Rupture de la coiffe des rotateurs : séquelles et invalidité

Article rédigé par le 2 février 2023

La rupture de la coiffe des rotateurs fait partie des atteintes les plus fréquentes de l’épaule. Il s’agit d’une déchirure de l’un ou de plusieurs tendons qui composent la coiffe des rotateurs, un groupe de muscles stabilisateurs de l’épaule.

La rupture de la coiffe des rotateurs peut entraîner diverses séquelles au niveau de l’épaule, telle qu’une impotence fonctionnelle, des troubles musculaires, une bursite ou une arthrose secondaire pour les formes les plus chroniques.

D’autre part, la rupture de la coiffe des rotateurs est également à l’origine d’invalidité qui peut conduire à un arrêt de travail, surtout pour les personnes exerçant des métiers de manutention.

Rupture de la coiffe des rotateurs : Séquelles et invalidité, toutes les informations dans ce présent article.

Rappels sur la rupture de la coiffe des rotateurs

Anatomie : la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs désigne un groupe de quatre tendons situé au niveau de l’épaule. Respectivement, ce sont les tendons du muscle sous-scapulaire, sus-épineux, sous-épineux et petit rond.

La coiffe des rotateurs encapsule l’articulation scapulo-humérale (articulation de l’épaule). Elle joue un rôle important dans la stabilité et le maintien de cette articulation, surtout de la tête humérale.

Les tendons de la coiffe évitent ainsi la désaxation de l’humérus lors des différents mouvements de l’épaule.

Rupture de la coiffe des rotateurs : caractéristiques

Une rupture de la coiffe des rotateurs peut être :

  • Partielle : La continuité entre la tête humérale et le tendon est encore maintenue par quelques fibres tendineuses.
  • Totale (transfixiante) : Rupture de continuité complète entre l’humérus et le muscle.

Après évaluation des signes cliniques par le médecin, la confirmation du diagnostic d’une rupture de la coiffe des rotateurs se fait par imagerie médicale.

Les clichés d’imageries évaluent la chronicité, l’étendue et le type de rupture présentée par le patient.

Rupture de la coiffe des rotateurs : les différentes formes

On distingue principalement deux formes de rupture de la coiffe des rotateurs. La première forme résulte du processus de vieillissement des tendons et touche surtout les personnes âgées.

Cette forme peut être complètement indolore. Selon les statistiques, plus de 40 % des personnes dépassant la soixantaine présente une rupture de la coiffe complètement asymptomatique.

La seconde forme est la rupture traumatique de la coiffe des rotateurs. Elle fait suite à un évènement traumatique de l’épaule (accident, luxation). Elle s’accompagne instantanément de douleur et d’une incapacité à bouger correctement l’épaule.

Rupture de la coiffe des rotateurs : séquelles et invalidité

Rupture de la coiffe des rotateurs : séquelles

Problèmes de mobilité

À la suite d’une rupture de la coiffe des rotateurs, les mouvements actifs de l’épaule deviennent limités. En effet, un tendon a pour rôle de transmettre la force du muscle à l’os afin d’induire les mouvements de l’articulation.

À cause de la rupture, la continuité entre la zone d’insertion du tendon (humérus) et son point d’origine (jonction myotendineuse) est perturbée, d’où les problèmes de mobilité.

RECOMMANDÉ :  Fracture de l’omoplate : Définition et prise en charge (tout complet)

On constate ainsi une limitation des mouvements d’élévation et d’abduction du bras lors d’une atteinte du tendon du sus-épineux (le plus fréquent). La rupture du tendon du muscle sous-épineux porte atteinte au mouvement de rotation externe, tandis que pour le muscle sous-scapulaire, c’est la rotation interne qui va être affectée.

Au fur et à mesure que la rupture s’étend, l’articulation de l’épaule devient de plus en plus affaiblie. Les mouvements de l’épaule sont de plus en plus limités, voire abolis.

Douleur chronique

La douleur à l’épaule est un symptôme fréquent de la rupture de la coiffe des rotateurs, surtout s’il s’agit d’une rupture traumatique.  Cette douleur peut s’intensifier la nuit et même irradier vers le long du bras.

La douleur à l’épaule peut évoluer vers une forme chronique, en absence de prise en charge.  Cette forme de douleur est permanente et les méthodes antalgiques ne font que la soulager momentanément.

De ce fait, la survenue d’une douleur chronique constitue une véritable séquelle pour la personne.

Bursite

La bursite désigne l’inflammation des bourses situées à proximité des tendons de la coiffe des rotateurs (bourse sous-acromiale et sous-deltoïdienne).

Une déchirure des tendons de la coiffe irrite ces bourses qui vont ensuite s’enflammer. À part les signes d’inflammation (rougeur, douleur, chaleur), la personne ressent également des crépitations et une raideur lors des mouvements de l’épaule.

Ainsi, une bursite constitue également une séquelle faisant suite à une rupture de la coiffe des rotateurs.

Atteinte musculaire

La rupture de la coiffe des rotateurs engendre également des séquelles au niveau des muscles de l’épaule. Au stade aigu, la personne est d’abord confrontée à une perte de force musculaire.

Si des mesures ne sont pas prises, la rupture devient transfixiante et entraine une rétraction du muscle. Ce dernier, n’étant ni tendu ni sollicité, commence à s’atrophier progressivement (diminuer lentement de volume).

Des tissus graisseux vont ensuite s’infiltrer, si bien qu’à la longue, on observera plus de graisse que de fibre musculaire dans le muscle.

Pseudo-paralysie de l’épaule

La pseudo-paralysie désigne une abolition totale de la mobilité de l’épaule. Il s’agit d’une séquelle qui survient après rupture chronique de la coiffe des rotateurs, en absence de prise en charge.

On parle de « pseudo-paralysie » car l’épaule est paralysée sans qu’il y ait eu une atteinte nerveuse.

Omarthrose excentrée (arthrose secondaire de l’épaule)

L’arthrose secondaire de l’épaule est une séquelle chronique qui s’observe à la suite d’une rupture massive, totale et irréversible de la coiffe des rotateurs.

En l’absence de la coiffe des rotateurs qui devait stabiliser la tête humérale, cette dernière s’ascensionne progressivement vers le haut et entre en contact avec l’acromion (os situé au-dessus de l’humérus).

La partie inférieure de la tête humérale se retrouve  face à la cavité glénoïde du scapula ( partie de l’omoplate dans laquelle la tête humérale s’articule en condition normale).

Ces mises en contact anormales sont à l’origine du développement de maladie arthrosique, appelée omarthrose excentrée.

Cette pathologie entraine des déformations osseuses et un amincissement du cartilage. Elle se détecte à la radiographie.

Coiffe des rotateurs et douleurs nocturnes, quel lien ?

La douleur nocturne est un des symptômes très courant en présence de rupture de la coiffe des rotateurs.

RECOMMANDÉ :  Bursite d’épaule : opération (indication et risques)

Cette douleur nocturne peut être aggravée par plusieurs facteurs. Lorsque nous sommes allongés sur le côté affecté, la gravité peut exercer une pression sur l’épaule, ce qui augmente la tension sur les tendons endommagés et provoque une douleur accrue.

Un compression des nerfs peut également participer à augmenter la douleur la nuit, surtout lorsque la position est maintenue pendant une période prolongée.

De plus, la position de repos pendant le sommeil peut entraîner une diminution du flux sanguin vers la région de l’épaule, ce qui peut aggraver la douleur.

Finalement, l’inactivité durant la nuit a tendance à accentuer la raideur à l’épaule, et empêche la lubrification des articulations et l’activation de circulation sanguine nécessaire à une fonction optimale de l’épaule.

En somme, la douleur nocturne liée à la rupture de la coiffe des rotateurs peut perturber le sommeil, entraînant ainsi une fatigue, une diminution de la qualité de vie et un retard de guérison.

Les personnes atteintes peuvent avoir du mal à trouver une position confortable pour dormir et peuvent se réveiller plusieurs fois pendant la nuit en raison de la douleur.

Rupture de la coiffe des rotateurs : invalidité (arrêt de travail ? )

L’articulation de l’épaule est une articulation très mobile qui permet au bras de se mouvoir dans les trois plans de l’espace. La coiffe des rotateurs joue un rôle majeur dans la stabilisation de cette articulation.

Si les tendons de la coiffe des rotateurs viennent à se rompre, cela va entraîner des séquelles non négligeables à l’épaule. Une rupture qui a évolué vers une forme totale et chronique est à l’origine d’un réel handicap. De plus, cette forme est irréparable et ne laisse d’autres choix que la chirurgie.

Il est utile de préciser que la rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs (objectivée par IRM) figure dans le tableau n°57-A des maladies professionnelles de l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité). Sa durée de prise en charge est de 1an.

Aussi, il s’agit d’une affection périarticulaire pouvant induire un arrêt de travail, surtout pour les personnes qui font une activité de manutention importante (maçon, charpentier, agriculteur, travail de construction).

En bref, si la personne présente d’importantes séquelles accompagnées d’une incapacité de l’épaule, un arrêt de travail sera recommandé.

Résumé et conseil

La rupture de la coiffe des rotateurs n’est pas une atteinte à prendre à la légère. En effet, elle entraîne des séquelles qui, en l’absence de prise en charge, peuvent évaluer vers un véritable handicap pour la personne.

Une rupture de la coiffe des rotateurs peut conduire à un arrêt de travail, en particulier pour les personnes exerçant des métiers à risque.

Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin le plus tôt possible afin d’éviter les complications. Il orientera ensuite vers les mesures à prendre et les conduites à tenir ( Physiothérapie, pose de prothèse d’épaule, réparation sous arthroscopie…)

Références

https://groupesantepourtous.com/rupture-de-la-coiffe-des-rotateurs-epaule/

https://groupesantepourtous.com/arthrose-de-lepaule-2/

https://groupesantepourtous.com/bursite-de-lepaule/

https://sante.vip/arthropathie-de-la-coiffe-des-rotateurs/

https://www.chirurgiedusport.com/quelles-sont-les-sequelles-dune-rupture-de-la-coiffe-des-rotateurs/

https://chirurgie-epaule-main.fr/rupture-coiffe-rotateurs-maladie-professionnelle/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut