Prothèse d’épaule : rééducation (conseils et exercices)

Article rédigé par le 5 février 2023

Vous êtes sur le point ou vous venez de subir une opération pour la pose de prothèse d’épaule ? Le programme de rééducation est essentiel (pour ne pas dire obligatoire) afin de retrouver très vite la pleine fonction de votre épaule.

La rééducation après prothèse d’épaule se fait par l’intermédiaire de la kinésithérapie (Physiothérapie). À part les exercices de mobilité et de renforcement effectué durant les séances, la kinésithérapie use de diverses autres techniques pour faciliter le protocole de votre rééducation : massages, électrostimulation, aiguilles, etc.

Dans cet article, on va vous énoncer les différentes étapes et procédures pour mener à bien votre rééducation après prothèse d’épaule. Par la même occasion, on vous fera également part de nos meilleurs conseils.

Rappels sur la prothèse d’épaule

Une prothèse d’épaule est un ensemble formé par des pièces articulaires synthétiques destinées à remplacer l’articulation de l’épaule endommagée.

La mise en place d’une prothèse d’épaule est indiquée en cas de fracture ou de lésion irréparable de l’articulation gléno humérale, telle que l’arthrose (qu’elle soit primitive ou bien secondaire à une rupture des tendons de la coiffe des rotateurs).

On distingue deux types de prothèses d’épaules :

  • Prothèse d’épaule partielle visant à remplacer une seule partie de l’articulation (surtout l’humérus).
  • Prothèse d’épaule totale qui peut être anatomique ou bien inversée.

Pourquoi une rééducation après prothèse d’épaule ? (Les grands principes de la rééducation)

L’étape de la rééducation est importante après la mise en place d’une prothèse d’épaule, peu importe l’âge du patient. La rééducation se fait sous le guide et la surveillance d’un kinésithérapeute (Physiothérapeute).

La kinésithérapie, comme on a souvent tendance à le croire, ne permet pas seulement de retrouver des amplitudes de mouvement fonctionnelles.

En effet, elle permet également de diminuer les tensions des muscles environnantes en vue de retrouver une bonne souplesse et diminuer les sensations de raideurs. Par la même occasion, la kinésithérapie permet de rétablir la force optimale de l’épaule, peu importe l’âge du patient.

De surplus, la kinésithérapie aide à calmer la douleur ressentie à la suite de l’opération. Si le programme de rééducation via la kinésithérapie est bien mené, cela va également éviter la survenue d’éventuelle dysfonction dans le futur.

Les séances de rééducation permettent à la personne de reprendre ses activités quotidiennes, son travail, ses loisirs et même ses activités sportives. En d’autres termes, reprendre une vie quotidienne comme avant.

Les moyens et techniques utilisées par la kinésithérapie (Physiothérapie)

Pour mener à bien les séances de rééducation après prothèse d’épaule, le kinésithérapeute (Physiothérapeute) use de plusieurs moyens et techniques qui lui semblent les plus appropriés.

On distingue ainsi :

L’électrostimulation

L’électrostimulation est une technique thérapeutique faisant usage de courant électrique de faible puissance. La kinésithérapie use de cette technique pour stimuler les muscles.

RECOMMANDÉ :  Épaule qui craque après une opération : faut-il s’inquiéter ?

Comme elle constitue une précaution en raison du courant (de faible intensité) libéré et la présence de la prothèse, il est préférable de voir avec votre thérapeute si son utilisation est pertinente dans votre cas.

La Masso-kinésithérapie

La Masso-kinésithérapie figure parmi les techniques utilisés en kinésithérapie pour la rééducation après prothèse d’épaule.  Pour cette technique, le kinésithérapeute (Physiothérapeute) procède à des massages de la région de l’épaule.

La Masso-kinésithérapie aide à détendre les muscles, diminuer leurs spasmes et favoriser la mobilisation de l’épaule.

Les ventouses

La technique des ventouses est fréquemment utilisée en kinésithérapie pour ses actions antalgiques, décongestionnantes, énergétiques et beaucoup d’autres.

Le kinésithérapeute (physiothérapeute) appose les ventouses sur l’épaule pour y provoquer un afflux sanguin.

Il est primordial d’attendre que la plaie soit suffisamment cicatrisée avant de poser les ventouses. Votre thérapeute ajustera la succion au fur et à mesure de la rééducation pour obtenir un effet thérapeutique optimal, et éviter tout danger.

Les aiguilles sous le derme

Appelé également puncture physiothérapique avec aiguille sèche (PPAS), cette technique de kinésithérapie permet de soulager les douleurs musculaires en désactivant les ponts irritables « trigger point » des muscles.

Encore une fois, il faut attendre que la plaie post-opératoire soit parfaitement cicatrisée avant de piquer près de la région atteinte. Sinon, le thérapeute peut bien détendre les muscles trapèzes ou dorsaux tendus grâce aux aiguilles.

Les exercices

Les exercices pratiqués en kinésithérapie (Physiothérapie) pour la rééducation après prothèses d’épaules se divisent en deux groupes :

  • les exercices d’amplitudes articulaires
  • les exercices de renforcement

Exercices d’amplitudes articulaires

Ces exercices permettent surtout de restaurer les amplitudes de mouvements de l’épaule.

Première phase

Pendant la première phase de la rééducation après prothèse d’épaule, les objectifs des exercices d’amplitude articulaire vont être de lever les tensions musculaires et de récupérer l’élévation passive de l’épaule.

Les exercices que comporte cette première phase devraient être relativement indolores.

  • Cirucumduction des omoplates

Cet exercice peut être effectué dès la première séance de rééducation : le patient va basculer ses épaules en arrière tout en bombant son sternum vers l’avant.

Cet exercice va empêcher l’enroulement de l’épaule et mobiliser les omoplates.

  • Élévation main jointe

Il s’agit d’un exercice d’élévation du bras qui se fait en position allongée. La main du côté sain va prendre celle du côté opéré. Une fois les deux mains jointes, le bras du côté sain va venir soulever le bras opéré.

Cet exercice s’effectue de façon progressive. Il permet de retrouver une bonne mobilité passive de l’épaule en élévation globale.

  • Les autres techniques

Le kinésithérapeute (physiothérapeute) procède également à diverses autres manipulations contribuant à lever les tensions musculaires (technique de mise en position courte), mobiliser l’articulation acromio-claviculaire et améliorer la mobilité du rachis cervical.

Deuxième phase

Une fois les objectifs de la première phase atteints, le protocole de rééducation entre dans sa deuxième phase qui est celle de la récupération de l’élévation active. En d’autres termes, récupérer l’amplitude maximale en élévation globale.

  • Exercice pour l’élévation complète du bras
RECOMMANDÉ :  Calcification de l’épaule et douleur nocturne : Quel lien ?

Après une bonne récupération de l’élévation passive, cet exercice est centré sur la flexion et l’abduction, les mouvements responsables de l’élévation complète du bras.

Cet exercice est d’abord réalisé en position allongée, puis progressivement en position assise afin d’augmenter l’action de la pesanteur. Au fur et à mesure, le kinésithérapeute (physiothérapeute) va orienter le patient vers des exercices plus actifs en position debout (exercices contre un mur, avec des ballons, etc.)

Exercices de renforcement 

Les exercices de renforcement aident à renforcer les muscles. Les muscles renforcés allègent la charge de l’articulation et facilite les mouvements de l’épaule.

On distingue principalement deux types d’exercices de renforcement :

Exercices de renforcement isométrique 

Il s’agit d’un exercice statique qui ne s’accompagne d’aucun mouvement. Il s’agit juste d’adopter une position et de la maintenir le plus longtemps possible.

Cet exercice permet d’améliorer le tonus et la forme du muscle.

Exercices de renforcement isotonique 

Semblable aux exercices faits dans les salles de sport. Durant les séances d’exercices, le bras opéré doit contrer une forme de résistance. Le renforcement isotonique permet de travailler les muscles et de les renforcer.

Prothèse d’épaule : Conseils

Quand commencer la rééducation ?

Il est conseillé d’entamer la rééducation avec le kinésithérapeute le plus vite possible après la mise en place de prothèse d’épaule. Sachant que les exercices sont indolores, il n’y a pas de souci à se faire.

Effectuer des exercices d’auto-rééducation à la maison

Parallèlement aux exercices effectués avec le kinésithérapeute, il est important d’effectuer des exercices d’auto-mobilisation à la maison. Nul besoin de chercher loin, il faut juste répéter les exercices que vous effectuez en séance de rééducation chez vous.

Fréquence : Suivre les conseils de votre thérapeute. Au début A la fin de chaque séance, vous pouvez apposez de la glace sur votre épaule si vous sentez un gêne avant d’entamer une autre.

Lors des exercices d’auto-rééducation à la maison, il faut éviter de forcer les mouvements. Une fois que vous sentez une douleur, ne forcez pas.

Comment éviter la survenue de complications ?

Afin d’éviter toute forme de complication, la meilleure chose à faire est de suivre méticuleusement les instructions données par votre chirurgien (Mouvement à éviter, conseils diététiques, médicaments à prendre) et votre kinésithérapeute.

Combien de temps consacrer à la rééducation ?

Pour récupérer l’élévation passive et active, il faut 6 semaines environ. Après, il y a la phase de renforcement. Afin de récupérer la pleine fonction de son épaule, il faut compter environ 6 mois de rééducation.

Ressources

Prothèse d’épaule : Quels sont les prix ?

Références

https://groupesantepourtous.com/prothese-depaule-indication-et-procedure-explications/

https://groupesantepourtous.com/arthrose-de-lepaule/

https://www.chuv.ch/fileadmin/sites/otr/images/DAL_Conseils_patients_PTE_inversee.pdf

http://chirurgie-epaule-fontvert.fr/reeduc_prothese.html

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut