Souffle au cœur chez le chat : causes, symptômes et traitements

Article rédigé par le 10 juillet 2023

Les animaux, tout comme nous, peuvent avoir ce qu’on appelle un souffle cardiaque. Un souffle au cœur chez le chat est une anomalie sonore pouvant indiquer un dysfonctionnement de l’organe lors de l’auscultation cardiaque. Les origines de cette affection sont diverses et variées, mais il est important de savoir les principaux symptômes et traitements possibles pour aider votre chat s’il est concerné.

Lorsque le souffle au cœur est symptômatique, il peut provoquer des signes cliniques tels que la léthargie, des difficultés respiratoires, de l’œdème, de la cyanose, une cachexie, un effondrement, une syncope ou encore une paralysie des extrémités.

Selon l’origine et les conséquences pour l’animal, les traitements peuvent varier. Il est essentiel de consulter un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis et connaître les différentes options de prise en charge pour votre animal. Parlons en détail de ce dysfonctionnement cardiaque que l’on retrouve chez le chat : sa définition, ses symptômes et ce qu’il faut faire pour le soigner et le gérer.

Définition du souffle au cœur chez le chat

Le souffle au cœur chez le chat est une anomalie sonore entendue lors de l’auscultation cardiaque. En fait le son de vibrations, causées par le débit turbulent du sang à l’intérieur du cœur ou dans les gros vaisseaux sanguins qui sortent du cœur.

Cela produit donc un bruit anormal qui se superpose aux battements classiques et qui traduit un dysfonctionnement de l’organe [1]. Un souffle au cœur n’est donc pas une maladie en soi, mais l’expression audible d’une pathologie cardiaque.

Il existe plusieurs catégories du souffle au cœur du chat. C’est grâce au niveau d’intensité du son émis que les spécialistes ont pu les établir :

  • Un son faible, difficile à détecter au stéthoscope
  • Un souffle doux que l’on détecte au stéthoscope au cours d’une auscultation chez le vétérinaire
  • Un son pas trop fort que l’on détecte facilement au stéthoscope
  • Un souffle fort que l’on entend très bien au stéthoscope
  • Un son encore plus fort que le précédent
  • Un souffle perceptible à l’oreille humaine ou par un simple touché.

À part le niveau d’intensité sonore, il existe d’autres critères permettant de distinguer le souffle au cœur du chat. Parmi eux, il y a la régularité ou la discontinuité du son émis par le cœur, la qualité du son : plutôt aiguë ou grave, l’enveloppe du son et le pic d’intensité sonore.

NB: chez le chat il existe de nombreux souffles fonctionnels dit physiologiques. Le plus fréquent résulte d’une obstruction dynamique de la chambre de chasse du ventricule droitDe 11 à 63 % selon les études présentent ainsi un souffle cardiaque physiologique.

Causes du souffle au cœur

Il existe deux principaux origines de souffle cardiaque chez le chat : le souffle cardiaque congénital et le souffle cardiaque acquis.

Souffle cardiaque congénital

Le souffle cardiaque congénital est présent dès la naissance du chaton et est lié à une malformation du cœur ou à une anomalie structurelle (au niveau du muscle cardiaque ou des vaisseaux) [2].

On distingue essentiellement :

• La persistance du quatrième arc aortique : une malformation cardiaque associée à une formation embryonnaire défectueuse de l’aorte.

• La persistance du canal artériel : une malformation extérieure au cœur, au niveau de l’aorte et des artères pulmonaires.

Souffle cardiaque acquis

Le souffle cardiaque acquis apparaît au fil du temps chez un chat qui ne présentait pas de souffle cardiaque à la naissance [3]. Ce type de souffle cardiaque est souvent le résultat d’une maladie cardiaque qui se développe à mesure que le chat vieillit.

Plusieurs troubles qui peuvent affecter les félins peuvent finir par causer un souffle au cœur :

Cardiomyopathies

Les cardiomyopathies sont des maladies du muscle cardiaque qui peuvent provoquer un souffle au cœur chez les chats. Il existe plusieurs types de cardiomyopathies, telles que la cardiomyopathie hypertrophique et la cardiomyopathie dilatée.

La cardiomyopathie hypertrophique est souvent acquise chez l’adulte, tandis que la cardiomyopathie dilatée est fréquemment rencontrée chez les chatons ayant une malformation cardiaque congénitale.

Valvulopathies

Les valvulopathies représentent un autre groupe de causes possibles du souffle au cœur chez le chat. Elles sont liées à des problèmes au niveau des valves cardiaques, qui régulent le flux sanguin dans le cœur. Ces valves peuvent être atteintes de malformations, ou leur fonctionnement peut être altéré à cause d’une infection ou d’autres facteurs.

Anomalies des vaisseaux sanguins

Les anomalies des vaisseaux sanguins sont également responsables de souffles au cœur chez les chats. Par exemple, un shunt entre le cœur droit et gauche, ou entre de gros vaisseaux, peut entraîner une hypoxie artérielle due à un trouble respiratoire ou cardiaque grave.

De plus, certaines infections parasitaires comme la dirofilariose (vers du cœur) peuvent provoquer des anomalies au niveau des vaisseaux sanguins et causer un souffle au cœur.

RECOMMANDÉ :  Dysplasie de la hanche chez le chien : Guide pour propriétaires

D’autres facteurs, tels que l‘anémie, l’hyperthyroïdie, l’insuffisance rénale, le lymphome (cancer), et l’hypertension artérielle peuvent également causer un souffle cardiaque chez le chat. Il est essentiel de consulter un vétérinaire pour établir un diagnostic précis et déterminer le traitement le plus adapté en fonction de la cause du souffle au cœur.

Symptômes et diagnostic

Symptômes courants

Le souffle au cœur chez le chat peut être accompagné de divers symptômes tels qu’un retard de croissance, une perte de poids, une léthargie, des difficultés respiratoires (essoufflement, sifflements), une anorexie, ou encore des œdèmes et une cyanose (peau et muqueuses bleutées).

La toux, la perte d’appétit et l’augmentation de la fréquence respiratoire peuvent également être des signes d’un souffle cardiaque pathologique.

Ces symptômes sont des signaux suffisants pour pousser le propriétaire à prendre rendez-vous chez un vétérinaire. Un examen au stéthoscope permettra de détecter un souffle au cœur et de poser un premier diagnostic.

Méthodes de diagnostic

Auscultation cardiaque

Le diagnostic du souffle au cœur chez le chat commence généralement par une auscultation cardiaque. À l’aide d’un stéthoscope, le vétérinaire écoute les bruits cardiaques de l’animal pour détecter la présence et l’intensité d’un souffle.

Échographie cardiaque

L’échographie cardiaque est un examen d’imagerie médicale utilisés pour évaluer la structure, la fonction et les vaisseaux sanguins du cœur du chat. Cet examen peut aider à déterminer la cause du souffle cardiaque et à poser un diagnostic précis.

Parfois, certains jeunes chats présentent un souffle tout en restant en parfaite santé. L’échographie ne révèle aucune anomalie. C’est le cas de certaines chattes en gestation. Dans ce cas, le souffle disparaît après la naissance des chatons. Quand l’échographie ne détecte rien de grave, on dit que le souffle est physiologique.

Électrocardiogramme

Un électrocardiogramme (ECG) est un examen qui enregistre l’activité électrique du cœur du chat. Il peut être utilisé pour détecter des arythmies ou d’autres problèmes électriques du cœur qui pourraient être liés à un souffle cardiaque(source).

Radiographies et tests sanguins

Des radiographies thoraciques, des tests sanguins et des tests biochimiques avec une mesure de la T4 totale peuvent également être effectués pour évaluer la condition générale du chat et déterminer s’il souffre d’autres problèmes de santé tels que l’hyperthyroïdie, l’hypertension, l’anémie qui peuvent aggraver le souffle cardiaque.

La mesure de la pression artérielle et l’analyse des sifflements respiratoires peuvent également être utiles pour établir un diagnostic complet(source)

Ces examens et tests permettent au vétérinaire d’évaluer la gravité du souffle cardiaque chez le chat et de déterminer s’il est temporaire, définitif, ou s’il nécessite une prise en charge immédiate en urgence vétérinaire.

Diagnostic différentiel du souffle cardiaque

Il faut savoir que tous les souffles ne sont pas dus à une maladie cardiaque. Les souffles peuvent être entendus sur des animaux sains au niveau cardiaque. Ces souffles sont dits anorganiques, c’est-à-dire sans support lésionnel, tel le souffle juvénile du chaton.

Souffle juvénile ou innocent

Il s’agit d’un souffle d’éjection systolique (Volume de sang que le cœur éjecte à chaque contraction en systole), fréquent chez le chaton. Il serait dû à un flux sanguin turbulent dans la partie proximale du tronc pulmonaire ou de l’aorte, au moment de l’éjection ventriculaire, en raison d’un volume d’éjection systolique trop important pour la taille des vaisseaux en croissance décalée.

L’intensité du souffle serait influencée par le volume et la vitesse d’éjection : Il est donc intensifié lors de tachycardie (lorsque le chaton est stressé par l’examen) . Un chaton de 3 mois qui va à l’examen vétérinaire est forcément déjà en état de stress et son cœur bat plus vite. Avec la croissance, les souffles juvéniles s’atténuent pour disparaître vers l’âge de 6 à 8 mois.

Traitements et prise en charge

Quand il s’agit d’un chaton dont la respiration semble forte, il convient de procéder à une visite de contrôle car il est fréquent qu’en grandissant, le souffle disparaisse.

En revanche, chez un chat adulte, il convient de procéder à des explorations complémentaires pour déterminer la source du souffle. Parfois, une opération ou un traitement seront mis en place.

Médicaments et traitements médicaux

Pour traiter le souffle au cœur chez le chat, les vétérinaires prescrivent généralement des médicaments en fonction du type de cardiopathie. Les diurétiques (qui permettent de limiter la congestion) comme le furosémide sont souvent utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive, ce qui améliore sa respiration. D’autres médicaments couramment utilisés incluent les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) pour améliorer la circulation sanguine et soulager la charge cardiaque.

Par contre, la cardiomyopathie hypertrophique du chat est incurable : à ce jour, aucun traitement n’a fait ses preuves et permis la survie de l’animal. En moyenne, un diagnostic précoce et la mise en place immédiate d’un traitement permet de prolonger sa durée de vie d’environ 5 ans. 

Dans certains cas, par exemple en présence de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) ou d’endomyocardite, des antibiotiques peuvent être prescrits. Il est important de suivre les recommandations du vétérinaire concernant l’administration des médicaments et de surveiller attentivement l’état de santé du chat.

RECOMMANDÉ :  Chat qui hurle à la mort : les causes possibles et que faire ?

NB: aucun traitement n’est nécessaire lors de souffle physiologique (causés par le stress et l’excitation ) chez un chat . Cependant, une auscultation cardiaque annuelle est recommandée pour suivre son évolution.

Intervention chirurgicale

En cas de maladie cardiaque congénitale, la chirurgie est le traitement indiqué.

Étant donné que le traitement pour le souffle au cœur du chat dépend, en grande mesure, de la cause, il est très important d’aller chez le vétérinaire pour qu’il réalise une étude afin de définir la meilleure approche pour votre chat.

Alimentation et gestion du poids

Un régime alimentaire adapté est essentiel pour garantir une bonne santé cardiaque chez les chats souffrant de souffle au cœur. Une alimentation équilibrée et faible en sel peut aider à prévenir l’accumulation de liquide et l’œdème pulmonaire.

De plus, la taurine est un acide aminé essentiel pour la protection du muscle cardiaque et peut être prescrit comme supplément. Les acides gras oméga 3 à longue chaine (EPA/DHA) sont aussi indiqués car ils auraient un effet protecteur contre les troubles du rythme cardiaque.

Un respect des les apports en sodium est important pour les chats ayant des affections cardiaques pour limiter justement les effets de l’hypertension . Il ne doit pas dépasser 0,4% de matière sèche dans les stades précoces d’insuffisance cardiaque et 0,28% de matière sèche pour les stades avancés.

La gestion du poids est également importante, car un excès de poids exerce une pression supplémentaire sur le cœur. Un programme d’alimentation et d’exercice adapté au chat peut être élaboré avec l’aide de votre vétérinaire.

Suivi vétérinaire et examen de routine

Une surveillance régulière et un suivi avec un vétérinaire sont essentiels pour les chats souffrant de problèmes cardiaques. Des examens de routine, tels que l’échographie cardiaque, la mesure de la concentration de NT-proBNP (une hormone sécrétée par le cœur pour aider à apporter le sang partout dans le corps) et des analyses sanguines, peuvent être effectués pour évaluer l’évolution de la condition et ajuster le traitement si nécessaire.

En cas de traitement spécifique contre les parasites, tels que la dirofilariose ou la toxoplasmose, un suivi étroit avec le vétérinaire est également nécessaire pour s’assurer que le traitement est efficace et bien toléré par le chat.

Prévention et conseils pour les propriétaires de chats

Reproduction responsable et sélection des éleveurs

La prévention des maladies cardiaques chez les chats, comme le souffle cardiaque pathologique, commence par une bonne maitrise de reproduction.

Il est important de choisir un éleveur de confiance qui sélectionne les chats reproducteurs en fonction de leur santé et de l’absence de maladies congénitales. Par exemple, certaines races apparentées au Persan (comme le Maine Coon, le Ragdoll ou le Sphynx) sont davantage prédisposées à la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Il est donc crucial que les éleveurs prennent en compte ces facteurs pour minimiser les risques.

L’examen vétérinaire régulier des chatons, notamment l’évaluation du cycle cardiaque et la détection de souffle cardiaque systolique, permet de s’assurer que les malformations sont détectées tôt et traitées si nécessaire. Les propriétaires de chats doivent également s’assurer que leur animal est à jour sur les vaccinations et les traitements préventifs contre les affections parasitaires internes et externes .

Contrôle du stress et de l’environnement

Notons que pour gérer convenablement le souffle au cœur du chat, il lui est primordial de vivre dans un environnement sain, calme et apaisant. En conséquence, le chat stresse moins. Il est important de minimiser le stress en adaptant l’environnement de votre chat à ses besoins. Et pour cela il est recommandé de :

  • Aménagement de l’espace : offrez à votre chat un espace tranquille et confortable où il peut se retirer s’il se sent stressé. Les cachettes, comme les arbres à chats, sont particulièrement appréciées.
  • Alimentation équilibrée : un surpoids peut augmenter le risque de problèmes cardiaques chez les chats. Veillez donc à lui fournir une alimentation adaptée et évitez de le suralimenter.
  • Jouets et stimulation : l’ennui peut générer du stress chez les chats. Proposez-lui des jouets et des moments de jeu pour stimuler son esprit et son corps.
  • Visites régulières chez le vétérinaire : un suivi médical permet de détecter et de traiter les problèmes cardiaques avant qu’ils ne s’aggravent. Un examen annuel est recommandé pour les chats adultes, et plus fréquemment pour les chatons et les chats âgés.

En résumé, pour prévenir les problèmes cardiaques comme le souffle cardiaque pathologique chez les chats, il est crucial d’adopter une attitude responsable en matière de reproduction, de choisir des éleveurs consciencieux et de contrôler le stress et l‘environnement de votre chat. Des visites régulières chez le vétérinaire permettront de détecter les problèmes tôt et d’intervenir pour maintenir une bonne santé cardiaque chez votre animal.

Références

[1] : https://chats.ooreka.fr/astuce/voir/724539/souffle-au-coeur-du-chat
[2] : https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/souffle-cardiaque-chez-le-chat/
[3] : https://www.planeteanimal.com/souffle-au-c-ur-chez-le-chat-causes-symptomes-et-traitement-3847.html

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut