Rage de dent : origine, manifestations et solutions conformes

Article rédigé par le 23 août 2023

La rage de dent est une affection très répandue dans le monde entier. La douleur est si insupportable qu’on oublierait même de respirer et la soulager deviendrait notre seule priorité.  

Explicitement, une rage de dent est la manifestation d’une pulpite (inflammation de la pulpe dentaire) dont la principale cause est la carie dentaire.Un traumatisme dentaire ou des soins dentaires inappropriés peuvent être aussi incriminés.  

La prévention reste le moyen le plus efficace, le plus économique et facile d’accès pour lutter contre cette rage de dent.Le cas échéant, il existe des astuces temporaires et des moyens définitifs (traitement de la cause) pour soulager la douleur.

Cet article va vous dévoiler les fondements et les signes d’une rage de dent. Vous allez aussi y découvrir les moyens de la soigner et de l’éviter.

Rappel anatomique

Pour mieux comprendre l’origine et les mécanismes de la rage dentaire, il est nécessaire d’assimiler quelques notions d’anatomie de la dent. Classiquement, la dent est formée de deux parties distinctes : la couronne (partie visible de la dent) et la racine (partie ancrée dans la gencive). Elles sont reliées par le collet.

Architecturalement, elle est constituée de trois éléments essentiels :

  • L’émail, qui est la couche la plus externe de la dent. Il est composé de substances minérales et très résistantes.
  • La dentine et ses tubules dentinaires, permet la circulation des stimuli externes vers les nerfs de la dent situés dans la pulpe dentaire.
  • La pulpe dentaire, qui se trouve au cœur de la dent, est responsable de sa vitalité. En plus des nerfs, elle est constituée par les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Notons qu’il y ait deux parties de pulpe : une dans la chambre pulpaire de la couronne et une dans la racine.

En quoi consiste une rage de dent ?

La rage de dent se définit comme une douleur très intense de la dent. C’est un signe révélateur d’une pulpite ou inflammation de la pulpe dentaire.Cette inflammation génère une hyperpression à l’intérieur de la dent d’où ce calvaire.  

On distingue :

  • La pulpite réversible : c’est une inflammation de la pulpe dentaire où il suffit de faire disparaître les facteurs à son origine pour la guérir.Dans ce cas, la douleur est transitoire.
  • La pulpite irréversible où l’inflammation est  immuable et a une forte probabilité d’évoluer vers une nécrose pulpaire. C’est le stade ultime de la pulpite irréversible. La dent ne répond plus ni au chaud ni au froid (Test de vitalité négatif). 

Les principales causes d’une rage de dent

La carie dentaire

La carie dentaire est de loin la cause la plus fréquente de la rage des dents.On parle d’une déminéralisation de l’émail entraînant sa destruction et pouvant aller jusqu’à la mise à nu des nerfs de la pulpe en passant par la dentine.

RECOMMANDÉ :  Invisalign : Tout savoir (explication dentiste)

Cette carie dentaire est favorisée par divers facteurs dont :

  • La mauvaise hygiène bucco-dentaire
  • L’alimentation riche en sucres
  • La consommation excessive d’alcool
  • Le tabac
  • Le stress

Le traumatisme dentaire

Le déchaussement, la luxation, la fissure ou la cassure de la dent faisant suite à un choc, peuvent entraîner une inflammation de la pulpe.

Les soins dentaires importants ou inappropriés

C’est le cas de l’utilisation inappropriée des produits de blanchiment des dents ou d’une intervention lourde. Le traitement de la dent fracturée, par exemple, rentre dans le cadre d’intervention lourde, surtout si la fracture est significative. Le chirurgien-dentiste va mettre en place un renfort dans la racine dentaire.     

Les symptômes de la rage de dent

Douleur sourde d’une rage de dent

La rage des dents est évoquée devant l’apparition brutale d’une douleur dentaire vive, très intense, spontanée ou provoquée, transitoire ou continue, de type pulsatile ou lancinante. Elle peut être déclenchée ou exacerbée par des stimulants comme le chaud, le froid et les produits sucrés

Douleur projetée d’une rage de dent

Vous pouvez également déceler une projection de la douleur vers la mâchoire, la joue, la langue, les lèvres ou l’oreille interne.Effectivement, les terminaisons nerveuses de la dent ont la même source que les fibres nerveuses qui innervent ces parties-là.

Gencive rouge et tuméfiée

La rage des dents peut aussi s’accompagner d’une inflammation de la gencive adjacente dont l’étendue de la tuméfaction peut aller jusqu’à enfler la joue.

Evolution et complications de la rage de dent

Si un traitement de la cause n’est pas amorcé au stade de pulpite irréversible, l’évolution naturelle de la rage dentaire donnera lieu à une nécrose pulpaire. Puis, un abcès dentaire se développera.C’est une infection dentaire avancée pouvant entraîner des maladies graves comme :

  • la cellulite définie comme une inflammation des parties molles de la face et du cou
  • la myocardite ou inflammation du muscle du cœur
  • la pneumopathie infectieuse voire l’abcès pulmonaire
  • l’arthrite,
  • et bien d’autres affections d’organes par dissémination des bactéries via les vaisseaux sanguins.

Diagnostic : les procédures pour confirmer une rage de dent

Le diagnostic d’une pulpite dentaire est posé par un chirurgien-dentiste suite à des examens clinique et radiographique de la dentition et leurs organes voisins.

  • L’examen clinique permet de voir à l’œil nu les caries dentaires à un stade avancé, les abcès dentaire ainsi qu’une ou des lésions traumatiques.Des tests de vitalité pourraient aussi être réalisés afin de déterminer l’étendue de la lésion.
  • La radiographie confirme le diagnostic  et précise l’ampleur des complications de la pulpite.

Différentes alternatives thérapeutiques de la rage dentaire

Il existe deux moyens de soulager la rage dentaire dans le temps.

RECOMMANDÉ :  Blanchiment dentaire : Quels risques? (conseils dentiste) 

Les techniques temporaires

Moyens physiques et mesures générales

Le temps de voir votre dentiste, voici quelques astuces que vous pourriez appliquer temporairement à la maison pour vous soulager.

  • Appliquez un glaçon enveloppé dans du papier plastique ou de la serviette sur la surface douloureuse. Le froid aura un effet anesthésiant sur le nerf et soulagera la douleur.
  • La position allongée est à proscrire si possible. Gardez toujours la tête surélevée quand vous dormez.
  • Rincez la bouche avec de l’eau tiède salée. Cette solution a une vertu antiseptique.
  • Évitez de mâcher du côté de la dent douloureuse.
  • Abstenez-vous de manger trop chaudes, trop froides ou trop sucrées.

Traitement médicamenteux

Selon l’évolution et la gravité de la maladie, votre médecin dentiste pourrait vous prescrire des antalgiques, des anti-inflammatoires et des antibiotiques.

Évitez toute automédication car un seul et même médicament peut être bénéfique dans une situation, mais nocif dans l’autre. Pourtant, il peut bien s’agir d’une même maladie.

Pulpotomie

C’est un traitement endodontique où votre chirurgien-dentiste va retirer la pulpe de la chambre pulpaire et préserver celle de la racine dentaire.Ensuite, il utilisera un matériau adéquat pour substituer l’espace vide.

Elle est indiquée pour soulager la douleur en urgence. Une pulpectomie pourrait être envisagée ultérieurement. 

Les techniques définitives

Pulpectomie

C’est une technique indispensable quand une carie ou un traumatisme a causé des dommages irréversibles aux nerfs.Elle consiste à enlever tout le paquet vasculo-nerveux  de la chambre pulpaire et de la racine de la dent, à désinfecter les canaux et obturer avec des matériaux adéquats.

Une reconstitution de la dent pourrait être programmée pour plus tard.

Extraction dentaire

Cette alternative vous est proposée quand il n’y aurait plus moyen de conserver votre dent naturelle.C’est le cas d’une dent fortement abîmée par la carie ou le traumatisme ainsi que la présence d’un abcès dentaire.

Drainage d’un abcès dentaire

Il consiste à évacuer le pus, à nettoyer et à mettre de la pâte si nécessaire pour éviter une nouvelle infection.

Quels sont les meilleurs moyens de prévenir la rage dentaire ?

  • Adoptez une bonne hygiène bucco-dentaire

Cela consiste à brosser les dents efficacement après chaque repas c’est-à-dire pendant au moins 2 minutes en tâchant d’astiquer la moindre parcelle dentaire.Utilisez des fils dentaires pour enlever les débris alimentaires coincés entre les dents et réaliser un bain de bouche régulièrement.

  • Optez pour une alimentation saine et équilibrée.

Réduisez les aliments trop sucrés et préconisez la consommation de légumes et fruits pour une meilleure santé de la dent.

  • Limitez la consommation d’alcool et de tabac 

Cela nuit à la production de la salive qui est essentielle à la protection des dents. 

  • Consultez votre dentiste une fois dans l’année si vous avez l’impression que tout va bien ou au moindre inconfort et sensibilité dentaire afin de recevoir un traitement adéquat pour préserver une santé bucco-dentaire optimale.

Références

Carie dentaire : causes, manifestations et traitements efficaces

http://www.lefildentaire.com/articles/clinique/endodontie/endodontie-et-parodontie/

https://www.mdpi.com/2077-0383/11/14/4016

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9006151/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut