Reproduction du chien : Guide complet

Article rédigé par le 12 avril 2024

La reproduction chez le chien est un processus complexe et vital pour assurer la survie de l’espèce. Au cœur de ce processus se trouve l’accouplement, où le mâle et la femelle s’unissent lors de ce qu’on appelle la saillie.

Cet acte marque le début du processus reproductif qui conduit à la fécondation. Après la fécondation, la femelle entre dans une phase de gestation d’une durée d’environ 60 jours.

Comprendre les différentes étapes de la reproduction, ainsi que les facteurs qui peuvent influencer la fertilité et la santé des chiens reproducteurs, est essentiel pour garantir des portées saines et des chiots en bonne santé. Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 points clés de cet article

  1. Chez les chiens, la puberté, marquée par les premières chaleurs chez les femelles, survient généralement entre 7 et 12 mois.
  2. Chez le mâle, il n’y a pas de cycle régulier, mais une activité sexuelle périodique déclenchée par les femelles en chaleurs.
  3. Les femelles entrent en chaleur environ deux fois par an, tandis que les mâles peuvent se reproduire toute l’année.
  4. L’ovulation chez la femelle survient généralement 2 jours après le début des chaleurs, moment idéal pour la saillie.
  5. La gestation dure environ 2 mois, mais la date précise de la naissance est souvent difficile à prévoir.

Zoom : La puberté chez le chien

La puberté marque le début de la maturation sexuelle chez les mammifères, caractérisée par la fonctionnalité des glandes génitales et l’apparition des caractères sexuels secondaires. Chez les chiens, mâles et femelles, la puberté survient généralement entre 7 et 12 mois, tandis que les premières chaleurs apparaissent chez les femelles.

En plus des variations individuelles, la race joue un rôle majeur dans le moment de la puberté, les chiens de grande taille tendant à avoir une maturité sexuelle plus tardive en raison de leur croissance prolongée.

Ainsi, la puberté peut se manifester dès 6 mois pour les races de petite taille et seulement vers 18 mois pour les races de grande taille ou les races géantes.

Bon à savoir : Le cycle sexuel du chien se divise en quatre phases chez la chienne : proestrus, estrus, diestrus et anestrus. Le proestrus attire les mâles sans acceptation. L'estrus est la période de fécondité. Le diestrus est la gestation ou une phase de repos reproductif. Chez le mâle, il n'y a pas de cycle régulier, mais une activité sexuelle périodique déclenchée par les femelles en chaleurs.

Signes de la puberté chez le chien

Lorsque votre chien commence à lever la patte pour uriner, à montrer de l’intérêt pour les chiennes, à essayer de s’échapper pour les rejoindre et à manifester d’autres comportements typiques, cela signifie qu’il entre dans sa période de puberté.

De plus, vous remarquerez également des changements dans sa silhouette, notamment un développement musculaire accru, surtout dans la partie antérieure du corps.

Il faut faire la différence entre la puberté et la maturité sexuelle chez votre chien. Même s’il montre des signes d’être prêt à s’accoupler, les spermatozoïdes qu’il produit à cet âge ne sont pas toujours capables de féconder une femelle.

Qu’est-ce que la reproduction chez le chien ?

La reproduction chez le chien comprend plusieurs étapes clés. Tout commence par l’accouplement, où le mâle et la femelle s’accouplent, conduisant à une saillie fécondante. Ensuite, la femelle entre dans une période de gestation d’environ 60 jours, au cours de laquelle les embryons se développent dans son utérus.

À la fin de cette période, la chienne met au monde une portée de chiots, marquant ainsi la fin du processus de reproduction.

  • La stérilisation/castration est obligatoire pour les chiens classés comme dangereux de première catégorie selon la loi de janvier 99. Les chiens de première catégorie sont interdits de reproduction, comme indiqué dans l’encadré sur la saillie et la reproduction des chiens.
L'avis du vétérinaire : Le chien mâle peut être castré en retirant ses testicules sous anesthésie. Cela peut le rendre plus calme et moins sujet aux maladies, ce qui peut prolonger sa durée de vie. Cependant, la castration peut entraîner une prise de poids chez l'animal. Elle est généralement pratiquée après l'âge de 6 mois.

A partir de quel âge mettre son chien à la reproduction ?

Il est conseillé d’attendre que les chiens atteignent l’âge d’un an pour les petites races ou de deux ans pour les races géantes avant d’envisager la reproduction.

  • Chez le mâle, il est crucial d’attendre jusqu’à 10 à 12 mois pour les petits chiens et jusqu’à 24 mois pour les grands chiens afin que la qualité du sperme soit optimale, ce qui favorise la fertilité. Les spermatozoïdes produits au début de la puberté sont généralement peu nombreux et de mauvaise qualité, ce qui peut entraîner des problèmes d’infertilité.
  • Chez les femelles encore en croissance, la gestation et la lactation demandent une quantité importante d’énergie, qui n’est pas dirigée vers la croissance osseuse et musculaire. Cela peut entraîner des retards voire des arrêts de croissance chez ces chiennes. De plus, le bassin des chiennes en pleine croissance n’a pas encore atteint sa taille adulte, ce qui augmente le risque de dystocie lors de la mise-bas. Les chiots peuvent avoir du mal à passer par le canal pelvien, ce qui accroît le risque de césarienne, avec les complications associées pour la santé de la mère et des chiots.

Comment se déroule la saillie chez les chiens ?

La saillie chez le chien fait référence à l’accouplement entre un chien mâle et une chienne pour la reproduction. C’est un processus naturel qui implique plusieurs étapes, y compris la cour, le nouage et l’éjaculation.

Ce processus est souvent précédée par les chaleurs de la femelle, une période pendant laquelle elle est réceptive à l‘accouplement.

  • Il est essentiel que les deux chiens soient en bonne santé et qu’ils soient surveillés de près pendant et après la saillie pour s’assurer que la gestation se déroule sans problème.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Wolf Belly – 8 en 1 Probiotique Chien et Chat 100% Naturel (180 gr) Complément Alimentaire Chien Riche en Vitamines et Minéraux, Poudre Soutient Système Immunitaire, Multivitamine Complet – All in One
  • 🌱 MULTIVITAMINIQUE: Ce complément aide à maintenir la vitalité de nos animaux de compagnie et contribue à améliorer leur santé et leur bien-être général. Sa formule puissante couvre leurs besoins nutritionnels et les maintient en bonne santé et forts, favorisant ainsi leurs performances physiques normales.
  • 🌱 RENFORCE LE SYSTÈME IMMUNITAIRE: Aide votre animal à rester en pleine forme à tous les stades de sa vie. Favorise la santé des os et des articulations, contribue à la santé du cœur et de la peau, améliore la réponse immunitaire et aide à maintenir une digestion saine.
  • 🌱 100% NATUREL: Composé de 10 ingrédients actifs naturels de haute qualité contenant une forte concentration de vitamines et de minéraux. Développé par des vétérinaires, ce complément vitaminique riche en nutriments a des effets anti-inflammatoires et antioxydants grâce, entre autres, à la moule verte et à la canneberge. Sans additifs ni conservateurs.
  • 🌱 FACILE À UTILISER: Grâce à son format pratique en poudre, il est facile et rapide de prendre soin de la santé et du bien-être de votre animal. Ajoutez ces multivitamines à l’alimentation préférée de votre animal (feed, wet, BARF…) et oubliez le cauchemar des comprimés ou des pilules. Cuillère doseuse incluse, voir dosage au dos de l’emballage.
  • 🌱 FABRIQUÉ EN EUROPE: Nos suppléments en poudre, fabriqués en Europe avec des ingrédients de haute qualité, améliorent la santé et la vie de nos chiens et chats de manière 100% naturelle. Parce que partager plus d’années de bonheur avec votre meilleur ami à quatre pattes n’a pas de prix!

Voici comment se déroule normalement la saillie chez les chiens :

Une fois chez le mâle, il est recommandé de les laisser s’apprivoiser dans un endroit calme. Offrez-leur de l’espace tout en les surveillant.

Si la chienne est prête et que le chien a détecté ses chaleurs, voici les étapes typiques de la saillie:

  1. Le mâle commence par montrer de l’intérêt pour la femelle en reniflant sa zone génitale, ce qu’on appelle le comportement précopulatoire. Ensuite, il attend à côté d’elle jusqu’à ce qu’elle soit prête à s’accoupler.
  2. Si la chienne accepte le mâle, elle lui présentera plusieurs fois sa croupe sans opposer de résistance, indiquant ainsi son consentement à l’accouplement.
  3. Le mâle montera alors sur la femelle pour effectuer la phase de coït, qui est généralement brève mais importante.
  4. Après le coït, le mâle restera accroché à l’intérieur de la femelle pendant environ 5 à 30 minutes. Il est possible qu’il se retourne pour rester collé à elle, croupe contre croupe. Cette phase de verrouillage permet au mâle de libérer un fluide conçu pour pousser les spermatozoïdes dans l’utérus de la femelle, favorisant ainsi la fécondation.
  5. Il est fortement déconseillé de séparer deux chiens lorsqu’ils sont collés car cela pourrait les blesser. Pour le mâle, il existe un risque de fracture de l’os pénien, tandis que pour la femelle, cela peut entraîner une déchirure vaginale et un risque d’hémorragie. À la fin de l’accouplement, les bulbes érectiles se dégonflent naturellement, permettant ainsi aux deux chiens de se détacher sans risque de blessure.

Une fois cette étape terminée, la saillie est considérée comme terminée.

  • La réalisation de frottis vaginaux et éventuellement d’un dosage sanguin de l’hormone progestérone lors d’un suivi vétérinaire permet de déterminer plus précisément le moment optimal pour la saillie ou l’insémination artificielle chez les chiens.

Quel est le prix d’une saillie ?

Le coût d’une saillie en France varie généralement entre 300 et 600 euros, mais peut aller jusqu’à 1500 euros. Ce tarif est sujet à de nombreuses variables, notamment la valeur de la descendance, telle que l’inscription au LOF ou les prix en exposition.

Dans les cas où le prix n’est pas fixé par convention, le propriétaire du mâle a droit à un chiot de la portée, qu’il choisira lui-même, même s’il n’y en a qu’un seul.

Bon à savoir : Si vous souhaitez avoir des chiots inscrits au LOF, ça veut dire qu'ils sont enregistrés auprès du Livre des Origines Français, assurez-vous que votre chienne et le mâle choisi pour l'accouplement sont également inscrits au LOF pour garantir des chiots enregistrés. 

Quand consulter un vétérinaire ?

Consultez un vétérinaire pour obtenir des conseils sur la reproduction chez votre chien, notamment pour planifier la saillie et effectuer des tests de santé, assurer un suivi pendant la gestation, traiter toute complication éventuelle et discuter des options de contraception et de stérilisation. Cela garantira la santé et le bien-être de votre chien.

RECOMMANDÉ :  Bouledogue américain : Origines, caractère et santé (tout savoir)

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Quels sont les troubles de la reproduction chez le chien ?

Les troubles de la reproduction chez les chiens peuvent avoir plusieurs origines. Chez la femelle, des problèmes peuvent survenir si elle n’a pas encore atteint la puberté, si elle ne présente pas de chaleurs, si elle souffre d’une infection génitale, si son cycle sexuel est perturbé ou si elle est incompatible avec le mâle.

Chez le mâle, des difficultés peuvent également se manifester en raison de son état psychologique, notamment s’il est inexpérimenté, stressé ou fatigué.

De plus, une condition appelée hyposexualisme peut se produire, caractérisée par un manque d’intérêt pour une femelle en chaleur, par une érection incomplète ou absente, ou par un développement anormal des organes génitaux.

Enfin, l’azoospermie, une condition où il n’y a pas assez de spermatozoïdes dans le sperme, peut survenir en raison d’infections antérieures ou d’une maturité insuffisante.

Comment réussir la reproduction chez les chiens ?

Il est intéressant de noter que les chiens mâles semblent être plus sensibles au stress que les femelles pendant l’accouplement, ce qui peut influencer le succès de l’accouplement. Donc, assurez-vous que l’accouplement se déroule dans un environnement calme et familier, de préférence dans le domicile du chien mâle.

Il est fortement recommandé de tester votre femelle pour déterminer les jours optimaux pour la reproduction. Il est recommandé de faire se rencontrer la femelle et le mâle au moins trois fois entre le 10e et le 15e jour suivant le début des premiers signes de chaleurs, ce qui augmente les chances que l’ovulation se produise pendant cette période.

Cependant, les ovulations peuvent varier, certaines femelles ovulant dès le troisième ou quatrième jour, tandis que d’autres peuvent le faire jusqu’au dix-huitième jour. Les tests sanguins sont utiles pour déterminer la meilleure période.

Il est courant d’organiser deux accouplements pour votre chien, espacés généralement de vingt-quatre à quarante-huit heures pour augmenter les chances de réussite.

Après la saillie, surveillez attentivement la chienne pour détecter tout signe de gestation, comme des changements de comportement ou d’appétit.

Environ 3 à 4 semaines après la saillie, consultez un vétérinaire pour confirmer la gestation de votre chienne. Pour garantir le succès de la reproduction, le vétérinaire peut effectuer différents examens :

  • des palpations abdominales régulières à partir de ce moment-là pour détecter des modifications utérines et la présence de fœtus,
  • une échographie à partir du 25ème jour,
  • un dosage hormonal à partir de 30 jours,
  • une radiographie pour évaluer le nombre de chiots. Elle peut être effectuée dès le 45ème jour de gestation, permettant ainsi d’observer les squelettes de chaque futur chiot.
Bon à savoir : La gestation dure généralement environ deux mois, avec un délai constant d'environ 62 à 64 jours entre l'ovulation et la mise-bas. Cependant, il est souvent difficile de prédire la date exacte de la naissance car le moment précis de l'ovulation est rarement connu.

Si la chienne ne montre aucun signe de gestation ou si elle ne donne pas naissance aux chiots après la période de gestation normale, consultez à nouveau un vétérinaire pour déterminer la cause de l’échec de la gestation.

L’insémination artificielle : Une alternative efficace en reproduction canine

En cas d’échec ou de refus de saillie, une insémination artificielle peut être recommandée par votre vétérinaire. Le processus implique l’utilisation du sperme du mâle choisi, soit directement récupéré, soit congelé.

Le vétérinaire procède à l’introduction du sperme dans les voies génitales de la femelle lors de la phase d’ovulation appropriée. Les taux de réussite de cette méthode avoisinent généralement les 90% chez les chiens.

D’après une étude réalisée par R. Thomassen et al., il a été démontré que l’insémination intra-utérine transcervicale présentait un potentiel supérieur pour l’insémination artificielle de routine chez les chiens. Le taux de mise bas était significativement plus élevé après une insémination intra-utérine (71 % ; n = 305) par rapport à une insémination intravaginale (29 % ; n = 7 ; P < 0,05).

Voici les indications de l’insémination artificielle :

  • Pour les mâles inexpérimentés incapables de saillir la femelle.
  • Pour les femelles refusant d’être saillies par le mâle choisi en raison d’un comportement dominant ou d’une incompatibilité de partenaire.
  • En cas de manque de libido chez le mâle, notamment en raison de conditions climatiques chaudes ou d’intimidation par la femelle.
  • Pour des raisons sanitaires, en protégeant le mâle contre les infections sexuellement transmissibles.
  • Pour le confort des propriétaires qui préfèrent éviter les risques liés à une saillie naturelle, notamment sur les races géantes.
  • En présence de douleurs orthopédiques chez le mâle ou de difficultés anatomiques pour une saillie, telles qu’une vulve étroite ou des problèmes avec le pénis.

Suivi de la chienne en gestation et après mise-bas ?

Le suivi et les soins de la chienne gestante sont essentiels pour assurer une gestation saine et la naissance de chiots en bonne santé.

Pendant la gestation, il est recommandé de fournir à la chienne une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins accrus en énergie, protéines et minéraux, surtout pendant le dernier tiers de la gestation, lorsque la croissance des fœtus est rapide.

Bon à savoir: À partir de la 5e semaine de gestation, il est recommandé d'augmenter progressivement les quantités distribuées d'environ 10 % par semaine. Une supplémentation en calcium n'est généralement pas nécessaire avec l'utilisation d'un aliment spécifique. 

Des visites régulières chez le vétérinaire sont importantes pour surveiller la santé de la chienne et des chiots à naître, ainsi que pour détecter et traiter tout problème éventuel. Des examens médicaux, tels que des échographies, peuvent être réalisés pour suivre le développement des fœtus et évaluer la santé de la mère.

Il est crucial de veiller à ce que la chienne soit à jour dans ses vaccins, car la vaccination des mères garantit une protection aux chiots pendant leurs premières semaines de vie grâce à la transmission des anticorps maternels.

L'avis du vétérinaire : Des traitements antiparasitaires appropriés doivent être administrés pendant la gestation et la lactation pour prévenir la transmission de vers intestinaux de la mère aux chiots in utero et par le lait, ainsi que pour contrôler les parasites externes après la naissance.

En outre, il est important de fournir à la chienne un environnement calme et confortable pour la mise bas, ainsi que des soins post-partum appropriés pour favoriser le bien-être de la mère et des chiots.

Et enfin, pour bien préparer la naissance des chiots, il est essentiel d’acquérir ou de construire une caisse de mise-bas et de l’installer dans un endroit calme, chaud et à l’abri des courants d’air.

Il est recommandé d’y placer des alèses pour absorber les sécrétions pendant l’accouchement et des lampes chauffantes peuvent être nécessaires pour maintenir une température optimale pour les chiots si la pièce est trop fraîche.

Durant la dernière semaine précédant la mise-bas, habituer la chienne à dormir dans la caisse peut être bénéfique.

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://www.cliniqueveterinairesaintromain.fr/publication/show.aspx?item=520&code=pub_dgrep#:~:text=Pour%20le%20chien%2C%20la%20p%C3%A9riode,les%20membres%20de%20la%20famille.

https://lemagduchien.ouest-france.fr/dossiers-cat2-8-reproduction-chien.html

https://fr.virbac.com/home/tout-sante-bien-etre/comportement-sexuel-repro-chien-male.html#:~:text=Votre%20chien%20va%20progressivement%20devenir,les%20chiens%20de%20grandes%20races%20!

https://www.vetopsy.fr/chien/ethogramme-chien/reproduction-chien/puberte-chien.php

https://assurance.carrefour.fr/assurance-sante-chien-chat/assurance-chien/reproduction-chien/reproduction-canine

R ThomassenW FarstadA KrogenaesJ A FougnerK A Berg (2001). Insémination artificielle avec du sperme congelé chez le chien : une étude rétrospective. PMID: 11787172

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut