Tests de Tinel et Phalen : efficaces pour diagnostiquer un syndrome du canal carpien ? (étude révélatrice)

Article rédigé par le 24 janvier 2024

Le syndrome du canal carpien (SCC) est une pathologie fréquemment rencontrée en clinique, dont le diagnostic est souvent confirmé par électroneuromyographie (ENMG). Toutefois, deux tests cliniques, les tests de Tinel et Phalen, sont couramment utilisés bien que leur efficacité soit débattue.

Une étude menée par Fida Allaya et son équipe vise à évaluer la sensibilité et la spécificité de ces tests. En tant que cliniciens, devrait-on prendre le temps de réaliser ces tests chez les patients suspectés d’avoir un SCC ?

La réponse dans l’article qui suit.

L’étude en question

  • Titre : « Tests de Tinel et Phalen : quelle sensibilité et quelle spécificité au cours du syndrome du canal carpien ? »

  • Auteurs : Fida Allaya, Kammoun Ines, Donies Masmoudi, Leila Triki, Hela Zouari, Kaouthar Masmoudi

  • Année de publication : 2019

  • Journal : Journal de Neurologie

  • Institution : Service d’explorations fonctionnelles, CHU Hbib Bourguiba-Sfax, Sfax, Tunisie

Objectifs

L’objectif principal de cette recherche est d’évaluer la sensibilité et la spécificité des tests de Tinel et Phalen pour identifier les individus à haut risque de syndrome du canal carpien (SCC).

Pour tout savoir sur cette condition, consultez l’article : Syndrome du canal carpien : définition et prise en charge

Patients et méthodes

L’étude a inclus 60 patients, représentant 120 mains, suspectés de SCC et adressés au service des explorations fonctionnelles de l’hôpital Habib Bourguiba.

Les participants ont subi un examen par électroneuromyographie ENMG suite à une consultation et un examen clinique comprenant les tests de Tinel et Phalen.

Les données ont été analysées via le logiciel SPSS pour déterminer la sensibilité et la spécificité des tests.

Résultats

Les résultats ont montré que le diagnostic de SCC a été posé chez une grande majorité des cas présentant des tests de Tinel et Phalen négatifs (85,7 % pour chacun).

Paradoxalement, une proportion légèrement plus élevée de SCC a été détectée chez les patients avec des tests positifs (91.5 % pour le test de Tinel, et 92.2 % pour le test de Phalen).

Les tests ont révélé une faible sensibilité (60 % pour le test de Tinel et 55 % pour le test de Phalen), et une faible spécificité (53 % pour le test de Tinel et 38 % pour le test de Phalen).

Discussion

Cette étude s’inscrit dans un contexte de débat concernant la fiabilité des tests de Tinel et Phalen.

La littérature scientifique montre une large variation dans les taux de sensibilité et de spécificité de ces tests, ce qui corrobore l’observation d’une fiabilité modeste mise en évidence par cette recherche.

RECOMMANDÉ :  Perdre son emploi à cause du syndrome du canal carpien ? (étude révélatrice)

Conclusion

Les tests de Tinel et Phalen ne sont pas considérés comme des outils de dépistage fiables pour le SCC.

L’étude renforce l’importance de l’examen ENMG comme méthode de diagnostic préférentielle pour cette pathologie.

Ressources

Nos articles sur le syndrome du canal carpien

Vous cherchez un professionnel de santé pour soigner votre canal carpien ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Reférences

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0035378719302243

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut