Remplacement valvulaire : tout savoir

Article rédigé par le 1 juillet 2024

Le remplacement valvulaire est une intervention chirurgicale cruciale en cardiologie, visant à remplacer une ou plusieurs valves du cœur lorsqu’elles sont endommagées ou ne fonctionnent plus correctement

Cette procédure est essentielle pour maintenir une circulation sanguine optimale et prévenir les complications graves telles que l’insuffisance cardiaque. Elle améliore à la fois l’espérance et la qualité de vie.

Cet article, rédigé par un médecin, vous informe sur les différents aspects du remplacement valvulaire, en abordant ses indications, les types de valves utilisées, la préparation, les procédures, les complications potentielles et les suivis et précautions postopératoires.

Les 6 points importants à retenir

  1. Les principales indications pour un remplacement valvulaire sont la sténose valvulaire et l’insuffisance valvulaire.
  2. Il existe deux types de valves de remplacement : les valves mécaniques et les valves biologiques.
  3. La préparation à la chirurgie inclut des consultations et des évaluations préopératoires complètes, ainsi que des préparations physiques et psychologiques.
  4. La chirurgie à cœur ouvert est une méthode traditionnelle de remplacement valvulaire, efficace, mais comportant des risques. Le remplacement valvulaire percutané (TAVI) est une technique moins invasive, adaptée aux patients à haut risque chirurgical.
  5. La réhabilitation post-opératoire est cruciale, comprenant un programme de réhabilitation cardiaque et des suivis médicaux réguliers.
  6. Les complications potentielles du remplacement valvulaire incluent des infections, des saignements et des dysfonctionnements de la valve de remplacement.

Anatomie et fonction des valves cardiaques

Les valves cardiaques jouent un rôle crucial dans la régulation du flux sanguin à travers le cœur et les vaisseaux sanguins principaux. Le cœur humain possède quatre valves : 

  • la valve mitrale
  • la valve aortique
  • la valve tricuspide
  • et la valve pulmonaire

La valve mitrale et la valve tricuspide contrôlent le flux sanguin entre les oreillettes et les ventricules, tandis que la valve aortique et la valve pulmonaire régulent le flux sanguin entre les ventricules et les artères principales.

Leur bon fonctionnement est essentiel pour maintenir une circulation sanguine efficace et éviter des complications telles que l’accumulation de sang et l’insuffisance cardiaque

Bon à savoir : L’insuffisance cardiaque survient lorsque le muscle cardiaque ne parvient plus à pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme.

Quelles sont les indications du remplacement valvulaire ?

Les principales conditions nécessitant un remplacement valvulaire sont : 

  • la sténose valvulaire : les valves se rétrécissent, limitant le flux sanguin ;
  • l’insuffisance valvulaire : les valves ne se ferment pas correctement, permettant au sang de refluer.

Les symptômes associés à ces maladies valvulaires comprennent : 

  • une dyspnée (difficulté à respirer), 
  • une fatigue exagérée
  • des palpitations,
  • une insuffisance cardiaque : dyspnée d’effort puis de repos, œdèmes des membres inférieurs et augmentation du volume du foie (dans les cas graves).

Un remplacement valvulaire est souvent recommandé lorsque les symptômes deviennent sévères et que la fonction cardiaque est gravement compromise. Cette procédure améliore non seulement la qualité de vie, mais prolonge également votre espérance de vie.

Quels sont les types de valves de remplacement utilisés ?

Il existe deux principaux types de valves de remplacement : les valves mécaniques et les valves biologiques.

Valves mécaniques

Les valves mécaniques sont fabriquées à partir de matériaux durables tels que le titane et le pyrocarbone. Elles sont conçues pour durer plusieurs décennies, mais nécessitent un traitement anticoagulant à vie pour prévenir les caillots sanguins. 

Les avantages des valves mécaniques incluent leur durabilité et leur faible taux de défaillance. Cependant, le besoin d’anticoagulant continu peut augmenter le risque de saignement​​.

Valves biologiques 

Les valves biologiques sont fabriquées à partir de tissus animaux, généralement de porc ou de bœuf. Ces valves ont l’avantage de nécessiter moins ou pas d’anticoagulant à long terme, ce qui les rend idéales pour les patients ayant des contre-indications aux anticoagulants. 

Toutefois, les valves biologiques ont une durée de vie plus courte que les valves mécaniques, souvent entre 10 et 20 ans, nécessitant éventuellement un remplacement futur.

Bon à savoir : Les nouvelles générations de valves biologiques et mécaniques sont conçues pour offrir une meilleure durabilité et une compatibilité accrue avec les tissus humains.

Comment se préparer à une chirurgie de remplacement valvulaire ?

Subir un remplacement valvulaire est une décision importante qui nécessite une préparation adéquate. La préparation implique plusieurs étapes importantes pour minimiser les risques et assurer le succès de l’intervention.

RECOMMANDÉ :  Ovariectomie : guide complet (tout savoir)

Consultations préopératoires

Le point de départ crucial est la consultation avec le chirurgien cardiaque. Vous discuterez en détail de l’intervention, des risques et bénéfices potentiels et de toute question ou inquiétude que vous pourriez avoir.

Vous devez également rencontrer l’anesthésiste pour discuter des options d’anesthésie. En fonction de votre état de santé, des consultations avec d’autres spécialistes (cardiologue, pneumologue, etc.) peuvent être nécessaires pour optimiser votre condition avant l’intervention.

Évaluations préopératoires

La préparation à un remplacement valvulaire commence par une évaluation préopératoire complète pour évaluer votre état de santé et identifier d’éventuels problèmes sous-jacents. Elle inclut notamment : 

  • des examens physiques
  • des tests sanguins
  • des électrocardiogrammes (ECG) 
  • et des imageries médicales : échocardiogrammes, radiographies, tomodensitométrie (TDM) ou imagerie par résonance magnétique (IRM) pour visualiser votre cœur et les valves en détail. 

À noter : D’autres tests peuvent être nécessaires, en fonction des résultats de ces examens et de vos besoins. 

Préparation physique

Fumer augmente considérablement les risques de complications postopératoires. Il est donc crucial d’arrêter de fumer au moins 4 semaines avant l’intervention.

Concernant le régime alimentaire, maintenir une alimentation riche en fruits, légumes, grains entiers et protéines maigres favorise une bonne cicatrisation et renforce votre système immunitaire. Suivez les consignes de votre chirurgien ou de votre anesthésiste concernant le jeûne avant l’intervention.

Préparation psychologique

Renseignez-vous sur l’intervention et la récupération après le remplacement valvulaire pour mieux vous préparer à ce qui vous attend. N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre chirurgien ou à votre équipe médicale. Ils sont là pour vous accompagner et vous guider tout au long de ce processus.

Entourez-vous de vos proches, parlez à vos amis ou à un psychologue pour gérer l’anxiété et le stress liés à l’intervention. Avec une préparation adéquate et un état d’esprit positif, vous aborderez votre remplacement valvulaire avec confiance et optimiserez vos chances de réussite et de récupération rapide.

À ne pas oublier : Chaque personne est unique et les instructions de préparation peuvent varier en fonction de votre cas particulier. Suivez attentivement les directives de votre équipe médicale pour garantir une préparation optimale à votre remplacement valvulaire.

Comment se déroule le remplacement valvulaire ?

Le remplacement valvulaire peut être réalisé par deux principales méthodes : 

  • la chirurgie à cœur ouvert ;
  • le remplacement valvulaire percutané ou TAVI (Transcatheter Aortic Valve Implantation).

Chirurgie à cœur ouvert

La chirurgie à cœur ouvert est la méthode traditionnelle de remplacement valvulaire. Elle implique une incision thoracique pour accéder au cœur et arrêter temporairement son fonctionnement à l’aide d’une machine cœur-poumons. La valve endommagée est ensuite retirée et remplacée par une valve mécanique ou biologique. 

Bien que cette méthode soit très efficace, elle comporte des risques inhérents à la chirurgie majeure, tels que : 

  • les infections
  • les saignements
  • et les complications postopératoires.

Remplacement valvulaire percutané (TAVI)

Le remplacement valvulaire percutané, ou TAVI, est une technique moins invasive qui ne nécessite pas d’incision thoracique majeure. Au lieu de cela, une nouvelle valve est insérée via un cathéter passé par une petite incision dans l’aine et guidée jusqu’au cœur. Cette technique laisse la valve malade en place. Elle sera simplement écrasée par la nouvelle valve. 

Cependant, le remplacement valvulaire percutané peut ne pas être adapté à tous les types de valvules et à tous les patients​​. Le TAVI est particulièrement indiqué chez les patients à haut risque chirurgical, réduisant le temps de récupération et les complications associées. 

Toutefois, une étude réalisée par Pavel Overtchouk et ses collaborateurs, en 2019, a montré que le TAVI n’est pas inférieur à la chirurgie ouverte chez les patients à risque intermédiaire et faible. Selon cette étude, les améliorations des dispositifs et l’expérience accrue des opérateurs ont augmenté la sécurité de la procédure. 

Surveillance en soins intensifs

Immédiatement après la chirurgie, vous serez surveillé en soins intensifs pour évaluer votre rétablissement. Cette surveillance permet de détecter et de traiter rapidement toute complication potentielle. Lorsque votre état le permettra, vous serez transféré dans votre chambre. 

Bon à savoir : En moyenne, après une intervention de remplacement valvulaire, vous resterez à l’hôpital entre 5 et 7 jours après une intervention de remplacement valvulaire.

Comment se déroule la réhabilitation après un remplacement valvulaire ?

La réhabilitation post-opératoire est cruciale pour assurer une récupération réussie après un remplacement valvulaire. 

Programme de réhabilitation cardiaque

Une fois que votre état est stable, vous commencerez un programme de réhabilitation cardiaque. Ce programme comprend des exercices supervisés et des conseils nutritionnels pour aider à retrouver votre force et votre endurance. 

RECOMMANDÉ :  Pontage coronarien : Taux de réussite

Vous recevrez des recommandations sur les types d’aliments à privilégier et ceux à éviter, comme les aliments riches en graisses. Les exercices peuvent inclure la marche, le vélo et d’autres activités physiques adaptées à votre condition. Un physiothérapeute ou un spécialiste en réadaptation cardiaque devrait vous guider tout au long du processus.

Suivis médicaux réguliers 

Les soins postopératoires après un remplacement valvulaire impliquent également des suivis réguliers avec votre équipe médicale. Ces visites permettent de surveiller la fonction de votre nouvelle valve et d’ajuster les traitements si nécessaire.

Des tests réguliers, tels que des échocardiogrammes, peuvent être effectués pour évaluer le fonctionnement de la valve et détecter tout problème potentiel.

Avis du professionnel

Voici quelques conseils pour optimiser votre réhabilitation après un remplacement valvulaire :

  • Prise des médicaments : Il est essentiel de respecter scrupuleusement les instructions de votre médecin concernant la prise de vos médicaments ;
  • Gestion du poids : Maintenir un poids corporel sain est important pour réduire la pression sur la valve de remplacement et votre système cardiovasculaire ;
  • Arrêt du tabac : Fumer augmente considérablement les risques de complications liées à la valve prothétique. Si vous fumez, il est crucial d’arrêter ;
  • Hygiène bucco-dentaire : Une bonne hygiène bucco-dentaire est importante pour prévenir les infections bactériennes qui pourraient se propager à la nouvelle valve.

Point important : En suivant attentivement les recommandations de votre équipe de soins et en participant activement à votre réhabilitation, vous pouvez optimiser votre récupération et améliorer votre qualité de vie après un remplacement valvulaire.

Quelles sont les complications potentielles du remplacement valvulaire ?

Comme toute intervention chirurgicale majeure, le remplacement valvulaire comporte des risques. 

Complications chirurgicales

Les complications chirurgicales liées au remplacement valvulaire peuvent inclure : 

  • Infections post-opératoires,
  • Saignements excessifs,
  • Réactions à l’anesthésie,
  • Problèmes liés à la cicatrisation.

La formation de caillots sanguins est une préoccupation particulière, surtout pour les patients ayant des valves mécaniques nécessitant un traitement anticoagulant continu.

Complications à long terme

À long terme, vous pourriez faire face à un dysfonctionnement de la valve de remplacement, nécessitant parfois une nouvelle intervention chirurgicale. 

Si vous avez une valve mécanique, vous devrez être vigilants quant aux effets secondaires des anticoagulants tels que :

  • Saignement de nez,
  • Présence de sang dans l’urine,
  • Présence de sang dans les selles ou selles de couleur noire.

Pour ceux avec des valves biologiques, il est important de surveiller la possibilité de dégradation de la valve au fil du temps. Il est essentiel de signaler tout changement ou symptôme nouveau à votre cardiologue ou à l’équipe médicale en charge de votre suivi.

Quand consulter ? 

En dehors des consultations postopératoires programmées, il est crucial de consulter immédiatement un médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants :

  • Douleur thoracique pouvant s’irradier dans le bras gauche, la mâchoire, le dos ou le cou ;
  • Difficulté respiratoire importante ou qui s’aggrave de manière inattendue ;
  • Gonflement soudain des membres inférieurs : jambes, chevilles ou pieds ;
  • Fièvre (température supérieure à 38° C) ;
  • Saignement ou écoulement anormal provenant de l’incision ou d’autres orifices (nez, bouche, tube digestif) ;
  • Apparition soudaine de faiblesse ou engourdissement d’un côté du corps ;
  • Sensation de vertige ou perte de connaissance.

Devant tout signe anormal, il est toujours préférable de consulter immédiatement un médecin. Pour trouver un médecin près de chez vous, n’hésitez pas à consulter notre répertoire.

Témoignage

Bonjour, j’ai 46 ans. Je dois prochainement me faire opérer pour un remplacement de la valve aortique par une valve mécanique. Pour des raisons d’organisation professionnelle, j’aimerais savoir combien de temps minimum je devrais m’arrêter. Je sais que chaque cas est différent, mais j’aimerais avoir des témoignages. Je suis également demandeur de toute information sur les conséquences de cette opération sur ma vie quotidienne : bruit de la valve ? Anticoagulants et sports ? Anticoagulants et examens médicaux…

Lire la suite de la conversation sur Doctissimo.

Références

Les ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut