Récidive de rupture de la coiffe des rotateurs : que faire ?

Article rédigé par le 9 août 2023

La récidive de rupture de la coiffe des rotateurs peut être due à une variété de facteurs, tels que la répétition de mouvements stressants sur l’épaule, une mauvaise rééducation post-chirurgicale ou une nouvelle blessure traumatique.

Plusieurs options de traitement sont envisageables devant la rupture de la coiffe des rotateurs tels que la kinésithérapie (physiothérapie), l’infiltration de corticostéroïde, ou encore la réparation arthroscopique.

Dans cet article rédigé par un professionnel de santé, découvrez les mesures à prendre en cas de récidive d’une rupture de la coiffe des rotateurs

Coiffe des rotateurs : rappel anatomique

La coiffe des rotateurs est un groupe de tendons et de muscles qui entourent l’articulation de l’épaule et lui permettent de se déplacer dans différentes directions.

Elle est composée de quatres muscles : 

  • le supra-épineux (supra-spinatus);
  • l’infra-épineux (infra-spinatus);
  • le petit rond (teres minor);
  • et le sous-scapulaire (sub-scapularis)

Ces muscles forment un manchon cylindrique autour de la tête humérale. Leur rôle est de soutenir et de stabiliser l’humérus afin de le maintenir centré par rapport à l’omoplate. 

Cela permet une liberté de mouvement suffisante, ce qui est essentiel pour la mobilité de l’épaule. D’ailleurs, ils jouent un rôle capital dans les mouvements de rotation et d’élévation de l’épaule.   

Cependant, la coiffe des rotateurs est sujette à diverses lésions, notamment les tendinites, les déchirures partielles ou complètes des tendons, ainsi que les calcifications

Rupture de la coiffe des rotateurs : définition et symptômes

La rupture de la coiffe des rotateurs est une blessure courante chez les sportifs ou chez les personnes qui ont des emplois nécessitant des mouvements répétitifs de l’épaule. 

De plus, les personnes âgées sont aussi plus susceptibles de développer cette lésion en raison de la dégénérescence tendineuse associée à l’avancée en âge.

Nombreux sont les symptômes d’une rupture de la coiffe des rotateurs, ils peuvent notamment inclure :

  • Douleur dans l’épaule, qui peut irradier vers le bras ;
  • Faiblesse de l’épaule et perte de force ;
  • Difficulté à lever ou à bouger le bras ;
  • Craquements ou bruits de frottement lors des mouvements

Récidive de rupture de la coiffe des rotateurs : quels sont les facteurs de risque ?

La récidive de rupture de la coiffe des rotateurs fait référence à une situation où, après une blessure initiale ou une chirurgie réparatrice de la coiffe, le tendon ou les tendons précédemment lésés se rompent à nouveau.

Certains facteurs peuvent augmenter le risque de récidive de rupture de la coiffe des rotateurs. Voici quelques facteurs qui peuvent provoquer une recidive :

  • Facteurs traumatiques (comme une chute) : ceci peut provoquer un impact direct sur la coiffe des rotateurs, pouvant causer une déchirure ;
  • La surutulisation  du bras ou de l’épaule : comme les activités répétitives mettant une pression sur l’épaule, comme le lancer dans certains sports ;
  • L’âge avancé : Une étude réalisée par Robinson et collaborateurs rapporte les résultats cliniques de la réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs chez des patients âgés entre 70 et 86 ans. Dans cette étude, l’âge avancé au moment de l’opération et le sexe masculin augmentaient significativement la survenue d’une récidive.
  • Un retard de prise en charge ou un manque de rééducation : la récidive peut être due à une mauvaise prise en charge ou  une mauvaise rééducation après la blessure ou chirurgie initiale; 
RECOMMANDÉ :  Tendinite calcifiante de l’épaule et onde de choc : efficace ?

La présence d’autres problèmes de l’épaule, tels que l’arthrose ou l’instabilité de l’articulation.

Diagnostic de la récidive de rupture de la coiffe des rotateurs

Si vous ressentez une douleur, une faiblesse, une difficulté ou des craquements lors des mouvements de l’épaule, consultez votre médecin pour une prise en charge adaptée. 

Votre médecin effectuera un examen physique de votre épaule et peut recommander des tests d’imagerie, tels qu’une échographie ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Récidive de rupture de la coiffe des rotateurs : que faire ?

Options de traitement non chirurgicales

Dans certains cas de récidive de rupture de la coiffe des rotateurs, des options de traitement non chirurgicales peuvent être envisagées.

  • Maximiser la force et la mobilité de l’épaule avec la kinésithérapie :

La kinésithérapie ou  physiothérapie aide à renforcer les muscles de l’épaule et à améliorer la stabilité articulaire. Votre kinésithérapeute peut recommander des exercices spécifiques pour renforcer la coiffe des rotateurs et améliorer votre amplitude de mouvement.

Avis du kiné : Il faut savoir que la force de la coiffe des rotateurs est significativement réduite lorsqu’on souffre de déchirures répétées, en comparaison avec un tendon sain. Pour cette raison, il est primordial de maximiser la force des muscles entourant la coiffe des rotateurs (comme les muscles de l’omoplate, ou encore le deltoïde). Ceci permettra des mouvements plus fonctionnels et une meilleure qualité de vie.

  • Infiltration de corticostéroïdes

Les infiltrations de corticostéroïdes réduisent l’inflammation et soulagent la douleur associée à la récidive de rupture de la coiffe des rotateurs. Mais, ils ne sont habituellement pas considérés comme une solution à long terme.

En cas de non réponse aux traitements conservateurs : Options chirurgicales

Si les options de traitement non chirurgicales ne donnent pas les résultats souhaités, une intervention chirurgicale est nécessaire pour soigner la récidive de rupture de la coiffe des rotateurs.

 Les deux options chirurgicales courantes sont :

  • Réparation arthroscopique

La réparation arthroscopique est une procédure chirurgicale moins invasive qui utilise de petites incisions et une caméra pour réparer la coiffe des rotateurs. Elle est réalisée en cas de déchirures moins importantes.

  • Remplacement de la coiffe des rotateurs

Dans les cas plus graves de récidive de rupture de la coiffe des rotateurs, le remplacement de la coiffe des rotateurs est envisagé. Cette procédure implique la reconstruction de la coiffe des rotateurs en utilisant des greffes tendineuses.

Après une chirurgie de réparation de la coiffe des rotateurs, une rééducation appropriée est essentielle pour favoriser la guérison et prévenir les récidives. 

RECOMMANDÉ :  Fracture de l’omoplate : Durée d’immobilisation (temps de consolidation)

Votre médecin ou votre physiothérapeute vous prescrira un programme de rééducation qui comprendra des exercices spécifiques pour renforcer les muscles de l’épaule.

Le risque de récidive en chiffres (selon les études):

Les études rapportent des risques de récidives très variables. En effet, les taux rapportés varient entre 10% et 90%.

Dans une méta-analyse portant sur 13 études et 1161 patients, les taux de récidive pour les déchirures moyennes étaient d’au plus 20%. Pour les déchirures plus importantes, les taux variaient entre 20% et 40%. Pour les déchirures massives, les taux de récidive variaient entre 20% et 57%.

Dans une autre étude britannique portant sur 217 patients ayant subi des réparations arthroscopiques ou mini-ouvertes, le taux global de récidive à un an était de 44% (34% pour les petites déchirures, 36% pour les déchirures moyennes, 53% pour les déchirures importantes et 73% pour les déchirures massives).

Finalement, dans une étude française portant sur 80 patients ayant subi une réparation arthroscopique, le taux de récidive au dernier suivi (avec un minimum de 12 mois de suivi) était de 5% chez les moins de 50 ans, et de 17.5% chez les plus de 70 ans.

Prévention de la récidive

Pour réduire le risque de récidive de rupture de la coiffe des rotateurs, prenez certaines mesures préventives. 

  • Évitez les blessures traumatiques en portant des équipements de protection adéquats lors de la pratique de sports ou d’activités à risque ;
  • Évitez les mouvements ou les activités qui mettent une pression excessive sur l’épaule, ou encore les mouvements répétitifs ;
  • Évitez de dormir sur le côté atteint ;
  • Évitez les postures qui impliquent d’avoir les épaules enroulées et la nuque projetée vers l’avant pendant des périodes excessives ;
  • Renforcez les muscles de l’épaule par le biais d’exercices de renforcement appropriés ;
  • Suivez une alimentation équilibrée et hydratez-vous suffisamment pour favoriser la guérison et la santé globale.
  • Consultez un kinésithérapeute qui appliquera des techniques manuelles, modalités telles que l’électrothérapie ou la thérapie par onde de choc, ainsi qu’un programme d’exercices adaptés.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Révisions :

-Revu par Anas Boukas le 7-4-2024

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut