Sténose mitrale et insuffisance mitrale : L’essentiel à savoir

Article rédigé par le 14 mars 2024

La sténose mitrale et l’insuffisance mitrale se distinguent comme deux pathologies valvulaires critiques, chacune affectant la valve mitrale du cœur de manière unique.

Alors que la sténose mitrale restreint le flux sanguin en raison du rétrécissement de la valve, l’insuffisance mitrale entraîne un reflux sanguin (fuite ou régurgitation), mettant en jeu des dynamiques cardiaques complexes.

Dans le présent article rédigé par un professionnel de santé, nous vous présentons de manière simple et intelligible ces conditions complexes, soulignant leur impact sur la fonction cardiaque, leurs symptômes, leurs causes sous-jacentes et les avancées récentes dans les options de traitement.

Les 6 points importants à retenir

  • 1- La sténose mitrale se caractérise par un rétrécissement de la valve mitrale, limitant le flux sanguin du cœur vers le reste du corps, tandis que l’insuffisance mitrale provoque un reflux de sang dans l’oreillette gauche.
  • 2- Les symptômes communs de ces affections incluent l’essoufflement, la fatigue, et des palpitations, mais peuvent varier en intensité et nécessiter une surveillance médicale attentive.
  • 3- Les causes de la sténose et de l’insuffisance mitrale sont diverses, allant des maladies rhumatismales à des anomalies congénitales, en passant par l’usure liée à l’âge.
  • 4- Les avancées dans le diagnostic par échocardiographie ont amélioré la précision de la détection et de l’évaluation de la gravité de la sténose et de l’insuffisance mitrale.
  • 5- Les options de traitement varient de la gestion médicamenteuse pour contrôler les symptômes à des interventions chirurgicales plus invasives, comme la réparation ou le remplacement valvulaire.
  • 6- Les progrès récents dans les techniques moins invasives, telles que la réparation valvulaire mitrale par voie percutanée, offrent une amélioration significative de la qualité de vie pour de nombreux patients.

Rappels anatomiques essentiels sur le cœur et les valves cardiaques

Le cœur est un organe vital musculaire, situé dans la poitrine, qui pompe le sang à travers le réseau vasculaire du corps. Il se compose de quatre chambres :

  • Deux oreillettes (chambres supérieures) : l’oreillette gauche reçoit le sang oxygéné des poumons, tandis que l’atrium droit reçoit le sang désoxygéné du reste du corps.
  • Deux ventricules (chambres inférieures) : le ventricule gauche pompe le sang oxygéné vers le reste du corps, et le ventricule droit pompe le sang désoxygéné vers les poumons pour être oxygéné.

Ces chambres sont séparées par des valves cardiaques qui régulent le flux sanguin dans une seule direction, assurant une circulation efficace et coordonnée.

En effet, quatre valves cardiaques jouent un rôle crucial dans la direction du flux sanguin à travers le cœur, empêchant le reflux de sang :

  • La valve mitrale : située entre l’oreillette gauche et le ventricule gauche, elle permet au sang oxygéné des poumons de passer de l’atrium au ventricule gauche.
  • La valve aortique : elle ouvre le passage du ventricule gauche à l’aorte, permettant au sang oxygéné de circuler vers le reste du corps.
  • La valve tricuspide : située entre l’oreillette droite et le ventricule droit, elle régule le flux sanguin désoxygéné vers le ventricule droit.
  • La valve pulmonaire : elle contrôle le flux de sang du ventricule droit vers les poumons, où le sang est réoxygéné.

Chaque valve est conçue pour s’ouvrir entièrement pour permettre le flux sanguin puis se fermer hermétiquement pour empêcher le reflux.

C’est justement la perte de cette capacité de la valve mitrale à se fermer hermétiquement qui provoque l’insuffisance mitrale (fuite ou régurgitation), et c’est la perte de sa capacité de s’ouvrir entièrement qui est à l’origine de la sténose mitrale (ou rétrécissement mitral).

RECOMMANDÉ :  Palpitations cardiaques : Causes et explications

Maintenant que vous avez en tête ces quelques notions de base d’anatomie cardiaque, voyons d’un peu plus près chacune de ces deux valvulopathies (pathologie des valves).

Sténose mitrale (ou rétrécissement mitral)

Définition

La sténose mitrale, aussi appelée rétrécissement mitral, est une affection où l’ouverture de la valve mitrale du cœur est réduite.

Cette condition limite le flux sanguin de l’oreillette gauche vers le ventricule gauche, affectant la capacité du cœur à pomper le sang efficacement vers le reste du corps.

Symptômes

Si vous êtes atteint de sténose mitrale, vous pourriez ressentir une gamme de symptômes liés à la réduction du flux sanguin du cœur vers le reste de votre corps.

Les symptômes peuvent inclure un essoufflement, en particulier lors d’efforts physiques (dyspnée d’effort) ou même en position allongée (dyspnée de repos), une fatigue inhabituelle, des palpitations cardiaques qui vous donnent la sensation d’avoir un cœur qui bat fort ou de manière irrégulière.

Dans des cas plus avancés, la sténose mitrale peut se manifester par une toux sèche ou des crachats de sang.

Vous pourriez également observer un gonflement des pieds (œdème des membres inférieurs) ou des chevilles, signe d’une accumulation de liquide due à une circulation sanguine moins efficace.

Ces symptômes tendent à s’aggraver progressivement et peuvent limiter significativement votre capacité à réaliser des activités quotidiennes sans ressentir de gêne ou de difficulté.

Causes

La sténose mitrale est principalement causée par une affection rhumatismale, résultat d’une réaction inflammatoire suite à une infection streptococcique non traitée, comme la fièvre rhumatismale.

Cette condition peut endommager la valve mitrale, entraînant un épaississement, une calcification, ou une fusion de ses feuillets, ce qui réduit sa capacité à s’ouvrir correctement.

Bon à savoir !
Dans les pays développés, grâce aux progrès dans le traitement des infections streptococciques et à une meilleure prévention, l’incidence de la sténose mitrale d’origine rhumatismale a considérablement diminué au cours du dernier siècle !

D’autres causes moins communes incluent :

  • Des anomalies congénitales, où la valve mitrale est anormalement formée dès la naissance.
  • La calcification mitrale, un processus lié à l’âge où des dépôts de calcium se forment sur la valve mitrale, limitant son ouverture.
  • Des maladies comme l’endocardite, une infection de la valve mitrale, qui peuvent causer des dommages ou des cicatrices conduisant à une sténose.
  • Certaines maladies auto-immunes ou des conditions métaboliques peuvent également affecter la valve mitrale.

Complications

Les complications de la sténose mitrale peuvent inclure :

  • La fibrillation auriculaire (trouble du rythme cardiaque) ;
  • Insuffisance cardiaque ;
  • Caillots sanguins ;
  • Embolie pulmonaire ;
  • Hémorragie en cas d’usage d’anticoagulants ;
  • Infections cardiaques, comme l’endocardite.

Traitement

Le traitement de la sténose mitrale vise à soulager les symptômes, améliorer la qualité de vie, et prévenir les complications.

Il peut inclure :

  • Médicaments : pour contrôler les symptômes, comme les diurétiques pour réduire l’accumulation de liquide, et des anticoagulants pour prévenir la formation de caillots.
  • Valvuloplastie par ballonnet : une procédure non chirurgicale où un ballonnet inséré dans la valve mitrale via un cathéter est gonflé pour élargir l’ouverture de la valve. Elle représente une approche intéressante pour de nombreux patients, comme le montre cette étude américaine publiée en 2021.
  • Chirurgie : le remplacement ou la réparation de la valve mitrale par chirurgie est envisagé lorsque les symptômes sont sévères ou si la valvuloplastie par ballonnet n’est pas appropriée.

Le choix du traitement dépend de la sévérité de la sténose mitrale, des symptômes, et de la santé générale du patient.

Insuffisance mitrale (ou régurgitation mitrale)

Définition

L’insuffisance mitrale, également appelée fuite ou régurgitation mitrale, est une pathologie cardiaque où la valve mitrale du cœur ne ferme pas correctement, permettant au sang de refluer de manière anormale du ventricule gauche vers l’oreillette gauche lors de la contraction du ventricule.

RECOMMANDÉ :  Syndrome du QT long : menace méconnue pour votre santé cardiaque

Ce reflux peut réduire l’efficacité avec laquelle le cœur pompe le sang vers le reste du corps.

Symptômes

Les symptômes de l’insuffisance mitrale sont similaires à ceux observés dans la sténose mitrale.

Ils peuvent donc inclure un essoufflement, surtout lors d’efforts physiques ou en position allongée, une fatigue accrue, des palpitations cardiaques, un gonflement des pieds ou des chevilles, et une toux, particulièrement en position couchée.

Causes

Les causes de l’insuffisance mitrale sont variées :

  • Une maladie du muscle cardiaque (cardiomyopathie) ;
  • Des dommages aux cordages tendineux ou aux feuillets valvulaires ;
  • Des maladies du tissu conjonctif, comme le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde ;
  • Une infection de la valve cardiaque (endocardite) ;
  • Des anomalies congénitales de la valve mitrale ;
  • Une dilatation du ventricule gauche.

Traitement

Comme pour la sténose mitrale, le traitement de l’insuffisance mitrale vise à atténuer les symptômes et à prévenir les complications, et peut inclure :

  • Des médicaments pour réduire les symptômes ou traiter l’insuffisance cardiaque.
  • Une réparation valvulaire mitrale, visant à réparer la valve existante pour qu’elle fonctionne mieux.
  • Un remplacement valvulaire mitrale, où la valve mitrale est remplacée par une prothèse mécanique ou biologique.

Dans certains cas, des interventions moins invasives, comme la réparation valvulaire par cathéter, peuvent être envisagées.

Quand consulter

Si vous ressentez des symptômes qui pourraient indiquer une sténose ou une insuffisance mitrale, tels qu’un essoufflement, une fatigue inhabituelle, des palpitations cardiaques, ou un gonflement des pieds ou des chevilles, il est important de consulter un médecin sans tarder.

Ces symptômes peuvent être le signe d’une affection cardiaque nécessitant une évaluation et un traitement (pas forcément une pathologie de la valve mitrale, car ce sont des signes non spécifiques).

De plus, si vous avez un diagnostic préalable de sténose ou d’insuffisance mitrale et que vous observez une aggravation de vos symptômes, ou si vous développez de nouveaux symptômes, une consultation médicale s’impose également. Ceci est crucial pour ajuster votre plan de traitement et prévenir les complications potentielles.

Enfin, si vous avez des antécédents de maladies cardiaques dans votre famille ou des facteurs de risque associés à des maladies cardiaques, un bilan de santé régulier peut aider à identifier précocement tout problème potentiel et à prendre les mesures appropriées.

Avis du professionnel de la santé

La sténose et l’insuffisance mitrale, bien que ce soit des affections valvulaires cardiaques distinctes dans leur mécanisme, partagent l’impact potentiellement grave sur la fonction cardiaque et la qualité de vie des patients.

En effet, toutes deux peuvent compromettre la fonction cardiaque : la sténose mitrale en surchargeant le cœur, l’insuffisance mitrale en permettant au sang de refluer dans l’oreillette gauche.

La détection et le traitement précoces de ces conditions sont donc cruciaux pour prévenir l’aggravation des symptômes et les complications à long terme.

La bonne nouvelle c’est que les options de traitement ont considérablement évolué au fil des ans, allant de la prise en charge médicamenteuse à des interventions chirurgicales innovantes qui visent à réparer ou à remplacer la valve affectée.

Chaque patient nécessite une évaluation personnalisée pour déterminer le meilleur plan de traitement, en tenant compte de l’état de la valve, des symptômes et de la présence de toute autre condition médicale.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut