Quelle rééducation après une arthroscopie de l’épaule ? Conseils kiné

Article rédigé par le 28 mars 2023

La rééducation est une étape clé pour accélérer la guérison après une arthroscopie de l’épaule. En plus d’aider à la gestion de la douleur et à la cicatrisation, elle contribue aussi à rétablir la mobilité totale de l’épaule. Quelle rééducation après une arthroscopie de l’épaule ? Voici les conseils du kiné.

Vue générale sur l’arthroscopie de l’épaule

L’arthroscopie de l’épaule est une chirurgie mini invasive qui permet de traiter les affections au niveau de l’articulation de l’épaule.

On a recours à cette opération pour soigner de nombreux problèmes au niveau de l’épaule comme les blessures de la coiffe des rotateurs, les tendinopathies du tendon long biceps, instabilité de l’épaule, les compressions nerveuses…

L’arthroscopie aide aussi à déterminer les diverses pathologies de l’articulation difficile ou impossible à diagnostiquer par de simple examen radiologique. C’est par exemple le cas d’une calcification ou d’un rétrécissement de l’articulation. D’ailleurs, une fois diagnostiquer la pathologie peut être traité dans l’immédiat.

Pour ce qui est du déroulement de la chirurgie, elle se fait en ambulatoire et sous anesthésie locale (péridurale). Normalement, ce n’est pas trop douloureux.

Durant l’opération, le patient doit être à jeun. On le met souvent en position semi-assise avec le thorax incliné à 45 ° pour lui offrir plus de confort. Ensuite, le chirurgien introduit l’arthroscope sous la peau par le biais d’une petite incision.

Noter que l’arthroscope est muni d’une caméra qui projette les images de l’intérieur de l’articulation sur un écran. C’est de là que le chirurgien contrôle les gestes opératoires. Et afin d’introduire les instruments de chirurgie, il effectue encore d’autres incisions cutanées. L’intervention laisse très peu de cicatrices en général.

Pour en savoir plus sur cette technique thérapeutique, cliquez sur ce lien.

Dépistage de l’hypertension artérielle : guide essentiel pour la prévention

Le dépistage de l’hypertension artérielle est une étape cruciale pour identifier cette condition courante qui…

RECOMMANDÉ :  Arthrose de l’épaule : Opération (indication et procédure)
Lire la suite

Les rééducations après une arthroscopie de l’épaule selon les conseils du kiné

Après une arthroscopie, le médecin oriente parfois le patient vers un kinésithérapeute (physiothérapeute). Ce dernier propose divers exercices et des conseils sur la rééducation de l’épaule.

Il faut noter qu’une rééducation permet d’accélérer la convalescence du patient, tout en lui permettant de se réadapter au quotidien. C’est une étape importante et indispensable, de plus cette intervention peut justifier un arrêt des activités professionnelles.

La guérison après une arthroscopie de l’épaule varie selon le type de blessure. Elle peut durer entre 6 à 12 semaines. La rééducation, elle, s’étale sur 2 à 12 mois.

Le processus de rééducation se fait en 3 phases.

La première phase est la phase passive où le patient ne devra effectuer aucun mouvement brusque, ni ne devra porter de charges excessives. Cette phase durant environ 2 à 6 semaines.

Au cours de la deuxième phase, le patient passe par la récupération active. Il commence à effectuer des mouvements sans susciter de la force excessive.

Pour la troisième phase, il entame progressivement les mouvements avec force. C’est à cette période qu’il commence le travail de la force musculaire.

Ainsi, pour bien respecter les conditions de l’épaule après l’opération d’arthroscopie, il faut savoir choisir les exercices de rééducation adaptés. En voici quelques types que le kiné conseille.

L’exercice pendulaire

Afin de mieux gérer la douleur, il est possible d’effectuer l’exercice du pendulaire. Réalisé surtout en phase aïgues, il aide à relâcher les muscles ce qui libère l’épaule et le cou de leur tension. Et c’est ce qui va contribuer à diminuer la douleur.

Pour réaliser l’exercice, vous allez vous pencher sur la table ou sur le dos d’une chaise avec votre bras valide. Ensuite, laisser pendre votre bras opéré vers le sol de sorte qu’il soit en parallèle avec votre jambe. Enfin, réaliser doucement de petits cercles avec ce même bras.

L’exercice pendulaire doit se faire 5 fois par jour en faisant 20 tours dans un sens, puis dans l’autre.

Durant cet exercice, il est aussi possible de bouger le poignet et le coude.

RECOMMANDÉ :  Combien de temps dure une tendinite calcifiante de l’épaule ? (réponse)

Stabilisation de l’omoplate

Cet exercice consiste à serrer les omoplates. Il aide notamment à mobiliser les épaules et travailler les muscles posturaux.

Pour l’effectuer, le patient peut se mettre en position assise ou debout. L’important est de tenir son dos bien droit. Ensuite, il faut serrer les omoplates vers l’arrière et le bas sans faire monter les épaules.

Le serrage de l’omoplate devra s’effectuer sur une série de dix plusieurs fois par jour.

L’élévation passive

Il s’agit d’un exercice qui peut se faire sur le lit ou au sol. Le bras opposé devra hisser le bras opéré au-dessus de la tête. Ensuite, il faut faire monter et descendre doucement le bras. Ce mouvement doit être effectué plusieurs fois par jour.

Le rouler de ballon

Pour cet exercice, il faut se tenir debout face à une table et y faire rouler le ballon. Le patient devra effectuer un mouvement de va-et-vient sans lâcher le ballon.

L’exercice permet d’entretenir la mobilité des bras et de l’épaule. Pour plus de difficulté, faire rouler le ballon contre le mur.

Le renforcement musculaire

Pour les de renforcement musculaire, le patient devra réaliser des mouvements contre résistance dans divers plans.

Au fur et à mesure de la rééducation, les exercices à faire commencent à s’intensifier et le patient peut utiliser un poids ou de l’élastique. Bien qu’un léger inconfort puisse être présent pendant les exercices, il est important de consulter son médecin au cas où la douleur s’intensifie.

En respectant les conseils du kiné pour la rééducation après une arthroscopie de l’épaule, il est certain que le patient peut travailler la mobilité de l’épaule en toute sécurité. C’est pourquoi il est important de consulter un kinésithérapeute (physiothérapeute) avant de commencer l’étape de la rééducation.

Bien entendu, s’il existe des signes soupçonneux, il convient de toujours avertir le médecin.

Ressources

Arthroscopie de l’épaule : Convalescence (combien de temps ?)

Arthroscopie du coude : Indication et procédure (tout savoir)

Références

https://www.kinejouvenet.com/autoreeducation—chirurgie-de-la-coiffe.html#:~:text=Effectuez%20l’exercice%20du%20pendulaire,%C3%A0%20mobiliser%20votre%20%C3%A9paule%20op%C3%A9r%C3%A9e.

http://chirurgie-epaule-fontvert.fr/reeduc_coiffe.html

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2016/revue-medicale-suisse-525/mise-au-point-sur-la-reeducation-apres-chirurgie-de-la-coiffe-des-rotateurs-de-l-epaule#tab=tab-read

https://www.hirslanden.com/fr/international/traitement-medical/arthroscopie-lepaule.html

http://www.ccos.fr/arthroscopie-epaule

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut