Tiques chez le chien : Guide complet

Article rédigé par le 17 janvier 2024

L’infestation par les tiques chez le chien représente une préoccupation majeure pour les propriétaires d’animaux de compagnie. Lors de leur repas sanguin, ces acariens peuvent transmettre divers agents pathogènes pouvant infecter le sang de l’animal.

Certaines maladies, comme la Piroplasmose transmise par les tiques, peuvent être très dangereuses pour les chiens et présenter un risque de transmission à l’homme, notamment avec la maladie de Lyme.

Ainsi, une connaissance approfondie des tiques et de leurs dangers est cruciale, car la prévention reste plus efficace que le traitement une fois la maladie établie.  Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 Points clés de cet article

  1. Les tiques chez le chien sont des parasites suceurs de sang présents dans la nature.
  2. Les zones propices aux tiques incluent les forêts, les herbes hautes et les sous-bois.
  3. L’inspection régulière après les sorties est cruciale pour détecter et retirer les tiques chez le chien.
  4. En cas d’infestation de tiques chez un chien, il est recommandé de les éliminer rapidement pour prévenir la transmission éventuelle de maladies graves.
  5. Des mesures préventives telles que les produits antiparasitaires sont essentielles pour protéger les chiens contre ces parasites.

Que ce qu’une tique du chien ?

Les tiques, appartenant à la famille des acariens, sont visibles à l’œil nu, mesurant entre 1 mm et 1,5-2 cm environ.

Ces parasites passent une partie de leur cycle au sol et une autre ancrées sur la peau de divers vertébrés comme le chien, se nourrissant de leur sang. Elles peuvent transmettre divers agents pathogènes responsables de maladies vectorielles à tiques.

Bon à savoir : Les tiques constituent un grave problème en raison de leur expansion rapide. Les États-Unis et l'Europe sont touchés, en particulier l'Europe de l'Est où certaines forêts sont interdites d'accès en raison d'une surpopulation de tiques. La France n'est pas non plus épargnée, en particulier dans l'Est, le Nord-Est et le Limousin.

Cycle de vie d’une tique

En effet, les tiques du chien, caractérisées par leurs huit pattes à l’âge adulte, présentent un cycle de vie composé de quatre stades de développement : œuf, larve à six pattes, nymphe, et stade adulte.

Pendant environ 3 à 5 jours, ces parasites se nourrissent de sang, puis se détachent pour tomber au sol, poursuivant ainsi leur transition vers le stade suivant de leur cycle.

Ce repas sanguin les fait « gonfler », ce qui les rend visuellement dérangeantes. Entre deux stades, il peut s’écouler jusqu’à trois ans, et certaines tiques meurent faute de trouver un hôte pour leur repas sanguin essentiel à la mue.

Généralement au sol, les tiques peuvent se déplacer sur de longues distances, parfois des dizaines ou des centaines de mètres.

Elles grimpent également sur les végétaux environnants, tels que les herbes hautes et les buissons, où elles s’accrochent fermement avec leurs pattes arrière.

C’est là qu’elles attendent le passage d’un hôte animal, qu’il s’agisse d’un animal sauvage, d’un chien, d’un chat ou d’un oiseau. En période de reproduction, une tique peut pondre entre 3000 et 5000 œufs.

Les espèces de tiques les plus fréquemment observées chez les chiens

Les tiques les plus fréquemment rencontrées chez les chiens sont notamment la tique du chevreuil (Ixodes ricinus), la tique d’Auwald (Dermacentor reticulatus) et la tique brune du chien (Rhipicephalus sanguineus).

  • Ixodes Ricinus, communément appelée la « tique des bois ». Elle est principalement présente dans des zones humides et fraîches, telles que les forêts ou les lisières forestières.
  • Dermacentor Reticulatus, dont la distribution géographique couvre les milieux humides peu boisés tels que les prairies, les haies et les jardins.
  • Rhipicephalus sanguineus, également connue sous le nom de « tique domestique », affectionne les climats chauds. Cette tique a la particularité de compléter l’intégralité de son cycle de développement, ce qui lui permet de s’installer dans les foyers et de constituer une source permanente de contamination.
RECOMMANDÉ :  Pourquoi mon lapin me lèche ? ( Explications et conseils vétérinaires )

Où les chiens attrapent-ils souvent des tiques ?

Les chiens sont souvent exposés aux tiques dans des environnements tels que les forêts, les clairières, les berges des rivières, les parcs urbains, les prairies, et les rives des lacs de baignade.

Le jardin privé représente également un endroit propice aux tiques, avec environ 40 % des morsures de tiques qui surviennent statistiquement dans cet environnement.

Les tiques sont rarement présentes sur de vastes pelouses, car elles se déplacent généralement sur une distance horizontale limitée, préférant se poser au sommet de hautes herbes en attendant un hôte approprié.

Les signes révélateurs d’une infestation par une tique chez le chien


Les signes révélateurs d’une infestation par une tique chez le chien peuvent inclure :

  • Présence visible de tiques : Inspection régulière du pelage, en particulier autour des oreilles, du cou, entre les orteils, et dans d’autres zones propices à l’accrochage des tiques.
  • Comportement de grattage excessif : Le chien peut montrer des signes d’inconfort en se grattant fréquemment ou en se léchant excessivement.
  • Irritations cutanées : Rougeurs, gonflements ou irritations cutanées autour du site de la morsure de la tique.
  • Changements dans le comportement : Léthargie, perte d’appétit ou d’autres changements dans le comportement habituel du chien.
  • Symptômes de maladies transmises par les tiques : Fièvre, boiterie, ou d’autres symptômes pouvant indiquer la transmission de maladies par les tiques.

Les principales maladies canines transmises par les tiques

Maladie de Lyme (Borréliose)

  • Vecteur : Ixodes ricinus
  • Manifestations cliniques : Élévation de la température, asthénie, anorexie. Mono et polyarthrite touchant les articulations. Dans 30 à 50 % des cas, ces symptômes diminuent en moyenne quatre jours avant de réapparaître dans une autre articulation.
  • Après plusieurs récidives, une périarthrite infraclinique chronique peut se développer.
  • Occasionnellement, présence de vomissements et hypertrophie des tissus glandulaires ou des ganglions lymphatiques (adénopathies).

Selon une étude publiée dans la revue BMJ Global Health le 12 juin2022, plus de 14% de la population mondiale a déjà été affectée par la maladie de Lyme, la maladie transmise par les tiques la plus fréquente.

Ehrlichiose

  • Vecteur : Rhipicephalus sanguineus
  • Manifestations cliniques : Anémie, fièvre, dépression, léthargie, hypertrophie des ganglions lymphatiques, tendances hémorragiques et thrombopénie marquée (diminution du nombre de plaquettes sanguines).

Babésiose

  • Vecteurs : Dermacentor reticulatus, Rhipicephalus sanguineus
  • Manifestations cliniques : Anémie hémolytique et choc hypotensif, caractérisés par de la fièvre, une anémie, une hémolyse, un ictère et des urines foncées.
  • Risque de décès en l’absence de traitement.

La méningo-encéphalite à tiques (FSME)

Elle est causée par un virus, est une affection rare chez les chiens, affectant principalement ceux dont le système immunitaire est affaibli.

Zoonose : Risques d’infestation de tiques pour chiens et humains

Les tiques qui peuvent infecter votre chien peuvent également affecter les humains. En effet, les tiques représentent la deuxième source de transmission d’agents pathogènes responsables de maladies chez les humains, juste après les moustiques.

Lorsqu’elles se nourrissent, les tiques sucent le sang de leur hôte, qu’il s’agisse de vous ou de votre chien. En attendant le passage, elles se laissent tomber, préférant souvent cibler des zones à peau fine, pour mordre et initier leur repas sanguin.

RECOMMANDÉ :  Puces chez le chat : guide complet

La contamination sanguine commence par la salive de la tique, exposant à divers dangers. Il existe sept maladies graves, parfois mortelles, transmises par les tiques, la plus connue et redoutée étant la maladie de Lyme. Il est donc essentiel de prendre des mesures de prévention pour éviter les piqûres de tiques chez les chiens et les humains.

Quand consulter un vétérinaire ?

Il est recommandé de consulter un vétérinaire dès que vous observez des signes d’infestation de tiques chez votre chien, tels que la présence de tiques sur sa peau, des rougeurs, des démangeaisons ou d’autres réactions cutanées.

Une détection précoce permettra une intervention rapide pour retirer les tiques et minimiser les risques de transmission de maladies.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Comment éliminer complètement les tiques ?

Il est essentiel d’inspecter votre chien après chaque promenade. Si vous repérez une tique sur sa peau, il est recommandé de la retirer immédiatement à l’aide d’un crochet tire-tique, assurant ainsi un retrait complet sans risque de laisser la tête de la tique dans la peau.

Le crochet tire-tique est l’outil optimal pour retirer une tique. Il permet de détacher facilement la tique en insérant le crochet entre la peau et la tête, puis en effectuant une rotation douce pour dévisser la tique.

Cette méthode offre un retrait sans stress ni pression, minimisant les risques de régurgitation et de contamination. Après extraction, détruisez la tique et lavez-vous les mains.

Enfin, dans tous les cas, il est conseillé de désinfecter soigneusement la zone de la morsure de la tique.

Il existe également des solutions préventives :

  • Comprimés à mâcher : pour les chiens, la lutte contre les parasites peut se faire de l’intérieur. Ces comprimés contribuent à la protection contre les tiques, les puces et les acariens, mais ils doivent être administrés régulièrement selon les instructions.
  • Pipettes : la prévention peut également s’effectuer de l’extérieur en appliquant des gouttes de solutions répulsives sur le pelage, en veillant à traiter également la tête. Ces produits offrent une protection contre les tiques, les puces, et parfois les moustiques.
FRONTLINE Combo Chien – Anti-puces et anti-tiques pour chien – 2-10kg – 6 pipettes
  • 6 pipettes anti-puces et anti-tiques FRONTLINE Combo pour chiens de 2-10kg (chiot +2mois et +2kg).
  • [ Habitat ] – Réduit le risque d’infestation de votre habitat en limitant la ponte des œufs et le développement des larves de puces.
  • [ Durée protection ] 1 pipette = 8 semaines contre les puces et 4 contre les tiques.
  • [ Traitement préventif ] Renouvelez régulièrement le traitement anti-puces et tiques de votre chien.
  • Lors d’une infestation, 95% des puces se trouvent dans l’habitat. En ne traitant que l’animal, leur élimination peut prendre jusqu’à plusieurs mois.
Promo
FRONTLINE Combo Chien – Anti-puces et anti-tiques pour chien – 20-40kg – 6 pipettes
  • 6 pipettes anti-puces et anti-tiques FRONTLINE Combo pour chiens de 20-40kg.
  • [ Habitat ] – Réduit le risque d’infestation de votre habitat en limitant la ponte des œufs et le développement des larves de puces.
  • [ Durée protection ] 1 pipette = 8 semaines contre les puces et 4 contre les tiques.
  • [ Traitement préventif ] Renouvelez régulièrement le traitement anti-puces et tiques de votre chien.
  • Lors d’une infestation, 95% des puces se trouvent dans l’habitat. En ne traitant que l’animal, leur élimination peut prendre jusqu’à plusieurs mois.
  • Collier anti-tiques : similaire aux colliers anti-puces bien connus, il existe des colliers efficaces contre les tiques et parfois contre les moustiques.
Promo
Seresto Collier Grands Chiens – 2 colliers anti puces et anti tiques pour grands chiens de plus de 8 kg – Collier Seresto pour chien 7 à 8 mois de protection, réduit le risque de leishmaniose – Gris
  • Protection longue durée : Ce collier antiparasitaire pour chien protège votre animal contre les puces pendant 7 à 8 mois et 8 mois contre les tiques.
  • Efficacité par contact : Les parasites n’ont pas besoin de piquer votre chien pour entrer en contact avec les principes actifs du collier Seresto grand chien.
  • Protection de l’environnement immédiat de l’animal : Le collier anti puces pour chien Seresto empêche le développement des larves de puces pendant 8 mois.
  • Maladies vectorielles : Le collier Seresto réduit le risque de l’ehrlichiose et de babésiose (via les tiques) pendant 7 mois et de leishmaniose (via les phlébotomes) jusqu’à 8 mois.
  • Détails pratiques : Ce collier anti tiques est sans odeur ni texture grasse au toucher. Il est résistant à l’eau en cas d’exposition modérée.
  • La vaccination contre la borréliose est une autre mesure de précaution visant à protéger le chien des conséquences ultérieures d’une morsure de tique.

05 Conseils pour réduire les risques d’infestation par les tiques du chien

Afin de minimiser les risques d’infestation, des précautions appropriées doivent être prises. Les recommandations suivantes offrent des conseils essentiels pour protéger les chiens contre les tiques et prévenir les conséquences néfastes associées à ces parasites :

  1. Évitez les herbes hautes et les sous-bois buissonneux lors des promenades, surtout au printemps et à l’automne.
  2. Examinez régulièrement le pelage et les zones à risque de la peau de votre chien après une balade.
  3. Tondez régulièrement l’herbe de votre jardin, car les tiques ont plus de facilité à grimper sur votre chien lorsque l’herbe est haute.
  4. Administrez régulièrement un produit préventif contre les tiques à votre animal.
  5. Protégez-vous en portant des vêtements couvrants tels que des pantalons et des manches dans les zones à risque.

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://www.peticare.fr/faq/chien/tiques-infestation.php

https://www.clement-thekan.fr/conseil/comment-traiter-une-infestation-de-tiques/

https://www.wanimo.com/veterinaire/parasites-et-maladies-parasitaires-chez-le-chien/les-tiques-chez-le-chien.html

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3.7 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut