Tendinite de l’épaule : Chaud ou Froid ?(explication)

Article rédigé par le 9 septembre 2023

Vous êtes-vous déjà demandé comment soulager efficacement la douleur associée à la tendinite de l’épaule ? Que vous soyez un athlète, un travailleur manuel ou tout simplement quelqu’un qui utilise régulièrement ses bras au quotidien, cette affection peut devenir un défi majeur. 

L’utilisation de la thérapie thermique peut être une option, mais il est essentiel de comprendre laquelle est la plus appropriée dans votre cas. 

L’article présent se concentrera particulièrement sur l’utilisation de la chaleur et du froid en tant que méthodes de soulagement de la douleur dans la tendinite de l’épaule

Qu’est-ce qu’une tendinite de l’épaule ? 

La tendinite de l’épaule se caractérise par une inflammation ou une irritation des tendons des muscles de l’épaule.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque pour le développement de la tendinite de l’épaule incluent les activités physiques excessives, la posture inadéquate, le vieillissement, les mouvements répétitifs et les traumatismes antérieurs à l’épaule.  

Il est essentiel de comprendre ces éléments déclencheurs, car ils ont un impact direct sur le choix du traitement approprié. 

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents de la tendinite de l’épaule comprennent la douleur lors du mouvement de l’épaule, une sensation de raideur, une faiblesse musculaire et parfois un gonflement localisé.  

Ces symptômes peuvent varier en intensité, allant de douleurs légères à une douleur constante et invalidante. 

Traitements traditionnels de la tendinite de l’épaule 

La prise en charge de la tendinopathie de l’épaule repose sur des modalités thérapeutiques conventionnelles visant à atténuer l’inflammation, à soulager la douleur, et à favoriser la réparation des tissus affectés. 

Parmi ces méthodes, nous distinguons : 

Repos et immobilisation 

L’initiation d’une période de repos actif ou passif représente une étape cruciale dans la gestion de cette pathologie. Ce repos vise à minimiser la sollicitation excessive des tendons atteints, contribuant ainsi à prévenir une détérioration de la condition.

Dans les situations où le repos seul s’avère insuffisant, une immobilisation à l’aide d’une orthèse ou d’une attelle peut être préconisée afin de stabiliser l’articulation. 

Thérapie médicamenteuse 

L’administration de médicaments anti-inflammatoires (AINS), revêt une importance capitale pour apaiser la douleur et contrôler l’inflammation sous-jacente.

Ces agents pharmacologiques peuvent être administrés par voie orale ou par le biais d’applications topiques sous forme de pommades. 

Dans les cas où l’inflammation est particulièrement résistante, des corticostéroïdes peuvent être administrés par voie intra-articulaire (infiltration) pour conférer un soulagement plus ciblé. 

Rééducation Kinésithérapique 

Les kinésithérapeutes, élaborent des protocoles d’exercices individualisés, visant à renforcer les structures musculaires périarticulaires, à améliorer la stabilité articulaire et à restaurer l’amplitude de mouvement.

Ces modalités thérapeutiques, utilisées de manière conjointe et personnalisée, concourent à une amélioration significative de cette affection.

Toutefois, outre ces approches, l’utilisation appropriée de modalités thermiques, à savoir la chaleur et le froid, peut également s’avérer pertinente pour la gestion de la douleur et la promotion de la récupération.  

RECOMMANDÉ :  Rééducation après une fracture de l’omoplate : Conseils kiné et exercices  

Tendinite de l’épaule : Chaud ou Froid ?

Utilisation de la chaleur dans le traitement de la tendinite de l’épaule 

Cette approche thérapeutique est basée sur des principes physiologiques solides et peut s’avérer bénéfique pour les patients souffrant de cette condition. 

Les mécanismes d’action de la chaleur 

L’application de chaleur présente plusieurs avantages (hypothétiques) dans le traitement de la tendinite de l’épaule

  • Stimulation du métabolisme tissulaire favorisant ainsi une accélération du processus de guérison. 
  • Expansion des vaisseaux sanguins (vasodilatation), ce qui entraîne un meilleur apport en oxygène et en éléments nutritifs aux tissus. 
  • Induction de la relaxation musculaire  
  • Accroissement de la souplesse corporelle. 
  • Élèvement de la température corporelle. 
  • Activation des récepteurs thermiques. 
  • Inhibition des nocicepteurs, c’est-à-dire des récepteurs sensoriels de la douleur. 

Comment appliquer la chaleur

L’application de chaleur doit être effectuée de manière appropriée pour garantir son efficacité et éviter tout risque de brûlure cutanée.  

  • Choix de la source de chaleur : les options incluent les coussins chauffants, les compresses chaudes, les patchs thermiques et les bains chauds.  
  • Durée de l’application : appliquez la chaleur pendant environ 15 à 20 minutes à la fois. Évitez de prolonger l’application au-delà de cette durée pour éviter tout risque de brûlure. 
  • Utilisation d’un linge : placez un linge fin entre la source de chaleur et votre peau pour éviter un contact direct. Cela permet une diffusion plus uniforme de la chaleur. 

Précautions à prendre 

Bien qu’elle puisse être bénéfique, il est essentiel de prendre certaines précautions : 

  • Température modérée : évitez d’utiliser une chaleur excessive pour éviter les brûlures cutanées. 
  • Consultation médicale : si la douleur persiste ou s’aggrave malgré l’utilisation de la chaleur, consultez un professionnel de la santé pour une évaluation plus approfondie. 
  • Sensibilité individuelle : les personnes ayant des problèmes de circulation sanguine, de diabète ou de sensibilité cutanée accrue doivent être particulièrement prudentes lors de l’application de chaleur et consulter leur médecin au préalable. 

Utilisation du froid dans le traitement de la tendinite de l’épaule 

Le traitement par le froid (ou cryothérapie), émerge comme une modalité thérapeutique dans la stratégie de gestion de la douleur et de réduction de l’inflammation dans le contexte de cette affection musculosquelettique. 

Les mécanismes hypothétiques d’action du froid 

L’efficacité de la cryothérapie dans le traitement de la tendinite de l’épaule repose sur plusieurs mécanismes physiologiques clés : 

  • Baisse de l’activité métabolique. 
  • Vasoconstriction, une constriction des vaisseaux sanguins périphériques. 
  • Abaissement de la température corporelle. 
  • Manifestation d’un effet anesthésiant. 
  • Atténuation de l’enflure tissulaire (œdème). 
  • Réduction de la fréquence des spasmes musculaires. 

Les modalités de traitement par le froid  

  • Glace : l’application de glace sous forme de sacs ou de compresses est l’une des méthodes les plus couramment utilisées. Elle peut être réalisée en séances de 15 à 20 minutes, plusieurs fois par jour (de façon intermittente), tout en protégeant la peau contre les engelures à l’aide d’un tissu intermédiaire. 
  • Cryothérapie par compression : cette méthode combine l’application de froid avec une compression intermittente. 
  • Vaporisation de froid : une bombe de froid à vaporiser sur la zone douloureuse peut être utilisée pour soulager la douleur 
RECOMMANDÉ :  Tendinite épaule : Infiltration (est-ce que ça fonctionne ?)

Précautions et contre-indications 

Bien qu’elle puisse être bénéfique, il est essentiel de prendre en compte certaines précautions et contre-indications : 

  • Sensibilité au froid : certaines personnes peuvent être plus sensibles au froid que d’autres, ce qui peut entraîner des réactions indésirables, telles que des engelures. 
  • Éviter les Gelures : un contact direct prolongé entre la glace et la peau doit être évité pour prévenir les gelures. 
  • Consultation Médicale : les individus souffrant de troubles circulatoires, de neuropathies périphériques ou présentant une hypersensibilité cutanée doivent consulter un professionnel de la santé avant d’entreprendre une thérapie par le froid. 

Quand utiliser la chaleur et quand utiliser le froid ?  

Utilisation de la Chaleur

Les preuves suggèrent que l’utilisation de la chaleur est plus appropriée dans les phases subaiguës et chroniques de la tendinite de l’épaule, lorsque l’inflammation a diminué, mais où persiste la douleur musculaire ou articulaire.

La chaleur induit la vasodilatation, ce qui améliore le flux sanguin vers la région atteinte, favorisant ainsi la récupération en apportant des nutriments et en évacuant les déchets métaboliques.

Elle soulage également les tensions musculaires et peut réduire la douleur en agissant sur les récepteurs de la douleur

Utilisation du froid

Les données actuelles et les directives médicales soutiennent l’usage du froid dans les phases aiguës de la tendinite de l’épaule, caractérisées par une inflammation active et une douleur intense. Il est particulièrement bénéfique après des activités physiques qui peuvent exacerber l’inflammation. 

L’application de froid induit la vasoconstriction, limitant ainsi l’afflux sanguin vers la zone, ce qui contribue à réduire l’inflammation et à minimiser l’enflure. De plus, le froid agit comme un analgésique naturel en bloquant la transmission des signaux de douleur. 

Point à retenir

Voici un récapitulatif des informations essentielles :

  • Tendinite de l’épaule : il s’agit d’une inflammation ou irritation des tendons des muscles de l’épaule, souvent due à des activités excessives, une mauvaise posture, le vieillissement, des mouvements répétitifs ou des traumatismes antérieurs.
  • Traitements traditionnels : les approches conventionnelles comprennent le repos, l’immobilisation, la thérapie médicamenteuse, et la rééducation kinésithérapique. Elles visent à atténuer l’inflammation, soulager la douleur, et favoriser la réparation des tissus.
  • Utilisation de la chaleur : la chaleur peut être bénéfique dans les phases subaiguës et chroniques, favorisant la vasodilatation, la relaxation musculaire, et l’inhibition des récepteurs de douleur. Son application doit être prudente.
  • Utilisation du froid : le froid est recommandé dans les phases aiguës pour induire la vasoconstriction, réduire l’inflammation, et agir comme un analgésique naturel. Son application doit être intermittente et éviter le contact direct avec la peau.

Références 

(PDF) Mechanisms and efficacy of heat and cold therapies for musculoskeletal injury (researchgate.net)

Douleur dans le bas du dos: Chaud ou froid? | (lombafit.com)

Tendinite de l’épaule : Définition et prise en charge – TMS Membres Supérieurs (tms-membre-superieur.com)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut