Radiographie de la clavicule : Guide complet

Article rédigé par le 4 mars 2023

La radiographie de la clavicule est un type particulier d’imagerie utilisé pour diagnostiquer les affections et les blessures liées à l’épaule et au bras.

Elle fournit plus de détails que d’autres techniques d’imagerie comme l’échographie ou le scanner, ce qui en fait un outil précieux pour diagnostiquer les fractures et les maladies osseuses.

Radiographie de la clavicule : Définition

Une radiographie de la clavicule est une technique d’imagerie qui utilise des rayons X pour créer des images des os de l’épaule et du bras.

Contrairement à d’autres types d’imagerie tels que l’échographie ou l’IRM, la radiographie capture des images en faisant passer le rayonnement à travers votre corps sur une plaque de détection.

Cela permet aux médecins de voir des images détaillées des os et peut aider à diagnostiquer des fractures ou des maladies des os de cette région.

Rappel anatomique de la clavicule 

La clavicule est située entre le sternum (sternum) et l’acromion (qui est une projection sur l’omoplate). Elle est l’un des trois os qui composent la ceinture scapulaire et remplit plusieurs fonctions importantes.

Il aide à stabiliser votre épaule afin que vous puissiez effectuer des activités comme lancer une balle ou porter des poids avec facilité.

 Il sert également de point d’attache pour plusieurs muscles, tels que le grand pectoral et le deltoïde, qui vous aident à déplacer votre bras dans différentes directions.

La forme de la clavicule ressemble à un S allongé, avec sa première convexité pointant vers l’avant et sa seconde vers l’arrière. Sa longueur varie en fonction de l’âge et du sexe, elle a tendance à être plus courte chez les femmes que chez les hommes en raison des différentes proportions corporelles.

En plus de sa longueur, on peut observer différentes formes sur sa surface en raison des différents niveaux d’attachement musculaire.

La clavicule sert également de point d’attache pour les ligaments qui la relient à d’autres os, comme l’omoplate.

Ces ligaments contribuent à la stabilité lors d’activités telles que soulever des poids ou pousser/tirer des objets lourds. Toutes ces fonctions rendent vos épaules plus efficaces en fournissant un soutien pendant le mouvement tout en les protégeant des dommages causés par les activités quotidiennes. 

Indications pour une radiographie de la clavicule 

La clavicule est l’os long et incurvé qui va de l’épaule au sternum et sert de lien stabilisateur entre la ceinture scapulaire et le tronc du corps.

Une fracture de cet os peut être très douloureuse et débilitante, il est donc important de savoir quand une radiographie peut être indiquée. Voyons dans quels cas une radiographie de la clavicule est nécessaire :

  • Pour confirmer le diagnostic : Une radiographie est généralement suffisante pour confirmer le diagnostic d’une fracture de la clavicule. Cela peut permettre d’économiser du temps et de l’argent en termes d’examens ou de traitements supplémentaires nécessaires ultérieurement.
  • Déterminer la gravité : Une radiographie permet également aux médecins de déterminer la gravité de la fracture. Cela les aide à planifier plus précisément tout traitement ultérieur, ainsi qu’à estimer le temps de récupération.   
  • Préciser le site : Les radiographies peuvent également préciser l’endroit de la clavicule où la fracture s’est produite, ce qui fournit des informations utiles sur le type de traitement le plus efficace.
  • Pour localiser les fragments : S’il y a plusieurs fragments, une radiographie peut aider les médecins à déterminer leur nombre, leur taille et leur position. Cela les aidera à décider si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non pour réparer efficacement la blessure.
  • Pour surveiller la guérison : Après une période d’immobilisation ou de chirurgie, une radiographie peut être utilisée pour vérifier que la guérison a progressé normalement et qu’aucune nouvelle fracture ne s’est formée pendant le processus de guérison.

Contre-indications à la radiographie de la clavicule

Il existe certaines contre-indications dont il faut tenir compte avant de réaliser l’examen radiographique. Voici cinq contre-indications qu’il faut garder à l’esprit pour les habitants français.

La grossesse : La radiographie n’est pas recommandée pendant la grossesse car elle peut nuire au fœtus en raison de l’exposition aux radiations. Par conséquent, toute femme enceinte ou soupçonnant qu’elle pourrait l’être ne doit pas subir de radiographie de la clavicule, sauf en cas de nécessité absolue.

Allaitement : La radiographie de la clavicule doit être évitée pendant l’allaitement car les radiations peuvent passer dans le lait maternel et potentiellement nuire au bébé. Si une femme a récemment accouché et qu’elle allaite, elle ne doit pas subir de radiographie de la clavicule avant la fin de la période d’allaitement.

Enfants (par prévention plutôt que contre-indication) : La radiographie de la clavicule ne doit pas être effectuée chez les enfants car leurs os en développement sont plus sensibles aux radiations que les os des adultes et peuvent souffrir d’effets à long terme tels que le cancer s’ils sont exposés à trop de radiations au fil du temps.

Antécédents de cancer (par prévention plutôt que contre-indication) : Les antécédents de cancer augmentent le risque d’exposition aux rayonnements lors d’une radiographie de la clavicule en raison de l’affaiblissement du système immunitaire et de la sensibilité accrue aux rayonnements par rapport aux personnes sans antécédents de cancer.

Procédure à suivre pour une radiographie de la clavicule

La réalisation d’une radiographie de la clavicule requiert un professionnel spécialisé, typiquement un technologue en radiologie. La préparation adéquate à l’examen est simple mais importante ; elle ne doit pas être négligée car elle peut grandement influencer la précision des résultats obtenus.

Voici quelques consignes :

  • Portez des vêtements amples et confortables ;
  • Il est possible de garder la plupart de ses vêtements pendant un examen radiologique de la clavicule, bien que le technicien puisse demander de revêtir un tablier pour une protection supplémentaire ;
  • N’oubliez pas non plus d’enlever vos bijoux avant l’examen, afin que les métaux ne perturbent pas la qualité des images ;
  • Enfin, aucune restriction sur la nourriture ou les boissons n’est imposée avant-examen.

Il est donc recommandé de se renseigner auprès de son centre médical pour connaître le processus individuel à suivre avant tout examen radiographique de la clavicule.

Que dois-je apporter ?

Avant de vous rendre au cabinet de votre médecin, il est important d’apporter un certain nombre d’éléments afin d’assurer une prise en charge la plus complète possible.

  • Assurez-vous d’apporter votre ordonnance ;
  • La liste des médicaments que vous prenez ;
  • Les produits de contraste s’ils sont prescrits au moment de votre rendez-vous ;
  • Si vous avez subi récemment des tests, comme des analyses de sang ou des examens radiologiques, il est important d’apporter les résultats de ces tests ;
  • Si vous avez déjà été hospitalisé ou opéré, assurez-vous d’avoir à portée de main tous les rapports y afférents ;
  • Enfin, n’oubliez pas d’apporter votre carte VITALE (sécurité sociale) et son attestation (en France) ainsi que votre carte de mutuelle ou autre assurance privée qui pourrait être pertinente.

Il est préférable d’être prêt avec tous ces éléments lorsque vous vous rendez chez votre médecin pour une prise en charge optimale.

Arrivée à votre rendez-vous pour une radiographie de la clavicule

Il y a quelques étapes auxquelles vous pouvez vous attendre une fois arrivé au centre d’imagerie pour votre rendez-vous de radiographie de la clavicule :

Rencontre avec le secrétariat

À votre arrivée à votre rendez-vous de radiographie de la clavicule, vous serez accueilli par le personnel de la réception qui vous demandera de fournir ou remplir tous les documents nécessaires.

  • La première étape consiste à ouvrir un dossier si c’est votre premier rendez-vous ;
  • Il est recommandé d’arriver au moins 10 minutes avant l’heure de votre rendez-vous ;
  • Pendant ce temps, il faudra fournir vos papiers de sécurité sociale (uniquement applicables en France) et tout autre document nécessaire, comme remplir un questionnaire sur l’examen et donner son consentement.
RECOMMANDÉ :  Radiographie des sinus : Guide complet

Après cette démarche initiale, vous pourrez ensuite attendre dans la salle d’attente qu’un technicien vienne vous chercher et vous conduise à un vestiaire où vous pourrez laisser vos affaires personnelles.

Pour votre confort pendant la procédure, allez aux toilettes avant de commencer l’examen radiologique. Cette précaution supplémentaire vous permettra d’être plus à l’aise pendant votre visite.

Rencontre avec le technicien

Lorsque vous arriverez au bureau du technicien, il vous expliquera la procédure en détail et répondra à toutes vos questions. Après cette étape initiale, votre technicien vous conduira dans la salle d’examen où l’équipement d’imagerie est installé.

L’équipement peut sembler assez impressionnant. Il s’agit d’un appareil à rayons X pour produire des images, généralement équipé de deux plaques plates qui abritent des détecteurs électroniques et un tube qui utilise les rayons X pour capturer les images.

La salle est généralement fermée et dispose de systèmes de ventilation spéciaux, tels que des filtres anti-rayonnements ionisants, afin d’éviter toute intrusion d’ondes extérieures qui pourraient brouiller ou déformer les images.

Le technicien utilise ces machines sophistiquées ainsi que des logiciels spécialisés pour créer des représentations visuelles claires et précises de ce qui est scanné par l’appareil d’imagerie médicale.

N’hésitez pas à demander des explications supplémentaires si nécessaire, afin de vous sentir à l’aise pendant votre rendez-vous. Avec des techniciens expérimentés et des équipements de qualité, il est possible de garantir des résultats précis à chaque fois.

Se positionner pour l’examen

Pour se préparer à un examen radiologique de la clavicule, il faut généralement adopter une position droite.

Pendant la procédure d’installation avec le technicien, celui-ci vous expliquera comment une position particulière du corps affecte les meilleurs résultats des images radiographiques.

Le plus souvent, cette position est optimale lorsque vous êtes debout, de sorte que votre tête et votre cou puissent être maintenus dans l’alignement correct de votre corps.

Le fait de diriger votre tête pour qu’elle s’aligne avec le faisceau de rayons X permet d’obtenir les images de haute qualité nécessaires au diagnostic de tout problème présent.

Le déroulement de la radiographie de la clavicule

Au cours de l’intervention, le technicien vous laissera dans la pièce mais restera en communication avec vous. Il est essentiel que vous coopériez lorsqu’on vous demande de suivre des instructions.

Parfois, au cours de l’examen radiologique, le radiologue ou le technicien peut vous demander d’arrêter de respirer pendant quelques secondes afin d’obtenir une immobilité totale ; cela permet de s’assurer qu’une photographie précise peut être prise.

Dans le cadre de ce processus, votre tête doit être solidement immobilisée pour éviter toute rotation ou basculement involontaire.

Combien de temps dure une radiographie de la clavicule ?

Bien que la durée exacte d’une radiographie de la clavicule puisse varier, elle dure généralement environ 15 à 25 minutes.

Il est important que les patients restent immobiles tout au long de la procédure afin de garantir des lectures claires et précises. Tout mouvement pendant ce type d’imagerie peut entraîner des images inadéquates, ce qui peut nécessiter une nouvelle radiographie.

Radiographie de la clavicule : est-ce douloureux ?

En ce qui concerne les radiographies de la clavicule, la bonne nouvelle est que vous n’avez pas à vous inquiéter d’une quelconque douleur ou gêne.

Ces radiographies sont relativement indolores et non invasives, et ne nécessitent aucune injection de produit. La procédure de radiographie est conçue pour être rapide, simple et, surtout, indolore. Par contre, le positionnement de l’épaule en vue de la radiographie peut être douloureux en soi.

Par ailleurs, les faisceaux de rayons X traversent votre corps, ce qui permet d’obtenir un examen très détaillé de de la clavicule sans provoquer aucune forme de gêne. Si vous ressentez un malaise, vous devez le faire savoir à votre technicien afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour vous rendre plus confortable.

Examens radiologiques : Que faire si je suis anxieux(se) ?

Un examen radiologique peut être une expérience anxiogène pour tout le monde, mais surtout pour ceux qui souffrent d’anxiété générale. Il existe des moyens de rendre l’expérience plus douce et plus facile. Voici quelques conseils pour vous aider à passer votre examen radiologique si vous vous sentez anxieux ou claustrophobe.

  • N’oubliez pas que cet examen est fait pour une bonne cause : Il est important de se rappeler que le but de cet examen est de diagnostiquer tout problème de santé afin que vous puissiez recevoir le traitement dont vous avez besoin le plus rapidement possible. Garder cet objectif à l’esprit peut vous aider à apaiser certaines de vos craintes à l’idée de passer un examen radiologique.
  • Parlez à votre médecin : La meilleure chose à faire est de parler à l’avance à votre médecin de toute inquiétude ou préoccupation que vous pourriez avoir concernant la procédure. Les médecins et les techniciens peuvent répondre à vos questions, vous expliquer le processus et vous aider à calmer vos craintes.
  • Prenez des médicaments pour vous détendre : En fonction de votre niveau d’anxiété, votre médecin peut vous suggérer de prendre des médicaments avant la séance de radiographie. Cela vous aidera à vous détendre pendant la procédure et à vous mettre à l’aise.
    Si cela vous intéresse, discutez-en à l’avance avec votre médecin afin qu’il puisse vous fournir une ordonnance appropriée si nécessaire.
  • Vous resterez visible à tout moment : Pendant les séances d’imagerie de la clavicule, il y a toujours une vitre entre vous et le technicien, ce qui signifie qu’il peut voir tout ce qui se passe à l’intérieur de l’appareil depuis l’extérieur. Cela leur permet de tout contrôler avant, pendant et après chaque séance afin de garantir une sécurité maximale aux patients à tout moment du processus d’examen. 
  • Intervention possible à tout moment de l’examen : Il est important pour les personnes anxieuses qui se rendent à une séance de radiographie de savoir qu’une intervention est possible à tout moment de l’examen ou même une interruption si nécessaire, ce qui signifie que si quelqu’un se sent mal à l’aise, il peut s’arrêter sans problème ! Cette information permet de se rassurer et d’avoir l’esprit tranquille en sachant que l’on ne sera pas laissé seul pendant la séance.

Risques associés à la radiographie de la clavicule par rayons X

Le plus grand risque associé à l’imagerie radiologique de la clavicule est qu’elle utilise des rayonnements ionisants, qui peuvent endommager les cellules et l’ADN.

Cela peut potentiellement augmenter votre risque de cancer si vous recevez régulièrement une dose trop élevée au cours de votre vie.

Cela dit, la plupart des gens ne subissent des radiographies que rarement dans leur vie et ils sont exposés à des doses si faibles qu’elles ne présentent aucun risque réel.

Cependant, les femmes enceintes devraient éviter de subir une radiographie si possible, car elle peut être dangereuse pour l’enfant à naître.

Les risques de radiation lors d’une radiographie de la clavicule

Vous vous demandez peut-être s’il existe un risque de cancer lors d’une radiographie de la clavicule. La réponse est qu’il existe un risque vraiment très faible.

Des études scientifiques ont montré que les rayonnements ionisants sont cancérigènes pour l’homme à des doses supérieures à 100 milli-Sievert.

Toutefois, en dessous de cette dose, le lien entre le cancer et l’exposition aux rayonnements n’a pas été clairement établi.

Si vous passez une radiographie du nez, la dose de rayonnement à laquelle vous serez exposé est bien inférieure à 100 milli-Sievert.

En fait, la dose moyenne d’une radiographie de la clavicule est inférieure à 0.5 milli-Sievert (mSv). Pour mettre cela en perspective, il faudrait que vous subissiez 5 000 radiographies de la clavicule avant d’atteindre la quantité de rayonnements ionisants dont il est prouvé qu’ils provoquent le cancer.

Ainsi, bien qu’il existe un très faible risque de développer un cancer à la suite d’une de la clavicule, il est important de comparer ce risque aux avantages de la radiographie.

Une radiographie de la clavicule peut aider votre médecin à diagnostiquer ou à exclure un certain nombre d’affections, comme une fracture d’un os de la clavicule. Dans la plupart des cas, les avantages d’une radiographie l’emportent largement sur les risques.

Examens complémentaires à la radiographie de la clavicule

En raison de son emplacement, la clavicule est sensible aux fractures, qui peuvent survenir à la suite d’une chute ou d’un coup direct sur la zone. Une fracture de la clavicule peut être diagnostiquée par une simple radiographie. Cependant, dans certains cas, un examen plus approfondi est nécessaire pour évaluer pleinement la blessure. Voici six examens complémentaires à la radiographie de la clavicule lorsque la radiographie seule n’est pas suffisante.

  1. L’échographie
RECOMMANDÉ :  Radiographie du rachis cervical : Guide complet

L’échographie est un examen indolore et non invasif qui utilise des ondes sonores pour créer une image de l’intérieur du corps.

L’échographie peut être utilisée pour évaluer les blessures des tissus mous, comme les déchirures des ligaments et des tendons.

Elle peut également être utilisée pour évaluer le flux sanguin et identifier toute anomalie. Les ultrasons sont souvent utilisés en conjonction avec des rayons X ou d’autres modalités d’imagerie.

  • IRM

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) utilise des champs magnétiques puissants et des ondes radio pour créer des images détaillées de l’intérieur du corps. L’IRM peut être utilisée pour évaluer les blessures des tissus mous et des os.

Elle est particulièrement utile pour évaluer les déchirures des ligaments et des tendons, ainsi que les fractures de stress. L’IRM est souvent utilisée en conjonction avec des rayons X ou d’autres modalités d’imagerie.

  • Tomodensitométrie

La tomodensitométrie (TDM) utilise les rayons X pour créer des images en coupe de l’intérieur du corps. Les tomodensitogrammes sont plus détaillés que les rayons X et peuvent être utilisés pour évaluer les blessures des os et des tissus mous. La tomodensitométrie est souvent utilisée en conjonction avec les rayons X ou d’autres modalités d’imagerie.

La scintigraphie osseuse est un examen d’imagerie qui utilise un traceur radioactif pour évaluer la santé des os. Le traceur s’accumule dans les zones d’anomalie, comme les zones de renouvellement osseux accru ou les zones de diminution du flux sanguin. La scintigraphie osseuse peut être utilisée pour évaluer des pathologies bénignes ou malignes. Les scintigraphies osseuses sont souvent utilisées en conjonction avec des radiographies ou d’autres modalités d’imagerie.

  • Angiogramme (angiographie)

L’angiographie est un examen d’imagerie qui utilise un produit de contraste injecté dans le sang pour visualiser les artères et les veines. Les angiogrammes peuvent être utilisés pour évaluer le flux sanguin et identifier les blocages ou les anomalies. Les angiogrammes sont souvent utilisés en conjonction avec des radiographies ou d’autres modalités d’imagerie.

  • Vénogramme

Une veinographie est un examen d’imagerie qui utilise un colorant de contraste injecté dans la circulation sanguine pour visualiser les veines.

Les veinogrammes peuvent être utilisés pour évaluer le flux sanguin et identifier les blocages ou les anomalies. Les veinogrammes sont souvent utilisés en conjonction avec des rayons X ou d’autres modalités d’imagerie.

Exemples de pathologies détectées par radiographie de la clavicule

La radiographie de la clavicule est un outil de diagnostic puissant qui permet de détecter une variété de pathologies. Ces pathologies comprennent :

  • L’arthrose

L’arthrose est une maladie articulaire dégénérative causée par l’usure des articulations au fil du temps. Elle est généralement observée chez les personnes âgées, mais elle peut également survenir chez les jeunes adultes.

Le principal symptôme de l’arthrose streno-claviulaire ou acromio-claviculaire est la douleur dans l’articulation touchée. Sur les radiographies, l’arthrose apparaît comme un rétrécissement irrégulier de l’espace articulaire avec des éperons osseux et une sclérose sur les bords de l’articulation.

  • Fractures

Les fractures sont l’une des blessures les plus courantes affectant la clavicule, en particulier chez les jeunes adultes en raison de leur mode de vie actif et de leur participation à des sports de contact.

Si elle n’est pas traitée, une fracture peut causer des lésions nerveuses ou des dommages aux muscles ou ligaments environnants.

Il est donc important de consulter un médecin dès que possible si vous pensez qu’une fracture s’est produite (comme après une chute importante). Sur les radiographies, les fractures apparaissent comme des densités linéaires s’étendant sur plusieurs vues de l’os de la clavicule.

  • Lésions des tissus mous

Les blessures des tissus mous, telles que les entorses et les foulures, sont relativement fréquentes lors de la pratique d’une activité physique ou d’un sport comme le rugby ou le football.

Ces blessures provoquent généralement une douleur et un gonflement au niveau du site de la blessure, que l’on peut voir sur les radiographies, ainsi que les fractures ou les luxations associées qui ont pu se produire lors d’un choc avec une autre personne ou un objet.

Par contre, il faut noter que la radiographie n’est pas le meilleur moyen de diagnostiquer des affections des tissus mous.

La capsulite adhésive est une affection inflammatoire qui entraîne une raideur et une diminution de l’amplitude de mouvement de l’articulation de l’épaule en raison d’une inflammation autour de la capsule de l’épaule qui limite les mouvements dans toutes les directions (rotation vers le haut, rotation vers le bas, etc.).

Cette affection touche généralement les personnes âgées de 40 à 60 ans qui ont subi une opération de l’épaule ou qui ont subi un traumatisme à l’épaule à la suite d’un accident ou d’une chute, mais elle peut toucher n’importe qui, indépendamment de l’âge ou du mode de vie.

Sur les radiographies, la capsulite adhésive se présente généralement sous la forme d’un élargissement/épaississement des parties antérieure et postérieure de la capsule, ainsi que d’un épaississement et d’un raccourcissement des ligaments et des tendons entourant l’articulation de l’épaule, ce qui empêche l’articulation de l’épaule de bouger complètement.

Radiographie de la clavicule : Compte-rendu et résultats

Lorsqu’une radiographie, ou tout autre type d’imagerie, est effectuée pour la clavicule, le radiologue peut fournir les premiers résultats verbalement après l’examen.

Parfois, le médecin consultant en radiologie fournit des rapports plus détaillés à votre médecin traitant.

Dans certaines situations, d’autres tests peuvent être suggérés par votre médecin pour établir un diagnostic précis.

Une fois que toutes les procédures ont été suivies, vous recevrez le rapport écrit de votre imagerie ainsi qu’un CD contenant toutes les photos prises pendant la radiographie.

Heureusement, de nos jours, de nombreuses cliniques sont équipées de plates-formes en ligne où ces dossiers sont stockés de manière sécurisée et accessible pendant quelques années après la réalisation de l’imagerie.

Cela permet aux patients de consulter leurs rapports en toute sécurité et de manière pratique, quand ils le souhaitent à l’avenir.

Radiographie de la clavicule : Tarifs

Si vous envisagez de passer une radiographie de la clavicule, il est important de connaître les différents tarifs qui peuvent s’appliquer.

Les tarifs peuvent varier considérablement en fonction de l’endroit où vous vous faites faire l’examen et du type de couverture dont vous bénéficiez de la part de votre assurance maladie.

En moyenne, il est possible d’être facturé de 27,50 à 66,42 euros pour une radiographie de la clavicule.

Il est sage de faire des recherches sur les centres médicaux potentiels avant de prendre une décision, afin de connaître les prix exacts et les détails de la couverture associée.

Coûts couverts par l’assurance maladie

Dans de nombreux cas, l’assurance maladie couvre au moins une partie d’une radiographie de la clavicule.

Cependant, cette couverture varie d’un prestataire à l’autre, il est donc important de vérifier auprès de votre assureur avant de prendre toute décision concernant le traitement.

En général, la plupart des compagnies d’assurance maladie en France couvrent jusqu’à 70 % des frais médicaux de base, mais il peut y avoir des dépenses supplémentaires en fonction de votre police spécifique.

Assurances privées et frais supplémentaires

Si vous n’avez pas d’assurance maladie ou si votre régime ne couvre pas tous vos frais médicaux, vous pouvez vous renseigner sur les assurances privées qui peuvent vous aider à compenser certains de ces frais.

Les assurances privées offrent généralement une couverture plus généreuse que les régimes publics et peuvent contribuer à réduire les frais à votre charge.

En outre, il peut y avoir des frais supplémentaires liés à une radiographie de la clavicule qui ne sont pas couverts par les assurances publiques ou privées. Il peut s’agir de frais administratifs ou de frais d’équipement spécialisé pendant la procédure.

Où puis-je obtenir une radiographie de la clavicule près de chez moi ?

Si vous recherchez une radiographie de la clavicule près de chez vous, la première étape consiste à contacter le centre d’imagerie médicale le plus proche. De nombreux hôpitaux et cliniques de santé proposent des radiographies de la clavicule dans le cadre de leurs services de diagnostic.

Demandez à votre médecin traitant ou à un professionnel de la santé de vous orienter vers un centre de radiologie local spécialisé dans l’imagerie de la clavicule. En outre, de nombreux centres de radiologie peuvent être localisés en ligne en les recherchant directement.

Retrouvez les centres d’imagerie médicale près de chez vous

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

https://www.lesfurets.com/mutuelle-sante/guide/radiographies-echographies-irm-tarifs-et-prise-en-charge

https://www.imbm-radiologie.com/radiographie-scanner-epaule-paris-18-17/

https://www.alphath.com/fr/exam/radiographie-de-la-clavicule-108#:~:text=La%20Radiographie%20de%20la%20clavicule,la%20suite%20d%27un%20traumatisme.

http://onclepaul.fr/wp-content/uploads/2011/07/Incidences-du-membre-superieur-en-radiographie-standard-Partie-1-La-ceinture-scapulaire.pdf

https://www.info-radiologie.ch/fracture-clavicule.php

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut