Scanner coronaire : Guide complet

Article rédigé par le 4 mars 2024

Le scanner coronaire, également connu sous le nom de coroscanner, est une modalité d’imagerie médicale permettant d’explorer votre cœur et les artères qui l’irriguent, vos artères coronaires.

Grâce au perfectionnement technologique des machines actuelles, cet examen permet d’obtenir des images de haute qualité avec une performance diagnostique élevée, devenant ainsi l’une des méthodes couramment utilisées.

Cet article se penchera sur le processus, les bénéfices et les spécificités du scanner coronaire.

Les 6 points à retenir

  • 1- Seul examen qui permet d’évaluer l’anatomie, l’étendue de votre maladie coronarienne et de détecter les plaques d’athérosclérose de façon non invasive.
  • 2- Le coroscanner présente une excellente valeur prédictive négative pour les cardiopathies ischémiques.
  • 3- Le score calcique coronaire présente un intérêt pronostique en fournissant un taux de calcification de vos artères coronaires et prédire vos risques cardio-vasculaires
  • 4- La FFR-CT est une technique innovante de scanner coronaire avec ces intérêts particuliers en prise de décision thérapeutique et en suivie de votre maladie coronarienne.
  • 5- L’examen est totalement indolore en lui-même, fiable, précis, très bénéfique.
  • 6- Les contre-indications aux rayonnements ionisants et aux produits de contraste à base d’iode vont limiter son utilisation.

Qu’est-ce qu’une cardiopathie ischémique ?

La cardiopathie ischémique se manifeste par une altération cardiaque induite par une affection des artères coronaires.

Elle peut résulter d’une sténose, caractérisée par un rétrécissement de la lumière de l’artère coronaire, et/ou d’une occlusion, où cette lumière est obstruée par une plaque d’athérosclérose.

Source

Cette plaque est composée de lipides, de cholestérol, de tissu fibreux, et parfois de dépôts de calcium.

Cette restriction entraîne un débit sanguin insuffisant vers le muscle cardiaque (myocarde), engendrant une privation d’oxygène et d’énergie pour les cellules cardiaques.

Lorsque l’ischémie cardiaque devient sévère et prolongée, elle entraîne la nécrose du tissu musculaire cardiaque, conduisant à un infarctus du myocarde.

Au début, les symptômes peuvent être absents. Cependant, au fil du temps, la progression de la plaque peut engendrer des signes cliniques. Une douleur thoracique spécifique et parfois une dyspnée (difficulté respiratoire) incitant à consulter un médecin.

Le médecin suspectera une cardiopathie ischémique et évaluera le niveau de probabilité pré-test ainsi que l’état clinique du patient. En cas de nécessité, il pourrait recommander une angiographie coronaire par scanner.

Scanner coronaire : c’est quoi?

Le scanner coronaire est une des modalités de scanner cardiaque. Ce type d’examen est généralement réalisé dans les services d’imagerie médicale.

L’appareil est constitué par un gros anneau contenant le tube à rayons X qui va tourner autour de vous une fois allongé sur le lit d’examen.

Les rayons X passent à travers votre corps à différents angles avant de frapper les détecteurs de l’appareil, ce qui permet d’obtenir rapidement des images transversales détaillées.

Grâce à un système informatique associé à l’appareil et à l’écran de contrôle, une cartographie précise de vos artères coronaires est établie, permettant ainsi la reconstruction en 3D de votre cœur.

Grâce à un autre traitement informatique, les artères coronaires normalement tortueuses seront aplanies pour mieux visualiser les anomalies.

Pour améliorer la qualité de l’image, un produit de contraste à base d’iode est injecté dans la veine au niveau de votre avant-bras. Ce produit va opacifier vos artères coronaires sur le cliché pour apprécier leur lumière et leur paroi sans avoir à recourir à une sonde.

La procédure ne prend que 20 à 30 minutes, dont un maximum de 5 à 10 minutes passées dans l’appareil.

Des précautions particulières seront prises chez les enfants.

Une électrocardiographie est aussi synchronisée avec le scanner pour surveiller votre état hémodynamique et corréler les images aux différentes périodes cardiaques.

Quels sont les différents types de scanner coronaire?

Scanner coronaire sans injection de produit de contraste

Score calcique coronaire

Il permet de mesurer en une minute les calcifications coronaires au cours de votre scanner coronaire. Il va permettre de prédire le taux d’événements cardio-vasculaires à 10 ans.

Le score calcique constitue un véritable facteur de risque cardio-vasculaire à part entière.

Selon la valeur de votre score calcique coronaire, votre médecin peut vous prescrire des médicaments hypolipidémiants, comme la statine, pour prévenir l’apparition d’un infarctus du myocarde et diminuer progressivement la taille de votre plaque d’athérosclérose.

Scanner coronaire avec injection de produit de contraste

Coroscanner

Il s’agit du scanner coronaire proprement dit. Durant lequel, un produit de contraste à base d’iode est injecté dans votre veine pour bien visualiser le réseau coronaire.

Le plus souvent, il fait suite à l’analyse de votre score calcique.

La FFR-CT

Il s’agit d’une technique innovante dans le diagnostic de la maladie coronarienne. Il constitue une alternative à l’angiographie qui est invasive.

Il associe un scanner coronaire et une simulation informatique de l’écoulement sanguin dans les artères coronaires.

Il évalue le Fractional Flow Réserve qui constitue un examen clé pour déterminer la sévérité de la sténose coronaire et d’aider à la prise de décision thérapeutique.

Il permet de calculer également la pression sanguine des artères coronaires. Il est très important pour savoir si vous avez besoin d’une intervention coronaire ou non, d’une revascularisation de vos artères obstruées ou non.

RECOMMANDÉ :  IRM du bassin et des hanches : Guide complet

Il est indiqué aussi pour un suivie de l’évolution des lésions coronaires au fil du temps et évaluer l’efficacité des traitements.

Quels sont les indications d’un scanner coronaire ?

Le coroscanner est le seul examen permettant d’avoir la cartographie de vos artères coronaires de façon non invasive.

Une étude sur son application réalisée à l’hôpital de La Tour pendant l’année 2009 a été techniquement satisfaisant chez 105 sur 108 patients ( 97% ).

D’après cette étude, l’indication du coroscanner par ordre de fréquence :

  • Dans le diagnostic et l’évaluation de la sévérité de la cardiopathie ischémique.

Les dernières recommandations européennes ont des lignes directrices claires :

– Vous présentez une douleur thoracique atypique ou une probabilité intermédiaire de maladie coronarienne, le scanner coronaire est un examen de première intention dans le but de diagnostiquer une sténose significative unique ou multiple, ou une occlusion coronaire chronique.

– Vous présentez une probabilité faible de maladie coronarienne, le scanner coronaire est indiqué pour exclure une maladie coronarienne significative. Cet examen a une forte valeur prédictive négative de maladie coronarienne.

– Et si vous figurez parmi ceux qui ont une probabilité haute de maladie coronarienne, il est recommandé pour évaluer l’étendue de la maladie et guider le choix thérapeutique.

  • Dans le bilan de dépistage de la maladie coronarienne : si vous ne présentez pas encore de douleur thoracique mais vous avez de nombreux facteurs de risques cardio-vasculaires. Votre score calcique sera évaluer.
  • Dans le suivi de chirurgie de pontages aorto – coronariens.
  • En cas de suspicion d’anomalies des artères coronaires : vous pouvez présenter des malformations coronariennes.
  • En cas de suivi d’une maladie coronarienne : il est indiqué si votre médecin suspecte une resténose intra – stent.
  • Dans le cadre d’un bilan coronaire avant une chirurgie non coronarienne : vous allez subir une chirurgie cardiaque, une chirurgie vasculaire.
  • En cas de recherche d’un rejet vasculaire si vous venez d’être transplanté cardiaque.
  • Surveillance thérapeutique après une pose de stent qui est une endoprothèse glissée dans la lunière de votre artère coronaire pour la maintenir ouverte.
  • Et d’autres bilans comme : un bilan néoplasique avec scanner thoraco – abdominal, une suspicion d’embolie pulmonaire, une évaluation et ponction d’un épanchement péricardique.

Déroulement de votre scanner coronaire

Préparations

Lors de la prise de rendez-vous, il est essentiel de mentionner les médicaments que vous prenez et de signaler toute éventuelle claustrophobie, qui se caractérise par une peur irrationnelle des espaces confinés ou de l’enfermement.

Si une injection d’agent de contraste iodé est requise, un bilan sanguin évaluant la fonction rénale, notamment la créatininémie, sera demandé avant l’examen.

Il est recommandé d’être à jeun depuis 3 heures avant l’examen.

Il est recommandé de tenir de consommer des stimulants tels que le café et le thé dans les 24 heures précédant l’examen.

Afin d’obtenir des résultats précis et fiables, votre médecin peut prescrire certains médicaments à prendre juste avant l’examen, notamment :

  • Un béta-bloquant à action courte pour atteindre un rythme cardiaque entre 50 et 70 battements par minute.
  • Un vasodilatateur, tel que la trinitrine sous forme de spray à administrer sous la langue, afin de dilater les artères pour une meilleure visualisation sur les images.
  • Un antihistaminique pour réduire le risque de réaction allergique au produit de contraste.

Avant votre rendez-vous, veuillez vous assurer d’apporter les éléments suivants : votre carte d’identité, la demande d’examen, votre carte vitale, vos anciens clichés et tout examen d’imagerie susceptible d’être en rapport avec l’affection.

Si vous êtes diabétique, il est recommandé d’arrêter la prise de metformine (un antidiabétique oral) 48 heures avant l’examen, sous avis médical.

Pour éviter tout stress inutile, veuillez arriver un peu en avance par rapport à l’heure de votre rendez-vous.

Informez le personnel médical si vous êtes enceinte, susceptible de l’être ou si vous allaitez, car dans ces situations, la procédure de scanner est contre-indiquée.

Signalez toute éventuelle allergie au produit de contraste iodé et assurez-vous d’apporter les documents s’y rapportant. En cas d’allergie aux excipients (substances plus ou moins inertes dans les médicaments) et non à l’iode, le produit pourra être modifié.

Déroulement

  • Lors de votre arrivée au service de radiologie, vous serez soumis à des questionnaires détaillés pour vérifier l’absence de contre-indications au scanner coronaire.
  • Le personnel médical vous expliquera le déroulement de l’examen et, si nécessaire, il vous fera signer un formulaire de consentement avant l’intervention.
  • Dans la cabine prévue à cet effet, vous devrez retirer vos bijoux, colliers, lunettes et soutien-gorge.
  • Ensuite, une fois dans la salle d’examen, vous ôterez votre chemise et vous vous allongerez confortablement sur le dos sur la table d’examen, entouré par le grand anneau.
  • On vous demandera d’effectuer des essais d’apnée de 7 à 15 secondes pour vous entraîner.
  • Votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque seront mesurées pour évaluer votre état hémodynamique et déterminer la nécessité d’utiliser le béta-bloquant et la trinitrine.
  • Si un électrocardiogramme est nécessaire, des électrodes adhésives seront placées sur votre thorax.
  • En cas d’injection de produit de contraste, un cathéter sera installé sur votre avant-bras pour l’injection.
  • Le produit de contraste sera administré par le cathéter.
  • Vous serez ensuite invité à placer vos bras au-dessus de votre tête, à rester immobile et à retenir votre respiration pendant une dizaine de secondes pour optimiser la visualisation des artères.
  • La table d’examen effectuera des mouvements de va-et-vient, avançant lentement dans l’anneau du scanner.
  • Le manipulateur qui se trouvera dans la salle de contrôle, pourra vous entendre et vous parler. Vous pouvez signaler tout inconfort éventuel. Il vous observera tout au long de l’examen et vous demandera de retenir votre respiration à quelques reprises.
  • A chaque fois que le manipulateur vous demande de retenir votre respiration, une centaine d’images sera réalisée.
  • À la fin de l’examen, une brève attente pourrait être nécessaire pour des images supplémentaires.
  • Enfin, le personnel médical retirera les équipements et vous pourrez vous rhabiller.
RECOMMANDÉ :  Cystographie : Guide complet

Précautions après l’examen

Le pansement au niveau du point de ponction du cathéter sera retiré environ 10 minutes après l’examen.

Après l’examen, vous pourrez rentrer chez vous et reprendre vos activités habituelles.

Pour favoriser l’élimination du produit de contraste de votre organisme par l’urine, il est recommandé de boire au moins 1,5 litres d’eau le jour même et le jour suivant l’examen.

Vous pouvez reprendre votre traitement antidiabétique, la metformine, 48 heures après l’examen.

Résultats

Les images seront ensuite examinées par un radiologue (médecin spécialisé en analyse des images médicales) ou un cardiologue.

Un rapport sera transmis aux médecins prescripteurs ou vous sera remis en main pour le lui apporter.

Quels sont les inconvénients d’un scanner coronaire ?

Les risques

Comme tout type de scanner cardiaque, le risque principal est l’utilisation de rayons X. Mais le développement de machines réduit de façon importante l’irradiation des dernières modèles.

Ainsi, des précautions ont été prises, comme l’utilisation des faibles degrés d’irradiation et les contre-indications chez les personnes vulnérables.

Le produit de contraste iodé peut causer rarement des réactions d’hypersensibilité.

Le scanner coronaire est généralement indolore mais la mise en place du cathéter et la pression lors de l’injection du produit de contraste peut causer une douleur minime.

Lorsque le produit de contraste est injectée dans la veine, vous pouvez ressentir une chaleur globale, une impression d’avoir uriner, et ou un goût métallique dans la bouche. Puis, ces signes disparaîtront spontanément.

La présence de produit iodé pourrait être détectée aux douanes en cas de voyage à l’extérieur du pays dans les semaines qui suivent l’examen. Ainsi, un document vous sera remis pour confirmer que vous avez effectué un scanner.

Les contre-indications

Dans la planification d’un scanner coronaire, il est essentiel de prendre en compte les contre-indications médicales spécifiques.

  • La réalisation du scanner avec injection de produit de contraste est contre-indiquée si vous êtes enceinte ou en train d’allaiter, sauf en cas d’urgence vitale. Dans ce cas, des précautions seront prises pour limiter l’irradiation.
  • De plus, si vous présentez un état hémodynamique instable (tension artérielle ou fréquence cardiaque anormales), ou si vous avez une allergie identifiée au produit de contraste, ou encore une insuffisance rénale sévère, il est déconseillé de subir un scanner avec injection de produit de contraste.

Quelles sont les limitations du scanner coronaire?

Le coroscanner est très bénéfique mais il peut présenter des limites dans certains cas.

  • Une mauvaise qualité d’image : si les sténoses sont calcifiées et si vous avez une arythmie ou une fréquence cardiaque élevée malgré l’utilisation de béta – bloquant, les performances diminuent avec un risque de faux positif important.
  • Une manque de précision : si le réseau coronaire présente nombreuses calcifications non obstructives, d’autres imageries non invasives comme l’IRM de stress, l’échographie de stress, ou une scintigraphie sont nécessaires pour confirmer.
  • Une manque d’intérêt : le coroscanner et le score calcique coronaire n’ont pas d’intérêt si vous ne présentez pas de symptômes et si vous avez un haut risque cardio-vasculaire. Vous nécessiterez une stratification bien précise du risque cardio-vasculaire avec une imagerie cardio-vasculaire multimodale comme l’IRM.

Pour la FFR-CT, beaucoup plus de situations particulières peuvent vous limiter en routine clinique.

  • Il est moins fiable en cas de lésions calcifiées, lésions se localisant sur des bifurcations de l’artère ou sur une artère de petit calibre.
  • Les résultats seront moins précis sur les branches distales de vos artères coronaires.
  • L’accès à cette modalité est très limité en routine clinique.
  • Le coût est très élevé allant de 900 à 1500 $.

Où est-ce que vous pouvez trouvez un service pour votre scanner coronaire ?

Le scanner coronaire est de plus en plus utilisé grâce à sa précision, sa fiabilité, son prix abordable. Vous pouvez le trouvez dans la plupart des services d’imagerie médicale.

Vous pouvez prendre des rendez-vous en ligne et trouver le centre le plus près de chez vous.

Voici un site qui pourra vous aider dans votre quête, cliquez ici.

Combien un scanner coronaire peut-il vous coûter?

Le scanner coronaire est très contributif dans le diagnostic, le pronostic et le suivie de votre maladie coronaire.

Il va vous coûter aux alentours des 100 €.

Pour le score calcique coronaire, le coût dépendra du choix de l’appareil utilisé. S’il s’agit d’un appareil avec Z19, le prix sera aux alentours de 100 €. Mais si l’appareil est de K40, il vous coûtera dans les 400 €.

La FFR-CT va vous coûter entre 900 à 1500 $.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

Cardiologie pratique

Revue médicale Suisse

Chirurgie Cardiaque Jacques Cartier : SCANNER CARDIAQUE | Unité de cardiologie et de chirurgie

Coroscanner : ccibelledonne.com

Recommandations de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) pour le diagnostic et la prise en charge de la maladie coronaire chronique

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut