Scintigraphie des voies biliaires : Guide complet

Article rédigé par le 26 février 2024

La scintigraphie des voies biliaires ou scintigraphie hépatobiliaire est une technique d’imagerie utilisée en médecine nucléaire pour explorer le foie, la vésicule et les voies biliaires afin de détecter d’éventuelles anomalies fonctionnelles quant au remplissage de la vésicule ou à l’excrétion de la bile.

C’est un examen essentiel dans le diagnostic des affections hépato-biliaires de façon non invasive mais aussi dans le suivi d’une pathologie déjà existante.

Dans cet article, vous allez découvrir le principe de la scintigraphie des voies biliaires, ses principales indications, son déroulement et enfin ses limites.

Scintigraphie des voies biliaires : 5 points importants

  • 1 – Une scintigraphie des voies biliaires est une procédure d’imagerie médicale utilisant un traceur radioactif qui permet d’étudier le remplissage de la vésicule biliaire et la perméabilité des canaux biliaires.
  • 2 – Une scintigraphie des voies biliaires est un examen utilisé dans le diagnostic d’une affection hépatobiliaires en présence de symptômes évocateurs, d’une perturbation dans le bilan hépatique, dans le suivi des patients transplantés hépatiques et le choix du moment opportun pour arrêter le traitement antirejet.
  • 3 – les contre-indications absolues à la scintigraphie des voies biliaires sont la grossesse et l’allaitement.
  • 4 – Avant l’examen, il est important de jeûner au moins pendant 4 heures et de réaliser un test de grossesse 3 jours avant l’intervention.
  • 5 – En cas de symptômes hépato-biliaires récurrents et persistants, n’hésitez pas à contacter votre médecin pour une prise en charge adéquate.

Rappels anatomiques sur le foie et les voies biliaires

Le foie est l’organe le plus volumineux de l’organisme. Il est situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen et est en partie protégé par les côtes.

C’est un organe digestif qui assure plusieurs fonctions indispensables à l’organisme dont la fonction d’épuration ou d’élimination des substances toxiques de l’organisme, de synthèse surtout de la bile et facteurs de coagulation ainsi que de stockage.

Parallèlement aux vaisseaux sanguins, le foie est aussi parcouru par de nombreuses voies biliaires qui ont pour rôle d’assurer l’acheminement de la bile vers le canal cholédoque ou voie biliaire principale.

Scintigraphie des voies biliaires : définition – principe

La scintigraphie des voies biliaires est une procédure d’imagerie médicale qui relève de la médecine nucléaire via l’utilisation de produits radioactifs afin d’étudier le mécanisme de remplissage de la vésicule biliaire et la perméabilité des voies hépato-biliaires.

L’examen consiste en une injection d’un traceur radioactif de faible dose dans une veine de votre bras ou via un cathéter pour opacifier l’arbre hépato-biliaire qui sera guidé et imagé à l’aide d’une gamma-caméra.

Ce traceur radioactif possède des caractères particuliers qui induit la production de la bile et qui échappe à la réabsorption intestinale.  

La faible quantité de rayonnement émise par le produit radioactif sera ensuite détecté par un appareil à instillation pour ainsi obtenir des images

Une série dynamique d’images sera alors réalisé durant 60 à 90 minutes après l’injection du traceur et ingestion d’une brique de lait au chocolat.

La brique de lait au chocolat aura pour fonction de provoquer un « relâchement » biliaire.

La scintigraphie de voies biliaires permet d’étudier le remplissage de la vésicule biliaire et l’excrétion de la bile dans canaux biliaires.

Quelles sont les indications d’une scintigraphie des voies biliaires ?

Une scintigraphie des voies biliaires est indiquée dans plusieurs circonstances notamment :

– Les symptômes témoignant d’une atteinte hépatique tels que :

  • Les douleurs abdominales localisées dans la partie supérieure droite qui peuvent être associées à des nausées ou des vomissements
  • L’apparition d’un ictère : une coloration jaunâtre de la peau et des yeux.
  • Des selles anormalement claires ou décolorées.
  • La présence d’une perturbation du bilan biologique hépatique comme une augmentation du taux des transaminases surtout l’ALAT et/ou du taux de bilirubine totale et/ou de la gamma GT, etc.
RECOMMANDÉ :  Scanner cérébral : Guide complet

Bilan de surveillance chez les patients ayan bénéficié d’une transplantation hépatique. La scintigraphie des voies biliaires permet de suivre l’évolution de la restauration des fonctions primaires du foie et/ou du greffon.

Selon une étude menée par M. Nouira et al. , la scintigraphie des voies biliaires permet aussi de déterminer le moment idéal pour diminuer ou arrêter le traitement antirejet (immunosuppresseurs) chez les transplantés hépatiques.

Néanmoins, l’IRM hépatique s’est avérée plus efficace que la scintigraphie des voies biliaires pour évaluer la perméabilité des voies hépato-biliaires et détecter d’éventuelles anomalies.

Quelles sont les contre-indications d’une scintigraphie des voies biliaires ?

La seule contre-indication majeure à la réalisation d’une scintigraphie des voies biliaires est la grossesse et l’allaitement.

En effet, le traceur radioactif ne convient pas au fœtus et au bébé pendant l’allaitement car le risque d’irradiation, bien qu’il soit faible, reste encore présent.

Comment se préparer à une scintigraphie des voies biliaires ?

Lors de la prise de rendez-vous, la secrétaire médicale du centre d’imagerie vous donnera tous les conseils nécessaires.

Néanmoins, nous avons établi pour vous ces quelques recommandations afin de mieux vous préparer à l’examen.

Avant l’examen

  • La scintigraphie des voies biliaires exige un jeûne minimum de 4 heures et maximum 24 heures.
  • Si vous êtes à jeun depuis plus de 24 heures, il est important de le signaler au technicien car un médicament pour favoriser l’évacuation de la bile déjà présente dans votre vésicule biliaire vous sera administré.
  • Pour s’assurer de l’absence d’une grossesse, le médecin vous prescrira un test de grossesse ou un dosage du Bêta HCG 3 jours avant l’examen.
  • Tous les bijoux tels que les colliers, les boucles d’oreilles, les montres, les bagues, les piercings, les lunettes et tous autres objets métalliques devront être retirés avant l’examen.

Que dois-je ramener ?

Avant de vous rendre à votre examen, il est important d’apporter quelques documents indispensables pour assurer le bon déroulement de l’examen :

  • Votre ordonnance originale ou lettre de recommandation de votre médecin traitant
  • Une brique de lait au chocolat.
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez habituellement 
  • Les résultats récents de vos analyses sanguines et autres bilans 
  • Les examens radiologiques antérieurs et les comptes-rendus d’opération ou d’hospitalisation en votre possession 
  • Votre carte VITALE de sécurité sociale et son attestation afin de bénéficier des remboursements et permettre le suivi 
  • Votre carte de mutuelle ou autre assurance privée.

Comment se déroule une scintigraphie des voies biliaires ?

La scintigraphie des voies biliaires se déroule dans un service de médecine nucléaire, il est réalisé par un médecin ayant une formation spécialisée dans le domaine de la radioactivité. C’est un examen qui dure entre 1 à 2 heures.

Lors de votre arrivée au service de médecine nucléaire, vous serez accueilli par l’équipe médico technique pour procéder à un bref interrogatoire sur votre état de santé.

Cette étape vise à identifier d’éventuelles prédispositions, allergies, grossesse, allaitement, maladies chroniques ou toute autre information pertinente qui pourrait constituer une contre-indication à l’examen ou à l’utilisation de produits radioactifs.

Cette démarche garantit une prise en charge adaptée et sécurisée en fonction de votre situation médicale.

En cabine

  • Le technicien ou médecin spécialisé en médecine nucléaire vous guidera ensuite vers la cabine où vous serez amené à vous déshabiller pour revêtir la blouse d’hôpital et ôter vos bijoux.

En salle d’examen

Salle d’examen d’une scintigraphie
  • Vous serez allongé (couché sur le dos) sur la table de l’appareil à scintigraphie et une voie veineuse sera mise en place, généralement sur la veine du bras, pour injecter le traceur radioactif.
  • Une fois que vous serez bien installé, le traceur radioactif sera injecté doucement et progressivement.
  • L’injection du traceur radioactifs sera guidée et imagé par une gamma caméra.
  • A l’issue des clichés captés par le gamma caméra, le technicien vous demandera ensuite de boire la brique de lait au chocolat.
  • Une fois la brique de lait achevé, on procède immédiatement à une nouvelle acquisition d’image pour une durée d’environ 60 à 90 minutes.
RECOMMANDÉ :  Échographie fœtale : l’essentiel à savoir

Pour obtenir d’excellentes clichés, l’appareil devra être placé très près de vous, juste au-dessus de votre abdomen. Durant l’acquisition des images, il est important de rester immobile mais par contre vous pouvez respirer normalement.

A la fin de l’examen, le technicien retirera la voie veineuse.

Pour éviter la formation d’un hématome, vous pouvez comprimer la veine à l’endroit où l’aiguille a été introduite pendant quelques instants. Ensuite, vous pouvez vous rhabiller.

Après l’examen

  • Vous pouvez immédiatement reprendre votre activité quotidienne.
  • Vous pouvez manger normalement.
  • Veillez à boire suffisamment d’eau et à uriner souvent dans les heures qui suivent l’examen afin d’éliminer rapidement le produit radioactif.

Quels sont les risques liés à la scintigraphie des voies biliaires ?

Tout examen sur le corps humain, même conduit dans des conditions optimales, comporte un risque.

Néanmoins, dans le cadre d’une scintigraphie des voies biliaires, ceux-ci restent exceptionnelles :

  • Choc anaphylactique lié au traceur radioactif
  • Allergie ou intolérance liée au lactose (brique de lait). En cas d’intolérance ou d’allergie au lactose, le lait peut être remplacé par un autre liquide (eau).
  • Une extravasation (passage du produit en sous-cutané) du produit radioactif peut se produire au point de ponction. Dans ce cas, un traitement local sera mis en place.
  • Des troubles digestifs : douleurs abdominales, ballonnements, diarrhée, etc.

Scintigraphie des voies biliaires : compte rendu – résultats

Un premier commentaire vous sera donné juste après l’examen. Cependant, cela reste une première approche, car l’analyse des images par le médecin nucléaire requiert beaucoup de temps et une certaine minutie afin d’établir un diagnostic précis.

Le compte-rendu écrit sera ensuite transmis ultérieurement à votre médecin traitant par courrier accompagné des clichés imprimés, et souvent avec un CD-ROM d’images dynamiques.

Bon à savoir!
De nos jours, la lecture et l’interprétation des clichés d’imagerie peuvent se faire grâce à des logiciels d’intelligence artificiel. Cette nouvelle innovation, permet alors d’obtenir un diagnostic plus rapide.

Ce sera donc votre médecin qui vous communiquera officiellement les résultats de votre examen.

Quelles sont les limites d’une scintigraphie des voies biliaires ?

La scintigraphie des voies biliaires possède aussi ses limites qui incitent le médecin à avoir recours à d’autres techniques d’imageries.

  • L’existence des risques liés à l’injection du traceur radioactif bien que la dose d’irradiation corresponde à la dose d’une radiographie standard, constitue une limite aux performances de la scintigraphie des voies biliaires.
  • L’injection du produit radioactif en question peut être désagréable voire douloureux pour le patient.

Où réaliser une scintigraphie des voies biliaires près de chez moi ?

Pour trouver un centre ou un hôpital où réaliser une scintigraphie de la vidange gastrique près de chez vous, la première étape consiste à contacter l’établissement possédant un service de médecine nucléaire le plus proche.

Voici un site qui pourra vous aider dans votre quête, cliquez ici.

Foire aux questions

Quel est le coût d’une scintigraphie des voies biliaires ?

Le prix d’un examen scintigraphique varie entre 176 et 495 € en fonction de l’examen demandé.

Pour la scintigraphie des voies biliaires particulièrement, elle est prise en charge par votre caisse d’assurance maladie. Par contre, si vous n’avez pas déclaré de médecin traitant, vous devrez régler une somme de 10 €.

Quels sont les alternatives à une scintigraphie des voies biliaires ?

A défaut d’une scintigraphie des voies biliaires, on peut avoir recours à :

Une scintigraphie des voies biliaires est-elle douloureuse ?

La scintigraphie des voies biliaires proprement dite n’est pas douloureuse et n’est pas invasive.

C’es l’étape de l’injection du traceur radioactif qui peut être désagréable voire douloureuse mais la sensation n’est que passagère.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. La scintigraphie hépatobiliaire : aspects et applications d’une technique sous-exploitée – ScienceDirect
  2. Scintigraphie – Sujets spéciaux – Édition professionnelle du Manuel MSD (merckmanuals.com)
  3. Scintigraphie ou TEMP (tomographie par émission monophotonique) – VIDAL
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut