Sinusite dentaire : comment la reconnaître ?

Article rédigé par le 3 septembre 2023

La sinusite dentaire est une affection correspond à l’inflammation des muqueuses du sinus maxillaire d’origine dentaire. C’est une maladie potentiellement grave du fait de ses complications cérébrales et méningées.

La sinusite dentaire se distingue des autres causes de sinusite maxillaire par l’unilatéralité des symptômes associée à une pathologie dentaire. Sa prise en charge relève à la fois du dentiste et de l’oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Dans cet article, vous trouverez le mécanisme de survenue d’une sinusite dentaire. Vous découvrirez également les symptômes, les moyens de diagnostic et le traitement de cette maladie. À la fin de l’article, vous aurez quelques conseils pour soulager les symptômes liés à la sinusite dentaire.

Sinusite dentaire : d’où vient-elle ?

Pour rappel, les sinus sont des cavités aériennes creusées dans le massif osseux de la face. Ils sont tapissés par une muqueuse qui sécrète un mucus contenant des agents anti-infectieux. Les sinus vont par pair et communiquent avec le nez par l’intermédiaire d’un orifice par où s’écoule le mucus.

Sinus maxillaire et dent : une cohabitation pas toujours harmonieuse

Les sinus maxillaires sont les plus gros des sinus. Ils sont situés au niveau de chaque joue, en dessous des yeux et au-dessus de la mâchoire. Les sinus maxillaires sont en contact avec la périodonte (membrane qui entoure la racine d’une dent et qui sert de moyen de fixation dans l’alvéole) des deuxièmes prémolaires, premières et deuxièmes molaires supérieures.

Un conflit de voisinage entre un sinus maxillaire et une dent se solde par l’apparition de la sinusite dentaire. En effet, quand une des dents qui se trouvent sous les sinus maxillaires est infectée, la membrane osseuse peut subir une destruction progressive entraînant un bras de fer entre la dent et le sinus (du fait des propriétés anti-infectieuses du mucus).

Toutefois, cela se finit par une inflammation des muqueuses tapissant le sinus maxillaire.

Sinusite dentaire : deux causes principales

La sinusite dentaire peut faire suite à

  • des infections dentaires ; 
  • des complications infectieuses après un soin dentaire.
RECOMMANDÉ :  Implant zygomatique : Définition et avantages 

Infections dentaires

Il s’agit d’une diffusion microbienne qui par de la racine dentaire et atteint la pointe du plancher du sinus maxillaire. Cela s’observe dans quelques cas de caries, d’abcès dentaires ou au cours d’une infection qui touche la parodonte.

Complications infectieuses d’un soin dentaire

On parle de complications infectieuses iatrogènes. Elles surviennent quand des particules d’extraction de dent ou des résidus de substances d’obturation dentaire migrent vers les sinus.

Sinusite dentaire : quels sont les signes ?

Au cours d’une sinusite, l’inflammation des muqueuses produit un épaississement muqueux. Ce dernier impacte sur l’évacuation du mucus et augmente la pression dans les sinus. Les symptômes qui en résultent sont nombreux.

Symptômes communs à toutes les sinusites

  • une forte douleur au niveau des sinus (sinusalgie) ;
  • une congestion nasale ;
  • un écoulement nasal purulent (rhinorrhée purulente) ;
  • des maux de tête diffus ;
  • une sensation de malaise ;
  • des éternuements ;
  • une fièvre plus ou moins constante.

Symptômes spécifiques à la sinusite dentaire

Le maître-mot est : unilatéralité.

  • un écoulement nasal purulent et nauséabond unilatéral ;
  • une cacosmie unilatérale (mauvaise odeur permanente due à l’écoulement fétide)
  • une rougeur au niveau d’une joue ;
  • une douleur dentaire ;
  • une douleur sous-orbitaire unilatérale qui irradie vers l’arcade dentaire ;
  • un  mouchage unilatéral purulent ou strié de sang.

Sinusite dentaire : 3 types

Comme toute sinusite, la sinusite dentaire peut être classifiée sous trois types.

Sinusite aiguë 

Elle est définie par un écoulement nasal purulent depuis moins de 4 semaines. L’écoulement peut être accompagné de douleur sinusienne ou une congestion nasale.

Sinusite aiguë récidivante

Elle correspond à au moins 4 épisodes de sinusite aiguë en une année.

Sinusite chronique

Elle requiert la présence d’au moins deux des symptômes suivants pendant plus de douze semaines : 

  • écoulement nasal purulent ;
  • congestion nasale ;
  • douleur sinusienne.

Les moyens de diagnostic d’une sinusite dentaire

Généralement, c’est le médecin qui établit le diagnostic d’une sinusite dentaire. Devant des signes évocateurs, il procède à des examens cliniques. Il peut être amené à prescrire des examens paracliniques pour confirmer la maladie ou voir l’étendue de l’infection.

Cliniquement, la palpation du sinus maxillaire touché provoque une douleur. La douleur est accentuée quand le patient penche sa tête en avant.

Pour ce qui des examens paracliniques, ils sont nombreux.

Rhinoscopie

C’est une endoscopie des orifices du nez et des sinus. Elle permet de les visualiser et d’effectuer un prélèvement des sécrétions nasales, si besoin.

En cas de sinusite dentaire, la rhinoscopie montre généralement une congestion de la muqueuse sinusienne et des sécrétions purulentes.

RECOMMANDÉ :  Soins dentaires chez le patient cardiaque : quels risques ?

Microbiologie

Elle recherche les germes présents dans un échantillon prélevé dans les sécrétions. La plupart du temps, ce sont des streptocoques qui sont  responsables de la sinusite dentaire. Il arrive tout de même d’observer des cas de staphylocoques, des entérobactéries ou des aspergillus.

Panoramique dentaire

C’est une radiographie qui permet de bien visualiser la relation entre les dents du maxillaire et le sinus au-dessus.

Scanner

Il permet de voir les structures osseuses et les tissus mous. Il n’est pas utile pour le diagnostic. Par contre, il est parfois nécessaire en cas de complications ou d’évolution vers une sinusite dentaire chronique pour le choix thérapeutique notamment pour la chirurgie.

Traitement d’une sinusite dentaire : traitement multidisciplinaire.

Comme dit précédemment, la prise en charge d’une sinusite dentaire concerne à la fois les soins du sinus et les soins de la dent.

Traitement du sinus maxillaire

Traitement médicamenteux

Généralement, le traitement du sinus est médical. Il vise entre autres à soulager la douleur, enrayer l’infection et éviter que la sinusite dentaire devienne chronique.

Les médicaments utilisés sont :

  • des antalgiques pour la douleur ;
  • des anti-inflammatoires pour lutter contre l’inflammation ;
  • des vasoconstricteurs locaux pour lutter contre la congestion ;
  • des antibiotiques pour contrer les germes.

Drainage chirurgical

C’est une opération qui vise à évacuer le contenu du sinus maxillaire. Il est prescrit quand : 

  • la sinusite maxillaire est bloquée par les mucus ;
  • la douleur est insupportable ;
  • il y a une résistance aux traitements médicamenteux .

Traitement dentaire

Il vise à éliminer l’origine dentaire de la sinusite. La dent peut être conservée ou enlevée selon la nature de l’infection.

Traitement conservateur

Il s’agit d’un traitement endodontique qui consiste entre autres à désinfecter les canaux internes de la dent.

Extraction

Elle est indiquée lorsque le traitement conservateur risque d’entraîner une récidive ou d’empêcher la cicatrisation des lésions infectieuses.

Sinusite dentaire : quelques astuces pour soulager les symptômes

  • laver régulièrement les cavités nasales avec un sérum physiologique ou de l’eau de mer pour humidifier le mucus ;
  • inhaler de la vapeur pour favoriser la décongestion ;
  • dormir la tête surélevée pour faciliter l’écoulement du mucus ;
  • fredonner la bouche fermée : c’est le fameux humming”. Il a été rapporté que des chercheurs suédois ont découvert que fredonner augmente les échanges gazeux entre les sinus et le nez. Ce qui conduit à une meilleure ventilation des sinus.

Références

https://www.informationhospitaliere.com/comment-soigner-une-sinusite-dentaire#Quelles_sont_les_causes_de_la_sinusite_dentaire

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2008/revue-medicale-suisse-173/les-sinusites-d-origine-dentaire-diagnostic-et-prise-en-charge

https://www.lecourrierdudentiste.com/dossiers-du-mois/les-sinusites-maxillaires.html

https://www.qare.fr/sante/sinusite/maxillaire/https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=sinusite-maxillaire-symptomes-causes-traitement

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut