Radiographie du nez : Guide complet

Article rédigé par le 10 février 2023

Une radiographie du nez est une technique d’imagerie médicale utilisée pour diagnostiquer et traiter les maladies ou les affections affectant le nez. Il s’agit d’une forme spécialisée d’imagerie qui utilise des techniques radiologiques pour prendre des photos de l’intérieur du nez.

Une radiographie du nez est principalement utilisée pour les fractures du nez et de sa région anatomique, mais elle peut être également utilisée pour diagnostiquer diverses affections telles que les allergies, les infections des sinus et même le cancer. Dans cet article, nous allons voir ce qu’est une radiographie du nez, pourquoi elle est importante et comment elle peut vous aider à obtenir les soins dont vous avez besoin.

C’est quoi une radiographie du nez ? Définition

Une radiographie est un type d’examen d’imagerie qui utilise des radiations pour créer des images des os, des organes et des autres tissus de votre corps. Lorsqu’un médecin demande une radiographie de votre nez, il utilise un équipement spécial à rayons X qui prend des images répétées sous différents angles. Les radiations d’une radiographie n’affectent pas votre santé et ne causent pas de dommages à long terme, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.

La particularité qui fait qu’une radiographie du nez se distingue des autres, réside dans la façon dont elle capture les détails osseux du nez. La technologie d’imagerie d’une radiographie du nez nous offre une vue incroyable des structures osseuses, articulatoires et anatomiques, qui contient des informations cruciales pour un traitement rapide d’une fracture par exemple.

De plus, l’avantage particulier de cette imagerie est sa simplicité et le temps très faible de la procédure.

Anatomie du nez

L’anatomie du nez se compose principalement d’os et de cartilage, avec quelques tissus mous entre les deux. La partie osseuse est constituée de deux os nasaux et de plusieurs autres petits os du visage, comme les os maxillaires (mâchoire supérieure) et zygomatiques (joues).

Le cartilage est composé principalement de trois parties :

  • Le septum (qui divise les narines),
  • Les alae (ailes)
  • Et la columelle (entre les narines).

Toutes ces structures sont importantes pour le diagnostic de diverses affections affectant le nez, telles que les septums déviés ou les fractures nasales.

Indications d’une radiographie du nez

La radiographie du nez est un examen de diagnostic qui permet de détecter certaines anomalies des os et des cartilages qui composent le nez. Cette radiographie est notamment indiquée pour les fractures, mais aussi pour d’autres pathologies comme une déviation de la cloison nasale ou un corps étranger.

Fractures du nez détectable par radiographie

L’indication la plus fréquente de la radiographie du nez est sans aucun doute une fracture. En effet, cette radiographie permet de détecter des fractures des os du nez ou des fractures de la cloison nasale. Cependant, toutes les fractures du nez ne sont pas détectables par radiographie.

En effet, seules les fractures qui concernent les structures osseuses peuvent être vues sur ce type de radiographie. Il existe 5 types de fractures qui peuvent être détectées par radiographie :

  • La fracture du Fort I : c’est une fracture qui touche l’arête du nez. Elle se caractérise par une cassure horizontale au niveau des yeux ;
  • Fracture de Le Fort II : c’est une fracture qui touche la partie supérieure des os du nez et des orbites. Elle se caractérise par une cassure en forme de V inversé ;
  • Fracture de Le Fort III : elle implique les trois fractures de Le Fort. Elle se caractérise par une cassure dans les trois zones ;
  • Les fractures de l’os nasal : ce sont des fractures situées de part et d’autre de l’arête du nez ;
  • Hématome septal : il s’agit d’une accumulation de sang dans le septum suite à une blessure. Il peut être détecté par radiographie car il apparaît comme une masse blanche à la radiographie.

Contre-indications des rayons X : Ce que vous devez savoir

Bien que les radiographies puissent fournir des informations précieuses sur la santé de votre corps, il est important de comprendre les risques potentiels et de tenir compte des contre-indications qui pourraient rendre une radiographie dangereuse pour vous.

Femmes enceintes ou soupçonnées de l’être

Il est essentiel d’informer le médecin ou le technicien si la patiente est enceinte ou en âge de procréer. Les radiographies sont contre-indiquées par précaution pour les femmes enceintes en début de grossesse et jusqu’à la 7e semaine, ainsi que pour les femmes en âge de procréer dans la 2e partie de leur cycle.

Si vous êtes enceinte, il est important de le faire savoir à votre médecin afin qu’il puisse adapter votre plan de traitement en conséquence même s’il ne s’agit qu’une radiographie du nez.

Les pièces métalliques implantées

Si vous avez une pièce métallique implantée dans votre la région autour du nez (par exemple, des articulations artificielles, des piercings, colliers, boucles d’oreilles ou des dents artificielles en métal), il est important que votre médecin en soit informé avant d’effectuer une radiographie de la tête et du cou, car ces pièces métalliques pourraient interférer avec les résultats de l’imagerie et potentiellement échouer en raison de l’exposition aux rayonnements utilisés dans la procédure.

Procédure de la radiographie du nez

Bien que la radiographie du nez puisse sembler un tout petit peu effrayante, cette procédure est relativement simple, sans gêne et avec un risque très minime.

Préparation avant l’examen

Il est important de suivre les instructions de votre médecin avant de subir toute procédure médicale. Lorsqu’il s’agit d’une radiographie du nez, il est préférable de demander à votre médecin des instructions spécifiques sur la façon de se préparer à l’examen.

D’une manière générale, vous devez vous habiller de manière appropriée pour la procédure en portant des vêtements confortables qui ne contiennent pas de métal (par exemple, des boutons ou des fermetures éclair). Vous devez également retirer tous vos bijoux avant d’entrer dans la salle d’examen. Votre médecin peut également vous conseiller de ne rien manger ni boire avant votre rendez-vous.

Que dois-je apporter ?

Liste des ordonnances et des médicaments

Il est important d’apporter une liste de vos médicaments actuels, y compris les médicaments en vente libre, les compléments alimentaires à base de plantes et les vitamines ou autres compléments alimentaires que vous prenez. De plus, n’oubliez pas d’apporter votre ordonnance si elle a été prescrite par votre médecin au moment du rendez-vous. Cela permettra au médecin d’avoir une idée précise de tous les médicaments que vous prenez avant la radiographie du nez.

Examens radiologiques antérieurs et dossiers médicaux

Apportez les examens radiologiques antérieurs ou les dossiers médicaux relatifs à votre état de santé s’ils ont été prescrits au moment de votre rendez-vous ou par votre médecin. Cela inclut les rapports d’opération ou d’hospitalisation s’ils sont pertinents pour l’intervention pratiquée.

En ayant ces informations à portée de main, vous vous assurez que votre médecin dispose de toutes les informations les plus récentes concernant vos antécédents médicaux avant de pratiquer la radiographie du nez. Cela est très important pour que l’interprétation des résultats soient les plus précis possible.

Carte VITALE et carte d’assurance

En France, il est important que les patients se munissent de leur carte VITALE (sécurité sociale) et de son attestation lorsqu’ils se rendent à leur séance de radiographie du nez. Vous devez également vous assurer d’apporter toute carte d’assurance liée à des régimes d’assurance privés ou à des régimes d’assurance mutuelle. Le fait d’avoir ces documents à portée de main vous permettra d’être remboursé correctement pour tous les services rendus lors de votre visite.

Arrivée à votre rendez-vous pour une radiographie du nez

Rencontre avec le secrétariat

Lorsque vous arrivez à l’hôpital ou à la clinique pour votre rendez-vous, vous devez vous présenter au secrétariat, où une personne sera chargée d’ouvrir votre dossier (s’il s’agit de votre premier rendez-vous). Vous devrez peut-être aussi fournir des documents de sécurité sociale (en France uniquement) ainsi que d’autres documents.

La personne au secrétariat vous remettra également un questionnaire relatif à l’examen et au consentement qu’il faudra remplir avant de poursuivre. Une fois toutes ces étapes franchies, vous attendrez dans la salle d’attente qu’un technicien vienne vous chercher.

RECOMMANDÉ :  Radiographie de l’épaule : Guide complet

Vestiaire

Une fois qu’un technicien vous aura appelé, il vous dirigera vers le vestiaire où vous devrez vous changer et laisser vos affaires personnelles tels que vos bijoux ou montres. En fonction de votre cas particulier, il peut également vous être demandé de porter une blouse. Il est conseillé aux patients d’aller aux toilettes avant de commencer leur examen, car cela permet d’assurer leur confort pendant la séance.

Préparation

Il est important que les patients arrivent au moins 10 minutes avant l’heure prévue de leur rendez-vous afin qu’ils puissent remplir tous les documents nécessaires et se préparer à l’avance. Cela permet de s’assurer que tout se passe bien le jour du rendez-vous et qu’il n’y a pas de retard ou de problème inattendu au moment de la radiographie du nez.

Radiographie du nez : Rencontre avec le technicien

À quoi ressemble l’équipement ?

L’équipement utilisé pour une radiographie du nez se compose d’une grande machine placée d’un côté de la pièce et d’un moniteur de l’autre côté. La machine ressemble à une boîte avec deux bras qui s’étendent à partir d’elle.

Elle est surmontée d’une lumière et de deux écrans derrière elle qui affichent les images en temps réel. Le technicien est assis à un bureau en face du moniteur, qui montre toutes les images prises pendant votre examen.

Salle fermée pour éviter l’intrusion d’ondes

Pour garantir des résultats précis lors d’un examen radiologique, il est important de se trouver dans une pièce fermée, sans intrusion d’ondes extérieures qui pourraient brouiller ou déformer les images prises par l’appareil.

Positionnement pour les radiographies

Lors d’une radiographie du nez, il est important d’adopter une position correcte pour que votre professionnel de la santé puisse obtenir une image précise. Selon le type de radiographie que vous passez, vous devrez être assis ou debout.

Si vous passez une radiographie du nez en vue frontale (également appelée « vue latérale »), vous devrez vous tenir debout, le menton appuyé contre une plaque, et incliner légèrement la tête en arrière.

Pour d’autres types de vues, comme une « vue céphalométrique » ou une « vue submentale », vous devrez peut-être vous asseoir sur une chaise droite, le menton appuyé contre une plaque, et pencher légèrement la tête en arrière. Votre professionnel de la santé vous dira exactement dans quelle position il vous veut avant de commencer à prendre des photos.

Couvertures protectrices pendant une radiographie

Il peut être nécessaire de porter des protections pendant la radiographie. Par exemple, en France, on exige que les patients portent des tabliers en plomb pendant toutes les procédures d’imagerie médicale impliquant une exposition aux rayonnements.

Ces tabliers ont pour but de protéger les zones sensibles comme l’estomac et la poitrine contre l’exposition aux radiations. Votre prestataire de soins de santé devrait vous fournir ces tabliers sur demande s’ils ne sont pas déjà portés par défaut dans son établissement. Assurez-vous simplement de vérifier au préalable avec lui qu’il n’y a pas de surprise lorsque vous arrivez à votre rendez-vous !

Déroulement de la radiographie du nez

Le technicien partira pendant l’examen, mais restera en communication avec vous. Le technicien effectuera cet examen en prenant plusieurs radiographies du nez sous différents angles. Pour s’assurer que toutes les images nécessaires sont prises, il peut vous demander de bouger légèrement la tête ou de changer de position pendant l’examen. Votre coopération est essentielle à la réussite de l’examen.

Parfois, le technicien ou le radiologue vous demandera d’arrêter de respirer pendant quelques secondes pendant qu’ils prennent une image radiographique. Cela permet de s’assurer qu’il n’y a pas de flou dû à un mouvement sur l’image. Il est important que vous suiviez toutes les instructions données par l’une ou l’autre partie afin d’obtenir des résultats précis de votre examen.

 Si vous avez des questions sur les objets qui doivent être retirés avant une procédure de radiographie du nez, n’hésitez pas à demander plus d’informations à votre prestataire de soins. 

Combien de temps cela prend-il ?

La durée d’une radiographie dépend du nombre de zones à imager. En général, il faut compter entre 5 et 20 minutes pour que la procédure soit terminée. Dans certains cas, des examens plus complexes peuvent nécessiter plus de temps.

Radiographie : est-ce douloureux ?

Majoritairement, la radiographie du nez n’est pas douloureuse du tout. La seule gêne peut venir du positionnement sur la table pour s’adapter à l’angle sous lequel les médecins prendront les images ; cependant, elle peut être minimisée en utilisant des oreillers sous votre cou et votre dos pour être plus à l’aise.

Si votre nez est déjà douloureux en raison d’une inflammation ou d’autres problèmes, le fait de vous mettre dans la bonne position peut l’exacerber temporairement pendant que les images sont prises, mais ne causera généralement pas de douleur supplémentaire pendant l’intervention elle-même.

Examens radiologiques : Que faire si je suis anxieux(se) ?

Un examen radiologique peut être une expérience anxiogène pour tout le monde, mais surtout pour ceux qui souffrent d’anxiété générale. Il existe des moyens de rendre l’expérience plus douce et plus facile. Voici quelques conseils pour vous aider à passer votre examen radiologique si vous vous sentez anxieux ou claustrophobe.

  • N’oubliez pas que cet examen est fait pour une bonne cause : Il est important de se rappeler que le but de cet examen est de diagnostiquer tout problème de santé afin que vous puissiez recevoir le traitement dont vous avez besoin le plus rapidement possible. Garder cet objectif à l’esprit peut vous aider à apaiser certaines de vos craintes à l’idée de passer un examen radiologique.
  • Parlez à votre médecin : La meilleure chose à faire est de parler à l’avance à votre médecin de toute inquiétude ou préoccupation que vous pourriez avoir concernant la procédure. Les médecins et les techniciens peuvent répondre à vos questions, vous expliquer le processus et vous aider à calmer vos craintes.
  • Prenez des médicaments pour vous détendre : En fonction de votre niveau d’anxiété, votre médecin peut vous suggérer de prendre des médicaments avant la séance de radiographie. Cela vous aidera à vous détendre pendant la procédure et à vous mettre à l’aise.
    Si cela vous intéresse, discutez-en à l’avance avec votre médecin afin qu’il puisse vous fournir une ordonnance appropriée si nécessaire.
  • Vous resterez visible à tout moment : Pendant les séances d’imagerie du nez, il y a toujours une vitre entre vous et le technicien, ce qui signifie qu’il peut voir tout ce qui se passe à l’intérieur de l’appareil depuis l’extérieur. Cela leur permet de tout contrôler avant, pendant et après chaque séance afin de garantir une sécurité maximale aux patients à tout moment du processus d’examen. 
  • Intervention possible à tout moment de l’examen : Il est important pour les personnes anxieuses qui se rendent à une séance de radiographie de savoir qu’une intervention est possible à tout moment de l’examen ou même une interruption si nécessaire, ce qui signifie que si quelqu’un se sent mal à l’aise, il peut s’arrêter sans problème ! Cette information permet de se rassurer et d’avoir l’esprit tranquille en sachant que l’on ne sera pas laissé seul pendant la séance.

Risques associés à la radiographie du nez par rayons X

Le plus grand risque associé à l’imagerie radiologique du nez est qu’elle utilise des rayonnements ionisants, qui peuvent endommager les cellules et l’ADN. Cela peut potentiellement augmenter votre risque de cancer si vous recevez régulièrement une dose trop élevée au cours de votre vie.

Cela dit, la plupart des gens ne subissent des radiographies que rarement dans leur vie et ils sont exposés à des doses si faibles qu’elles ne présentent aucun risque réel. Cependant, les femmes enceintes devraient éviter de subir une radiographie si possible, car elle peut être dangereuse pour l’enfant à naître.

Les risques de radiation lors d’une radiographie du nez

Vous vous demandez peut-être s’il existe un risque de cancer lors d’une radiographie du nez. La réponse est qu’il existe un risque vraiment très faible. Des études scientifiques ont montré que les rayonnements ionisants sont cancérigènes pour l’homme à des doses supérieures à 100 milli-Sievert. Toutefois, en dessous de cette dose, le lien entre le cancer et l’exposition aux rayonnements n’a pas été clairement établi.

Si vous passez une radiographie du nez, la dose de rayonnement à laquelle vous serez exposé est bien inférieure à 100 milli-Sievert. En fait, la dose moyenne d’une radiographie du nez est inférieure à 0.5 milli-Sievert (mSv). Pour mettre cela en perspective, il faudrait que vous subissiez 5 000 radiographies du nez avant d’atteindre la quantité de rayonnements ionisants dont il est prouvé qu’ils provoquent le cancer.

RECOMMANDÉ :  Scanner coronaire : Guide complet

Ainsi, bien qu’il existe un très faible risque de développer un cancer à la suite d’une radiographie du nez, il est important de comparer ce risque aux avantages de la radiographie. Une radiographie du nez peut aider votre médecin à diagnostiquer ou à exclure un certain nombre d’affections, comme une sinusite ou une fracture du nez. Dans la plupart des cas, les avantages d’une radiographie l’emportent largement sur les risques.

Examens complémentaires à la radiographie du nez

C’est vrai que la radiographie du nez est une procédure non invasive qui peut fournir un diagnostic assez précis. Cependant, votre médecin peut vous demander des tests supplémentaires qui peuvent être nécessaires en fonction des résultats obtenus et des symptômes préalablement ressentis.

Examen physique

Avant toute imagerie, il est important que votre médecin procède à un examen physique. Au cours de cet examen, il regardera dans vos narines à l’aide d’un instrument lumineux appelé otoscope. Il évaluera également votre état de santé général et recherchera des signes d’infection dans d’autres parties de votre corps, comme la gorge et les oreilles. Cette étape est importante pour déterminer si d’autres tests doivent être effectués avant de procéder à la radiographie du nez.

Autres examens d’imagerie si nécessaire

Si votre médecin soupçonne que quelque chose d’anormal se passe à l’intérieur de votre cavité nasale, il peut recommander d’autres examens d’imagerie, comme une endoscopie ou une rhinoscopie. L’endoscopie consiste à insérer un tube fin et flexible équipé d’une caméra par une narine, tandis que la rhinoscopie consiste à utiliser des instruments spéciaux pour visualiser de plus près les zones situées à l’intérieur du nez sans avoir à y insérer quoi que ce soit.

Ces tests peuvent aider à confirmer les diagnostics et à déterminer les traitements appropriés avec plus de précision que ne le permet l’imagerie traditionnelle seule.

Pour que l’IRM produise des images plus nettes, une injection de produit de contraste comme le gadolinium, est souvent utilisée pour rehausser certaines zones telles que des tumeurs ou des kystes qui ne seraient pas visibles autrement. L’agent de contraste aide également à mieux révéler les tissus corporels à l’imagerie et à différencier les tissus normaux des excroissances anormales afin que les médecins puissent diagnostiquer les conditions avec une plus grande précision.

Analyse de sang

Il peut être nécessaire de faire des analyses de sang si votre médecin soupçonne une infection ou un problème médical sous-jacent qui pourrait contribuer à vos symptômes. Les analyses de sang peuvent aider à identifier les marqueurs d’inflammation qui signalent une infection ou d’autres problèmes médicaux nécessitant des examens plus approfondis et un traitement si nécessaire.

Ils sont également utilisés pour vérifier la présence d’allergies qui peuvent provoquer des symptômes similaires à ceux associés aux infections, mais qui nécessitent des approches thérapeutiques différentes. Il est donc important pour les médecins d’écarter une possibilité avant d’adopter un autre plan d’action, si nécessaire. 

Que peuvent révéler les radiographies du nez ?

L’imagerie radiographique du nez est un outil incroyablement puissant, utilisé pour diagnostiquer un large éventail de pathologies. Ce type de radiographie peut être utilisé pour détecter les traumatismes causés par des chocs ou des chutes, les troubles ORL, les tumeurs (bénignes ou malignes), les problèmes neurologiques, les affections ophtalmologiques et d’autres maladies.

Chez les patients pédiatriques, cette technique d’imagerie permet également de détecter des pathologies congénitales ainsi que des cas de maltraitance infantile. Voyons plus en détail ce que les radiographies du nez peuvent révéler.

Détection des traumatismes

Le nez est l’une des zones les plus fréquemment blessées à la suite de chutes ou d’impacts d’objets extérieurs. Une radiographie peut être utilisée pour détecter les fractures et les dislocations dans cette zone, ainsi que les déformations osseuses résultant d’un traumatisme. Dans certains cas, une radiographie peut même aider à déterminer si un corps étranger s’est logé dans les tissus à l’origine de la blessure.

Aussi, si des organes internes ont été touchés par un impact ou des changements de pression dans le corps à la suite d’un traumatisme, une radiographie peut également aider à identifier ces dommages.

Détection des troubles ORL

Les radiographies sont également utiles pour détecter certains troubles ORL tels que la sinusite ou la rhinite. En mesurant le flux d’air dans la cavité nasale et les sinus, une radiographie peut fournir des informations importantes sur la pression accumulée dans ces zones, ce qui peut indiquer une inflammation ou une infection.

Il faut savoir aussi que, une radiographie peut également aider à détecter les polypes ou les tumeurs qui peuvent bloquer les voies respiratoires ou interférer avec la circulation de l’air dans le nez et les sinus. Ces mêmes techniques peuvent également être utilisées pour évaluer l’efficacité de traitements tels que des médicaments ou des interventions chirurgicales en mesurant les changements dans le flux d’air au fil du temps.

Détection des tumeurs et des problèmes neurologiques

Les rayons X sont également utiles pour détecter les tumeurs (bénignes et malignes) dans le nez et les sinus, qui peuvent provoquer une accumulation de pression dans ces zones, entraînant des douleurs ou des difficultés respiratoires.

Elles peuvent également être utilisées pour détecter un soupçon des problèmes neurologiques tels qu’un gonflement du cerveau qui peut résulter d’un traumatisme crânien ou d’autres conditions médicales comme la méningite.

Enfin, ils peuvent aider à identifier des problèmes ophtalmologiques tels que le glaucome qui peut affecter la vision en examinant les changements de la structure nerveuse dans la région de l’orbite près de la ligne de l’arête du nez. 

Compte-rendu et résultats (interprétations)

Une fois l’examen terminé, un premier aperçu des résultats sera communiqué verbalement par le radiologue qui l’a effectué. Le plus souvent, cependant, les résultats seront transmis à votre médecin traitant afin qu’il puisse les interpréter et recommander une prise en charge en conséquence.

Dans certains cas, des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour préciser un diagnostic ; votre médecin vous fera savoir si cela est nécessaire. Vous recevrez également un rapport d’imagerie écrit ainsi qu’un CD contenant toutes les images prises pendant l’examen.

Accéder à votre rapport en ligne

De nombreuses cliniques disposent désormais de plateformes en ligne sécurisées où les patients peuvent accéder à leurs rapports d’imagerie depuis n’importe quel endroit disposant d’une connexion Internet. Ces plateformes sont confidentielles et accessibles uniquement par le personnel autorisé ; toutes les informations sont archivées de manière sécurisée pour une consultation ultérieure.

Pour utiliser ces services, vous devez d’abord vous inscrire avant de pouvoir consulter ou télécharger vos rapports après qu’ils ont été communiqués par votre médecin ou votre spécialiste.

Tarifs (quels sont les prix ?)

Le coût d’une radiographie dans un centre conventionné varie de 27,50 euros à 66,42 euros, la sécurité sociale remboursant jusqu’à 70 % du coût total. Si vous n’avez pas de couverture mutuelle, le coût ne peut pas être remboursé et doit être payé en totalité. Dans l’ensemble, il s’agit toujours d’un acte de radiologie abordable et largement disponible dans toute la France.

Coûts couverts par l’assurance maladie

Dans de nombreux cas, l’assurance maladie couvre au moins une partie d’une radiographie du nez. Cependant, cette couverture varie d’un prestataire à l’autre, il est donc important de vérifier auprès de votre assureur avant de prendre toute décision concernant le traitement.

En général, la plupart des compagnies d’assurance maladie en France couvrent jusqu’à 70 % des frais médicaux de base, mais il peut y avoir des dépenses supplémentaires en fonction de votre police spécifique.

Assurances privées et frais supplémentaires

Si vous n’avez pas d’assurance maladie ou si votre régime ne couvre pas tous vos frais médicaux, vous pouvez vous renseigner sur les assurances privées qui peuvent vous aider à compenser certains de ces frais. Les assurances privées offrent généralement une couverture plus généreuse que les régimes publics et peuvent contribuer à réduire les frais à votre charge.

En outre, il peut y avoir des frais supplémentaires liés à une radiographie du nez qui ne sont pas couverts par les assurances publiques ou privées. Il peut s’agir de frais administratifs ou de frais d’équipement spécialisé pendant la procédure.

Où puis-je obtenir une radiographie du nez près de chez moi ?

Si vous recherchez une radiographie du nez près de chez vous, n’hésitez pas à demander à votre médecin ou à rechercher en ligne les centres qui offrent ce service.

La plupart des hôpitaux ont des services de radiologie et peuvent effectuer des radiographies sur place, et il existe peut-être aussi dans votre région des centres privés qui proposent ces services.

Retrouvez les centres d’imagerie médicale près de chez vous

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références 

https://www.cancer.lu/fr/rayonnements-ionisants#:~:text=De%20nombreuses%20études%20scientifiques%20prouvent,pas%20pu%20être%20clairement%20établi.

https://www.concilio.com/ophtalmologie-fracture-de-le-fort/

Radios et scanners : les rayons X en imagerie médicale sont-ils dangereux ?

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut