Tendinite épaule : Infiltration (est-ce que ça fonctionne ?)

Article rédigé par le 20 août 2023

La tendinite de l’épaule, une affection caractérisée par l’inflammation des tendons de l’appareil musculo-squelettique de l’épaule, demeure un défi clinique courant, causant douleur et dysfonction.  

Parmi les options thérapeutiques envisagées, les infiltrations, consistant en l’injection percutanée de corticostéroïdes ou d’autres agents pharmacologiques, ont suscité un intérêt croissant en tant que modalité de traitement potentielle.  

Cet article vise à scruter l’efficacité des infiltrations dans la gestion des tendinites de l’épaule tout en évaluant les considérations médicales essentielles pour leur administration. 

Tendinite de l’épaule, informations clés 

La tendinite de l’épaule est une condition pathologique qui découle d’une réponse inflammatoire au sein des tendons des muscles associés à la région de l’épaule.

Cette condition peut affecter divers tendons, cependant, la tendinopathie de la coiffe des rotateurs est reconnue comme la forme la plus courante et prédominante de cette affection. 

Cette pathologie, souvent attribuée à des microtraumatismes répétés, au vieillissement tissulaire ou à des facteurs mécaniques, implique principalement le tendon du supra-épineux.

Elle engendre fréquemment une douleur lancinante, une réduction de l’amplitude de mouvement et une altération de la qualité de vie. 

Le diagnostic s’appuie sur une évaluation minutieuse des antécédents médicaux, des facteurs de risque et des caractéristiques symptomatiques du patient, ainsi, que sur un examen physique exhaustif.

La combinaison de ces éléments cliniques avec l’utilisation appropriée d’examens d’imagerie, tels que l’échographie, la radiographie et l’IRM, permet de visualiser les anomalies anatomiques et les changements tissulaires caractéristiques associés à la tendinite 

Nous vous prions de consulter l’article suivant pour obtenir des informations complémentaires : Tendinite de l’épaule : Diagnostic radiologique (radio et autres) – TMS Membres Supérieurs (tms-membre-superieur.com)

L’infiltration comme option thérapeutique  

L’infiltration émerge comme une modalité thérapeutique ciblée dans le traitement de la tendinite de l’épaule. Cette approche implique l’administration précise et localisée de substances pharmacologiques, souvent des corticostéroïdes, directement au site inflammatoire.  

L’objectif fondamental de cette technique est de réduire l’inflammation locale et d’atténuer la douleur, tout en favorisant une récupération plus rapide de la fonction articulaire.

L’efficacité de l’infiltration repose sur le principe de concentration élevée et d’action prolongée de médicaments anti-inflammatoires à l’endroit exact de l’atteinte tendineuse.  

Comment fonctionnent les infiltrations ? 

Lors de cette procédure, une solution médicamenteuse est administrée par voie percutanée, généralement au moyen d’une aiguille fine, dans le tissu enflammé du tendon.

RECOMMANDÉ :  Anatomie acromio-claviculaire : tout savoir sur cette articulation

Les substances injectées comprennent souvent des corticostéroïdes, reconnus pour leur efficacité dans la modulation des réponses inflammatoires et immunitaires. 

Une fois injectés, les corticostéroïdes agissent sur les cellules immunitaires et les médiateurs inflammatoires présents dans la zone tendineuse.

Ces substances agissent par le biais de divers mécanismes, notamment :

  • la suppression des cytokines pro-inflammatoires
  • la modulation des voies de signalisation cellulaire
  • la régulation des molécules impliquées dans la réponse immunitaire locale.

Les corticostéroïdes inhibent également la migration des cellules immunitaires vers le site d’inflammation, contribuant ainsi à la réduction du gonflement et de la douleur. 

Déroulement d’une séance d’infiltration 

La procédure d’infiltration débute par une préparation minutieuse de la zone d’injection. Après une désinfection appropriée, l’aiguille fine est guidée vers la région inflammatoire du tendon sous une orientation précise, souvent assistée par des techniques d’imagerie telles que l’échographie

Une fois positionnée avec précision, la substance pharmacologique est administrée avec soin. La procédure, bien que généralement tolérable, peut causer une sensation de picotement ou de pression.

En général, une séance d’infiltration pour la tendinite de l’épaule peut durer entre 10 et 30 minutes.  

Après l’injection, des soins post-injection appropriés sont nécessaires pour optimiser les résultats et minimiser les risques d’effets indésirables.

Les patients sont généralement invités à éviter toute activité excessive dans les heures suivant l’infiltration pour permettre au médicament de se diffuser efficacement dans les tissus.

L’application de glace dans la zone d’injection peut aider à réduire le gonflement local et à atténuer les sensations de douleur. 

Évaluation de l’efficacité des infiltrations 

Plusieurs études ont examiné l’effet des infiltrations sur le soulagement de la douleur et l’amélioration de la fonction dans le contexte des tendinites de l’épaule.

Certains résultats indiquent que les infiltrations de corticostéroïdes peuvent conduire à un soulagement rapide et significatif de la douleur, améliorant ainsi la qualité de vie des patients.

Les scores d’évaluation de la douleur, de la fonction et de la mobilité peuvent montrer des améliorations notables après l’administration des infiltrations. 

Cependant, il est important de noter que les résultats ne sont pas uniformes et peuvent varier d’un patient à l’autre. Certains individus rapportent une rémission prolongée de leurs symptômes, tandis que d’autres signalent des effets temporaires ou une absence de changement significatif.

Les différences de réponses pourraient être attribuées à des facteurs tels que la gravité de la tendinite, les caractéristiques individuelles du patient et la technique d’administration des infiltrations

En outre, il existe des préoccupations quant à la durabilité des effets à long terme des infiltrations. Les résultats peuvent être temporaires, nécessitant des séances de traitement ultérieures pour maintenir le soulagement.

RECOMMANDÉ :  Tendinite du biceps : durée (combien de temps ?)

La prise de décision pour le recours aux infiltrations doit être basée sur une évaluation complète des avantages potentiels et des risques, en tenant compte du contexte clinique et des préférences du patient. 

Alternatives à considérer 

Lorsque les infiltrations se révèlent inappropriées ou inefficaces pour la gestion des tendinites de l’épaule, une exploration réfléchie des alternatives thérapeutiques s’avère essentielle pour répondre aux besoins individuels du patient.  

Les options suivantes méritent d’être prises en considération : 

1. Kinésithérapie : une approche personnalisée, axée sur le renforcement musculaire et la correction des déséquilibres musculo-squelettiques, peut contribuer à améliorer la stabilité de l’épaule et à réduire la charge sur les tendons affectés.  

3. Modifications du comportement : les changements d’habitudes et de postures au quotidien, ainsi que la limitation des activités qui exercent une pression excessive sur l’épaule, peuvent jouer un rôle significatif dans la gestion des symptômes.

4. Médicaments alternatifs : outre les corticostéroïdes, d’autres médicaments anti-inflammatoires tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être envisagés pour atténuer la douleur et l’inflammation. Les AINS doivent être utilisés sous la supervision d’un professionnel de la santé en raison de leurs effets secondaires potentiels. 

5. Intervention chirurgicale : pour les cas graves ou résistants aux traitements conservateurs, une intervention chirurgicale peut être envisagée. La chirurgie peut impliquer la réparation du tendon lésé, la décompression de l’espace sous-acromial ou d’autres procédures spécifiques visant à restaurer la fonction de l’épaule.

6. Approches complémentaires : les thérapies complémentaires telles que l’acupuncture, la thérapie par ondes de choc extracorporelles et les approches de médecine traditionnelle peuvent être envisagées. Cependant, il est important de noter que les preuves scientifiques soutenant leur efficacité peuvent varier.

Conclusion

En somme, l’efficacité des infiltrations dans le traitement des tendinites de l’épaule est un sujet en évolution qui nécessite une attention continue.

Les études futures devraient s’efforcer de clarifier les facteurs qui influencent la réponse au traitement, d’identifier les sous-groupes de patients les plus susceptibles de bénéficier des infiltrations et d’évaluer l’impact à long terme sur la progression de la pathologie tendineuse.

Références

Tendinite de l’épaule : Diagnostic radiologique (radio et autres) – TMS Membres Supérieurs (tms-membre-superieur.com)

Infiltration pour tendinite de l’épaule : traitement efficace et rapide – Radiologie pour tous

Infiltration de l’épaule : Guide complet – Radiologie pour tous

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut