Tendinite de l’épaule : Définition et prise en charge

Article rédigé par le 29 août 2023

La tendinite de l’épaule est une affection très courante. En effet, l’épaule est l’une des articulations que l’on utilise le plus au quotidien. C’est d’ailleurs ce qui le rend plus enclin aux blessures. Elle est douloureuse et invalidante.

Pour faire simple, c’est l’inflammation des tendons de l’articulation de l’épaules. Elle peut toucher les tendons de la coiffe des rotateurs ou ceux du biceps.

La prise en charge de la tendinite de l’épaule se divise en deux grandes catégories : les traitements conservateurs et les traitements chirurgicaux.

Si les tendinites simples peuvent être traitées par le repos, les anti-inflammatoires ou l’infiltration de corticoïdes, les formes compliquées nécessitent une chirurgie.

Nous allons entrer dans les détails dans la suite de l’article.

Qu’est-ce qu’une tendinite de l’épaule ?

Rappel anatomique

Pour mieux comprendre la tendinite de l’épaule, nous allons commencer par un petit rappel d’anatomie. L’épaule est un complexe articulaire dans lequel on retrouve 4 articulations bien distinctes.

  • L’articulation gléno-humérale : elle relie l’humérus à la glène de l’omoplate.
  • L’articulation acromio-claviculaire : elle relie l’acromion à l’extrémité latérale de la clavicule.
  • L’articulation sterno-claviculaire : elle relie le membre supérieur au thorax.
  • L’articulation scapulo-thoracique : elle constitue un espace de glissement entre l’omoplate et le thorax.

La mobilité de l’épaule est en grande partie due à l’action de l’articulation gléno-humérale et aussi de différents muscles qui sont : les muscles de la coiffe des rotateurs, le muscle deltoïde, le tendon de la longue portion du biceps, le muscle grand rond, le muscle grand dorsal, le muscle grand pectoral, etc.

La coiffe des rotateurs est le groupe de muscles qui relie l’humérus à l’omoplate. C’est elle qui assure la stabilité et la mobilité de l’épaule. Elle se compose de 4 tendons : le sous-scapulaire, le supra-épineux, le sous-épineux, et le petit rond.

Tendinite de l’épaule : définition

La tendinite de l’épaule correspond à l’inflammation d’un ou de plusieurs tendons de l’épaule. Il peut s’agir des tendons des muscles de la coiffe des rotateurs ou bien du tendon du biceps, ou encore l’ensemble.

On l’appelle aussi parfois la tendinite de la coiffe des rotateurs (sauf si elle concerne la longue portion du biceps).

RECOMMANDÉ :  Tendinite calcifiante de l’épaule et alimentation : tout savoir

Quels sont les symptômes de la tendinite de l’épaule ?

La tendinite de l’épaule se manifeste généralement par une douleur à l’épaule. Celle-ci peut s’étendre le long du bras et aussi vers les trapèzes et les cervicales.

La douleur s’accentue surtout lorsque le patient élève le bras ou lorsqu’il se couche sur l’épaule blessée. En parallèle, l’épaule gonfle, devient rouge et chaude.

Au fil du temps, cette condition provoque de la raideur et engendre progressivement une faiblesse musculaire.

Le patient se trouve dans les cas plus graves dans l’incapacité de réaliser le moindre mouvement.

Quelles sont les causes courantes de la maladie ?

D’ordinaire, la tendinite de l’épaule survient à la suite d’une surutilisation de l’épaule. Les tensions et les pressions qui s’y exercent à cause de certains mouvements finissent par léser les tendons.

Nombreux sont les facteurs à l’origine de cette affection. On peut citer :

  • les mouvements répétitifs et prolongés ;
  • les mouvements forcés et de grandes ampleurs ;
  • le port de charges lourdes ;
  • les faux-mouvements de l’épaule ;
  • les chutes et les traumatismes directs sur le bras et l’épaule.

On rencontre souvent ces situations chez les personnes qui effectuent des travaux manuels et chez les sportifs qui pratiquent du tennis, de la natation, de la musculation.

Par ailleurs, il existe aussi d’autres facteurs de risque qui favorisent la survenue de la tendinite de l’épaule. On peut citer par exemple l’âge, le surpoids, la sédentarité, l’arthrose, l’arthrite, le conflit sous-acromial, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’alcoolisme et le tabagisme.

Comment diagnostiquer la tendinite de l’épaule ?

Pour diagnostiquer la tendinite de l’épaule, le médecin commence toujours un interrogatoire. Cette étape permet de déterminer les causes potentielles des symptômes et les conditions qui les activent.

Ensuite, vient l’examen physique. Il effectue une palpation de l’épaule pour vérifier la présence de douleur, d’enflure et de rougeur.

En outre, afin de mieux évaluer la blessure, des examens d’imagerie supplémentaires sont également effectués :

  • une échographie : pour garantir l’absence de rupture des tendons (cette étude parle de l’apport de l’échographie dans le diagnostic des tendinopathies génératives de l’épaule) ;
  • une IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique) : pour confirmer l’inflammation et mesurer le degré de la gravité.

Quels sont les traitements possibles de la tendinite de l’épaule ?

En fonction de la gravité de l’affection, le médecin propose deux types de traitement : un traitement conservateur et un traitement chirurgical.

Les traitements conservateurs de la tendinite de l’épaule

Le traitement conservateur est préconisé devant une tendinite de l’épaule débutante ou sans complication. Celui-ci repose sur plusieurs étapes :

RECOMMANDÉ :  Fracture de la clavicule chez l’enfant : Quelle particularité ?

Les traitements chirurgicaux

Généralement, la tendinite de l’épaule guérit en 2 à 4 semaines.

Toutefois, dans certains cas, il arrive que le traitement ne réussisse pas à traiter entièrement l’affection. Cette dernière devient alors chronique d’où la nécessité d’une intervention chirurgicale.

L’opération se déroule en ambulatoire et sous arthroscopie.

En fonction des types de lésions, diverses techniques opératoires sont possibles, à savoir :

  • une synovectomie : nettoyage de l’épaule et suppression des tissus inflammatoires ;
  • une acromioplastie : rabotage de l’os sous acromial afin d’empêcher que celui-ci se frotte aux tendons  de la coiffe des rotateurs(conflit sous-acromial) ;
  • une ténotomie de la longue portion du biceps : suppression de la longue portion du biceps s’il est inflammatoire.

Après la chirurgie, l’épaule doit être immobilisée pendant quelques jours. Ensuite, le médecin recommande quelques séances de rééducation auprès d’un kinésithérapeute.

La reprise des activités quotidiennes peut se faire après 1 mois de l’intervention. Le temps de guérison à la suite d’une tendinite de l’épaule varie notamment selon la gravité de la lésion et le type de traitement appliqué.

Ressources

Tendinite de l’épaule : traitement naturel et huiles essentielles (tout savoir)

Tendinite calcifiante de l’épaule (tendinopathie) : Prise en charge

Références

https://toutpourmasante.fr/tendinite-epaule-symptomes-causes-definition/#:~:text=G%C3%A9n%C3%A9ralement%2C%20la%20tendinopathie%20de%20l,la%20natation%2C%20ou%20le%20tennis.

https://toutpourmasante.fr/tendinite-epaule-symptomes-causes-definition/#:~:text=G%C3%A9n%C3%A9ralement%2C%20la%20tendinopathie%20de%20l,la%20natation%2C%20ou%20le%20tennis.

https://www.clinique-drouot.com/fiche_pathologie/tendinite-de-lepaule/

https://toutpourmasante.fr/tendinite-epaule-symptomes-causes-definition/#:~:text=G%C3%A9n%C3%A9ralement%2C%20la%20tendinopathie%20de%20l,la%20natation%2C%20ou%20le%20tennis.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut