Rupture du sous-scapulaire : Définition et prise en charge (que faire ?)

Article rédigé par le 4 mars 2024

La rupture du sous-scapulaire est une lésion qui peut survenir chez les sportifs. Elle se définit comme la rupture du tendon du muscle sous-scapulaire. Ce tendon est très sollicité en raison de son rôle dans les mouvements d’abduction et de rotation externe de l’épaule. Cette blessure entraîne une impuissance fonctionnelle importante et nécessite une prise en charge adaptée.

Anatomie du sous-scapulaire

Le sous-scapulaire est l’un des quatre muscles qui composent la coiffe des rotateurs, laquelle assure la stabilité de l’articulation de l’épaule.

Il s’agit d’un muscle de forme triangulaire situé sur la surface antérieure de l’omoplate ou scapula et est principalement responsable de la rotation médiale et de l’adduction du bras au niveau de l’articulation de l’épaule.

Le sous-scapulaire a de solides attaches tendineuses à la fois sur la partie inférieure de l’omoplate et sur sa rainure bicipitale médiale. Il s’insère dans une zone proche de la petite tubérosité de l’humérus, en profondeur par rapport au tendon du biceps brachial.

Ainsi, le subscapulaire permet à une personne de faire tourner son bras vers l’avant à partir d’une position fléchie sur le corps lorsqu’il est coordonné avec les autres muscles de la coiffe des rotateurs.

En outre, grâce à sa force et à son placement anatomique stratégique, il travaille avec d’autres muscles pour assurer la stabilité pendant les mouvements du bras tout en protégeant contre tous les types de forces élevées dans les mouvements stressants tels que le lancer ou les activités de levage au-dessus de la tête.

Rupture du sous-scapulaire : Définition

Une rupture du sous-scapulaire est une lésion du muscle sous-scapulaire situé dans l’articulation de l’épaule. Communément appelée « déchirure du sous-scapulaire », elle se produit lorsqu’une partie du tendon du sous-scapulaire se détache de l’os en raison d’un glissement ou d’un étirement excessif de l’articulation de l’épaule.

Lorsqu’une rupture complète se produit, elle a tendance à limiter l’abduction (ou le soulèvement latéral) du bras, tandis qu’une déchirure partielle peut entraîner une douleur seule ou parfois une douleur accompagnée d’une diminution de la force d’abduction.

En termes sportifs, cette lésion particulière se rencontre souvent chez les athlètes qui effectuent des activités répétitives au-dessus de la tête et peut avoir des effets dramatiques sur leur capacité à effectuer certains mouvements tels que le lancer et le blocage.

Causes de la rupture du sous-scapulaire

Les ruptures du muscle sous-scapulaire constituent une blessure grave de l’épaule, dont la cause principale est due à des événements traumatiques ou atraumatiques.

Les causes traumatiques comprennent :

    • La luxation de l’articulation de l’épaule ;
RECOMMANDÉ :  Douleur à l’épaule : causes possibles (et que faire ?)

    • Un impact direct sur le muscle ;

    • Une chute sur un bras tendu ;

    • Les personnes dont le travail implique de soulever ou de lancer des objets lourds courent un risque plus élevé de développer des déchirures du sous-scapulaire en raison d’une surutilisation.

Les cas atraumatiques peuvent survenir lors d’activités nécessitant des mouvements répétitifs de l’épaule, comme le lancer au baseball ou la natation, et sont souvent causés par des déchirures des muscles de la coiffe des rotateurs qui tirent sur un muscle subscapulaire déjà affaibli, entraînant une rupture complète.

Enfin, la dégénérescence liée à l’âge peut également entraîner une rupture du sous-scapulaire si elle n’est pas traitée.

Symptômes de la rupture du sous-scapulaire

Le symptôme le plus courant d’une rupture du muscle subscapulaire est une douleur aiguë à l’avant de l’épaule qui s’accentue lorsqu’on tente de soulever ou de faire pivoter le bras. Les autres signes et symptômes sont les suivants :

    • Une douleur dans la partie antérieure de l’épaule ;

    • Faiblesse en abduction, adduction ou rotation interne du bras ;

    • Perte d’amplitude de mouvement de l’articulation de l’épaule ;

    • Une sensation de  » blocage  » de l’épaule lors de son déplacement ;

    • Crépitation (sensation de grincement ou de claquement lorsque l’articulation de l’épaule est déplacée) ;

    • Sensation d’engourdissement ou de picotement dans le bras ;

    • Douleurs qui s’aggravent pendant la nuit.

Diagnostic de la rupture du sous-scapulaire

Le diagnostic d’une rupture du sous-scapulaire nécessite l’utilisation de tests physiques et d’imagerie, comme une radiographie ou une échographie.

Pendant l’évaluation physique, les médecins peuvent rechercher des déformations de l’articulation de l’épaule et une diminution de la force lorsque le patient tente certains mouvements, comme la rotation interne.

La palpation peut être utilisée pour évaluer la sensibilité ou le renflement sous l’omoplate, qui sont tous deux des indications d’une blessure.

L’imagerie peut également être utilisée pour confirmer ou infirmer le diagnostic d’une personne en recherchant des déchirures incomplètes, des déchirures complètes, des changements dégénératifs et/ou des accumulations de liquide autour de l’articulation.

Les techniques d’imagerie, telles que l’échographie et l’IRM, sont des outils très sensibles qui permettent aux médecins de visualiser directement les déchirures du tendon sous-scapulaire sans avoir à ouvrir chirurgicalement l’épaule.

Il est important que tout patient envisageant de traiter une rupture du sous-scapulaire consulte un spécialiste capable de poser un diagnostic précis avant toute forme de traitement.

RECOMMANDÉ :  Épaule qui craque quand je lève le bras : explications

Traitement de la rupture du sous-scapulaire

Lors du traitement d’une rupture du sous-scapulaire, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. L’âge, la gravité de la blessure et l’existence éventuelle de blessures associées à l’épaule jouent tous un rôle crucial dans la manière de la traiter.

Les options de traitement pour remédier à cette affection sont soit des mesures conservatrices, soit des mesures chirurgicales.

Traitement conservateur

Le traitement de la rupture du sous-scapulaire implique généralement une période initiale de gestion conservatrice pour traiter la symptomatologie, comme :

    • Reposez le bras affecté et évitez les activités qui provoquent la douleur ;

    • Appliquer des compresses de chaleur ou de glace pour réduire la douleur et le gonflement ;

    • La prise de médicaments anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène ou le naproxène ;

    • Exercices de kinésithérapie (physiothérapie) pour renforcer les muscles autour de l’épaule et améliorer l’amplitude des mouvements.

Traitement chirurgical

Si le traitement conservateur échoue, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour rétablir la pleine fonctionnalité de l’articulation de l’épaule. La chirurgie est généralement recommandée lorsque le patient présente une déchirure complète ou si les tissus et les muscles environnants sont fortement endommagés.

La procédure chirurgicale la plus courante pour la rupture du sous-scapulaire est la réparation arthroscopique, qui consiste à :

    • Une incision dans l’épaule pour accéder à l’articulation ;

    • La coupe des tendons déchirés ou endommagés et des tissus environnants ;

    • Réparation de la déchirure à l’aide de sutures, d’ancres ou d’agrafes ;

    • Réattachement du tendon à sa position initiale.

L’intervention chirurgicale donne généralement de bons résultats, et environ 85 à 95 % des patients retrouvent le niveau d’activité qu’ils avaient avant la blessure.

Des exercices de kinésithérapie (physiothérapie) sont recommandés après l’opération pour s’assurer que le patient retrouve toute l’amplitude des mouvements et la force de son épaule.

Références

https://epaule-clinique.fr/pathologies/epaule/tendons/rupture-sub-scapulaire/

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/epaule_douloureuse_recos.pdf

https://www.centre-epaule-bordeaux.com/la-rupture-du-tendon-sub-scapulaire-p-43#:~:text=La%20r%C3%A9insertion%20est%20faite%20sous,n%C3%A9cessaire%20sur%20d%27importantes%20l%C3%A9sions.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut