Tendinite de Quervain et arrêt de travail : Maladie professionnelle ?

Article rédigé par le 4 mars 2024

Ressentez-vous des douleurs dans vos poignets et vos mains ? Vous souffrez peut-être de la tendinite de Quervain, une affection souvent causée par des mouvements répétitifs. Elle survient lorsque les tendons situés du côté du pouce de la main s’enflamment.

Cela peut provoquer des douleurs et des gonflements dans la région du pouce et du poignet. Si vous présentez ces symptômes, vous vous demandez peut-être s’ils sont liés à votre travail. Dans cet article, nous allons examiner la possibilité que la tendinite de Quervain soit une maladie professionnelle.

Quel arrêt de travail suite à une tendinite de Quervain ?

La tendinite de Quervain est une affection qui touche les tendons du pouce. Il s’agit d’un type de microtraumatisme répété, qui peut être causé par des activités impliquant des mouvements répétitifs du pouce.

Si vous souffrez de la tendinite de Quervain, vous devrez peut-être vous absenter du travail pour récupérer.

En effet, l’arrêt de travail suite à une tendinite de Quervain peut être nécessaire dans les cas où la douleur et l’incapacité fonctionnelle associées à la condition affectent de manière significative la capacité à travailler.

Cet arrêt professionnel vise à permettre la récupération et la guérison de la condition, en offrant au patient le repos nécessaire pour réduire l’inflammation et favoriser la guérison optimale des tendons.

La durée de cet arrêt dépendra de la gravité de votre affection, du type de traitement (conservateur, immobilisation par attelle, infiltration, chirurgie, etc.) que vous recevrez et de la nature de votre travail.

Dans certains cas, un arrêt de travail de quelques jours à quelques semaines peut être suffisant pour permettre une amélioration significative des symptômes. Cependant, dans les cas plus graves ou les situations où la tendinite de Quervain est aggravée par l’activité professionnelle, une période d’arrêt de travail plus longue peut être nécessaire.

Si vous souffrez de la tendinite de Quervain, il est important de discuter de vos options avec votre professionnel de santé traitant.

Le médecin tiendra compte de divers facteurs tels que l’intensité des symptômes, la capacité à effectuer les tâches professionnelles habituelles, les contraintes physiques du travail et les possibilités d’aménagement du poste de travail.

Une fois que les symptômes se sont améliorés et que la capacité à travailler est rétablie, vous pouvez envisager de reprendre progressivement vos activités professionnelles, en tenant compte des conseils de votre médecin et en évitant les mouvements ou les actions qui pourraient aggraver la tendinite.

Il est possible qu’on mette en place pour vous des mesures de prévention sur votre lieu de travail, telles que

  • une ergonomie adaptée
  • des pauses régulières
  • du temps pour faire des exercices d’étirement
  • des restrictions quant aux mouvements répétitifs ou excessifs du poignet, ou à la prise de charges lourdes
  • etc.
RECOMMANDÉ :  Comment reconnaître une fracture du scaphoïde ? (Diagnostic précis)

Comme chaque cas de tendinite de Quervain est unique, il est donc important de consulter un professionnel de santé pour obtenir un avis médical approprié, et des conseils personnalisés concernant l’arrêt de travail et la reprise des activités professionnelles.

La tendinite de Quervain est-elle considérée comme maladie professionnelle ?

La prévalence et l’incidence de la tendinite de Quervain sont largement observées dans le milieu professionnel. Les personnes qui occupent des emplois impliquant des mouvements douloureux, répétitifs ou pénibles sont souvent exposées au risque de tendinite de Quervain.

Cette affection est souvent causée par la surutilisation des tendons dans la région du poignet et du pouce, ce qui entraîne une irritation et une inflammation.

Bien que la tendinite de Quervain puisse survenir chez n’importe qui, elle est plus fréquente chez les personnes qui ont certaines professions qui les obligent à utiliser beaucoup leurs mains.

Par exemple, si vous exercez une profession qui vous oblige à utiliser beaucoup vos mains, comme la dactylographie ou l’utilisation d’un marteau, vous pouvez développer une tendinite de Quervain avec le temps.

Comme elle figure dans le tableau 57 des maladies professionnelles, la tendinite de Quervain peut être classée parmi les maladies professionnelles. Si vous pensez être à risque pour cette affection, il est important de parler à votre médecin des moyens de la prévenir.

De manière générale, voici la procédure type d’une condition admise comme maladie professionnelle en France :

  1. Diagnostic médical : Tout d’abord, il est important d’obtenir un diagnostic précis de tendinite de Quervain par votre médecin. Assurez-vous d’avoir un diagnostic clair et documenté de la maladie en question, conformément aux critères spécifiques du tableau 57 des maladies professionnelles.
  2. Déclaration à l’employeur : Si ce n’est pas déjà fait, il est préférable d’informer votre employeur de votre condition médicale et de votre intention de faire une demande de reconnaissance de maladie professionnelle.
  3. Consultation du médecin du travail : Au besoin, vous devrez consulter le médecin du travail de votre entreprise ou de votre service de santé au travail. Celui-ci évaluera votre état de santé, effectuera des examens complémentaires si nécessaire, et émettra également son avis médical.
  4. Envoi du dossier à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) : Une fois le formulaire de déclaration complété et les pièces justificatives rassemblées, vous devez envoyer le dossier complet à votre CPAM (la Sécurité Sociale). Assurez-vous de conserver des copies de tous les documents envoyés.
  5. Étude du dossier : La CPAM étudiera votre dossier et vérifiera s’il remplit les critères d’admissibilité en fonction du tableau 57 des maladies professionnelles. Ils peuvent également demander des examens supplémentaires ou des expertises médicales pour évaluer la relation entre votre maladie et votre activité professionnelle.
  6. Décision de la CPAM : Une fois l’étude terminée, la CPAM rendra une décision quant à la reconnaissance ou non de votre maladie professionnelle. Si votre demande est acceptée, vous aurez droit à des indemnités. Il faut noter que chaque situation est différente, et doit être analysée individuellement.
RECOMMANDÉ :  Doigt à ressaut : opération (indication et procédure chirurgicale)

En outre, rappelons que la procédure peut varier légèrement en fonction des spécificités de chaque cas. Il est donc recommandé de contacter votre CPAM, votre médecin, ou un avocat spécialisé en droit de la sécurité sociale pour obtenir des informations précises et des conseils adaptés à votre situation individuelle.

No post found!

Maladie professionnelle : Quelles indemnités ?

Lorsque la maladie professionnelle d’un salarié est reconnue, elle peut lui donner droit à une indemnisation pour perte de revenus.

Le montant et la nature de l’indemnisation peuvent varier en fonction de la durée de l’arrêt de travail, du caractère temporaire ou permanent de l’invalidité, ou de la responsabilité de l’employeur dans l’apparition de la maladie professionnelle du salarié.

Parmi les exemples d’indemnisation possibles, on peut citer :

  • Indemnités journalières ;
  • Indemnité mensuelle de remplacement du revenu ;
  • Prestations en cas d’invalidité partielle ;
  • Prestations en cas d’invalidité totale ;
  • Paiement des frais médicaux ;
  • Paiement des frais de reconversion professionnelle.

Il est important de noter que les conditions pour bénéficier de ces prestations varient en fonction de plusieurs facteurs. Pour plus d’informations, il est préférable de contacter votre institution nationale de sécurité sociale ou votre organisation de santé et de sécurité au travail.

Tendinite de de quervain et invalidité

Dans certains cas, la tendinite de Quervain peut entraîner une incapacité se manifestant par la réalisation limitée des tâches quotidiennes et professionnelles.

Dans certains cas extrêmes, il peut y avoir une incapacité permanente rendant impossible l’exécution des tâches de travail. Ceci survient souvent lorsque la tendinite de Quervain persiste malgré les traitements et autres interventions (comme les thérapies physiques, remèdes naturels, etc.).

Dans ce cas, il se peut que votre médecin considère un réaménagement de votre poste de travail, un changement de poste au sein de votre entreprise, ou même une reconversion professionnelle.

Il peut également dans certains cas faire une demande de reconnaissance de travailleur handicapé.

En fonction des séquelles, vous pourrez toucher des indemnités correspondantes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut