Radiographie du crâne : Guide complet

Article rédigé par le 12 novembre 2023

La radiographie du crâne et/ou du massif facial, une technique d’imagerie médicale utilisant la technologie des rayons X, offre une exploration des anomalies morphologiques et structurelles de ces régions à des fins diagnostiques ou thérapeutiques.

Bien que l’avènement de la tomodensitométrie et de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ait conduit à l’abandon progressif de la radiographie du crâne, cette procédure, simple et indolore, demeure toujours utile dans la détection de diverses conditions. Pour certaines pathologies spécifiques, elle conserve un intérêt significatif.

Désireux d’en savoir plus ? Explorez cet article qui couvre en détail la radiographie du crâne.

Vous y trouverez des informations sur la pertinence de cet examen dans diverses affections, qu’elles soient bénignes ou malignes, affectant le crâne et ses structures avoisinantes.

Radiologie du crâne : Les 5 points à retenir

  • 1- La radiographie du crâne utilise les rayons X pour explorer les anomalies morphologiques du crâne et du massif facial.
  • 2- Bien que délaissée au profit de la tomodensitométrie et de l’IRM, la radiographie conserve son importance pour certaines pathologies spécifique
  • 3- Les différentes incidences, comme la vue de face ou le profil, permettent d’explorer diverses parties du crâne lors de l’examen radiologique.
  • 4- La radiographie du crâne est prescrite pour les traumatismes, les pathologies ORL, les atteintes neurologiques, et les pathologies tumorales osseuses.
  • 5- Aucune préparation spécifique n’est nécessaire. Son coût varie, avec un remboursement de 70% par la sécurité sociale, conditionné par le suivi du parcours de soins coordonnés.

Rappel anatomique

Le crâne constitue la partie la plus élevée de notre corps, assurant la protection du cerveau. Il repose sur la colonne cervicale et supporte en avant le massif facial. Il se compose de la boîte crânienne et du massif facial.

La boite crânienne, elle, est formée par :

  • La voute ou calvaria, encore divisée en 4 parties dont la partie frontale, la partie pariétale, la partie temporale et la partie occipitale
  • Le plancher ou la base du crâne

Le massif facial, quant à elle, est constituée de 14 os dont 6 pairs (os lacrymaux, os zygomatiques, os nasaux, os maxillaires, cornets nasaux inferieurs et les os palatins) et 2, impairs (vomer, mandibule).

Radiographie du crâne : définition et généralité

Comme évoqué précédemment, il s’agit-là d’une technique d’imagerie médicale fonctionnant à la technologie des rayons X pour desceller des anomalies morpho-structurelles de la tête.

Les rayons sont produits suite au bombardement d’une cible métallique par des électrons soumis à une grande vitesse ; ils traversent le corps et sont par la suite captés par un film argentique, des capteurs spéciaux ou des écrans au phosphore  ou sélénium.

Les incidences possibles

Pour l’exploration de la voûte et de la base du crâne :

  • Incidence de face
  • Profil droit ou gauche
  • Sous-occipitale, dite « incidence de WORMS BRETTON »
  • Incidence de HIRTZ, non recommandée en pédiatrie et dans les cas où cela peut occasionner des lésions cervicales.
RECOMMANDÉ :  Radiographie du genou : Guide complet

Bon à savoir !
Au-delà de la détection des fractures, la radiographie du crâne révèle des aspects souvent méconnus. Elle permet la mise en lumière de pathologies bénignes telles que les sinusites, offre un regard approfondi sur la santé bucco-dentaire, et joue un rôle dans l’identification précoce de tumeurs et de troubles structuraux.

Pour l’exploration des sinus para-nasaux :

  • Incidence antéro-postérieure, ou « incidence de BLONDEAU ou de WATERS »,
  • Incidence de face haute, aussi appelée « incidence de CALDWELL »,
  • Incidence de profil

Quelles sont ses alternatives ?

La radiographie, première technique d’imagerie médicale, a vu le jour vers la fin du XIXe siècle. Cependant, les avancées technologiques et les progrès scientifiques ont ouvert de nouveaux horizons, offrant davantage de performances et de précision.

Ainsi, cette technique a été devancée par bien d’autres technologies, à savoir, le scanner ou tomodensitométrie (une imagerie non invasive mais irradiante, en coupe, avec une reconstruction 3D possible) et l’imagerie par résonance magnétique ou IRM (non invasive et non irradiante, avec des clichés de très bonnes qualités).

Radiographie du crâne : les indications

Bien que la radiographie ait été détrônée par les grandes innovations technologiques qu’a connues le monde de la médecine, elle tient encore une place importance dans le suivi et le diagnostic de certaines pathologies, notamment des pathologies osseuses.

Pour ce qui est de la radiographie du crâne, les principales indications sont regroupées comme suit :

  • Les traumatismes,
  • Les pathologies de la sphère ORL,
  • Les atteintes neurologiques,
  • Les pathologies tumorales osseuses.

Les traumatismes

La radiographie du crâne est particulièrement indiquée lors :

  • D’après Appropriateness Criteria Américains la radiographie du crâne est un examen indiqué en cas de traumatisme crânien avec fracture ou blessure pénétrante au niveau de la voûte du crâne chez un patient stable, neurologiquement intact.
  • Des lésions traumatiques de l’orbite ayant été occasionnées par un objet contendant.

Les pathologies de la sphère ORL

En ce qui est des pathologies de la sphère ORL, cette technique est demandée :

  • Pour un suivi (en chirurgie maxillo-faciale, pour des traumatismes du nez) ;
  • Si suspicion de corps étranger radio-opaque suite à une pénétration oculaire ;
  • Pour des pathologies des sinus, exemple, la sinusite aigue compliquée chez les enfants de plus de 5 ans.

Les atteintes neurologiques

La radiographie du crâne est spécialement indiquée lors d’une hydrocéphalie où elle servira dans le positionnement du cathéter de dérivation et de la valve.

Dans ce cas de figure, cette technique sera couplée avec la radiographie du rachis et de l’abdomen.

Les pathologies tumorales osseuses

La radiographie du crâne sera particulièrement prescrite devant :

  • Un myélome, pour établir le diagnostic ou identifier des lésions susceptibles de bénéficier une radiothérapie, mais surtout pour le suivi ; elle se fera ainsi en 2 incidences (face et profil) 
  • Une tumeur osseuse primitive du crâne, pour bien caractériser la lésion en question et faire un diagnostic 
  • Un cas particulier de métastase osseuse localisée au niveau du crane ;
  • La maladie de PAGET 
  • Une ostéomyélite, pour un suivi de l’évolution du traitement 
  • Une ostéomalacie, afin de déterminer la cause de la douleur locale
RECOMMANDÉ :  Angioscanner aortique : Guide complet

Ces indications concernent surtout les adultes, cependant, la radiographie du crâne joue un rôle important dans la pédiatrie. En effet, elle est indiquée dans certaines pathologies congénitales, à savoir, l’hydrocéphalie et lors d’une suspicion de maltraitance infantile.

D’autre part, elle est également prescrite lors de la radiographie de control (radiographie du squelette complet) de l’enfant avant ses 2 ans.

Son intérêt reste limité parles données cliniques et scintigraphiques au-delà de cette tranche d’âge.

Préparations et procédures

Préparations

Aucune préparation particulière n’est requise lors de la radiologie du crâne, le patient ne doit forcément pas être à jeun. Lors de son rendez-vous, le patient est prié d’apporter son ordonnance, ses anciens clichés sur le crane, ainsi que sa carte vitale (pour un remboursement rapide).

Le seul point important est qu’il faut tenir le personnel soignant au courant dans la mesure ou vous êtes enceinte, ou susceptible de l’être car étant une technique irradiante, elle pourrait alors avoir des effets nuisibles pour le fœtus.

Déroulement :

A votre arrivée dans les lieux, veuillez d’abord passez au secrétariat pour les formalités administratives. Cela étant fait, la salle d’examen vous sera montrée.

Le radiologue vous expliquera les étapes de l’examen dont les positions à adopter et les consignes sur la respiration. Ce n’est qu’après avoir obtenu votre consentement que le médecin entreprendra de faire l’examen.

Pour le cas d’un enfant, afin de maintenir sa tête immobile, elle sera maintenue par un support particulier et l’enfant sera mis en position assise, ou couché.

Coûts et accessibilité

Le coût de la radiologie vacille entre 27,50 à 66,42 Euros. Son remboursement par la sécurité sociale est de 70 %. En fonction de la partie à explorer va différer le prix, la radiographie du panoramique dentaire, par exemple, est à 29 Euros.

Il est à savoir que pour bénéficier des 70% de remboursement, il est impératif de bien suivre le parcours de soins coordonnés. En effet, dans le cas contraire, seul 30% le sera et revient alors à la mutuelle de santé de couvrir le reste

Où puis-je faire une radiographie du crâne ?

La plupart des centres d’imagerie médicale offrent cet examen. Ainsi, le choix vous appartient ! Vous pouvez soit vous informer directement auprès d’un centre que vous connaissez, soit demander conseil à votre médecin.

La recherche en ligne s’offre également à vous. Voici justement un site qui pourra vous aider à trouver un centre de radiologie près de chez vous.

Références

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut