4mois) comparé à un travail de bureau ou sédentaire (2mois).

À retenir

En cas de doute ou avant d’entamer une nouvelle activité durant sa convalescence (Sport, conduite, etc.), demander toujours conseils à son chirurgien et à son kinésithérapeute (Physiothérapeute).

La reprise de toutes les activités du quotidien doit se faire de manière progressive et modérée.

Il faut éviter à tout prix de surmener l’épaule, surtout durant les semaines qui suivent l’opération, au risque de produire des complications.

Ressources

Prothèse d’épaule : Quels sont les prix ?

Références

https://groupesantepourtous.com/prothese-depaule-inversee/

https://groupesantepourtous.com/prothese-depaule-reeducation/

https://groupesantepourtous.com/prothese-depaule-convalescence-tout-savoir/

https://www.tunisiedestinationsante.com/prothese-de-lepaule-inversee-quel-impact-sur-la-vie-quotidienne/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut