Radiographie du cavum : Guide complet

Article rédigé par le 2 mars 2024

La radiographie du cavum est une procédure médicale courante utilisée pour obtenir des informations internes sur les voies respiratoires d’un patient.

En envoyant un faisceau de radiations à travers le cavum, les médecins et autres professionnels de la santé peuvent observer des images détaillées qui évaluent avec précision tout blocage présent ou toute anomalie survenant dans la région pharyngée.

Cette procédure est rapide, simple et non invasive, permettant aux praticiens d’identifier et d’évaluer un large éventail d’affections avec un minimum de risques.

Il est essentiel de comprendre les tenants et les aboutissants de la radiographie du cavum pour obtenir un diagnostic efficace et des conseils sur la manière de gérer une affection identifiée.

Radiographie du cavum : Définition

La radiographie du cavum, ou radiographie des voies aériennes supérieures, est un examen d’imagerie médicale. Il s’agit d’un examen réalisé à l’aide d’ondes électromagnétiques qui traversent le corps afin d’obtenir des images clairement visibles et distinctes des os par rapport aux tissus mous.

Les images radiologiques du cavum fournissent des informations visuelles précieuses sur l’anatomie des voies aériennes supérieures d’un patient et sur toute maladie ou tout trouble potentiel qui pourrait nécessiter une attention particulière.

La radiographie du cavum utilise des radiations pour capturer des images détaillées en noir et blanc sur un film photographique spécial qui peut ensuite être interprété par l’équipe médicale pour diagnostiquer les lésions et d’autres problèmes potentiels dans cette zone.

Rappel anatomique du cavum

Le cavum, également appelé nasopharynx ou rhinopharynx, est la voie supérieure du pharynx.

Exclusivement destiné au passage de l’air, le cavum commence au niveau de la base du crâne, où il délimite les fosses nasales, et se termine au niveau de la partie supérieure du palais mou, où il délimite l’oropharynx et la cavité buccale.

Le nasopharynx est tapissé d’un épithélium typique des voies respiratoires et abrite les amygdales pharyngiennes et les orifices buccaux des tubes d’Eustache.

En conduisant l’air des fosses nasales vers le larynx et en l’introduisant par la respiration, le cavum joue un rôle crucial dans la fonction respiratoire ; il :

  • Facilite également la déglutition ;
  • Maintient une pression correcte au niveau du tympan ;
  • Et protège le corps humain des agents pathogènes.

En somme, une connaissance et une compréhension claires de l’anatomie du cavum sont essentielles au bon fonctionnement de l’être humain.

Indications pour une radiographie du cavum

Une radiographie du cavum joue un rôle important dans l’évaluation d’une variété de conditions médicales. Elle peut être particulièrement utile pour certaines affections, car les caractéristiques anatomiques uniques de cette région la rendent plus propice à l’analyse que d’autres méthodes d’examen.

Un certain nombre de signes et de symptômes peuvent indiquer la nécessité d’une radiographie du cavum. Dans certains cas, ces projections peuvent également être bénéfiques pour le suivi des conditions médicales dans le temps.

Parmi les principales indications d’une radiographie du cavum, on peut citer :

Obstruction nasale chronique

Les radiographies du cavum sont couramment utilisées comme outil d’investigation de l’obstruction nasale chronique.

Elles peuvent être utilisées pour identifier la présence et l’étendue des déviations du cartilage septal, ou d’autres lésions, comme des kystes ou des tumeurs bénignes qui pourraient causer une obstruction significative des voies aériennes nasales.

Rhinopharyngite

Dans certains cas, une radiographie du cavum est recommandée pour les personnes présentant des signes de rhinopharyngite. Ce type de radiographie révèle le nez et le pharynx de manière très détaillée, permettant aux prestataires d’identifier toute inflammation ou anomalie anatomique présente.

Si le patient n’arrive pas à boire pendant plus de 24 heures, ou s’il présente des signes inhabituels tels que de la fièvre ou une gorge qui gratte, une radiographie du cavum peut être recommandée.

Hypertrophie des adénoïdes

L’hypertrophie adénoïde est une affection dans laquelle les adénoïdes, glandes situées à l’arrière du nez, deviennent excessivement volumineux en raison d’une infection ou d’allergies. Dans ce cas, une radiographie du cavum peut être indiquée.

Cette technique d’imagerie produit une image qui peut aider à diagnostiquer des adénoïdes gonflées en fournissant une vue détaillée de la région qui les entoure, ce qui permet aux cliniciens de les dimensionner et de les façonner avec précision pour évaluer la présence et l’étendue de l’hypertrophie adénoïde.

Amygdalite 

Si l’amygdalite est souvent diagnostiquée sur la base des symptômes, dans certains cas, une radiographie du cavum peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Cela peut être utile pour différencier les diverses causes d’amygdalite, telles que de grosses amygdales pouvant être à l’origine de l’apnée du sommeil, des infections chroniques récurrentes, et une analyse de la pathologie potentielle impliquée dans des conditions plus graves telles que le cancer.

L’imagerie radiographique peut également mettre en évidence d’éventuelles lésions de la muqueuse ou des structures osseuses du pharynx.

Polypes nasaux

Les polypes nasaux surviennent le plus souvent chez les adultes, l’apparition chez l’adulte étant plus fréquente que chez l’enfant. Ils peuvent se présenter avec des symptômes tels qu’une pression dans les sinus et des maux de tête, des difficultés à respirer par le nez, voire des ronflements.

Dans les cas où les symptômes persistent malgré les méthodes de traitement traditionnelles, comme les stéroïdes topiques ou les rinçages salins, il peut être nécessaire de réaliser une radiographie du cavum pour déterminer l’étendue de l’inflammation dans les sinus et les cavités nasales.

Abcès rétropharyngé

Lorsqu’un abcès rétropharyngé est suspecté, des radiographies du cavum peuvent être demandées. Ce type d’imagerie fournit des images détaillées des tissus à l’intérieur et autour de la gorge, ce qui permet aux professionnels de la santé d’identifier l’abcès et d’évaluer sa taille et sa gravité.

Les signes indiquant qu’une radiographie peut être demandée sont les suivants : difficulté à avaler, douleur lors de la déglutition, fièvre, raideur de la nuque ou respiration bruyante due à une infection ou une obstruction des voies aériennes supérieures.

Tumeurs

La radiographie du cavum peut être recommandée dans plusieurs situations relatives aux tumeurs. Elle peut être utilisée pour déterminer la taille et la forme d’une tumeur, sa localisation dans la zone du cavum, et si elle a ou non envahi ou comprimé les tissus adjacents.

Les spécialistes en radiologie doivent faire preuve d’une grande précision lorsqu’ils prennent de telles images, car même de légères différences peuvent indiquer une situation médicale complètement différente. Les tumeurs peuvent causer de graves dommages si elles ne sont pas traitées.

Une imagerie strictement précise est donc nécessaire pour un diagnostic correct et un traitement approprié.

Contre-indications d’une radiographie du cavum : Ce que vous devez savoir

Les radiographies du cavum utilisent de très faibles niveaux de radiation, ce qui en fait une technique d’imagerie privilégiée dans de nombreuses situations.

Cependant, certaines personnes peuvent ne pas être en mesure de subir une radiographie du cavum en raison de problèmes médicaux sous-jacents ou d’éventuelles contre-indications.

Il est important que les personnes discutent de ces contre-indications avec leur médecin ou leur technicien avant de tenter la procédure.

Les contre-indications les plus courantes sont :

  • Les patientes enceintes doivent éviter ce type d’imagerie en raison de l’exposition possible aux radiations ;
  • Une personne présentant un retard de menstruation doit attendre que son cycle se normalise avant de procéder à l’examen radiologique ;
  • Les personnes qui ont eu de mauvaises réactions à des examens d’imagerie antérieurs ne sont probablement pas adaptées aux radiographies du cavum ni à d’autres procédures radiographiques similaires.
  • Lorsque vous passez une radiographie, il est essentiel d’informer votre médecin de la présence éventuelle d’éléments métalliques dans la zone à radiographier. Cela inclut les prothèses articulaires, les articles tels que les piercings, les colliers, les boucles d’oreilles et même les prothèses dentaires en métal.
RECOMMANDÉ :  IRM de l’articulation temporo-mandibulaire : Guide complet

Procédure à suivre pour une radiographie du cavum

La réalisation d’une radiographie du cavum nécessite des connaissances spécialisées et est généralement effectuée par un technologue en radiologie.

Préparation avant l’examen

La préparation d’un patient pour une radiographie du cavum nécessite la prise en compte de nombreux facteurs. Le patient doit être informé de l’objectif des radiographies et du processus impliqué :

  • Il est important que les patients portent des vêtements confortables ;
  • Les bijoux doivent être retirés avant d’entrer dans la salle d’imagerie, y compris les piercings, les montres, les prothèses dentaires, les lunettes et autres objets métalliques ;
  • Le patient doit également rester habillé pendant la plupart du temps pendant la procédure, toutefois, votre prestataire vous indiquera si vous devez enfiler un tablier de radioprotection pour l’examen ;
  • Il peut également y avoir des exigences de jeûne avant la procédure, selon le type de tests effectués ; il est important de suivre les conseils du médecin à cet égard.

Suivre les instructions spécifiques à chaque procédure permet de garantir la précision des résultats et d’augmenter la sécurité globale du patient.

Que dois-je apporter ?

Avant de vous rendre au cabinet de votre médecin, il est important d’apporter un certain nombre d’éléments afin d’assurer une prise en charge la plus complète possible.

  • Assurez-vous d’apporter votre ordonnance ;
  • La liste des médicaments que vous prenez ;
  • Si vous avez subi récemment des tests, comme des analyses de sang ou des examens radiologiques, il est important d’apporter les résultats de ces tests ;
  • Si vous avez déjà été hospitalisé ou opéré, assurez-vous d’avoir à portée de main tous les rapports y afférents ;
  • Enfin, n’oubliez pas d’apporter votre carte VITALE (sécurité sociale) et son attestation (en France) ainsi que votre carte de mutuelle ou autre assurance privée qui pourrait être pertinente.

Il est préférable d’être prêt avec tous ces éléments lorsque vous vous rendez chez votre médecin pour une prise en charge optimale.

Arrivée à votre rendez-vous pour une radiographie du cavum

Lorsque vous vous présentez à votre rendez-vous pour une radiographie du cavum, il y a quelques étapes auxquelles vous pouvez vous préparer en arrivant.

Rencontre avec le secrétariat

À votre arrivée à votre rendez-vous de radiographie du cavum, vous serez accueilli par le personnel de la réception qui vous demandera de fournir ou remplir tous les documents nécessaires.

  • La première étape consiste à ouvrir un dossier si c’est votre premier rendez-vous ;
  • Il est recommandé d’arriver au moins 10 minutes avant l’heure de votre rendez-vous ;
  • Pendant ce temps, il faudra fournir vos papiers de sécurité sociale (uniquement applicables en France) et tout autre document nécessaire, comme remplir un questionnaire sur l’examen et donner son consentement.

Après cette démarche initiale, vous pourrez ensuite attendre dans la salle d’attente qu’un technicien vienne vous chercher et vous conduise à un vestiaire où vous pourrez laisser vos affaires personnelles.

Pour votre confort pendant la procédure, allez aux toilettes avant de commencer l’examen radiologique. Cette précaution supplémentaire vous permettra d’être plus à l’aise pendant votre visite.

Rencontre avec le technicien

Lorsque vous arriverez au bureau du technicien, il vous expliquera la procédure en détail et répondra à toutes vos questions. Après cette étape initiale, votre technicien vous conduira dans la salle d’examen où l’équipement d’imagerie est installé.

L’équipement peut sembler assez impressionnant. Il s’agit d’un appareil à rayons X pour produire des images, généralement équipé de deux plaques plates qui abritent des détecteurs électroniques et un tube qui utilise les rayons X pour capturer les images.

La salle est généralement fermée et dispose de systèmes de ventilation spéciaux, tels que des filtres anti-rayonnements ionisants, afin d’éviter toute intrusion d’ondes extérieures qui pourraient brouiller ou déformer les images.

Le technicien utilise ces machines sophistiquées ainsi que des logiciels spécialisés pour créer des représentations visuelles claires et précises de ce qui est scanné par l’appareil d’imagerie médicale.

N’hésitez pas à demander des explications supplémentaires si nécessaire, afin de vous sentir à l’aise pendant votre rendez-vous. Avec des techniciens expérimentés et des équipements de qualité, il est possible de garantir des résultats précis à chaque fois.

Se positionner pour l’examen

Le positionnement pour une radiographie du cavum doit être effectué avec le plus grand soin et la plus grande précision.

Le patient doit être positionné de profil, ou en vue latérale, avec la bouche fermée, pour que la radiographie soit de qualité idéale. Il est important de souligner qu’une fois qu’il est en position, il doit rester immobile pendant l’imagerie ; tout mouvement peut brouiller ou déformer la radiographie.

Le déroulement de la radiographie du cavum

Au cours de l’intervention, le technicien vous laissera dans la pièce mais restera en communication avec vous. Il est essentiel que vous coopériez lorsqu’on vous demande de suivre des instructions.

Parfois, pendant l’examen radiographique et selon les instructions du médecin, il peut être nécessaire de retenir sa respiration pendant quelques secondes. Cela permet de s’assurer qu’une image nette et précise peut être prise.

Dans le cadre de ce processus, votre tête doit être solidement immobilisée pour éviter toute rotation ou basculement involontaire.

Combien de temps dure une radiographie du cavum ?

Une radiographie du cavum prend généralement 10 à 15 minutes à partir du moment où le patient entre dans le vestiaire.

Il est important que les patients restent immobiles tout au long de la procédure radiographique afin de garantir des lectures claires et précises. Tout mouvement pendant ce type d’imagerie peut entraîner des images inadéquates, ce qui peut nécessiter une nouvelle radiographie.

Radiographie du cavum : est-ce douloureux ?

En ce qui concerne les radiographies du cavum, la bonne nouvelle est que vous n’avez pas à vous inquiéter d’une quelconque douleur ou gêne. Ces radiographies sont relativement indolores et non invasives, et ne nécessitent aucune injection de produit.

La procédure de radiographie est conçue pour être rapide, simple et, surtout, indolore.

Les rayons X pénètrent dans votre corps et permettent un examen très détaillé de la région du cavum sans provoquer la moindre forme d’inconfort. Si vous ressentez un malaise, vous devez le faire savoir à votre technicien afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour vous rendre plus confortable.

Examens radiologiques : Que faire si je suis anxieux (se) ?

Un examen radiologique peut être une expérience anxiogène pour tout le monde, mais surtout pour ceux qui souffrent d’anxiété générale. Il existe des moyens de rendre l’expérience plus douce et plus facile. Voici quelques conseils pour vous aider à passer votre examen radiologique si vous vous sentez anxieux ou claustrophobe.

  • N’oubliez pas que cet examen est fait pour une bonne cause : Il est important de se rappeler que le but de cet examen est de diagnostiquer tout problème de santé afin que vous puissiez recevoir le traitement dont vous avez besoin le plus rapidement possible. Garder cet objectif à l’esprit peut vous aider à apaiser certaines de vos craintes à l’idée de passer un examen radiologique.
  • Parlez à votre médecin : La meilleure chose à faire est de parler à l’avance à votre médecin de toute inquiétude ou préoccupation que vous pourriez avoir concernant la procédure. Les médecins et les techniciens peuvent répondre à vos questions, vous expliquer le processus et vous aider à calmer vos craintes.
  • Prenez des médicaments pour vous détendre : En fonction de votre niveau d’anxiété, votre médecin peut vous suggérer de prendre des médicaments avant la séance de radiographie. Cela vous aidera à vous détendre pendant la procédure et à vous mettre à l’aise.
    Si cela vous intéresse, discutez-en à l’avance avec votre médecin afin qu’il puisse vous fournir une ordonnance appropriée si nécessaire.
  • Vous resterez visible à tout moment : Pendant les séances d’imagerie du cavum, il y a toujours une vitre entre vous et le technicien, ce qui signifie qu’il peut voir tout ce qui se passe à l’intérieur de l’appareil depuis l’extérieur. Cela leur permet de tout contrôler avant, pendant et après chaque séance afin de garantir une sécurité maximale aux patients à tout moment du processus d’examen
  • Intervention possible à tout moment de l’examen : Il est important pour les personnes anxieuses qui se rendent à une séance de radiographie de savoir qu’une intervention est possible à tout moment de l’examen ou même une interruption si nécessaire, ce qui signifie que si quelqu’un se sent mal à l’aise, il peut s’arrêter sans problème ! Cette information permet de se rassurer et d’avoir l’esprit tranquille en sachant que l’on ne sera pas laissé seul pendant la séance.
RECOMMANDÉ :  Radiographie du coude : Guide complet

Risques associés à la radiographie du cavum par rayons X

Le plus grand risque associé à l’imagerie radiologique du cavum est qu’elle utilise des rayonnements ionisants, qui peuvent endommager les cellules et l’ADN. Cela peut potentiellement augmenter votre risque de cancer si vous recevez régulièrement une dose trop élevée au cours de votre vie.

Cela dit, la plupart des gens ne subissent des radiographies que rarement dans leur vie et ils sont exposés à des doses si faibles qu’elles ne présentent aucun risque réel. Cependant, les femmes enceintes devraient éviter de subir une radiographie si possible, car elle peut être dangereuse pour l’enfant à naître.

Les risques de radiation lors d’une radiographie du cavum

Vous vous demandez peut-être s’il existe un risque de cancer lors d’une radiographie du cavum. La réponse est qu’il existe un risque vraiment très faible.

Des études scientifiques ont montré que les rayonnements ionisants sont cancérigènes pour l’homme à des doses supérieures à 100 milli-Sievert. Toutefois, en dessous de cette dose, le lien entre le cancer et l’exposition aux rayonnements n’a pas été clairement établi.

Si vous passez une radiographie du cavum, la dose de rayonnement à laquelle vous serez exposé est bien inférieure à 100 milli-Sievert. En fait, la dose moyenne d’une radiographie du cavum est inférieure à 0.5 milli-Sievert (mSv). Pour mettre cela en perspective, il faudrait que vous subissiez 5 000 radiographies du cavum avant d’atteindre la quantité de rayonnements ionisants dont il est prouvé qu’ils provoquent le cancer.

Ainsi, bien qu’il existe un très faible risque de développer un cancer à la suite d’une radiographie du cavum, il est important de comparer ce risque aux avantages de la radiographie.

Dans la plupart des cas, les avantages d’une radiographie l’emportent largement sur les risques.

Examens complémentaires à la radiographie du cavum

En plus de la radiographie du cavum, d’autres examens peuvent être nécessaires en fonction des résultats initiaux de l’imagerie ou si le médecin soupçonne une affection sous-jacente.

Ces méthodes sont particulièrement utiles pour diagnostiquer une maladie inflammatoire aiguë ou chronique du cavum et peuvent aider à différencier les causes infectieuses des causes non infectieuses des symptômes.

Certains de ces examens comprennent :

  • L’IRM (imagerie par résonance magnétique) est très utile pour le diagnostic des maladies auto-immunes, des tumeurs ou d’autres pathologies affectant le cavum. Elle peut révéler des caractéristiques qu’une radiographie ne montrerait pas ;
  • Nasofibroscopie, une forme d’endoscopie, est également utile pour détecter des corps étrangers ou des passages rétrécis dans le cavum qui pourraient être à l’origine d’une obstruction, ce que l’IRM ne détecte pas ;
  • Une biopsie des tissus sera effectuée si une tumeur est suspectée, afin de déterminer si elle est bénigne ou maligne ;
  • Des tests de laboratoire permettent de mesurer les taux de différentes hormones et métabolites afin de déterminer les troubles métaboliques ou les infections susceptibles de provoquer des symptômes anormaux dans les parois du cavum.

Tous ces examens ont pour but d’aider à établir un diagnostic précis et à orienter le processus de traitement de toute affection dentaire affectant cette région du corps.

Ce que disent les études : Dans une étude menée par B.B Souza et collaborateurs en 2000, l’importance d’un examen endoscopique en dépit d’une radiographie normale du cavum a été soulignée.

L’étude a inclus 45 enfants âgés de 4 à 12 ans présentant une obstruction nasale réfractaire à tout traitement clinique, bien que leur radiographie du cavum ne montrait aucun signe d’obstruction des voies respiratoires.

Tous les enfants ont subi un examen nasofibroscopique pour clarifier le diagnostic. L’examen a détecté :
– 12 cas d’hypertrophie sévère des végétations adénoïdes (27% des patients)
– 19 cas d’hypertrophie modérée (42% des patients).
– 6 cas d’hypertrophie de la queue du cornet (13,3% des patients)
– 3 de déviation septale postérieure (6.6% des patients)

En somme, ces données mettent en évidence l’utilité de la nasofibroscopie dans le diagnostic des pathologies nasales chez les enfants, même en présence de radiographies du cavum apparemment normales.

Exemple de pathologies détectées par radiographie du cavum

La radiographie du cavum peut être un outil de diagnostic puissant dans la détection de diverses pathologies. De la fracture du septum aux conditions inflammatoires des sinus, les experts en imagerie radiologique sont capables de détecter et de quantifier une grande variété de maladies grâce à cette procédure.

Il s’agit notamment d’affections telles que :

  • Traumatisme causé par une blessure physique ;
  • Anomalie des cornets due à une blessure ;
  • La présence d’un corps étranger ;
  • L’hypertrophie de la cloison nasale déviée ;
  • La rhinite ;
  • Une conque bullaire ;
  • Une masse ou un abcès sous-muqueux ;
  • Une déviation des osselets.

Ce ne sont là que quelques exemples de pathologies qui peuvent être détectées par la radiographie du cavum.

La radiographie du cavum est un outil essentiel pour évaluer les symptômes et diagnostiquer efficacement et précisément les problèmes de santé potentiels.

Radiographie du cavum : Compte-rendu et résultats

À la fin de la radiographie, selon le cas, le radiologue peut communiquer un aperçu verbal des résultats. En général, cependant, il transmet les résultats à votre médecin pour une évaluation et une prise en charge plus poussées.

Dans certains cas, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires afin de confirmer le diagnostic, votre médecin vous aidera à déterminer si cela est nécessaire. En outre, vous recevrez un rapport d’imagerie écrit et un CD contenant vos résultats.

Il est important de noter que vous pouvez également accéder à votre rapport d’imagerie et à vos CD en ligne, car de nombreuses cliniques disposent d’un système de sécurité fiable pour conserver ces données pendant quelques années après leur prise.

Radiographie du cavum : Tarifs

Lorsqu’on envisage de faire faire une radiographie du cavum, il est sage de rechercher et de comparer les prix des différents centres, car les coûts peuvent varier considérablement. En général, on estime qu’un examen de cette nature coûte environ 27,50 à 66,42 euros.

En outre, vous devez vous assurer de bien comprendre la couverture offerte par votre assurance maladie, le type de régime dont vous bénéficiez et les services ou frais qui peuvent être inclus ou exclus.

En connaissant ces informations à l’avance, vous aurez l’esprit tranquille et vous vous sentirez préparé au moment de prendre la décision d’aller passer votre examen.

Où puis-je obtenir une radiographie du cavum près de chez moi ?

Si vous recherchez une radiographie du cavum près de chez vous, la première étape consiste à contacter le centre d’imagerie médicale le plus proche. De nombreux hôpitaux et cliniques de santé proposent des radiographies du cavum dans le cadre de leurs services de diagnostic.

Demandez à votre médecin traitant ou à un professionnel de la santé de vous orienter vers un centre de radiologie local spécialisé dans l’imagerie du cavum. En outre, de nombreux centres de radiologie peuvent être localisés en ligne en les recherchant directement.

Retrouvez les centres d’imagerie médicale près de chez vous

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut