Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : Guide complet

Article rédigé par le 12 avril 2024

La tendinite du tibial antérieur, aussi appelée « tendinopathie du releveur du pied », correspond à une affection douloureuse de la partie antérieure de la jambe. Il s’agit d’une inflammation du tendon du muscle tibial antérieur (ou jambier antérieur) communément appelé « releveur du pied ».

Comme toute tendinite, la tendinite du tibial antérieur est susceptible d’évoluer vers une rupture du tendon mais heureusement, cela arrive très rarement. Cependant, la douleur occasionnée par cette tendinite rend difficile, voire impossible, de relever le pied.

Découvrez dans cet article rédigé par une médecin tout ce qu’il y a à savoir sur la tendinite du tibial antérieur (releveur du pied).

Les 5 points essentiels

  1. Le tibial antérieur ou jambier antérieur est un muscle de la partie antérieure de la jambe qui se finit par un tendon s’insérant dans l’os cunéiforme et le premier métatarsien. Ce dernier permet de tirer le pied vers le haut.
  2. La tendinite du tibial antérieur est une inflammation du tendon du muscle tibial antérieur (releveur du pied). Elle est habituellement associée à une inflammation de la gaine synoviale qui entoure le tendon. Dans ce cas, on parle de « ténosynovite du tibial antérieur ».
  3. La tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) est due au surmenage du tendon par sollicitations excessives du tibial antérieur. C’est une blessure sportive occasionnée, généralement, par les courses à petites foulées.
  4. La tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) se manifeste par une douleur en avant du tibia et du coup de pied qui s’intensifie au fil du temps ainsi qu’une sensation de crépitation de la zone endolorie.
  5. Le protocole GREC (Glaçage, Repos, Élévation et Compression) constitue la première conduite à tenir en cas de tendinite du tibial antérieur.

Tibial antérieur et releveur du pied : rappel anatomique

Le tibial antérieur, aussi appelé « jambier antérieur », est un muscle de la partie antérieure du membre inférieur. Superficiel, le tibial antérieur est palpable sur la face médiale du tibia, sur la partie avant de la jambe.

Le tibial antérieur part de la partie supérieure du tibia et descend le long de la jambe jusqu’au coup de pied. Il se finit par un tendon, qui après s’être entouré de gaine synoviale, s’insère sur l’os cunéiforme médial et le premier métatarsien, des os du pied. Ce tendon qui permet de tirer le pied vers le haut (dorsiflexion de la cheville) est littéralement appelé « releveur du pied ».

Bon à savoir : outre le tibial antérieur, la partie antérieure du membre inférieur comprend trois autres muscles qui sont le long extenseur des orteils, le court extenseur de l’hallux (ou du gros orteil) et le long fibulaire.

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : une blessure sportive

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : définition

La tendinite du tibial antérieur, aussi appelée « tendinopathie du tibial antérieur », est une inflammation du tendon du muscle tibial antérieur ou releveur du pied. Très souvent, elle est associée à une inflammation de la gaine synoviale qui entoure le tendon : on parle alors de « ténosynovite du tibial antérieur ».

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : cause

La tendinite du tibial antérieur est due au surmenage du tendon par sollicitations excessives du tibial antérieur. Généralement, elle apparaît suite à une pratique sportive notamment la course à pied à longue distance (marathon, trail ou ultra-trail, etc.). En effet, courir par petites foulées exercent des pressions répétées sur le tibial antérieur.

RECOMMANDÉ :  Tendinite de la patte d’oie : tout savoir

Bon à savoir : les patineurs et les skieurs sont des sujets à risque de tendinite du tibial antérieur. Et pour cause, les chaussures à tige montantes comme les chaussures de ski et des patins à glace peuvent accroître les pressions exercées sur la partie antérieure de la jambe.

Tendinite du tibial antérieur : évolution  

La tendinite du tibial antérieur peut évoluer vers une rupture du tendon releveur du pied. Ceci étant, c’est une complication très rare.

Dans sa mise au point publiée dans le Journal de Traumatologie de Sport en décembre 2008, M. Raguet rapporte son mécanisme d’apparition. En effet, il souligne qu’une rupture du tendon du tibial antérieur (releveur du pied) fait suite à un long épisode de tendinite du tibial antérieur associé à un traumatisme aigu par chute sur les fesses avec l’avant-pied bloqué.

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : diagnostic

Tendinite du tibial antérieur : douleur et crépitation, les deux principaux symptômes

Une tendinite du tibial antérieur se manifeste d’abord par de petites douleurs fugaces avec une sensation de crépitation en avant du tibia et du coup de pied (dos interne de la cheville et du pied). Elles apparaissent au début de l’effort sportif et disparaissent à l’échauffement.

Au fur et à mesure que l’inflammation s’installe, relever le pied devient de plus en plus douloureux. La douleur est intense et peut persister au repos. Elle peut être accompagnée par :

  • des bruits de craquement ;
  • une sensation d’un point qui accroche lors d’un mouvement ;
  • une sensation d’un pied qui fuit lors de la montée des escaliers ;
  • une enflure rouge de la zone endolorie.

Tendinite du tibial antérieur : examen physique

L’examen physique du pied révèle une enflure, sensible au toucher, sur le tendon tibial antérieur en avant de la cheville. Aussi, il pourrait y avoir un resserrement du muscle du mollet.

Le test de résistance à la dorsiflexion (mouvement du pied vers le haut) est très révélateur. Il est positif si cette résistance au mouvement du pied vers le haut réveille ou exacerbe la douleur.

Tendinite du tibial antérieur : examen d’imagerie

En cas de tendinite du tibial antérieur, l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) montre une inflammation de la paroi de la gaine du tendon. Le tendon peut être entouré de liquide. Parfois, on observe une dégénération du tendon

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : prise en charge

Le protocole GREC

La première conduite à tenir lors d’une tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) est d’effectuer le protocole GREC à savoir Glaçage, Repos, Élévation et Compression dans les 24 à 72 premières heures. Ce qui signifie :

  • appliquez de la glace sur la zone endolorie : elle soulage la douleur et permet de lutter  contre l’inflammation ;
  • prenez un temps de repos pour permettre à votre tendon de bien récupérer ;
  • élevez le membre affecté : ça favorise le retour veineux réduisant l’enflure ;
  • comprimez la zone affectée (ne pas trop serrer) : ça limite le gonflement et accélère la guérison du tendon.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Poche de Glace Cheville Genou, 3 PCS Sac de Glace Réutilisable Blessé [15Cm, 23Cm, 28Cm], Pain de Glace Anti-Douleur pour le Cou Pour enfants, Tête, Dos, Cou, Paule, Sportives Soulagement Douleur
  • MATÉRIAUX DE HAUTE QUALITÉ — Nos packs de glace sont fabriqués à partir de matériaux en polyester de haute qualité, avec une longue durée de vie et une résistance à l’usure, et l’extérieur est recouvert de PVC pour éviter les fuites.
  • FACILE À UTILISER — Pendant la thérapie par le froid, remplissez simplement le sac de glace avec les deux tiers de glace et d’eau pour soulager les maux de tête, les ecchymoses, les migraines, les douleurs musculaires et les gonflements. Pendant l’hyperthermie, veuillez ajouter de l’eau tiède pour soulager les maux d’estomac, les migraines, les sinus et les douleurs articulaires.
  • SAC DE GLACE PORTABLE — La conception compacte et confortable du sac de glace vous permet de transporter le sac de glace dans votre bureau, votre voiture et votre maison, ce qui est pratique à transporter et évite la douleur.
  • PAQUET CONTIENT – Grand 11″, Moyen 9″, Petit 6″. Petit – Bon pour cheville / yeux enflés, pour contusions ou pour enfants. Moyen – Bon pour la plupart des blessures ou des douleurs, comme le genou enflé, les maux de tête et l’arthrite. Large – Bon pour les zones de blessures importantes comme les épaules ou le dos.
  • LARGE GAMME D’APPLICATIONS — Il convient à la thérapie par le froid, qui aide à réduire la douleur et l’enflure causées par des écorchures mineures, des ecchymoses, des douleurs musculaires, des entorses et des foulures. Il est recommandé pour aider à soulager la douleur, réduire l’enflure et accélérer la récupération.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Actesso Chevillère Élastique avec Sangle – Soutien Attelle pour les Chevilles Faibles, les Entorses et les Blessures du Sport. Pour Hommes et Femmes, Pied Gauche ou Droit Strapping (L, Noir)
  • OFFRE UN SOUTIEN À LA CHEVILLE ET PERMET DE RÉDUIRE LE RISQUE DE NOUVELLES BLESSURES – Cette chevillère contribue à protéger l’articulation de la cheville contre les blessures lors de la pratique de sports tels que le football, le netball, le basket-ball et la course à pied.
  • SOULAGE LA DOULEUR ET PROTÈGE LA CHEVILLE APRÈS UNE BLESSURE – Ce support de compression protège la zone affectée et préserve les chevilles foulées et fracturées de toute nouvelle blessure.
  • SANGLES RÉGLABLES POUR UN MAXIMUM DE SOUTIEN ET DE CONFORT – Les sangles élastiques enveloppantes vous permettent de l’ajuster parfaitement tout en offrant une compression optimale à l’articulation de la cheville.
  • FABRIQUÉ AVEC UN MATÉRIAU ÉLASTIQUE LÉGER – Ce support est respirant et s’adapte à la plupart des chaussures. Il offre soutien et confort sans être gênant pendant les activités sportives ou autres.
  • CHOIX DE TAILLES – Pour hoPlusieurs tailles, pouvant être utilisées sur la cheville gauche ou droite, par les hommes ou les femmes. Mesurez, en centimètres, le tour de votre cheville juste au-dessus de l’articulation. Petit (19-22). Moyen (22-25). Large (25-28).mmes et femmes, en noir ou en beige. Mesurez le tour de votre coude en centimètres et sélectionnez la taille Petit (23-26), Moyen (26-29), Large (30-34).

Les traitements médicamenteux

La douleur d’une tendinite du tibial antérieure fait appel à l’utilisation de traitement antalgique ou antiinflammatoire par voie orale ou par voie locale (pommade, patch, etc.).

RECOMMANDÉ :  Instabilité du genou : Explications et solutions

L’infiltration d’anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoïdes) ou de plasma riche en plaquettes (PRP) est à effectuer avec prudence. Elle peut léser le tendon du tibial antérieur.

Bon à savoir : le plasma riche en plaquettes (PRP) est obtenu à partir d’un système de centrifugation du sang du patient. Ce système permet de séparer les différents composants sanguins. Soit dit en passant : à l’heure actuelle, l’efficacité de l’infiltration du PRP sur les tendinites n’est pas étayée par des preuves scientifiques.

Le port d’une attelle orthopédique : le releveur du pied

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

La kinésithérapie

L’apport de la kinésithérapie sur la prise en charge de la tendinite du tibial antérieur se concentre principalement sur le renforcement et l’entrainement progressif des muscles antérieurs de la jambe.

La physiothérapie

Les moyens de physiothérapie susceptibles d’être utilisées pour traiter une tendinite du tibial antérieur sont entre autres :

  • les ultrasons thérapeutiques ;
  • le laser thérapeutique ;
  • la thérapie par ondes de choc.

La chirurgie

L’intervention chirurgicale est exceptionnelle pour une tendinite du tibial antérieur. C’est une solution à envisager uniquement en cas d’échec des autres traitements ou une rupture du tendon releveur du pied.

L’intervention chirurgicale consiste en un débridement, une élimination des tissus endommagés. Le débridement peut être suivi d’une greffe tendineuse.

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : prévention

Les gestes à adopter pour ne pas souffrir d’une tendinite du tibial antérieur sont :

  • évitez de trop serrer les lanières ou les lacets de vos chaussures à tige ;
  • portez des chaussures de sport adéquates à votre activité sportive ;
  • échauffez bien les muscles de vos jambes avant tout entraînement et étirez-les bien après l’effort sportif ;
  • n’augmentez jamais soudainement l’intensité de vos entrainements.

Tendinite du tibial antérieur (releveur du pied) : quand consulter ?

Consultez si vous avez :

  • une douleur à l’avant de votre jambe, plus particulièrement au niveau du dos interne de la cheville et du pied ;
  • une sensation de crépitation en avant du tibia et du coup du pied ;
  • une sensation d’un pied qui fuit en montant les escaliers.

Si vous cherchez un spécialiste dans votre région, consultez notre répertoire.

Références 

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
  • M. Raguet. Tears of the tibialis anterior. 2008 Elsevier Masson SAS. doi : 10.1016/j.jts.2008.07.001.
Tendinopathie tibiale antérieure
Partie 2 : le plan antérieur
Tendinite du jambier antérieur ou tibial antérieur – tendinite au tibia
TENDINITE TIBIALE ANTÉRIEURE
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut