Tendinite de l’épaule : opération (Procédure et convalescence)

Article rédigé par le 22 août 2023

L’opération de la tendinite de l’épaule peut être indiquée en dernier recours si on n’observe pas d’amélioration avec les autres traitements. En effet, dans sa forme débutante, un traitement médical associé à une rééducation peut suffire à guérir cette maladie.

La procédure pour une chirurgie de la tendinite de l’épaule est plutôt simple. Elle commence par une consultation médicale pour justifier l’intervention, souvent aidé par des examens d’imageries comme l’IRM ou le scanner.

La convalescence après une opération d’une tendinite de l’épaule peut durer jusqu’à un mois en dehors des complications. Nous allons voir tout cela en détail dans la suite de cet article.

Petit rappel sur la tendinite de l’épaule

Pour mieux comprendre la nécessité d’une opération de la tendinite de l’épaule, nous allons commencer par un bref rappel sur cette pathologie.

La tendinite de l’épaule désigne une inflammation des tendons de ce dernier. Elle résulte le plus souvent de la surutilisation de l’épaule.

Les symptômes se caractérisent par la douleur, la diminution de la mobilité de l’épaule ainsi que la perte progressive de la force du bras.

Le traitement classique de la maladie repose sur le repos, les exercices de rééducation, les antalgiques, les anti-inflammatoires et l’injection de corticostéroïdes. Il existe aussi des traitements naturelles pour calmer les gênes liées à cette maladie.

Toutefois, lorsque les lésions sont trop sévères, il arrive parfois que la tendinite persiste et devient chronique. Dans ce cas-là, le dernier recours est la chirurgie.

Pour en savoir davantage sur la tendinite de l’épaule, cliquez ici.

Le déroulement du traitement chirurgical de la tendinite de l’épaule

La consultation

Pour confirmer l’indication à l’intervention chirurgicale de l’épaule, le chirurgien propose d’abord une consultation préopératoire. Cette étape consiste à identifier les tendons inflammés et à évaluer la gravité des lésions.

Pour ce faire, il procède à divers examens d’imageries comme l’IRM, l’arthroscanner et la radiographie.

Ces derniers pourront révéler s’il y a un développement de calcification, de conflit sous-acromial ou de rupture tendineuse. Et, à partir du résultat obtenu, le chirurgien pourra planifier les actes médicaux ou chirurgicaux appropriés à chaque cas.

Enfin, lorsque l’intervention est confirmée, le patient prendra rendez-vous avec l’anesthésiste pour des examens complémentaires.

L’opération de la tendinite de l’épaule

En cas de tendinite de l’épaule, l’opération s’effectue généralement sous arthroscopie, avec une anesthésie générale associée à une anesthésie loco-régionale. La durée totale de l’intervention est d’environ 30 à 45 minutes.

RECOMMANDÉ :  Conflit sous-acromial : tests et outils diagnostics

Au début, le chirurgien va réaliser environ 2 ou 3 incisions de 5 mm. Ensuite, au niveau de ces entailles, il va introduire une caméra dans à l’aide d’instruments fins. Une fois la caméra mise en place, la vraie opération peut enfin commencer.

Généralement, 3 gestes chirurgicaux sont réalisés.

La synovectomie

La synovectomie est l’étape par laquelle le chirurgien nettoie l’épaule et enlève les tissus inflammatoires.

L’acromioplastie

Le chirurgien a recours à l’acromioplastie lorsque la tendinite est due à un conflit sous-acromial.

Le traitement consiste à raboter l’acromion afin d’agrandir l’espace au sein de l’épaule pour que les tendons puissent coulisser sans frottement lors des mouvements. Cela va limiter leur inflammation, diminuer la douleur et guérir progressivement la tendinite.

 La ténotomie de la longue portion du biceps

La ténotomie vise à sectionner l’un des tendons du biceps lésé à cause du conflit sous-acromial. Cela contribue également à baisser la douleur de la tendinite.

La convalescence après l’opération de la tendinite de l’épaule

D’ordinaire, l’opération de la tendinite de l’épaule se fait en ambulatoire.

Après l’opération, l’épaule du patient devra être mise au repos et immobilisée à l’aide d’une écharpe. Cela permet d’éviter la douleur.

En outre, pour limiter les risques d’infection, il faut faire des pansements au niveau de la zone traitée tous les jours.

Pour recouvrir au plus vite la mobilité de l’épaule, il est conseillé de suivre des séances de rééducation auprès d’un kinésithérapeute.

Dans la mesure où aucune douleur anormale ne se manifeste dans le premier mois qui suit l’opération et que l’épaule est capable de bouger progressivement, il est possible de reprendre les activités quotidiennes. Le temps de guérison peut cependant varié selon les cas.

Pour les travaux professionnels, en revanche, il faudra attendre encore un à trois mois.

Ressources

Tendinite de l’épaule et musculation : Quelles précautions ? (tout savoir)

Tendinite calcifiante de l’épaule (tendinopathie) : Prise en charge

Références

https://docteurbrunolevy.com/chirurgie/tendinopathies/

https://www.sos-mains-trappes.com/pathologies-main-et-membre-superieur/epaule/tendinite-de-lepaule/#:~:text=doit%20%C3%AAtre%20envisag%C3%A9.-,TRAITEMENT%20CHIRURGICAL,le%20tendon%20et%20l’acromion.

https://www.chirurgieorthopediquemarseille.fr/fr/chirurgie-membre-superieur/chirurgie-epaule/tendinite-epaule

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 2.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut