Scanner thoraco-abdomino-pelvien : Guide complet

Article rédigé par le 9 novembre 2023

Le scanner thoraco-abdomino-pelvien est une méthode d’imagerie qui offre des images en coupes fines, permettant de visualiser les structures allant de la base du cou au pubis, utilisant des rayons X. Il permet de mettre en évidence les composants du thorax, de l’abdomen et du bassin.

Largement utilisé en oncologie et dans les situations d’urgence, le scanner thoraco-abdomino-pelvien est un outil d’investigation essentiel pour détecter diverses affections, notamment les métastases cancéreuses et les lésions traumatiques.

Bien que cet examen soit réputé pour sa simplicité et sa précision, il nécessite une approche prudente en raison des risques associés et des contre-indications à prendre en considération

Pour cette raison, nous avons composé cet article, conçu comme un guide exhaustif pour vous fournir les informations essentielles sur le sujet et vous accompagner tout au long de sa compréhension.

Les 5 points clés à retenir

  • 1- Le scanner thoraco-abdomino-pelvien est une imagerie médicale explorant les différents composants des régions thoracique, abdominale et pelvienne.
  • 2- Il utilise les rayons X et se fait le plus souvent avec une injection d’un produit de contraste.
  • 3- Son intérêt réside généralement dans le diagnostic d’un cancer et d’un polytraumatisme, mais les données apportées par cet examen restent très larges.
  • 4- Le rapport bénéfice/risque joue un rôle important dans son indication.
  • 5- Les risques sont majoritairement liés à l’irradiation. Il est contre-indiqué chez la femme enceinte et l’utilisation d’un produit de contraste exige une grande précaution dans le cas d’une insuffisance rénale.

Qu’est-ce qu’un scanner thoraco-abdomino-pelvien ?

Le scanner thoraco-abdomino-pelvien, abrégé sous le nom de scan TAP, est un examen centré sur l’exploration des régions thoracique, abdominale et pelvienne.

 Il permet de visualiser les différentes structures au niveau de ces régions, dont :

1.      Les structures thoraciques

  • La cage thoracique : les côtes, le sternum, les vertèbres thoraciques
  • Le contenu : les poumons, le cœur, les vaisseaux, la trachée et les bronches souches, l’œsophage, les ganglions

2.      Les structures intra-abdominales

  • L’appareil digestif : l’estomac, le duodénum, l’intestin grêle et le côlon
  • Le foie et les voies biliaires
  • La rate
  • Le pancréas
  • Les reins et les uretères
  • Les vaisseaux
  • Les ganglions

3.      Les structures pelviennes

  • Le bassin
  • La vessie
  • Le rectum
  • L’utérus et les ovaires chez la femme
  • La prostate chez l’homme

Comparaison entre un scanner thoraco-abdomino-pelvien et un scanner

Le terme « Scanner » ou « Tomodensitométrie (TDM) » est employé pour désigner une variété d’imagerie médicale, permettant d’obtenir une image nette, en coupes fines, d’une ou de plusieurs parties du corps à l’aide d’un appareil. Celui-ci porte également son nom, le scanner.

Cet instrument est composé d’un lit d’examen coulissant dans un anneau muni d’un tube transmetteur de rayons X. D’un mouvement rotatif, l’émetteur balaye les zones concernées et permet d’avoir des images qui seront reconstruites de façon tridimensionnelle à l’aide d’un ordinateur.

Pour disposer d’une image plus claire et plus détaillée d’une lésion donnée ou de la vascularisation d’un organe, une injection de produit de contraste iodé est parfois indiquée.

Par son potentiel à fournir des résultats de qualité avec une forte précision, le scanner est considéré comme un examen performant, plus que ne le sont l’échographie et la radiographie.

Ainsi, selon la partie du corps étudiée, vous aurez les différents types de scanner, dont le scanner thoraco-abdomino-pelvien qui, par son nom, va concerner les régions thoracique, abdominale et pelvienne.

L’utilisation d’un produit de contraste est fréquente durant cet examen.

Si vous désirez en apprendre davantage sur les différentes variations de scanners disponibles, nous vous encourageons à jeter un coup d’œil à ce site.

Pourquoi faire un scanner thoraco-abdomino-pelvien ?

La performance du scanner thoraco-abdomino-pelvien est à présent un fait, mais quel est l’intérêt de le réaliser ?

 Généralement, votre médecin vous le prescrira dans le but :

  • De détecter et de caractériser les anomalies au niveau des structures visualisées afin d’adapter la prise en charge ou de décider d’un examen complémentaire.
  • De surveiller l’évolution d’une lésion donnée.
  • De guider des prélèvements (biopsie, ponction) pour un examen anatomo-pathologique.
  • De faire un bilan pré et/ou post-opératoire.
  • De contrôler l’efficacité d’un traitement (exemple : la chimiothérapie).
  • De définir le pronostic d’une maladie donnée.
RECOMMANDÉ :  Radiographie du tibia et péroné (fibula) : Guide complet

Scanner thoraco-abdomino-pelvien : quelles sont les indications ?

Bien qu’il soit un outil efficace et utile, le scanner thoraco-abdomino-pelvien n’est pas prescrit de manière systématique. C’est le médecin spécialiste ou généraliste qui déterminera les indications de cet examen de manière précise et appropriée.

Voici des situations, où votre médecin pourrait juger bon de réaliser un scanner thoraco-abdomino-pelvien :

  • La présence d’une douleur abdominale ou pelvienne chronique (plus de 3 mois)
  • Devant une polyadénopathie (augmentation de volume d’un ou de plusieurs ganglions, localisés en différents territoires ganglionnaires)
  • Devant une altération de l’état général inexpliquée avec une perte de poids de plus de 5 % en 1 mois.
  • Face à un polytraumatisme, qui implique une combinaison de lésions traumatiques dont au moins l’une peut entraîner le décès du patient, les dommages affectant le thorax, l’abdomen et le bassin sont pris en considération.
  • Chez les personnes cancéreuses, afin d’établir un bilan d’extension de la maladie.
  • Dans la population gériatrique (sujets âgés > 65 ans).

Dans son étude, Noémie Champigny souligne l’importance de la réalisation du scan TAP de façon systématique chez les personnes âgées hospitalisées, du fait de la fréquence des cas asymptomatiques dans cette population.

Cela favoriserait une prise en charge adaptée, donc une réduction de la durée d’hospitalisation.

Comment se préparer à un scanner thoraco-abdomino-pelvien ?

Le scanner thoraco-abdomino-pelvien est renommé pour sa simplicité et son caractère indolore. Ainsi, ne vous alarmez pas !

Toutefois, pour vous aider à mieux vous préparer, voici quelques points que vous devriez connaître :

1.      Avant l’examen

  • Pensez à donner au responsable toutes les informations que vous jugeriez nécessaires, par exemple : vos allergies, vos antécédents médicaux, vos antécédents chirurgicaux.
  • Certains de votre traitement actuel pourraient devoir s’interrompre pendant le scanner. Alors, n’oubliez pas d’en parler à votre médecin traitant ainsi qu’au responsable de l’examen.
  • Des antiallergiques peuvent être pris, 48 heures avant l’examen, si vous êtes atopique.
  •  Si une injection de produit de contraste est prévue, un dosage de la créatininémie sera prescrit pour évaluer la fonction rénale.

2.      Le jour de l’examen

  • Il faudra éviter de fumer.
  • Si le produit de contraste est indiqué, vous serez demandé d’être à jeun, 4 heures avant l’examen.
  • Rappelez-vous de vous munir de la demande d’examen, de votre carte vitale, de votre carte mutuelle, de l’ordonnance des traitements en cours, des résultats des examens paracliniques réalisés et du compte-rendu opératoire si vous avez été opéré.

Scanner thoraco-abdomino-pelvien : le déroulement de l’examen

  • À votre arrivé au centre d’imagerie, le médecin en charge vous posera quelques questions sur vos antécédents médicaux et chirurgicaux.
  • Remettez-lui les documents que nous avons énumérés plus tôt.
  • Ensuite, vous serez conduit dans une cabine, où vous pourrez vous changer, mettre une blouse et déposer vos affaires (bijoux, montres,…).
  • Pour l’injection de produit de contraste, un cathéter veineux vous sera posé au niveau de l’avant-bras ou sur le dos de la main.
  • Vous serez par la suite guidé vers la salle d’examen, où l’équipe médicale vous installera sur le lit.
  • Vous serez allongé, immobile, les bras derrière la tête.
  • Une fois installé, le personnel rejoindra une autre pièce, où il pourra gérer la prise des clichés par l’ordinateur. Celle-ci est dotée d’une vitre à travers laquelle le médecin aura toujours un œil sur vous, prêt à intervenir si nécessaire.

Soyez rassuré, vous ne perdrez pas contact avec l’équipe médicale. Un microphone sera mis à votre disposition pour la communication.

  • Le lit va se déplacer vers l’anneau et l’acquisition des images pourra débuter. À un moment donné, le radiologue vous dira à travers le microphone de bloquer votre respiration,  ceci dans le but d’obtenir des images de bonne qualité.
  • La prise de clichés passera d’abord par une simple acquisition sans injection, suivie d’une injection intraveineuse de produit de contraste.

Bon à savoir : l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans l’analyse des images radiologiques, y compris celles issues du scanner thoraco-abdomino-pelvien (TAP), représente une avancée significative dans le domaine de l’imagerie médicale. L’IA est désormais utilisée pour aider les radiologues à interpréter plus efficacement les images obtenues par les scanners, promettant ainsi une amélioration de la précision diagnostique et une accélération du processus d’analyse.

Globalement, cet enregistrement s’étalera sur une dizaine de minutes.

  • Le cathéter vous sera ensuite retiré et vous pourrez vous rhabiller dans la cabine.
  • Vous pourrez rentrer chez vous ou revenir aux urgences s’il s’agit d’un scanner réalisé en urgence.
  • Sauf régime particulier (insuffisance cardiaque par exemple), rappelez-vous de boire de l’eau abondamment dans la journée (environ 2L) pour favoriser l’élimination du produit de contraste.
  • Le radiologue pourra vous communiquer des ébauches du résultat à votre sortie.
  • Le compte-rendu, les clichés et un CD-ROM vous seront remis en personne ou à votre médecin traitant.
RECOMMANDÉ :  Radiographie du sternum : Guide complet

Quels sont les risques et les contre-indications d’un scanner thoraco-abdomino-pelvien ?

En dépit de ses nombreuses qualités, le scanner thoraco-abdomino-pelvien n’échappe pas au proverbe qui dit : « Toute qualité est accompagnée d’un défaut ». En effet, des risques et des contre-indications subsistent quant à la réalisation de cet examen.  

1.      Irradiation et scanner thoraco-abdomino-pelvien

Les rayons X sont connus par leur capacité à causer des dommages au niveau des cellules du corps humain, augmentant la probabilité de développer un cancer sur le long terme.

Le scanner thoraco-abdomino-pelvien est concerné par ce risque, du fait de l’utilisation de ce type de rayonnement, et ce, même à faible dose.

Toutefois, il est toujours question de rapport bénéfice/risque. Ainsi, si votre médecin vous l’a prescrit, c’est sans doute parce que le résultat vous sera favorable. Votre santé, c’est ce qui est importe. Alors, ayez confiance !

Il faudra cependant éviter de réaliser cet examen chez la femme enceinte.

2.      Produit de contraste et ses inconvénients

Le produit de contraste peut entraîner :

  • Une réaction allergique
  • Une sensation de chaleur ou de goût bizarre à son injection
  • Une insuffisance rénale aigue

Ainsi, il faudra faire attention à son utilisation, même l’éviter, chez les insuffisants rénaux.

Quels sont les résultats d’un scanner thoraco-abdomino-pelvien ?

Il existe un large éventail de résultats possibles, en raison de la diversité des structures qu’un scanner thoraco-abdomino-pelvien peut explorer. Il peut s’agir d’une inflammation, d’une infection, d’une pathologie tumorale ou d’une autre affection.

Voici une liste non exhaustive des pathologies pouvant être découvertes au scan TAP :

1.      Les cancers

  • Le cancer du poumon, les cancers digestifs, les cancers urologiques et gynécologiques, le cancer du foie, le cancer du pancréas, les lymphomes
  • Les métastases d’un cancer (dissémination des cellules cancéreuses dans un organe autre que celui d’origine)

2.      Les lésions secondaires à un traumatisme

  • Les lésions osseuses
  • Les lésions d’organe
  • La rupture d’un vaisseau

3.      Les infections et les inflammations

  • Les infections broncho-pulmonaires
  • La tuberculose pulmonaire et extra-pulmonaire
  • La péricardite (inflammation de l’enveloppe du cœur, le péricarde)
  • L’appendicite aigue et ses complications : il s’agit d’une inflammation d’origine infectieuse de l’appendice (petite diverticule au niveau du côlon)
  • L’infection des voies biliaires siégeant soit au niveau de la vésicule biliaire (cholécystite aigue), soit au niveau de la voie biliaire principale (angiocholite aigue)
  • La pyélonéphrite (infection au niveau du rein)
  • Les abcès (collection de pus)

4.      Les pathologies vasculaires

  • L’embolie pulmonaire (obstruction de l’artère pulmonaire ou de ses branches par un caillot sanguin)
  • La dissection aortique (déchirure de la paroi interne de l’aorte)
  • L’anévrysme aortique (dilatation permanente et localisée de l’aorte)

Scanner thoraco-abdomino-pelvien : pour quel prix ?

Le coût d’un scan TAP est légèrement élevé par rapport aux autres types de scanner. Il sera en fonction de l’utilisation ou non d’un produit de contraste.

Globalement, le prix peut varier entre 500 et 600 euros.

Sachant que les différents centres de radiologie ont leur propre tarif respectif, vous pourrez toujours faire une comparaison des prix.

Où puis-je faire un scanner thoraco-abdomino-pelvien ?

La plupart des centres d’imagerie médicale offrent cet examen. Ainsi, le choix vous appartient ! Vous pouvez soit vous informer directement auprès d’un centre que vous connaissez, soit demander conseil à votre médecin.

La recherche en ligne s’offre également à vous. Voici justement un site qui pourra vous aider à trouver un centre de radiologie près de chez vous.

Références

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.8 / 5. Nombre de votes 13

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut