Rééducation suite à une entorse acromio-claviculaire : explication kiné

Article rédigé par le 16 mars 2023

Une entorse acromio-claviculaire est classée en fonction de l’importance de ses lésions ligamentaires. Elle est à l’origine d’une douleur à l’épaule qui s’accompagne d’une panoplie d’autres symptômes. Même en étant fréquente, l’entorse acromio-claviculaire est parfaitement traitable.

La rééducation suite à une entorse acromio-claviculaire est une étape essentielle à ne pas négliger. La kinésithérapie (physiothérapie) figure parmi les prises en charge durant cette rééducation. En effet, associé avec le traitement médical, la kinésithérapie permet d’avoir d’excellents résultats.

Elle use de nombreux moyens et techniques pour gérer la douleur à l’épaule, récupérer une amplitude de mouvement fonctionnelle et renforcer les muscles environnants.

Le but de cet article rédigé par une professionnel de santé est de fournir toutes les explications concernant la rééducation suite à une entorse acromio-claviculaire.

Articulation acromio-claviculaire : Anatomie et fonction

Afin d’avoir une vue d’ensemble sur les différents éléments qui seront mentionnés dans cet article, commençons par un bref rappel anatomique sur l’articulation acromio-claviculaire.

Cette articulation est formée par l’assemblage de deux os de l’épaule qui sont :

  • La clavicule (par son extrémité latérale)
  • La scapula (par l’intermédiaire de l’acromion)

Il s’agit d’une articulation diarthrodiale qui permet des mouvements de glissement de l’épaule. Elle participe également aux mouvements d’antépulsion, de rétropulsion, d’adduction et d’abduction du bras. De ce fait, elle est fortement stabilisée et renforcée par les ligaments acromio-claviculaire et coraco-claviculaire.

D’autre part, l’articulation acromio-claviculaire est stabilisée par deux muscles : le deltoïde et le trapèze.

Entorse acromio-claviculaire : Définition et caractéristiques

Définition

L’entorse acromio-claviculaire se définit par l’atteinte des structures ligamentaires de l’articulation. Elle s’étend de la rupture partielle (distensio) à la rupture complète.

Classification

Une entorse acromio-claviculaire est classée en différents stades selon le nombre de ligaments atteint et la gravité de ses répercussions. Plusieurs auteurs ont proposé des classifications, mais c’est celle de Rockwood qui reste encore de rigueur actuellement.

Le premier et deuxième stade sont dites bénignes et sont complètement résolutives après la suivie d’un traitement conservateur.

Le troisième stade désigne la rupture de tous les ligaments de l’articulation. Dans 20 % des cas seulement, elle peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Prise en charge

Quel que soit le stade, une entorse acromio-claviculaire doit toujours être prise en charge et la suivie d’une thérapie physique est toujours conseillée afin d’accélérer la récupération.

But de la rééducation

La rééducation suite à une entorse acromio-claviculaire est une étape essentielle qu’il ne faut pas négliger. En effet, une entorse acromio-claviculaire non traitée peut entraîner diverses complications.

Mis à part le fait d’aider la personne à retrouver rapidement une mobilité normale, la rééducation permet également de :

  • diminuez les tensions des muscles environnants (comme le muscle trapèze et deltoïde)
  • renforcer l’épaule
  • contrôlez la douleur
  • rétablir la mobilite et stabilité optimale de l’épaule
  • retrouver une fonction optimale

Afin de mener à bien l’étape de la rééducation, le kinésithérapeute (physiothérapeute) utilise de nombreux moyens tels que des massages, mobilisations, l’électrothérapie, les étirements et exercices de renforcement .

RECOMMANDÉ :  Fracture de la clavicule : Temps de guérison (combien de temps?)

Avis du kiné : Chaque entorse acromio-claviculaire doit être évaluée individuellement. Lors d’une consultation en kinésithérapeute, le thérapeute évaluera les mouvements de l’épaule, la force des muscles environnants, la stabilité de l’articulation, les mouvements fonctionnels, etc.

En fonction des déséquilibres et dysfonctionnements trouvés, il pourra mettre en place un programme adapté qui visera à soulager la douleur, éviter les interventions invasives si possible (comme la chirurgie), et retrouver la fonction de l’épaule.

Exemples d’exercices

Les exercices durant la rééducation après une pathologie d’épaule sont ajustés en fonction des conditions de chacun. Ils peuvent ainsi varier en fonction de chaque individu.

Mouvements d’élévation

Les mouvements d’élévation du bras permettent en même temps de récupérer progressivement l’amplitude articulaire, surtout lorsqu’elle est limitée par la douleur ou la raideur.

L’élévation du bras est l’un des premiers gestes à faire. Le fait d’élever la zone blessée favorise en même temps la circulation sanguine et la lubrification des articulations de l’épaule.

On peut s’aider du bras sain pour le mouvement d’épaule, ou encore utiliser un bâton. Le mouvement peut être fait en position couchée, assise ou debout.

Mouvement pendulaire

La mobilisation passive de l’épaule aide à restaurer la flexibilité et la mobilité de l’articulation acromio-claviculaire. Un thérapeute est mieux outillé à mobiliser l’épaule afin de regagner du mouvement.

À la maison, l’exercice de la pendule est un exemple d’exercice de mobilisation douce et passive qui peut être appliquée.

Cet exercice consiste à balancer le bras de façon pendulaire d’avant en arrière ou de façon circulaire. Les positions les plus pratiques sont la position assise sur une chaise ou penchée contre un mur.

Exercice de renforcement musculaire

Comme mentionnés dans la section anatomie, le muscle deltoïde et le muscle trapèze jouent un rôle important dans la stabilisation de l’articulation acromio-claviculaire. Ils doivent notamment ainsi être renforcés afin de limiter les atteintes ultérieures.

Il en est de même pour les muscles entourant l’épaule, comme les muscles de la coiffe des rotateurs.

Des haltères ou élastiques sont utilisés pour les exercices de renforcement musculaire. Mais il faut éviter de brusquer l’articulation acromio-claviculaire, surtout durant la phase aigüe.

Bon à savoir : Il est important de débuter avec des poids légers pour ne pas aggraver la condition. En général, on vise des répétitions plus élevées pour ne pas risquer d’éveiller la douleur. Par exemple, chaque exercice pourrait être répété 15 fois, à raison de 2 séries par exercices

  • Pour le muscle deltoïde

Comme le muscle deltoïde comprend trois faisceaux, il est essentiel renforcer chacun d’eux. L’élévation latérale du bras (adduction) travaille l’ensemble de ces faisceaux du deltoïde.

  • Pour le muscle trapèze

Pour renforcer le trapèze, on tient l’haltère dans les mains, les bras pendus le long du corps. Puis, on hausse seulement l’articulation de l’épaule.

L’amplitude sera augmentée au fur et à mesure.

  • Les pompes

Effectuer des pompes est un excellent moyen pour renforcer les muscles de l’épaule. Commencer par faire des pompes en position verticale sur le mur sans mettre trop de pression sur l’épaule.

Correction posturale

Les exercices tels que la rétraction scapulaire et l’extension thoracique permettent d’activer les muscles dorsaux qui aideront indirectement à stabiliser l’épaule, en plus de travailler la posture.

RECOMMANDÉ :  Tendinite épaule : Infiltration (est-ce que ça fonctionne ?)

Ce que disent les études : Dans une revue, le Dr. Michael Walsh et ses collègues ont examiné l’impact des traitements conservateurs et chirurgicaux sur la force de l’épaule après une entorse acromio-claviculaire de grade II et III. Les résultats montrent que :

– Il n’y avait PAS de déficit de force significatif pour les entorses de grade III traitées de façon conservatrice. Par contre, les patients éprouvaient plus de douleur et de raideur malgré une force d’épaule préservée.
– Les entorses de grade III traitées chirurgicalement présentaient un déficit de force significatif (près de 20%) par rapport à l’épaule non blessée. Ces mêmes patients évaluaient leur résultat global comme inférieur à celui des patients traités de manière conservatrice.
– Les blessures de grade II traités sans chirurgie présentaient une faiblesse significative sur un mouvement spécifique de l’épaule (en abduction horizontale).

En somme, l’étude révèle qu’une entorse de grade 2 traitée sans chirurgie pouvait avoir des séquelles (perte de force). Quant aux entorses de grade 3, le fait d’éviter la chirurgie ne menaient pas forcément à une perte de force de l’épaule, bien que la douleur résiduelle était généralement plus élevée par rapport à ceux ayant subi la chirurgie.

Conseils généraux

  • En phase aigüe, l’utilisation de bandage ou d’une attelle peut être prescrite par un médecin pour soutenir l’articulation. En plus des médicaments (lorsqu’ils sont prescrits), on recommande également d’appliquer de la glace à raison de 15 minutes par jour pour calmer l’inflammation.
  • Outre les exercices de rééducation, le kinésithérapeute va également réaliser des massages et mobilisations de l’épaule dans le but de diminuer les tensions musculaires, soulager la douleur, et augmenter les amplitudes de mouvement.
  • La reprise des activités quotidiennes est tout à fait possible arrivée à une certaine étape de la rééducation. Cependant, elle doit se faire de façon progressive. En cas de doute, demander conseil auprès d’un professionnel de santé.
  • La reprise du sport varie en fonction du stade de l’entorse acromio-claviculaire, et de la condition du patient. Une entorse de grade 1 prend jusqu’à 2-4 semaines de guérison, alors qu’un grade 2 s’étend jusqu’à 6-8 semaines. Le grade 3 dépendra de la prise en charge chirurgicale ou non.

Vous cherchez un kinésithérapeute pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.6 / 5. Nombre de votes 9

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut